Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Terry Pratchett, le Disque-monde et moi

Imprimer

1857147414.jpg

 

  • 2005 /2006: Rencontre du troisième type pour Hilde!

La découverte d'un univers (La Huitième couleur): J'étais très intriguée par l'univers de Terry Pratchett avant d'avoir commencé. Un mélange de peur devant le gigantisme de son œuvre et de fascination pour ce nouveau monde que j'allais découvrir. J'ai lu une centaine de page et je peux vous dire qu'une part de mon esprit y est encore!

Le Huitième sortilège (lu à l'époque où j'écrivais encore mes commentaires dans des cahiers): J'adore les personnages de Rincevent, du Coffre, de Deuxfleurs, cet univers fantastique qui est à la fois si proche et si différent du nôtre. C'est tout simplement fascinant.

La Huitième fille (lu)

Mortimer (lu): Ce livre est surprenant. La présence de La Mort m'a un peu troublée.

Sourcellerie: J'ai bien aimé ce cinquième roman de Terry Pratchett. Je me suis sentie noyée par des flots de magie et de sourcellerie mais j'en suis sortie indemne! J'ai retrouvé mon personnage préféré: Rincevent.

Trois soeurcières: J'ai beaucoup aimé ce roman. Sorcières, nain, usurpateurs, rois, fantôme, acteurs, mort. Tout est réuni pour une pièce de théâtre très réussie et pleine d'humour.

Pyramides (lu)

  • 2007

thumb_Le_pere_porcher.jpgLe Père-Porcher: Toujours autant d'humour et de jeux de mots douteux dans ce vingtième épisode des Annales du Disque-Monde. Noël est passé mais j'ai pris quand même beaucoup de plaisir à suivre La Mort sur son traîneau, tiré par des cochons sauvages, à distribuer des milliers de joujoux à travers le Disque-Monde. Et puis, il y a cette Université de mages, complètement disjonctés qui font réveillon à leur manière, un assassin qui s'appelle Leureduthé et des voleurs au psychisme dérangé! Du délire à l'état pur.

Au Guet!: Je conseille donc à ceux qui auraient envie de vacances trépidantes d'ouvrir les Annales du Disque-Monde. C'est à chaque fois un très bon moment de lecture avec parfois des retrouvailles avec des personnages déjà vus lors des précédents tomes, des inondations de magie et à coup sûr de quoi se payer une bonne tranche de rigolade!!

Le Faucheur: "Mort? Déprimé? Envie de repartir à zéro? Alors pourquoi ne pas venir au CLUB DU NOUVEAU DEPART? Tous les mardis, minuit, 668, rue de L'Orme, OUVERT A TOUS TENUE DE SUAIRE NON EXIGEE. "

  • 2009

Eric.jpgEric: Comme d'habitude, c'est du grand délire. Les illustrations sont kitsch à souhait, pas franchement jolies mais colorées. Elles ne correspondent pas du tout du tout à ce que j'imaginais. Je trouve que Rincevent méritait un plus beau portrait. Là, j'ose le dire, il me fait un peu penser à un nain de jardin...

Les zinzins d'Olive Oued (peut-être juste emprunté, je n'ai aucune trace de sa lecture nulle part)

  • 2011

Le dernier continent: C'est toujours agréable de retrouver un univers de lecture, de vieilles connaissances, tout en se disant à l'avance qu'on va prendre du bon temps. On a hâte de revoir les mages de l'Université de l'Invisible, Rincevent, les sorcières (mais pas dans ce tome) ou la Mort (tout petit rôle ici) pour voir ce qu'ils sont devenus.

  • 2012

Mécomptes de fées: L'histoire est loufoque à souhait et les aventures de nos sorcières toujours pleines de surprises déjantées. Celui-là n’échappe pas à la règle. J’ai passé un bon moment.

  • 2013

1451228681.jpgAccros du Roc: J'ai retrouvé dans ce seizième tome, le style original, l'humour et l'ambiance qui me plaisaient tant dans les Annales du Disque-monde. Quel bonheur de passer un peu de temps à l'Auberge du Tambour Rafistolé, dans les rues d'Ankh-Morpork, d'entendre parler du Guet (les agents ont un tout petit rôle ici), de la Guilde des Assassins. Les histoires de mages, toujours un peu tirées par les cheveux, m'ont bien amusée une fois encore.J'ai passé un excellent moment de lecture, bien apprécié la musique de rocs.

 

  • 2014

Les tribulations d'un mage en Aurient.jpgLes Tribulations d'un mage en Aurient: Accompagner Rincevent dans ses aventures est toujours un plaisir. Plein de péripéties et d'humour au programme.

J'adore le style de Terry Pratchett, son humour, ses jeux de mots, ses descriptions insolites et uniques en leur genre, ses nombreuses références. J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture, encore plus que d'habitude, je crois.

 

  • 2015

Allez les mages.jpgAllez les mages: En cours de lecture

 

 

 

 

Autres livres...

  • 2006

Le Peuple du Tapis (lu)

Le fabuleux Maurice et ses rongeurs savants

Le Grand livre des gnomes T1

  • 2008

Un chapeau de ciel: Je me suis un peu ennuyée en lisant ce roman. Jusqu'à maintenant, j'avais  toujours passé du bon temps en compagnie de Terry Pratchett mais là je n'ai pas retrouvé les ingrédients qui font monter la sauce. Pas aussi drôle, pas autant d'action et de rebondissements à mon goût. Je n'ai pas retrouvée la magie d'un Trois Soeurcières ou d'un Au Guet.

Activités diverses autour du Disque-monde

- 2015, en hommage à Terry Pratchett

Le pain de nain ou sablés de voyage, à déguster en pensant aux bons moments passés sur le Disque-monde.Les recettes de nounou.JPGUne petite carte du Disque-monde, création pour le moins hasardeuse!


Sources et liens à visiter

Revue FAERIES toutes les Fantasy - TERRY PRATCHETT - Eté 2002 N°8 (illustration)

PRATCHETT Terry & BRIGGS Stephen: DISQUE-MONDE: LE NOUVEAU VADE-MECUM, L'Atalante, 2001&2006 pour la traduction française (Illustration du mage)

Le Vade-Mecum Site Francophone des Annales du Disque-Monde


  • Quelques citations

    Oyé Oyé! Je suis en plein Mécomptes de Fées, et ça fuse entre les trois sorcières.

    Pour ceux et celles qui apprécient l'humour de Terry Pratchett, son style unique et ses descriptions qui dépassent parfois l'imagination la plus fertile et pour tous les curieux. ENJOY! 

A qui l'entend!

"Ce qu'il faut à certaines, dit Magrat à personne de précis, c'est un peu plus de cœur.

_ Ce qu'il faut à certaines, dit Mémé Ciredutemps au ciel orageux, c'est un peu plus de cervelle."

Elle cramponna alors son chapeau pour empêcher le vent de l'emporter.

Ce qu'il me faut à moi, songea Nounou Ogg avec ardeur, c'est un coup à boire.

Une petite gourmandise du Disque-monde

Un produit miraculeux, le pain de nain. Personne n'avait jamais faim quand il fallait échapper à du pain de nain. Il suffisait de le regarder un moment et il vous venait aussitôt à l'esprit des dizaines de choses qu'on préfèrerait manger. Ses chaussures, par exemple. Des montages. Du mouton cru. Son propre pied. 

 Petite vérité sur les vampires... et les chats (à méditer)

 Les vampires sont capables de revenir de la mort, de la tombe et du caveau, mais jamais d'un chat.

Panique matinale

Le petit matin, c'est le pire moment: celui de la panique, des fois que l'esprit se serait envolé au cours de la nuit et qu'autre chose aurait emménagé à sa place. Ce genre de désagrément n'arrivait jamais à Mémé Ciredutemps.

 

Mage de l'UI.jpg

Les commentaires sont fermés.