Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

un mois au japon

  • Keiko Ichiguchi, Les cerisiers fleurissent malgré tout

    Imprimer

    J'ai découvert ce manga sur la plateforme Izneo. Attirée par le résumé, je me suis plongée dans sa lecture.

    Les cerisiers fleurissent malgré tout, Keiko Ichiguchi, manga, un mois au japon

    Itsuko Sonoda vit en Italie avec son compagnon : Angelo. Elle revient sur son enfance au Japon, et sur l'enseignante qui l'a aidée pendant sa maladie, à changer sa perception d'elle même et à se surpasser.
    Elle revient régulièrement dans son pays natal, entretenant les liens avec son ancienne enseignante. Lors de sa dernière visite, Itsuko lui promet de revenir au printemps 2011 mais un peu avant son départ, un terrible tremblement de terre survient.

    les cerisiers fleurissent malgré tout,keiko ichiguchi,manga,un mois au japon

    Dés les premières pages, je me suis sentie doucement enveloppée par le côté poétique de ce manga.
    Itsuko est une enfant fragile, souvent malade, elle raconte comment elle a vécu cette période de sa vie et ce que l'arrivée de la nouvelle enseignante a changé. Elle lui en est reconnaissante et continue à aller la voir.

    Les années passent, les visites et les saisons se succèdent, la nature y est bien représentée. Les proches d'Itsuko prennent naturellement de l'âge.

    les cerisiers fleurissent malgré tout,keiko ichiguchi,manga,un mois au japonles cerisiers fleurissent malgré tout,keiko ichiguchi,manga,un mois au japon

    Et puis, la catastrophe survient le 11 mars 2011 : le terrible tsunami et l'explosion dans la centrale nucléaire de Fuskushima. On ressent l'impuissance d'Itsuko, en Italie à ce moment là et son envie irrépressible de retourner à au Japon pour honorer sa promesse. L’autrice y a partagé ses propres émotions, c'est assez émouvant.

    Certaines planches sont très belles mais je trouve un peu étranges ces visages sans yeux par moment.

    De nombreuses thématiques sont abordées tout au long de ce manga : la maladie, le temps qui passe, la vieillesse, le traitement des informations au Japon au moment de la catastrophe.

    notation, étoiles, goodreads

    L'histoire de ce one-shot m'a beaucoup touchée. C'est une belle découverte.

    Les Cerisiers fleurissent malgré tout de Keiko Ichiguchi (Scénario et dessin), Kana, 2013

    logo, challenge un mois au japonlogo, la BD de la semaine

    Le rendez-vous BD de la semaine est chez Stephie.
    Le Challenge Un mois au Japon organisé par Lou & Hilde

  • Jirô Taniguchi, Elle s'appelait Tomoji

    Imprimer

    Je l'avais repéré depuis longtemps alors j'ai profité de l'accès à Izneo (fourni avec l'abonnement Canal+ de Mr Hilde) pour découvrir ce roman graphique en ligne.

    Elle s'appelait Tomoji, jirô taniguchi, roman graphique, un mois au japon

    En 1925, Tomoji a 13 ans. Elle vit dans un petit village, à la campagne, au Japon.

    Sa famille est heureuse pendant les premières années de sa vie. Tomoji grandit, les saisons défilent, les drames aussi mais la vie continue. Tomoji aide au magasin, travaille à la rizière, tout en poursuivant sa scolarité. Pendant ce temps, son cousin, Fumiaki, à Tokyo, échappe au grand tremblement de terre de 1923.

    "Une histoire inspirée de personnages réels qui fonderont par la suite une branche dérivée du bouddhisme."

    J'ai beaucoup apprécié cette lecture, ça m'a vraiment fait plaisir de retrouver les dessins de Jirô Taniguchi.

    elle s'appelait tomoji,jirô taniguchi,roman graphique,un mois au japonelle s'appelait tomoji,jirô taniguchi,roman graphique,un mois au japon

    Ils sont magnifiques en noir et blanc mais on trouve aussi quelques planches en couleur pour les premières et dernières pages de chaque chapitre. Ils correspondent en fait à la prépublication en magazine au Japon. Les paysages sont superbes, j'ai toujours beaucoup aimé le style de Jiro Taniguchi avec Quartiers lointains entre-autres.

    C'est assez plaisant de suivre un personnage de sa naissance jusqu'à l'âge adulte même si la vie de Tomoji n'est pas facile, avec des moments très tristes, j'ai gardé les yeux humides pendant une bonne partie de l'histoire. On y découvre ce monde rural, l'entraide qui y existe mais aussi la fragilité des êtres humains.

    C'est aussi l'histoire d'une rencontre que l'on appréhende dés les premières pages même si elle n'a pas lieu.

    La narration est agréable, une impression de calme et de quiétude se dégage de ce roman graphique une fois la dernière page tournée. C'est beau et assez émouvant. La fin ne m'a pas déçue, au contraire, je trouve qu'annoncer ce qui se passe ensuite a un pouvoir apaisant.

    notation, étoiles, goodreads

    Elle s'appelait Tomoji, Scénario de Miko Ogiwara et Jirô Taniguchi, Dessins de Jirô Taniguchi,  Éditions de Sèvres, 2015

    logo, challenge un mois au japonlogo, la BD de la semaine

    Le rendez-vous BD de la semaine est chez Stephie.
    Le Challenge Un mois au Japon organisé par Lou & Hilde

  • Week-end Lecture & Partage

    Imprimer

    Ce week-end, Chicky Poo organise un week-end de lecture et de partage, rendez-vous complémentaire avec notre publication, lundi 13 avril, d'un journal de bord dans le cadre du Challenge Un mois au Japon (voir informations dans le billet de présentation) mais aussi avec le rendez-vous proposé par Fondant Grignote il y a quelques semaines : Week-end pour lire et vivre ensemble. C'est vraiment chouette de se retrouver.

    logo, week-end de lecture, Chicky Poo
    Logo de Chicky Poo

    Lire la suite

  • Orange

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous propose de découvrir mon avis sur l'anime オレンジ, Orenji, l'adaptation d'une série manga d'Ichigo Takano. Ce billet est sur mon interface de blog depuis deux ans. J'ai finalement décidé de le publier tel quel. 

    Orange, anime, Japon

    Source image : Nekotsuki Studio

    Lire la suite

  • Marque-page en origami

    Imprimer

    Bonjour, je suis contente de vous présenter mon premier tutoriel vidéo pour la fabrication d'un marque-page en origami.

    marque-page, un mois au japon, origami

    Lire la suite

  • Read-A-Thon Un Mois au Japon et thématiques libres : Billet suivi

    Imprimer

    Ce week-end c'est le Read-A-Thon du Challenge Un Mois au Japon !
    Rejoignez-nous pour bouquiner et échanger ce week-end.

    Logo, Read A Thon, Un mois au Japon
    Logo réalisé avec du papier pour origami!

    Lire la suite

  • La nostalgie heureuse

    Imprimer

    Je n'avais pas lu de romans d'Amélie Nothomb depuis des années mais je me suis laissée tenter par La Nostalgie heureuse, prêté par ma voisine et repéré chez Blandine, pendant le Challenge Un mois au Japon.

    La nostalgie heureuse, Amélie Nothomb, le Japon, Un mois au Japon
    Albin Michel, 2013

    152 pages

    Amélie Nothomb doit se rendre au Japon pour un reportage, sur son enfance. Elle n'y est pas retournée depuis seize ans.

    A la recherche de ses souvenirs, d'une partie d'elle-même, elle évoque ses retrouvailles avec le pays du soleil levant, son départ de ce pays à l'âge de 5 ans, la séparation avec sa gouvernante et sa rencontre avec l'homme qu'elle a quitté, plus tard, vers 20 ans.   

    Tellement de choses ont changé pendant ces années d'absence, le tremblement de terre de Kobé a tout détruit sur son passage, Fukushima a traumatisé le pays tout entier mais certaines réponses sont quand même là.

    J'ai découvert avec plaisir ce récit autobiographique, connaissant peu de choses sur le passé nippon d'Amélie Nothomb. Je ne suis pas une grande amatrice de ses romans, alors ça n'a rien d'étonnant. Je suis passée à côté de Métaphysique des Tubes, de Péplum et ma dernière tentative avec Mercure en 2006 était mitigée. Je m'étais donc un peu résignée.

    Cependant, j'ai toujours trouvé l'auteure sympathique, appréciant ses apparitions au Grand Journal de Canal+ (à l'époque), sa manière de présenter ses livres, son grand chapeau et sa proximité avec ses lecteurs (qu'elle reconnaît souvent, se souvenant des prénoms). J'étais donc quand même ouverte à ce genre de titre et j'ai bien fait.

    Cette lecture m'a beaucoup touchée et vient renforcer ce sentiment de sympathie à son égard. C'est émouvant, sans faire dans le pathos.
    Les mots sonnent justes, les émotions ou l'absence d'émotion est parfaitement décrit. La présence de la caméra n'est pas trop gênante même si je trouve étrange ce genre d'intrusion dans des souvenirs si personnels, si douloureux.
    Enfin, l'écriture reste légère,  les chapitres sont courts et, c'est agréable à lire. Je l'ai presque lu d'une traite.

    Un bon moment avec Amélie Nothomb, sous le signe de la nostalgie heureuse, un concept inspirant.

    la nostalgie heureuse,amélie nothomb,japon,un mois au japon
    Avril 2018 -> Avril 2019
    Chez Lou & Hilde

  • Oshis au saumon fumé

    Imprimer

    Aujourd'hui, je tente de rattraper mon retard, avec une nouvelle escapade gourmande japonaise. Je vous propose des oshis au saumon fumé.

    Oshis au saumon fumé, riz à sushi, cuisine japonaise
    Les jolis petits pics offerts par Lou

    Lire la suite

  • Madeleines au thé matcha

    Imprimer

     Aujourd'hui, je vous propose quelques madeleines au thé matcha. Ce sont mes premières madeleines. ♥

    Madeleines, thé matcha, cuisine japonaise

    Lire la suite

  • Hachiko

    Imprimer

    J'ai découvert l'histoire d'Hachiko, le mois dernier. J'espère vous donner envie de feuilleter ce bel album.

    Hachiko, Pamela Turner S, chien, album

    L'incroyable histoire d'un chien fidèle

     Éditions Nobi Nobi, 2017

    Pamela Turner S, Yan Nascimbene pour les illustrations

    Dés 8 ans

    Tokyo, gare de Shibuya...

    Tous les jours Hachiko, un chien akita, attend le retour de son maître mais un soir personne ne descend du train. Un petit garçon en est témoin et nous raconte l'histoire vraie de ce chien devenu célèbre au Japon pour sa fidélité car tous les soirs, pendant des années, ce dernier revenait attendre son maître.

    hachiko,l'incroyable histoire d'un chien fidèle,pamela turner s,album,chien,japon,un mois au japon

    Ce livre est un bel objet avec sa tranche en tissu et sa jolie couverture fleurie.

    Les illustrations font un peu anciennes, le récit est assez long. Je l'ai lu assez rapidement et j'ai très envie de m'y replonger.

    C’est une belle histoire triste, très émouvante, j'en ai eu les larmes aux yeux.

    Il ne devrait pas tarder à rejoindre ma bibliothèque.

    Hachiko et son propriéraire.jpg

    Source photo: The Time Out Tokyo Blog

     ► Une nouvelle statue a été érigée en 2015, réunissant Hachiko et son propriétaire. 

    logo mois au japon 01.jpgChallenge Albums 2018, logo

    Challenge Un Mois au Japon Lou & moi
    "Je lis aussi des albums" organisé par Sophie Herisson.

  • Saumon sauce teriyaki

    Imprimer

    Après le bentō de poulet sauce teriyaki, je vous propose le pavé de saumon avec la fameuse sauce. C'est parti mon kiki, il faut bien finir le pot! Damned, il en reste encore!

    saumon sauce teriyaki, cuisine japonaise

    Les jolis petits pics offerts par Lou

    Lire la suite