Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

série

  • The Worst Witch

    Imprimer

     Aujourd'hui, on sort du cimetière, je vous emmène dans une école de magie et de sorcellerie.

    Amandine Malabul, série, netflix, sorcière, jeunesse

    Série Netflix

    Titre original : The Worst Witch
    VF : Amandine Malabul Sorcière Maladroite

    Basés sur les romans de Jill Murphy

    2017

    7 ans et +

    A regarder en VO! J'ai même laissé les sous-titres anglais.

    Mildred Hubble découvre par hasard l'existence de l'école de magie dirigée par Miss Cackle. Bien qu'elle n'ait aucune connaissance en sorcellerie, elle va suivre les cours de première année, et révéler ses dons pour les catastrophes! Heureusement son courage et son sens de l'amitié et de la loyauté lui épargneront l'expulsion à maintes reprises! 

    Amandine Malabul, série, netflix, sorcières, jeunesse

    Une partie de l'équipe enseignante, le premier jour, regardant les élèves arriver sur leur balai. De gauche à droite : la terrible Miss Hardbroom, la directrice Miss Cackle et la professeure de chant, Miss Bat qui s'endort assez fréquemment.

    J'ai trouvé amusant de suivre les aventures de ces jeunes sorcières dans leur école. C'est assez enfantin (en VF, je n'aurais pas pu regarder) et bien que je ne sois absolument pas la cible, je continue de suivre cette série. C'est parfait pour me distraire le soir quand je suis un peu fatiguée.

    Amandine Malabul, série, netflix, sorcières, jeunesse

    Enid, Mildred & Maud

    Je me suis attachée aux personnages, enfants et professeurs! J'adore le sourire et la gestuelle un peu crispée de Miss Hardbroom. Les petites sorcières sont sympathiques comme tout. Même Ethel Hallow la rivale de Mildred est un peu plus complexe qu'elle n'y paraît.

    Les petites intrigues à se mettre sous la dent ont quand même capté mon intérêt notamment avec la soeur jumelle de la directrice : Agatha, l'apparition d'une mystérieuse pierre dans la saison 2.
    Au moment où je vous parle, Miss Cackle est convoquée devant le grand conseil et sa place de directrice est menacée.
    Je ne reviendrai pas sur le nombre de fois où Mildred a failli être renvoyée.

    Les effets spéciaux sont parfois terrifiants mais ça renforce le côté humoristique de la série!

    Enfin, j'aime bien le fonctionnement de l'école, les cours de potion, de chant, de vol, la présence des familiers,  sans oublier les ateliers un peu particuliers de Miss Mould!

    Amandine Malabul, série, netflix, sorcières, jeunesse

    Trois élèves de 1ère année que l'on suit dans la saison 2

    Une série drôle et agréable à regarder, que j'espère suivre encore un petit moment!

    Chicky Poo avait évoqué cette série l'an dernier! J'ai aussi lu le premier tome de la série, en 2010.

    Challenge Halloween 2018, Halloween, logo

  • Sorcelleries -1

    Imprimer

    Aujourd'hui premier jour du Challenge Halloween, je regarde tranquillement les passagers prendre possession du bateau fantôme. J'ai décoré mon blog, fait une petite inspection de la cabine que nous partagerons avec Lou, étudié comment sortir du port, et me voilà prête à ouvrir ma malle de livres pour en sortir une première BD car nous embarquons pour notre croisière d'Halloween et en plus c'est le premier Mercredi BD Fantastique organisé avec Lou et Mango

    bd du mercredi, challenge halloween, Mélusine, Halloween

    J'ai donc décidé de retaper un vieux billet et ainsi donner une seconde chance à la série Sorcelleries et son premier tome: Le Ballet des mémés, (billet rédigé le 26 novembre 2008) qui ne m'avait pas trop emballée.
    L'an dernier, Syl m'avait convaincue de le relire mais je n'avais pas pris le temps alors c'est l'occasion.

    Le billet d'origine étant squelettique, n'imaginez pas que je me roule les pouces. ;)

    Sorcellerie.jpg Le Ballet des mémés - Teresa Valero (scénario), Juanjo Guarnido (dessin et couleur)

    Dargaud, 2008

    48 pages

    Une maison typique habitation de sorcière, identifiable à l’œil nu, avec devant la porte un chat noir  du nom de Malkin et un crapaud nommé Padock qui causent pour ne rien dire. Je crois que c'est cette première page qui m'a incitée à acheter cette bande-dessinée, à l'époque.

    Cette demeure appartient à trois vieilles sorcières rabougries et décrépies par les années: Brygia, Sortiléga et Fébris, qui voient débarquer chez elle: Panacéa, son mari et leur fille, puis un bébé probablement égaré appartenant au pays des fées (celui de Puck et d'Obéron) où il y a vraiment du laisser-aller!

    La fête de Walpurgis qui n'a lieu qu'une fois par siècle sera explosive ou ne sera pas!

    Il y a un chat noir dans l'histoire...

    illustration sorcellerie.jpg

    A l'époque mon commentaire tenait sur deux lignes: "Je suis un peu déçue. Je m'attendais à ce que l'histoire soit plus drôle. Je l'ai trouvée amusante mais sans plus. Et puis, c'était vraiment trop court."

     Je dois réviser mon appréciation. Hier soir, installée dans mon fauteuil, j'ai plutôt passé un bon moment. C'est une BD distrayante avec plein de petites touches d'humour et de jolis dessins colorés et soignés.

    Illu sorcelleries3.jpg

    Les sorcière sont plutôt amusantes à se disputer pour un oui ou pour un non, le bébé amène un peu de fraîcheur au scénario, tandis que Panacéa (la plus jeune de la famille) et son mari tentent d'apporter un petit soupçon de modernité de leur côté. Pas gagné!

    Distrayant.jpgAucun indice sur ce que réserve la suite et sur un point, je n'ai pas changé, c'est trop court mais maintenant, je suis prête pour découvrir le tome 2.

    sorcerlleries,bd,série

    Un group de dead rock qui déchire pour cette fête de Walpurgis!

    sorcerlleries,bd,série

    Que du gratin d'invité pour cette fête: Franky', Joe la momie, Lou Garrou, Al Ien et autres créatures infernales!


    Challenge Halloween 2014b.jpg

     Lou et Hilde.

    logofindeserie.png

    Et une nouvelle série pour le Challenge d'Acr0. Finalement, ce n'est peut-être pas une bonne idée de relire des titres qu'on n'a pas apprécié! ;)

    Sorcerlleries, BD, série

    Ma première participation au Challenge BD de Marjorie

    sorcerlleries,bd,série

    Chez Mango.

  • Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban

    Imprimer

    Je suis de retour aujourd'hui pour vous parler du troisième tome d'Harry Potter.

    Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban.jpg

    J.K. Rowling

    Gallimard Jeunesse, 2001

    349 pages

    Dans ce troisième tome, Sirius Black, un dangereux prisonnier de la célèbre et terrifiante prison d'Azkaban s'est évadé et semble être à la recherche d'Harry.
    Considéré comme un fidèle partisan de Voldemort, responsable de la mort de plusieurs "moldus", la menace n'est pas prise à la légère. Des gardiens d'Azkaban: les détraqueurs sont aux portes du collège et Harry se retrouve sous haute surveillance.

    La vie a Poudlard, elle se déroule presque normalement pour cette troisième année entre le nouveau cours passionnant de Défense contre les forces du Mal du professeur Lupin, celui de divination, à mourir d'ennui du professeur Trelawney, l'emploi du temps surchargé d'Hermione, les matchs de Quidditch et la guerre entre Croutard (le rat de Ron) et Pattenrond (le chat d'Hermione).

    Mais le Sinistros apparaît partout autour d'Harry, le danger rôde...

    J'ai trouvé ce troisième tome encore plus passionnant que les précédents car le final est particulièrement réussi, avec ce retournement de situation incroyable.
    De nouveaux personnages apparaissent, de nombreuses surprises magiques, quelques révélations sur les parents d'Harry. On apprend également l'existence des animagus, du patronus, bref je n'en dis pas plus.

    Rogue apparaît encore plus borné, aveuglé par ses sentiment haineux. Un peu d'empathie pour le personnage? Pas vraiment.
    Quand à Malefoy, cette petite teigne sournoise, Hermione accomplit un geste... libérateur qui pourrait être commenté d'un: "Il l'a pas volée, celle là!"

    J'ai apprécié la redécouverte de Pré-au-Lard (j'aimerais bien aller chez Honeydukes ), l'utilisation de la carte du maraudeur (une superbe invention), Buck l'hippogriffe (sacré Hagrid quand même).

    Je l'ai lu presque d'une traite, il s'agit encore d'un très bon moment de lecture. J'enchaîne bientôt avec le quatrième tome.


    mois anglais 2014_1.jpg

     organisé par Lou, Titine et Cryssilda

    harry potter et le prisonnier d'azkaban,j.k. rowling,roman,série

    Semaine Spéciale British Series!

    Organisé par Sofynet (et son superbe logo British Series) et Hilde

    avec

    logo du challenge geek

  • Magie Brute -1

    Imprimer

    Magie Brute.jpg

    Chroniques du Grimnoir - 1

    Larry Correia

    L'Atalante, 2012

    "États-Unis, début des années 1930. Les dirigeables sillonnent le ciel, Berlin est peuplée de zombies et la magie, apparue depuis près d’un siècle, a changé la donne. Le grand public hésite entre admiration et haine des « actifs », ces gens qui se téléportent, lisent dans les esprits, modifient la gravité, contrôlent les animaux, guérissent par imposition des mains…
    Deux organisations de magiques se livrent une guerre souterraine acharnée : l’Imperium et son maître le « président »,qui tiennent le Japon, et le Grimnoir, société secrète de résistants aux intentions louables mais aux méthodes discutables.
    Jake Sullivan, lui, vétéran de la Grande Guerre au passé de truand, ne doit la liberté qu’à son serment de mettre ses pouvoirs au service du FBI chaque fois qu’une enquête implique des « actifs » criminels. Il sera bientôt confronté aux véritables enjeux géopolitiques d’un monde au bord de l’enfer et de la destruction ; il lui faudra choisir son camp." Présentation éditeur

    "Roman de fantasy urbaine à la croisée du polar, du steampunk et de l’uchronie, ce premier livre des « Chroniques du Grimnoir » louche aussi sur le double héritage des comics et des pulps américains."

    De la magie, des êtres dotés de super-pouvoirs, un côté steampunk, un peu d'humour, des héroïnes intéressantes, quelques zombies et surtout beaucoup d'action dans ce roman.

    J'ai trouvé  l'écriture très agréable, l'univers bien consistant. Voilà un mélange des genres qui fonctionne du tonnerre! C'est loin d'être toujours le cas. J'ai aussi apprécié le remaniement de l'Histoire, les combats épiques et l'ambiance générale tout au long de l'histoire.

    C'est très bien ficelé, à la fois distrayant et captivant. J'ai suivi avec intérêt Faye, Jack Sullivan et la destinée des chevaliers du Grimnoir. 

    Génial.jpg

    J'ai adoré ce roman. Vivement la suite.


    logofindeserie.png

    Le début d'une nouvelle série pour Fin de série,

    Chez Acr0

    logo du challenge geek
    Organisé par Sofynet et Hilde

  • Skully Fourbery -1

    Imprimer

    Pour cette mini-chonique du Livroblog, je vais évoquer un roman jeunesse: Skully Fourbery que je pensais faire entrer dans le Mois Anglais mais qui finalement n'y entre pas, l'auteur étant irlandais. C'est l'édition originale londonienne citée en début de livre, qui m'a trompée.

    Skully Fourbery.jpg

    Skully Fourbery, tome 1

    Derek Landy

    Gallimard Jeunesse, 2008

    294 pages

    A partir de 10 ans

    A la mort de l'oncle Gordon, la jeune Stéphanie va rencontrer un étrange détective: Skully Fourbery, squelette de son état. Elle va aussi découvrir l'existence d'un monde magique parallèle au sien, d'une histoire de famille et d'un mystérieux sceptre détenteur d'un grand pouvoir, convoité par un dangereux sorcier.

    Pour être franche, je n'ai pas ressenti de grande passion pour l'univers de ce roman. Je me suis d'abord intéressée à ce livre pour le personnage en couverture: Skully Fourbery (illustration de Tom Percival, j'aime beaucoup) mais en dehors de son mortel charisme, je n'ai pas trouvé beaucoup d'originalité dans l'histoire.

    On ne dénombre plus les jeunes héros/héroïnes découvrant l'existence de la magie et menacés par de sinistres individus pratiquant la magie noire alors j'aurais aimé un peu plus de folies, d'humour post-mortem et des scènes d'action mieux menées.

    Ce qui m'amène à parler de la narration prévue pour un jeune public, ça coince un peu pour moi et des quelques raccourcis faciles ressentis au cours de la lecture. Bref, une lecture quand même distrayante, des personnages sympathiques, pourtant je suis un peu déçue et je n'ai pas spécialement envie de poursuivre.

    Too old for this book.jpg
    Ou trop exigeante, je ne sais pas...

  • Hilde rencontre le docteur (Who)!

    Imprimer

    Samedi série.jpg

    Aujourd'hui, c'est notre "Samedi Série" dans le cadre du Challenge Geek, j'ai donc saisi cette occasion pour découvrir enfin, la fameuse série Doctor Who.

    J'habitais sur quelle planète? Heu sur la planète Terre, je crois. Si, si on avait bien la TV mais la rencontre n'a jamais eu lieu dans le passé, phénomène inexplicable. J'en ai évidemment beaucoup entendu parler alors il était temps de me faire ma propre opinion.

    Sofynet, Coccinelle, Yoda Bor et Petit-Speculoos ont aussi choisi une série aujourd'hui.

    Doctor Who, série, Saison 1, épisode 1 et 2, Challenge Geek

    Saison 1, épisode 1: Rose

     Cet épisode raconte comment Rose Tyler a rencontré le Doctor, dans le sous-sol du magasin londonien dans lequel elle travaille. Pas trop le temps de discuter puisqu'elle tente d'échapper à des mannequins en plastique ayant pris vie! Elle découvre par la suite le TARDIS, une box de police à l'extérieur, un vaisseau spatial à l'intérieur. Mais la menace du plastique est bien réelle, l'invasion est proche...

     
    Source: Allociné

    J'ai bien aimé ce premier épisode, impressionnée quand même par le Tardis et par tous les mystères qui entourent le Docteur.
     
    Parfois, ça fait un peu kitsch mais il y a de l'humour, j'ai passé un bon moment.

    Pas mal de questions se posent: Est-ce qu'il y a un ou plusieurs docteurs issus d'une même famille ou est-ce que ses voyages dans l'espace et le temps le préservent du vieillissement? Est-ce que nous reverrons le personnage de Clive. Bref, affaire à suivre, j'imagine.

    Saison 1, épisode 2: La fin du monde
     
    "Le Docteur emmène Rose pour son premier voyage dans le temps à 5 milliards d’années, voir la fin de la Terre. Mais parmi les Aliens, un meurtrier est en pleine action. Qui se cache derrière cette araignée mortelle ?…"
     
    **********
     
    J'ai trouvé encore plus de suspense dans cet épisode. J'ai bien apprécié cette ambiance de fin du monde avec les aliens. J'ai  aussi appris quelques petites choses au sujet du docteur.
    De l'humour, des passages plus dramatique, un épisode assez sympathique et puis, j'adore les voyages spatiaux temporels. Je suis vraiment enthousiaste pour découvrir la suite.

    P1030485.JPG

    Avec cette serviette chez moi, gagnée grâce à TechArtGeek et Fairy Brod, je ne pouvais plus rester dans l'ignorance de la série Doctor Who!

    logo du challenge geek

    Organisé par Sofynet et Hilde

  • La Quatrième Dimension, épisode 1 à 4

    Imprimer

    Le thème du mois.jpg

    Pour honorer le thème mensuel, proposé par Coccinelle, entrons dans la Quatrième Dimension mais sachez que pour moi, Les séries, des années 60 /70, c'est réellement la quatrième dimension: Un territoire inexploré qui suscite à la fois méfiance et curiosité. Aucun souvenir n'y est associé, je pars de zéro, je préfère vous prévenir. Si Bioman, Goldorak et Ulysse 31 ne comptent pas, je n'ai apprécié mes premières séries qu'au milieu des années 90 avec X-Files. Avant c'est le néant!

    Sofynet, Coccinelle, Tiphanya, Yodabor ont aussi participé à ce rendez-vous des séries.

    série,la quatrième dimension,challenge geek

    La Quatrième Dimension (The Twilight Zone) est donc une série télévisée américaine de science-fiction, (138 épisodes de 25 minutes et 18 épisodes de 50 minutes), créée par Rod Serling et diffusée entre le 2 octobre 1959 et le 19 juin 1964 sur le réseau CBS. Merci Wiki' d'éclairer un peu ma lanterne. D'après ce que j'ai pu lire ici: "En France, La Quatrième dimension a été découverte en 1965 sur la première chaîne de l’ORTF. Elle a ensuite connu le succès au sein de Temps X des frères Bogdanoff en 1984. Elle a également été proposée au sein de La Une est à vous."

     Me voilà partie pour quelques épisodes sur YouTube.

     Le premier épisode de la Saison 1 s'intitule Solitude, et nous raconte l'histoire d'un homme amnésique, se retrouvant seul, dans une ville fantôme. Très vite, il se sent épié, l’angoisse s'installe. Il se demande d'où il vient, et la paranoïa le gagne progressivement. Un vrai cauchemar...

     J'ai trouvé pas mal de suspense dans cet épisode, l'ambiance est parfaite avec la petite musique qui va bien. C'est assez efficace, bien réalisé et la fin m'a agréablement surprise. Un thème intéressant. J'avoue que ça m'encourage à découvrir la suite. "La réalité dépasse la fiction".

    Allez j'enchaîne avec l'épisode 2: Pour les anges

    "Le 19 juillet 1960, Lew Bookman, un camelot-vendeur âgé de 68 ans, reçoit la visite d'un homme habillé de noir (la « faucheuse »), venant l’avertir qu’il l’emmènera le soir-même à minuit. Bookman refuse de le suivre et parvient à tromper la Mort en passant un marché [...]. Furieux de s'être fait avoir, la Mort provoque un accident qui blesse gravement une petite fille qui « prend la place » de Bookman : elle mourra à minuit, l'heure à laquelle Bookman devait mourir. Déterminé, Bookman va tout essayer pour que la Faucheuse rate son rendez-vous... "

    Cet épisode m'a presque fait penser à une fable. C'est assez juste, touchant aussi. Les acteurs sont plutôt bons, j'ai particulièrement apprécié le personnage de la mort. Bref, encore un épisode qui passe bien. Je continue.

    L'épisode 3, raconte la seconde chance d'Al Denton, "ancien champion de duels au pistolet devenu alcoolique". L'arrivée en ville d'Henry J. Fate, un mystérieux vendeur ambulant, va changer sa vie. Ambiance Far West!


    J'ai un petit peu moins accroché avec cet épisode, pourtant le concept de seconde chance m'a bien plu. Ce mystérieux vendeur vient bien de la Quatrième dimension avec son revolver spécial et ses élixirs!

    Enfin, avec ce quatrième épisode Du succès au déclin nous faisons la connaissance de "Barbara Jean Trenton, une ancienne star de cinéma qui refuse de vieillir et continue à se projeter des films dans lesquels elle jouait, lorsqu'elle était jeune."

    Je n'ai pas particulièrement été passionnée par cette histoire, par la nostalgie envahissante dont souffre "Barbie" mais la chute est géniale!

    ******

    Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en visionnant ces quatre épisodes mais je les ai trouvés assez prenants, abordant des thèmes originaux. La voix off donne le ton de la série. La qualité de l'image n'est pas toujours exceptionnelle sur YouTube, et ça a quand même vieilli mais, je ne regrette pas d'avoir tenté car je ne me suis pas ennuyée. Pour tout dire, ça ne me déplairait pas de découvrir la suite.

    série,la quatrième dimension,challenge geek

    Le Générique




    Organisé par
    Sofynet et Hilde

  • Game of Thrones, Saison 2

    Imprimer

    Aujourd'hui, il s'agit de notre premier rendez-vous
    "Le Samedi, c'est série", avec
    Sofynet,
    Coccinelle, Petit-Speculoos, Purple, Tiphanya et Yoda Bor

    game of thrones,saison 2,série,challenge geek
    Je vais vous parler de la saison de 2 de Game of Thrones qui est diffusée en ce moment sur Canal+, chaque jeudi depuis le 26 décembre. Je ne vous révèlerai rien qui puisse gâcher le plaisir de la découverte. Je vous donne juste quelques impressions sur le début de cette saison 2.

    Game of Thrones

    HBO - créée par David Benioff, D.B. Weiss, 2011 - [Int-12 ans] - VOSTFR

    Le billet de la Saisons 1


    Cette série est une adaptation de la saga fantasy, Le Trône de fer de George R.R. Martin. Pour l'instant, j'ai lu les dix premiers tomes.

    Il y a très longtemps, à une époque oubliée, une force a détruit l'équilibre des saisons. Dans un pays où l'été peut durer plusieurs années et l'hiver toute une vie, des forces sinistres et surnaturelles se pressent aux portes du Royaume des Sept Couronnes. La confrérie de la Garde de Nuit, protégeant le Royaume de toute créature pouvant provenir d'au-delà du Mur protecteur, n'a plus les ressources nécessaires pour assurer la sécurité de tous. Après un été de dix années, un hiver rigoureux s'abat sur le Royaume avec la promesse d'un avenir des plus sombres. Pendant ce temps, complots et rivalités se jouent sur le continent pour s'emparer du Trône de Fer, le symbole du pouvoir absolu. Allociné

    Toujours passionnante, violente et captivante

    Quel plaisir de retrouver l'univers si riche de cette série, les personnages: Arya, Tyrion, Jon Snow, Bran, pour ne citer que mes préférés.
    Certains révèlent leur vraie personnalité, le meilleur comme le pire. Et pour le pire, on a un champion hors catégorie, qui mérite bien de prendre des claques.
    D'autres au contraire sont plus difficiles à décrypter. On ne peut qu'apprécier leur complexité, les combats auxquels ils se livrent ainsi que le jeu des acteurs.

    L'intrigue principale se resserre, autour de ce trône de fer tant convoité mais tout Westeros est source d'intrigues, que ce soit au delà du mur, dans la cité de Quartz, à Winterfell ou dans d'autres lieux. Des heures sombres s'annoncent. Complots, mystères, traîtrise, et un peu de fantastique s'invitent dans cette série. Bref, peu de temps morts, je ne vois pas comment on pourrait s'ennuyer.

    Parfois un brin d'humour noir, quelques répliques qui grincent pour le plaisir. J'en ai noté quelques unes au cours de mes lectures.
    Les décors restent superbes, l'ambiance parfaitement réussie. Quelques scènes de sexe un peu longuettes mais vite oubliées au profit de l'histoire.

    Fidèle au roman, comment ne pas se laisser happer par cette série et son univers? La suivez-vous?

    Pour terminer, je n'ai qu'une chose à dire: vivement jeudi prochain pour découvrir la suite. :)

     
    logo du challenge geek
    Organisé par Sofynet et Hilde