Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tome 1

  • Chiisakobé #1

    Imprimer

     Pour notre rendez-vous "Manga", je vous propose de découvrir Chiisakobé de Minetarô Mochizuki.

    Chiisakobé, Minetaro Mochizuki, manga,

    D'après le roman de Shûgorô Yamamoto

    Éditions le lézard noir, 2015

    Shigeji, jeune charpentier, perd ses parents et l’entreprise familiale, «Daitomé», dans un incendie. Se rappelant les paroles de son père, « quelle que soit l’époque dans laquelle on vit, ce qui est important, c’est l’humanité et la volonté», il fait le serment de reconstruire Daitomé.

    Mais son retour à la maison natale s’accompagne de l’arrivée de Ritsu, amie d’enfance devenue orpheline et qu’il embauche comme assistante, et de cinq garnements au caractère bien trempé échappés d’un orphelinat. La cohabitation va faire des étincelles. Présentation éditeur

    chiisakobé,minetaro mochizuki,tome 1,manga,japon

    J'ai bien accroché et lu d'une traite le premier tome de cette série manga.

    Shigeji doit assumer ses nouvelles responsabilités, faire ses propres choix et on imagine à quel point ça doit être difficile. Avec sa longue chevelure et sa barbe bien fournie, il surprend un peu. Les personnages ont un sacré caractère, les enfants y compris même si tous ont un peu de mal à communiquer. Malgré les tragédies, c'est sans pathos et plutôt agréable à lire.

    Le père de Yûko est plus que bizarre! Je l'ai trouvé flippant avec ses photos voyeuristes et ses remarques déplacées.

    Pour ce qui est du graphisme, de jolis dessins fins et détaillés, des plans larges et rapprochés. C'est très plaisant.  

    Vivement la suite! J'ai maintenant envie de savoir comment ce jeune entrepreneur va gérer l'entreprise familiale ainsi que ses relations avec Yûko, Ritsu et les enfants.

    Une  série à poursuivre.

    logo mois au japon 01.jpg

    Challenge Un Mois au Japon Lou & moi

  • Les Vieux Fourneaux, 1. Ceux qui restent

    Imprimer

    Ma voisine m'a prêté ce premier tome des Vieux Fourneaux alors c'est un peu fébrile que je l'ai ouvert, me demandant si j'allais être saisie à mon tour par cet enthousiasme contagieux qui semble se déclencher dés qu'on évoque cette série.

    Les vieux fourneaux, ceux qui restent, tome 1, Lupano, Cauuet, BD

    Lupano - Cauuet

    Dargaud, 2017 pour la présente édition

     

    "Un road-movie [...] au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu'il n'y a pas d'âge pour commettre un crime passionnel."

    Un décès, celui de Lucette, l'épouse d'Antoine, une triste occasion qui permet à trois vieux copains de se retrouver et de faire revivre le passé mais une affaire vieille de plus de 50 ans ressurgit et les appelle d'urgence en Toscane. C'est Sophie, la petite-fille d'Antoine, enceinte de sept mois qui prend le volant. Roulez jeunesse!

    Dés le départ, le ton est donné et j'ai tout de suite senti que ça allait me plaire. Beaucoup d'humour, des personnages drôles et attachants, j'ai pris plaisir à découvrir les flash-back, et à partager quelques moments en compagnie de cette folle équipée.

    les vieux fourneaux,ceux qui restent,tome 1,lupano,cauuet,bd

    Pierrot m'a spécialement amusée avec ses réparties efficaces, ses expressions et son militantisme. La lutte syndicale au sein de l'entreprise Garan-Servier est encore bien vivace dans l'esprit de chacun et ça fuse même le jour des obsèques! Mimile sorti de sa maison de retraite en surprendra plus d'un, quant à Antoine, un peu désespéré et prêt à en découdre, je vous laisse imaginer.

    les vieux fourneaux,ceux qui restent,tome 1,lupano,cauuet,bd

    Ce départ pour la Toscane est assez rocambolesque et je me demande franchement ce que réserve la suite.

    Et c'est là qu'est le problème, lorsqu'on a que le premier tome d'une série sous la main, en très peu de temps, on dévore l'album et on se retrouve, seul(e) sur une plage de Toscane (cf BD) à devoir attendre!

    les vieux fourneaux,ceux qui restent,tome 1,lupano,cauuet,bd

    Un moment de lecture très distrayant et Un loup en slip qui m'attend aussi.

    unMAXdeBD18mini.png

     Le rendez-vous BD de la semaine est chez Mo'.
    Le Challenge un max de BD en 2018 chez Kobaitchi dans la catégorie

  • Another -> Tome 1

    Imprimer

     Avec Elodie, nous avons découvert le premier tome d'Another.

    Another.jpg

    Œuvre originale: Yukito Ayatsuji - Manga: Hiro Kiyohara

    Pika Editions, 2015

    Seinen -  A partir de 15 ans

    En 1972, Misaki, élève très populaire du collège Yomiyama-Kita, périt brusquement dans un accident, juste après son passage en 3e3.
    Refusant d’admettre sa mort, ses camarades de classe décident de faire “comme si Misaki était en vie”.
    Toutefois, à la fin de l’année, Misaki apparaît sur la photo de classe…
    Vingt-six ans plus tard, Kôichi Sakakibara est transféré dans cette même classe. Il se rend vite compte de l’atmosphère sinistre qui règne parmi ses nouveaux camarades et se pose des questions sur une étrange jeune fille qui se nomme Misaki…

    L'atmosphère de ce manga est terriblement intrigante, il y a du suspense, des non-dits, on sent qu'il se passe des choses anormales et ça monte en intensité. Les dessins me plaisent beaucoup. 

    J'aime beaucoup le fait que ça se passe en milieu scolaire, l'ambiance est très prenante. Entre superstitions et avertissements, le lecteur reste finalement dans l'ignorance, ce qui est encore plus effrayant. 

    another,tome 1,manga

     "Fais bien attention... car il se peut que tout ait déjà commencé."

    Le personnage de Mei Misaki est perturbant, personne ne semble la voir et ses révélations restent énigmatiques.
    La boutique/musée de poupées et de nombreux détails rendent l'ensemble encore plus dérangeant.

    J'ai trouvé la lecture de ce premier tome passionnante, la suite s'impose.

    Challenge Halloween 2016, Challenge Halloween

    Lou & Hilde

  • Moi, sorcier en neuf leçons

    Imprimer

     Pour poursuivre notre Congrès des Sorcières, je vous propose aujourd'hui de découvrir les aventures d'un jeune sorcier.

    Moi sorcier en.jpg

    Chantal Cahour

    Incroyable Sorcier, tome 1

    Oskar Éditeur, 2011

    9 ans et + 217 pages

    Découvert à la Librairie Lignes d'Horizon

    "Le jour de ses douze ans, Antoine reçoit de son grand-oncle Fulbert le don de télépathie: il peut désormais entendre les pensées des autres.
    Mais un tel don ne se maîtrise pas comme ça, et la vie d'Antoine se complique! Il n'a à sa disposition, pour faire ses premiers pas de sorcier, qu'un vieux carnet plein de conseils bizarres... et Nicéphore, un chat mystérieux qui semble être le seul à pouvoir l'aider.
    Encore faut-il que ses parents acceptent l'animal..."
    Présentation éditeur

    Ce premier tome possède de bons ingrédients pour donner envie aux lecteurs de lire la suite: de l'humour, un peu de magie, un personnage auquel il est possible de s'identifier, une petite intrigue bien menée résolue à la fin.

    Pas de chat noir ici mais un gentil chartreux qui se révèle de bon conseils, pas de baguette magique, seuls quelques objets possèdent un certain pouvoir, sinon tout se passe dans la tête d'Antoine.
    C'est à lui de faire bon usage de son don en respectant les préceptes du fameux carnet familial transmis de générations en générations. 

    Devenir un sorcier, n'est pas si évident qu'il n'y paraît, même si beaucoup en rêvent. Antoine n'a pas le choix, il partage avec nous ses interrogations, ses impressions sur cette nouvelle expérience qui s'offre à lui. Il doit faire preuve de patience pour découvrir progressivement ce que ce don signifie et ce qu'il peut en faire.

    C'est agréable à lire et plus adapté à un jeune public qu'à une "vieille* sorcière", ce qui ne m'a pas empêché d'apprécier. 

    Sympa.jpg

    Une sérue sympathique à découvrir, avant de se plonger dans les aventures d'Harry Potter.

    * Elle n'est pas si vieille que ça la sorcière mais bon, elle n'a plus  neuf ans non plus, n'enfonçons pas le clou.

    Est-ce que vous connaissez cette série?

    Walpurgis.jpg Marjorie,
    Lou & me

  • Zombie Fallout -1

    Imprimer

    Aujourd'hui, avec Acr0, Lelf, Valeriane, Yoda Bor, Chicky Poo ...,  nous avons rendez-vous avec les zombies

    Chasser, être chassé, mon cœur bat pour les zombies mais plus pour longtemps...

    zombie fallout,tome 1,mark tufo

    tome 1, Le commencement

    Mark Tufo

    Les Chroniques des Talbot,

    Panini Books, collection Eclipse, 2014

    349 pages

    Mike, ex-marine, habite Little Turtle, un quartier résidentiel américain tranquille, jusqu'au jour où un virus transforme les humains en zombies.
    Protéger sa famille, survivre, défendre le quartier, Mike raconte dans son journal comment la vie s'organise lorsque ce qui relevait de la fiction devient réalité. 

    Un style décontracté, un humour pas toujours très relevé mais percutant, je me suis laissée distraire par cette histoire de zombies, assez classique, pas vraiment originale mais efficace. Mike possède de nombreuses qualités mais il n'est pas toujours très "spirituel" lorsqu'il écrit son journal, je préfère vous prévenir.

    Je me suis quand même attachée aux personnages: donc Mike et sa femme (Tracy), leur deux fils (Justin et Travis) , leur fille (Nicole) et son fiancé (Brendon), sans oublier le chien de la famille (Henry), et enfin Tommy, le gamin un peu spécial qui se goinfre de tartelettes aux myrtilles et semble être le porte-bonheur un peu décalé de la famille.

    Action, baston, zombies, ça ne va pas beaucoup plus loin, mais je n'ai pas vu le temps passer, signe que ça fonctionne pour moi.

    J'ai redécouvert des notions classiques de survie et de nouvelles astuces. Je suis vraiment convaincue par l'escalier escamotable façon "Mike Talbot". Si jamais des zombies arrivaient dans mon quartier, j'essaierai de m'en inspirer.

    zombie fallout,tome 1,mark tufo, challenge halloween 2014

    Un moment de lecture divertissant et une série que je suivrai avec plaisir.


    Récemment mis à jour5.jpg

    • Zombies Challenge organisé par Cornwall
    • Fin de série organisé par Acr0
    • Challenge Geek organisé par Sofynet & me
    • Challenge Halloween organisé par Lou & me
  • Soul Eater #1

    Imprimer

    Soul Eater.JPG

    Atsushi Ohkubo

    Volume 1

    Kurokawa, 2004

    documentaire,merveilleux cosmos

    "Afin d'accéder au rang suprême de « Death Scythe », une arme démoniaque doit ingérer 99 âmes humaines et 1 âme de sorcière. Cette mission est confiée aux Meisters, des spécialistes du combat qui vont récolter les âmes au péril de leur propre vie. Dans Soul Eater, partez à la chasse aux âmes en compagnie des élèves de l'institut Shibusen, école de formation pour faucheurs d'âmes !"

    Soul Eater: (Déf) Le mangeur d'âme, c'est aussi le nom du personnage de ce manga.

    Que la chasse aux âmes commencent!

    Pour monter en grade (et devenir Death Scythe) nos chasseurs d'âmes, Soul Eater et Maka doivent faucher 100 âmes + celle d'une sorcière. Maître Shinigami (le dieu de la mort) veille au bon déroulement des opérations. 

    Maison citrouille.jpg

    Une habitation à mon goût...

    Ce qui m'a plu dans ce manga

    - Le petit côté Halloween: une citrouille par-ci, une sorcière par-là, je me projetais déjà!

    - Les graphismes qui m'ont tapée dans l’œil en feuilletant. Je suis parfois un peu difficile quand il s'agit de manga.

    - Le thème de l'histoire qui annonçait quelque chose de sympathique et d'original.

    -> La disponibilité de la série à la médiathèque, un détail important.

    Soul eater1.jpg

    Ce qui a coupé court à mon enthousiasme:

    - On n'a pas une histoire linéaire mais des mini-épisodes, ce qui donne un côté un peu décousu et m'a embrouillée. 

    - Les dialogues m'ont semblé peu intéressants et l'humour pas vraiment subtile. Je n'ai pas du tout adhéré.

    - De petites intrigues pas follement palpitantes (selon moi) qui ne donnent pas spécialement envie d'en savoir plus, à la limite de l'ennui. Encore un mauvais point.

    -> Enfin, un héros qui bave... surtout devant les grosses poitrines (gonflées à l'hélium). Je ne fais clairement pas partie du public visé.

    Déçue.jpg

    C'est un détail mais ajouté à tout ce qui coince, vous comprendrez que je ne suis pas très motivée pour découvrir la suite. Je pensais faire une découverte amusante pour la Japan's Week, c'est raté!


    Japan's Week.jpg

    Purple et Sofynet pour les jolis logos de la Japan's Week.

    logo du challenge geek

    Organisé par Sofynet et Hilde