Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vampires

  • Rouge Toxic

    Imprimer

     Une nouvelle histoire de vampires de Morgane Caussarieu, forcément ça intrigue! Je me suis laissée tenter par Rouge Toxic.

    Rouge Toxic, Morgane Caussarieu, roman, vampires,

    Morgane Caussarieu

    Éditions ActuSF, 2018

     Roman Ado (Lycée)

    Je m’appelle Faruk, et pour subsister, il me faut boire votre sang. Je vivais tranquillement ma non-vie dans les bas-fonds de San Francisco, quand ce type a débarqué pour me confier une mission difficile à refuser.
    Me voilà sur les bancs de Mission High School, à suivre comme une ombre Barbie, une orpheline aussi intrigante que réfractaire à mes charmes.
    Et croyez-moi, survivre dans la jungle du lycée, ce n’est pas de tout repos, même pour un vampire. Surtout pour un vampire... Mais d’elle ou de moi, qui sera le plus toxique ? Présentation éditeur

    J'ai découvert Morgane Caussarieu avec son premier roman Dans les veines, un récit trash, gore et efficace où "les gentils vampires n'existent pas". A l'époque, j'avais fait connaissance avec Gabriel (enfant vampire un peu sadique), Seiko et J-F, des personnages que nous retrouvons ici.

    Autant le dire tout de suite, c'est excellent! J'ai aimé suivre Faruk, et Barbara (alias Barbie qui est loin de vivre un conte de fée), de San Francisco jusqu'en Louisiane. Un petit clin d’œil à l’œuvre d'Anne Rice, on part chasser sur ses terres.
    Vampires, vie au lycée et magie vaudou, fonctionnent à merveille. On découvre le passé complexe des personnages, la trame de fond est costaude, on a de quoi se mettre sous la dent avec ce Rouge Toxic et ces expérimentations pour éradiquer les vampires.
    Une atmosphère tendue, la romance vampirique n'adoucit pas tellement l'ambiance mais on trouve un peu d'humour, à petite dose. Avec le recul, le rassemblement de gothiques dans les toilettes du lycée est assez drôle.

    "Je n'aimais pas la façon dont il prononçait mon surnom. Dans sa bouche, il sonnait vulgaire, un synonyme de "poupée". Et je n'avais rien de l'idiote blonde toujours souriante de Matel®, il allait falloir qu'il se l'enfonce profondément dans le crâne. Le plus en plastique de nous deux, c'était lui, avec son grain de peau trop lisse, sans l'ombre d'un bouton d'acné, et son accoutrement emprunté à un mannequin dans une vitrine". Page 66

    J'apprécie le style de Morgane Caussarieu, ses vampires cruels, parfois en manque d'humanité et ses humains pervers, parfois plus monstrueux que des créatures de la nuit. 
    De l'horreur, des corps qui se vident de leur sang, une histoire familiale glaçante, un bon roman moins éprouvant que le premier qui m'avait malmenée.

    Bien construit, passionnant jusqu'au bout, j’espère qu'on aura l'occasion de retrouver Barbara et Faruk prochainement.

    Un grand merci aux Éditions Actu SF pour ce très bon moment de lecture vampirique que je conseille aux amateurs/amatrices du genre.

    vampires,roman,morgane caussarieu

     Dans les veines

  • La Bible des Vampires

    Imprimer

    C'est bientôt Noël mais les créatures de la nuit sont de sortie! De l'ail, quelques pieux et cette Bible des Vampires pourraient bien vous protéger pendant les fêtes.

    la bible des vampires,vampires

    Edouard Brasey - Stephania Brasey

    Illustrations: Pascal Croci

    Les éditions Pré aux Clercs, 2015

    "Les vampires, ces revenants qui hantent les cimetières et l'imaginaire gothique, connaissent des éclipses, mais ne meurent jamais. " page 7

    Les 285 pages de ce livre retracent l'histoire des vampires, évoquent des légendes, des références mythologiques et littéraires, parfois à travers quelques extraits. C'est aussi l'occasion de retrouver certaines célébrités telles que Dracula, Carmilla ou Elisabeth Battory. J'aurais aimé retrouver encore plus de vampires: Lestat ou Louis par exemple (saga d'Anne Rice).
    Cet ouvrage est quand même très bien documenté, captivant pour peu qu'on s'intéresse à ces créatures sanguinaires.

    La lecture est agréable grâce à une écriture soignée, le sujet étant traité avec le plus grand sérieux. 

    La mise en page est magnifique et les illustrations nous plongent immédiatement dans l'ambiance gothique. L'imagination fait le reste.

    la bible des vampires,vampires

    Un charme mélancolique se dégage de ce cimetière enneigé. J'aime beaucoup cette illustration.

    On trouve également dans ce livre un arbre généalogique, des tableaux récapitulatifs, une bibliographie, ainsi qu'un calendrier vampirique qui me plaît beaucoup avec sa saison rouge et sa saison noire et les différents rites qui s'y rapportent. La nuit de Noël n'est d'ailleurs pas épargnée. 

    C'est un très beau livre, qui trouvera parfaitement sa place dans votre bibliothèque. Il va bientôt rejoindre mon rayon des buveurs de sang. 

    J'entends des pas derrière moi, c'est le père-Noël! Je ne me souvenais pas que ses canines ressortaient autant l'an dernier...

    Un grand merci aux éditions Pré au Clerc et à Babelio pour cette découverte de grande qualité

    et joyeuses fêtes! 

    • Sofynet a également appris à se protéger des vampires.
     
     
    tous les livres sur Babelio.com
  • Carmilla (1872)

    Imprimer

    La fin de cette randonnée nous a donc entraîné(e)s vers un cimetière de campagne, isolé. Au détour d'une allée, je me penche pour lire une inscription. "Ci-gît"... Carmilla! C'est la 4ème étape de notre randonnée.

    Carmilla.jpg

    Joseph Sheridan Le Fanu

    Le Livre de Poche, Collection Libretti 2€, 2004 pour la présente édition

    Que découvre-t-on dans cette nouvelle?

    Un château éloigné occupé par un père, sa fille et quelques proches, un mal étrange qui s'empare des jeunes filles et les tue, une mystérieuse invitée...

    Pour commencer, l'ambiance est très réussie avec cette sensation d'isolement bien pesante, ce village abandonné dont on ne sait rien au départ, la proximité de la forêt. Le fait que ce soit une zone presque inhabitée n'est pas très rassurante. Pourtant je n'ai pas trouvé cette lecture très effrayante, j'avais même déjà un peu imaginé ce qui allait se produire, certains signes ne trompent pas une chasseuse de vampires expérimentée!

    Le style est assez fluide, la lecture agréable, j'ai découvert avec beaucoup de plaisir cette histoire de vampire, ayant été écrite avant Dracula de Bram Stoker.

    Laura, jeune fille plutôt solitaire, nous raconte donc sa rencontre avec l'intrigante Carmilla, véritable beauté empoisonnée.
    Concernant la relation un peu ambigüe entre les deux jeunes femmes, je dois dire que je la vois uniquement comme un moyen de séduction vampirique pour mieux attirer sa proie. Toute résistance étant impossible face à cette attraction démoniaque.

    [...] les scènes que je viens de décrire sont aussi nettes dans ma mémoire que les images isolées d'une fantasmagorie entourée de ténèbres. p32

    Je n'ai donc pas été spécialement surprise par les sentiments d'amour évoqués, par cette amitié excessive et dérangeante, liée à notre héroïne seule, un peu romanesque sous l'emprise de cette invitée et de sa nature diabolique.
    Il s'agirait d'une "métaphore implacable de l’amour interdit" voir résumé LLdP, il n'y a quand même pas de quoi échauffer les esprits. Une certaine sensualité se dégage de ce récit mais ça ne va pas beaucoup plus loin.

    Cette nouvelle est courte, efficace grâce à son atmosphère et intéressante à découvrir si vous aimez les histoires de vampires à l'ancienne.

    Je n'ai qu'une envie: quitter rapidement cet endroit au cas où Carmilla reviendrait me chercher. Après tout, elle ne séduit que les jeunes femmes, j'ai peut-être de bonnes raisons de m'inquiéter.

    Challenge Halloween 2015.jpg

    Lou & Hilde

  • Salem

    Imprimer

    Lorsque j'ouvre un roman de Stephen King, j'ai toujours un peu peur alors pour cette troisième étape du Challenge, je me suis rendue dans cette petite bourgade infestée de vampires avec les genoux qui claquent mais la nuit blanche n'était pas au rendez-vous et j'ai passé un très bon moment. Je reporte ma grosse frayeur à plus tard!

    Cleanthe et Miss Leo se sont aussi rendus à Jerusalem's Lot ce mois-ci.

    King - Salem.jpg
    Stephen King

    1978, 1981

    Salem's Lot.jpg

    Le film

    Ben Mears, écrivain new-yorkais, revient dans la petite ville de Jerusalem's Lot, sur le lieu de son enfance, hanté par des souvenirs terrifiants provenant d'une sinistre maison où il a assisté à d'horribles évènements. A son retour, la vieille demeure est vendue à un mystérieux antiquaire et son associé. Peu après, un enfant disparaît. Un engrenage infernal vient d'être enclenché.

    J'ai dévoré les 410 pages de ce roman et remarqué bien des différences avec le téléfilm. Je n'ai pas ressenti énormément de frissons, je me suis laissée imprégner par l'ambiance.
    Stephen King est vraiment doué pour créer des atmosphères bien pesantes et surnaturelles au milieu de petites bourgades assez ordinaires et paisibles en apparence.

    Au départ, on ne s'attend pas à une histoire de vampires. On se concentre sur Masten House, et tout ce qu'elle dégage de maléfique. Et puis la vérité est révélée, mais c'est trop tard, le piège se referme sur la ville.
    Du suspens, de l'action, une fois que c'est parti, ça monte en intensité et il ne reste plus qu'à manier le pieux avec dextérité, la chasse aux vampires est ouverte!

    Les personnages sont très attachants, que ce soit dans le roman ou dans le téléfilm. Pour se rassurer, on se dit qu'avec un enfant dans le groupe, ce sera moins terrifiant mais ça reste quand même assez inquiétant.
    J'ai particulièrement apprécié les liens entre les personnages mais il est important de ne pas trop s'y attacher. Je préfère vous prévenir, il y aura peu de survivants, même l'amour est en péril...

    Challenge Halloween 2015.jpg

    Lou & Hilde

  • Dans les veines

    Imprimer

     Aujourd'hui avec quelques guerrières du challenge Halloween: Yoda Bor, Chicky Poo, Marie, Virginie, Sharon nous partons à la chasse aux vampires!

    vampires,roman,morgane caussarieu

    Morgane Caussarieu

    Mnémos, 2012

    Une bande de vampires sème la panique à Bordeaux: Gabriel petit garçon diabolique, Seiko jeune femme asiatique, J.F. rockeur punk et Damian, bel androgyne aux yeux violets laissent derrière eux de nombreux cadavres lors de leurs orgies sanglantes.

    [Sexe, drogue et rock'n' roll.]

    Le lieutenant Baron également père de famille est sur l'affaire. Il s'inquiète aussi aussi au sujet du comportement de sa fille de quinze ans, Lily qui maigrit à vue d’œil et semble entretenir un lien avec une de ces créatures.

    Le roman de Morgane Caussarieu n'est pas une promenade de santé parmi les vampires.

    Ses  créatures ont soif de sang et font preuve d'une cruauté instinctive, qui passe aux yeux du lecteur pour du sadisme.
    En effet, on ne peut pas dire qu'ils soient raffinés, ni discrets mais ils ont du goût pour les bonnes choses, assaisonnent leur viande, essayent de rendre leurs victimes encore plus succulentes dans des mises en scène cauchemardesques.
    C'est donc un vampire assez égoïste qui ne peut résister à l'appel du sang et n'a aucune empathie, qu'on se le dise.

    Certaines scènes sont bien gores, l'horreur est présente dans ce roman comme on peut s'y attendre avec cette mise en garde plutôt amusante sur la couverture:

    "Les gentils vampires, ça n'existe pas".

    Je confirme, ils révèlent leur vraie nature démoniaque mais l'être humain n'est pas irréprochable et j'ai été davantage choquée par le comportement du père de famille que par la folie sanguinaire des vampires, prévisible finalement. Les vrais monstres ne sont pas forcément ceux qu'on imagine. Brr, rien que d'y penser...

    Au delà de l'horreur, j'ai apprécié la tournure prise par l'histoire, les différents rebondissements dans l'enquête et le final qui laisse le lecteur exsangue. Je me traîne une sacrée migraine en plus!
    Le style est familier, assez incisif et l'écriture relativement agréable.
    Un bon moment de lecture dans les ténèbres glacés des buveurs de sang!

    Une ambiance très sombre et finalement une fois la dernière page tournée, j'étais presque soulagée que ce soit terminé, aspirant à une lecture plus légère et un peu moins éprouvante.

    En tout cas, je suis partante pour découvrir le nouveau roman de Morgane Caussarieu: Je suis ton ombre, le thème m'attire énormément.

    Challenge Halloween 2014b.jpg

     Lou et Hilde.

  • Les Etranges soeurs Wilcox -2

    Imprimer

    L'ombre de dracula.jpg

    Fabrice Colin

    2- L'ombre de Dracula

    Gallimard Jeunesse, 2010

    Dés 12 ans et +

    316 pages

    Amber se retrouve impliquée contre son gré, dans une affaire qui l'emmène, loin des siens, à New-York. Quant à Luna, elle doit répondre à l'appel de la Comtesse Elizabeth Bathory, destination Liverpool.
    Tout converge pourtant vers le comte Dracula, qui a bien l'intention d'imposer son pouvoir grâce à une série de mystérieux artefacts.

    Il y a quatre ans, j'étais un peu mitigée, après la lecture du premier tome, mais ce n'est plus qu'un vieux souvenir. J'ai passé une très bonne journée de lecture en compagnie des sœurs Wilcox.
    Petit souci dans dans mon plan de lecture d'Halloween, j'ai commencé ce roman hier mais je n'ai eu aucun mal à le terminer aujourd'hui.
    Je me suis laissée emporter par ces nouvelles intrigues très bien ficelées, qui finalement se rejoignent un peu. On suit donc chacune des sœurs dans ses propres aventures, ce qui permet de mieux cerner leur personnalité.

    L'écriture de Fabrice Colin est agréable, c'est un roman qui se lit avec plaisir. On y découvre quelques références littéraires grâce aux lectures d'Amber. J'ai tiqué sur le nom du navire: le Teutonic et n'ai pas pu ignorer l'allusion aux icebergs...
    Ce roman est en plus en phase avec le challenge Halloween!
    Le hasard fait bien les choses. Le seul inconvénient, c'est que je fais une double-escale, car on passe pas mal de temps à New-York mais ça commence à Londres et ça se termine à Londres donc Joker!

    Sinon, aucun temps mort, de l'action, du suspense, des héroïnes vampires attachantes, une pointe d'humour et plein de surprises, de petits détails et de créatures à découvrir, il ne manque vraiment rien à ce roman jeunesse.

    vampires, Les étranges soeurs Wilcox, L'ombre de Dracula, challenge halloween 2014

    Certaines révélations faites à la fin de ce deuxième tome, sur les deux sœurs relèvent encore l'intérêt et me donnent envie de me procurer le troisième tome.

     


    Londres - première escale en compagnie des Vampires de Londres: Luna, Amber, Chicky, Sandy, Glorifine.

    Logo titanic.jpg

    Challenge Halloween 2014b.jpg

     Lou et Hilde.

    logofindeserie.png

    Et une nouvelle série qui avance pour le Challenge d'Acr0.

    Enregistrer

    Enregistrer