Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

roman

  • Balli Kaur Jaswal, Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique

    Imprimer

    J'ai découvert ce titre grâce à  Myrtille qui me l'a prêté. Je serais sans doute passée à côté, ça aurait été dommage!

    Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique, Balli Kaur Jaswal, roman, les étapes indiennes

    Nikki a 22 ans, élevée dans une famille indienne pendjabie, elle vit à Londres. Indépendante, ayant abandonné ses études de droit, elle recherche un travail plus stable que celui qu'elle occupe au pub situé en dessous de chez-elle, à Shepherd's Bush. Elle va alors postuler pour un emploi d'animatrice pour un atelier d'écriture à Southhall qui abrite un des plus grands temple Sikhs en dehors de l'Inde et une communauté pendjabie importante.
    Les  femmes qui s'y présentent, sont veuves pour la plupart, issues de la communauté pendjabie et croient s'être inscrites à des cours d'anglais. Elle vont rapidement faire part à Nikki de leurs envies et proposer de raconter des histoires mais pas n'importe quelles histoires... des histoires érotiques. 

    J'ai aimé découvrir :

    - Le quartier de Southhall qui n'est pas un quartier fictif mais existe bel et bien à Londres
    - Certains aspects de la vie des veuves pendjabies, des femmes touchantes racontant leurs expériences, leurs joies et parfois leurs regrets
    - La vie de Nikki et de sa famille, ses relations pas toujours faciles avec sa mère, son père et avec sa sœur Mindi qui, elle, souhaite un mariage arrangé. Nikki évolue tout au long du roman au contact des femmes qu'elle rencontre. 
    - L'histoire de Kulwinder Kaur de l'association communautaire sikhe, qui va recruter Nikki et qui a vécu un drame ayant bouleversé sa vie.

    Les personnages sont attachant et on imagine leurs difficultés au quotidien, les problématiques que peuvent engendrer la rencontre de deux cultures, pour ces femmes naturellement attachées à leur culture d'origine, leurs traditions et souhaitant davantage de liberté.

    Le roman se transforme presque en roman policier par moment, Nikki faisant évoluer l'enquête sur la mort de Maya, la fille de Kulwinder, un drame arrivé juste après le mariage de cette dernière. Et puis, un climat de suspicion et de craintes règne dans le quartier, les femmes s'y sentent surveillées.

    Les thématiques abordées sont variées, les sujets forts, émouvants, toujours d'actualité : le mariage arrangé, la condition des femmes, le comportement des hommes, la sexualité, le besoin de s'exprimer, de s'affirmer face aux nombreux interdits, être indienne à Londres, le poids du quartier. 

    Beaucoup d'humour, malgré tout. Les sujets ne sont jamais pesants.

    Les histoires des veuves que l'ont retrouve dans leur intégralité en italique sont sacrément pimentées. On y parle plus précisément des relations de couple, des fantasmes, des désirs avec simplicité, humour et moult détails émoustillants! Elles font parties de l'histoire mais occupent une place raisonnable et n’alourdissent pas le reste.

    le club des veuves qui aimaient la littérature érotique,balli kaur jaswal,roman,les étapes indiennes

    J'ai trouvé ce roman très agréable à lire et intéressant avec toutes ces thématiques abordées qui en font un bon moment de lecture.
    Merci Myrtille pour cette découverte. 

    étapes indiennes, inde, lectures

    Pour en savoir plus sur Les Étapes Indiennes

  • Faith Martin, Un Pique-nique presque parfait, Une Enquête de Loveday & Ryder #2

    Imprimer

    un pique-nique presque parfait,une enquête de loveday & ryder,faith martin,harper collins noir,roman,challenge british mysteries

    Été 1960. Derek Chadworth est retrouvé noyé à Port Meadow, le lendemain d'une fête d'étudiants .
    Les témoignages cachent quelque chose. Le coroner de la ville d'Oxford, Clement Ryder fait appel à Trudy Loveday, stagiaire dans la police pour poursuivre l'enquête.

    Il s'agit de la deuxième enquête de Loveday & Ryder mais c'est ma première rencontre avec ce duo d'enquêteurs que j'ai trouvé très sympathique.
    La jeune Trudy tente de se faire une place dans le police, ce qui n'est pas évident à cette époque et Clement Ryder, plus expérimenté apprécie la vivacité d'esprit de la jeune femme et tente de camoufler des problèmes de santé afin de pouvoir poursuivre sa carrière.

    Oxford, College
    Photos d'un college d'Oxford - Été 2018

    L'enquête est intéressante avec une intrigue bien menée qui nous emmène sur différentes pistes. On découvre ainsi certaines vérités sur les personnages : Derek Chadworth, le fameux lord Jeremy Littlejohn organisateur présumé de cette fête ou Reggie Porter dont la sœur a disparu, entre ambition personnelle, jeux dangereux pouvant ruiner une réputation et désirs de vengeance.

    Enquête dans les pubs auprès des étudiants mais aussi dans un college de la ville d'Oxford, jusque chez des particuliers, c'est bien rythmé jusqu'au dénouement. Une pointe d'humour par moment pour une lecture distrayante. 

    C'est agréable à lire et j'ai beaucoup apprécié. Je lirai les autres enquêtes avec plaisir. Un troisième tome à paraître en fin d'année 2020!

    Merci à Babelio et aux éditions Harper Collins pour cette découverte.

    Un Pique-nique presque parfait de Faith Martin, Une enquête de Loveday & Ryder, Haper Collins Noir, 2018 - 2020 pour la présente édition

    Faith Martin, alias Jacquie Walton est née à Oxford. C'est une amoureuse de la campagne anglaise.

    logo, le mois anglais, logo, challenge british mysteriesun pique-nique presque parfait,une enquête de loveday & ryder,faith martin,harper collins noir,roman,challenge british mysteries

    Lecture commencée pendant Le Mois Anglais organisé par Lou, Titine et Lamoussmé
    Un mystère de plus résolu pour The British Mysteries Challenge avec Lou ainsi que pour le Challenge Polar et Thriller organisé par Sharon

  • Sharon Maas, Noces indiennes

    Imprimer

    noces indiennes,sharon maas,roman,inde,les étapes indiennes

    Des destins amenés à se croiser : Celui de Nat, adopté à l'âge de quatre ans par un médecin travaillant dans le dispensaire d'un petit village près de Madras, celui de Saroj vivant en Guyane Britannique et développant une haine de plus en plus farouche envers son père, ceux de deux adolescents Savitri et David élevés ensemble mais de condition sociales différentes, liés par une promesse.

    Un roman passionnant à lire, bien écrit qui raconte les rêves, les espoirs, les réussites mais aussi les drames et les souffrances des personnages, que nous suivons de l'enfance à l'âge adulte.

    Je me suis attachée à eux, j'ai vibré, frémi, tout au long du roman qui est intense et captivant, qui bascule parfois dans l'horreur aussi. Certains passages m'ont terrifiée. J'ai eu beaucoup de peine par moment mais il y a aussi de très beaux passages, la description des jardins, de cette nature sauvage indienne, du don de Savitri, de l'amitié entre Saroj et Trixie au delà des différences.

    Émotions fortes garanties avec ce roman chorale qui nous apaise un peu une fois la dernière page tournée.

    Noces indiennes, Sharon Maas, Éditions J'ai lu, 1999 - 2009 pour la présente édition

    Lecture dans le cadre d'un billet commun pour découvrir les romans de Sharon Maas avec Blandine qui a lu La Danse des paons

    les étapes indiennes, logo logo, objectif PAL

    Pour en savoir plus sur Les Étapes Indiennes
    Objectif PAL organisé par Antigone : Dans ma PAL plusieurs années, c'est sûr! Combien exactement? Je ne sais pas. 

  • Concours avec les éditions Yakabooks

    Imprimer

    ganga,lucie brasseur,yakabooks,concours, les étapes indiennes

    Pour fêter les six mois des Étapes Indiennes, j’ai le plaisir de vous proposer un concours organisé avec les éditions Yakabooks pour le roman Ganga de Lucie Brasseur.

    Les gagnantes : @magalivaugier, @bouquinbourg et @lou_myloubook


    3 exemplaires sont à gagner!

    Pour tenter de remporter un exemplaire, c’est tout simple :

    - En commentaire : dîtes-moi, si vous prenez un billet pour l’Inde ou l’Indonésie (n’hésitez-pas à développer un peu au sujet de votre voyage imaginaire).

    - Si vous avez un compte Instagram : Likez @yakabooks en remerciements, @hildelle et signalez sur mon post Instagram que vous avez participé sur le blog. :)

    Vous avez jusqu’au 8 juillet 2020 pour participer.

    Bonne chance !

    étapes indiennes, inde, lectures

    Pour en savoir plus sur Les Étapes Indiennes
    Le groupe Facebook des Étapes indiennes

  • Lucie Brasseur, Ganga

    Imprimer

    ganga,lucie brasseur,yakabooks,inde,bali,littérature française,roman

    Marc Delvingt part en Inde avec un seul objectif : revenir avec de nouveaux marchés afin d'éviter la faillite de la confiserie familiale d'Auch dont il est maintenant le patron, ayant pris la succession de son père.
    Là-bas, il rencontre une femme, son regard le fascine et lui laisse une impression de déjà vue. A son retour, c'est le chaos, son épouse a été sauvagement assassinée, certains membres de l'entreprise ont disparu, la police locale prend l'enquête en main. Marc devra faire face aux zones d'ombre de son passé et aux légendes qui l'entourent.

    Ce roman est vraiment déroutant! Je l'ai trouvé captivant et agréable à lire. Action, suspense, découvertes macabres, le rythme est haletant. J'ai bien accroché dés le début. On a envie de savoir ce que Marc a fait dans le passé pour déclencher ce déchaînement de violence. Certaines scènes sont d'ailleurs décrites avec moult détails, je vous préviens.

    L'histoire nous emmène en Inde, mais ce n'est pas la seule destination, l'action se situe aussi en Indonésie, à Bali.  Les différents voyages rythment le récit, peu de temps morts.
    On suit aussi l'enquête des policiers en France avec le brigadier Nicolas Duclos et Jérémy Diaz mais aussi une experte en gemmologie et une hackeuse.

    Certains passages font avancer l'intrigue que j'ai trouvée très intéressante mais un peu confuse en avançant dans la lecture.
    J'ai eu du mal à appréhender les petites touches fantastiques et oniriques qui viennent se mêler à l'affaire, à Bali notamment lorsque Marc et son père cherchent le village, et que la petite fille apparaît comme par magie.
    Difficile de percevoir par moment, ce qui est réel et ce qui appartient à la légende, aux rêves. La dimension spirituelle et mystique recouvre l'histoire d'un voile mystérieux. Certains bonds dans l'espace désorientent un peu.

    Il faut recomposer le puzzle pas si simple mais la lecture reste extrêmement plaisante. Une fois la dernière page tournée, j'ai l'impression que certaines choses ont échappé à ma compréhension. Peut-être est-ce volontaire de la part de l'autrice.
    La fin n'a pas apporté toutes les réponses que j'attendais, ce qui me frustre un peu mais ne m'empêche pas de rester sur une note positive. 

    tous les livres sur Babelio.com

    notation, étoiles, BabelioJ'ai apprécié cette lecture bien qu'elle ne réponde pas à toutes mes attentes et je ne peux que vous conseiller de découvrir ce roman à votre tour!

    Ganga de Lucie Brasseur, Yakabooks éditions, 2017, 2€

    - Lecture commune avec Véronique

    "Créée par deux auteurs engagés, Yakabooks se bat pour favoriser l’accès à la culture pour tous."

    Merci à l'Opération Masse Critique de Babelio et à Lucie Brasseur de Yakabooks pour cette découverte originale. 

    étapes indiennes, inde, lectures

    Pour la partie indienne du roman
    Pour en savoir plus sur Les Étapes Indiennes

  • Agatha Christie, Les Vacances d'Hercule Poirot

    Imprimer

    Aujourd'hui, nous partons en vacances avec un roman d' Agatha Christie.

    agatha christie,summertime,les vacances d'hercule poirot,roman

    Le Jolly Roger, un bel hôtel implanté sur une île dans la Baie de Leathercombe, parfait pour les vacances d'Hercule Poirot que l'on retrouve bien installé au soleil, sur un transatlantique avec vue sur la baie.
    La compagnie n'y est pas si mauvaise : un couple d'américains Mr and Mrs Gardener, un pasteur, le couple Redfern, le capitaine Kenneth Marshall, sa fille Linda et sa seconde femme Arlena, Miss Darnley, Miss Brewster et d'autres pensionnaires de l'hôtel.
    Tout ce petit monde, s'observe, les ragots vont bon train surtout autour de la sulfureuse Arlena Stuart, s'étant entichée du mari de Christine Redfern. 
    Son cadavre est retrouvé à la Crique aux lutins. Fini de lézarder au soleil pour Hercule Poirot.

    Il s'agit de ma troisième enquête avec Hercule Poirot et je suis plutôt enthousiaste. Le cadre est vraiment agréable, avec ses plages, ses sentiers un peu sauvages, ses activités nautiques... et le fait d'être sur une île un peu isolée, avec un tueur potentiel, quel bonheur! Avec notre détective dans les parages, rien à craindre!

    "Le soleil déclinait quand les voitures reprirent la route du retour qui serpentait à travers la lande. Du haut de la colline de Leathercombe, ils entrevirent, un court instant, l'île et son hôtel tout blanc. Que ce lieu semblait paisible et innocent dans le couchant!." p. 237

    L'enquête est assez classique avec plusieurs interrogatoires qui ne semblent mener nulle part. Crime passionnel ? Chantage pour de l'argent ? Arlena n'était pas vraiment populaire, il faut bien le reconnaître mais de là à être sauvagement tuée.
    Les principaux suspects ont tous un solide alibi mais l'étau se resserre et les choses accélèrent surtout à la fin. Un peu d'humour, un rythme assez lent (c'est les vacances après-tout) et quelques moments dramatiques.
    J'ai franchement été scotchée par les brillantes déductions d'Hercule Poirot et n'ai rien vu venir. L'intrigue est assez complexe.

    Un bon moment lecture! Je pensais m’arrêter là mais j'ai enchaîné avec La Maison du péril, qui se trouve dans ce même double-tome (Merci Chicky Poo pour la recherche commune). 

    - Summertime, Les Vacances d'Hercule Poirot d'Agatha Christie
    - Lu et chroniqué dans le cadre du thème « Romancière anglaise » du Mois anglais
    - Roman gagné chez Chicky Poo

    Autres romans d'Agatha Christie sur le Livroblog :
    Je ne suis pas coupable, Le Crime d'Halloween

    Logo Objectif PAL.jpglogo, le mois anglais, logo, challenge british mysteries

    Objectif PAL organisé par Antigone : Dans ma PAL depuis des années!
    Le Mois Anglais organisé par Lou, Titine et Lamoussmé
    The British Mysteries avec Lou & me

  • Laetitia Colombani, La tresse

    Imprimer

    Bonjour, on se retrouve aujourd'hui pour une lecture commune autour du titre La tresse de Laetitia Colombani (roman ou/et album) avec Blandine, Nath Sci, Mya Rosa, Kiona.

    la tresse,laetitia colombani,roman,les étapes indienne,le livre de poche

    Trois pays, et plusieurs vies de femmes qui s'apprêtent à être bouleversées. En Inde, Smita, souhaite un autre avenir pour sa fille que celui réservé aux Intouchables. En Sicile, Giulia, doit décider de l'avenir de l'entreprise familiale de confection de postiches et au Canada, Sarah est amené à reconsidérer sa vie professionnelle en tant qu'avocate. Quels liens peuvent-elles bien avoir en commun?

    Je l'ai lu en une seule journée. Les chapitres sont courts et s'enchaînent à un bon rythme. C'est très agréable à lire. Je me suis attachée d'emblée aux différents personnages.

    J'ai particulièrement été émue par le courage de Smita. Sa vie est extrêmement difficile. Elle vit avec son mari, chasseur de rats dans un petit village de l'Uttar Pradesh et est chargée de nettoyer les excréments humains.
    Même envoyer leur fille, Lalita, à l'école est compliqué mais tout espoir n'est pas perdu.

    C'est aussi valable pour Giulia et Sarah qui vont être amenées à prendre des décisions importantes, sans doute nécessaires pour envisager une vie meilleure. C'est ce qui fait du bien dans ce roman. L'espoir qui demeure malgré les difficultés. J'aurais juste aimé que le récit se poursuive encore un peu en Inde.

    La relation de Giulia et Kamaljit est lumineuse. Ce roman est un peu feel-good, et je ne peux que le conseiller même si je l'ai trouvé un peu court. J'aurais aimé accompagner les personnages plus longtemps encore.

    la tresse,laetitia colombani,roman,les étapes indienne,le livre de poche

    La tresse de Laetitia Colombani, Le Livre de Poche, 2017 - 2019 pour la présente édition

    étapes indiennes, inde, lectures

    Pour en savoir plus sur Les Étapes Indiennes

  • Mayumi Inaba, 20 ans avec mon chat

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous propose d'en savoir plus sur cette couverture pleine de félins et surtout sur ce qu'il y à l'intérieur du livre! Au moins un chat forcément!

    20 ans avec mon chat, Mayumi Inaba, roman, chat, editions philippe picquier, challenge un mois au japon 2020

    Ce roman est l'histoire d'une rencontre à la fin des années 70 : celle d'un chaton abandonné, avec l'écrivaine qui deviendra sa maîtresse et l'appellera Mî. Partage du quotidien, des petites habitudes de Mî, et de ces années de vie humaine accompagnées d'un chat.

    J'ai tout de suite pensé que ce récit était autobiographique et ça semble être le cas, bien que les indices soient discrets. En effet, on a vraiment l'impression que l'autrice nous parle en toute simplicité, de son chat et de sa vie à cette époque. Les souvenirs prennent vie à la lecture.
    Le début est plutôt paisible, on observe Mî et la relation naissante avec sa maîtresse. C'est assez descriptif, plein de douceur mais pas ennuyeux.
    Les poèmes inclus sont agréables à lire, parfois amusants, émouvants, voir même un peu tristes sur la fin. Le chat, quelle source d'inspiration quand on y pense!

    On aimerait que ces moments de bonheur partagés durent toujours, mais on sait que c'est impossible. On comprend que certaines séparations, certains changements, sont douloureux mais nécessaires et on y assiste un peu impuissants.  
    L'atmosphère du nouvel appartement de Tôkyô, sa luminosité, la solitude de la narratrice m'ont un peu oppressée par moment, même si pour son travail d'écriture, c'est sans doute bénéfique.
    La vie de Mî est aussi affectée. Fini le jardin, elle doit s'adapter à ce nouvel espace confiné. Heureusement sa maîtresse, qui culpabilise un peu, ne manque pas d'idées pour agrémenter son quotidien.
    J'avais déjà entendu parler des difficultés rencontrées par les japonais souhaitant louer un logement avec un animal. Mî sera donc une résidente secrète.

    C'est une lecture moins légère que j'imaginais. La fin est extrêmement difficile à lire, on se doute que la fin de vie d'un chat, n'est pas un moment facile mais les descriptions répétées et très détaillées de la déchéance physique de Mî, m'ont dérangée et ont heurté ma sensibilité à plusieurs reprises.
    Quand on aime ses animaux, on les accompagne jusqu'au bout, ils partagent nos vies et le lien entre eux et nous est très fort. C'est ce que l'autrice a voulu montrer et les derniers paragraphes m'ont beaucoup émue.

    Merci Lou pour cette découverte.

    20 ans avec mon chat de Mayumi Inaba, éditions Philippe Picquier, 1999 et 2018 pour la présente édition

    logo, challenge un mois au japonlogo, objectif PAL

    Le Challenge Un mois au Japon organisé par Lou & Hilde
    Objectif PAL organisé par Antigone : Dans ma PAL depuis 2018

  • Risa Wataya, Pauvre Chose

    Imprimer

    Aujourd'hui, on se retrouve pour une lecture commune avec Lou.

    pauvre chose,risa wataya,roman,littérature japonaise,challenge un mois au japon 2020

    Julie, vendeuse dans un grand magasin de vêtements, sort depuis quelques temps avec Ryûdai, lorsque celui-ci lui annonce qu'il doit héberger son ex, Akiyo. C'est ça ou la rupture. Julie accepte, dans un premier temps compréhensive mais se pose de plus en plus de questions.

    On découvre donc les pensées de Julie, une jeune femme, d'une trentaine d'années, originaire d'Ôsaka. Elle a peut-être une tête de salade sur la couverture mais elle n'est pas si naïve qu'elle en a l'air. Elle partage des anecdotes sur son travail et son quotidien mais c'est sa relation avec son copain qui occupe ses pensées.
    Je ne l'ai pas senti très honnête ce Ryûdai, dés le départ.
    Il a vécu aux États-Unis, et Julie se demande si la situation qu'elle vit est courante là-bas. Ses échanges avec les deux professeurs d'anglais ne vont pas vraiment la mettre sur la voie mais elle continue de cogiter, ce qui à mon sens est plutôt bon signe, ne serait-ce que pour sa santé mentale.

    Les discussions et réflexions sont assez ordinaires, pas vraiment exaltantes et je me suis sentie un peu mal à l'aise par moment, au milieu de ce triangle amoureux, terriblement agacée par la situation, qui devient pesante.
    On a juste envie que ça pète! Un peu comme hier après-midi, le temps était lourd, chargé d'humidité. On attendait l'orage! Et bien là, c'est pareil. On l'attend l'orage!

    L'autrice nous réserve un petit séisme libérateur plaisant à lire.

    Ce roman écrit à la première personne se lit facilement et j'ai surtout apprécié la sensation qu'il me laisse une fois la dernière page tournée.

    Je serais ravie de lire d'autres livres de Risa Wataya. Merci Lou pour cette découverte.

    logo, challenge un mois au japon

    Le Challenge Un mois au Japon organisé par Lou & Hilde

  • Mikael Bergstrand, Les Plus Belles Mains de Delhi

    Imprimer

    Aujourd'hui, nous partons en Inde avec Rachel, Göran Borg et Yogi! Attachez vos ceintures moment de détente garanti!

    Les plus belles mains de delhi, Mikael Bergstrand, roman, Babel, Les étapes indiennes, inde

    Vous ne connaissez pas encore Göran Borg? C'est un quinquagénaire qui vit en Suède. Sa femme l'a quitté, et il vient de perdre son travail. Sans projet particulier (si ce n'est la consommation de glace Ben & Jerry's), il accepte la proposition de son ami Erik de partir en Inde avec son groupe de touristes suédois.
    Une fois sur place tout ne se passe pas comme prévu, mais Göran fait la connaissance de Yogi, un ami indien d'Erik et décide finalement de rester deux semaines supplémentaires en Inde, à New Delhi, en sa compagnie.

    J’ai adoré suivre Göran Borg en Inde. Au départ, il a quelque préjugés mais très vite, il s’adapte à la vie de New Delhi : rencontre amoureuse avec la belle Preeti, reprise d'une activité professionnelle de journaliste. Il supporte même Mrs Thakur, la mère de Yogi, au caractère pas facile qui ne cesse de se plaindre que son fils Yogendra (alias Yogi) n'est pas encore marié.

    Le roman se lit vite, les chapitres sont courts et s'enchaînent bien. C'est assez léger et très agréable à lire. De l’humour, des descriptions de l’Inde qui contournent les clichés. Différents sujets sont abordés : le travail des enfants, le sort des hors-castes, des hijras, mais sans jamais tomber dans l’apitoiement. 

    La présence de Yogi est agréable, on aimerait bien avoir un ami indien comme lui. On s'attache à nos deux compères qui se mettent parfois dans des situations assez burlesques, voir ridicules. Quelle idée de boire autant de ce cocktail vert!
    C'est parfois un peu gros, (petit clin d’œil à Shah Rukh Khan), mais très distrayant. La fin de ce roman nous invite à découvrir la suite. On reprend un billet d'avion bientôt?

    étapes indiennes, inde, lectures

  • Yasunari Kawabata, Pays de neige

    Imprimer

    Je me suis aventurée jusque dans le Pays de neige. Je trouve l'illustration de la couverture particulièrement belle.

    Pays de neige, Yasunari Kawabata, roman, Challenge Un mois au Japon 2020

    Shimamura vit à Tokyo avec sa famille. Il vient seul se ressourcer dans la petite station thermale du Pays de neige et y tombe amoureux.

    J'ai apprécié le cadre de l'histoire, et certaines descriptions de la nature notamment, des lieux dans lesquels évoluent les personnages : la petite station de ski, son auberge, ses bains. J'ai rencontré des geishas mais n'ai pas appris énormément à leur sujet. Tout est juste extrêmement codifié.

    Le rythme est très lent, avec un style descriptif et poétique. L'atmosphère est vraiment particulière, mais pas très chaleureuse comme on pourrait s'y attendre.

    "Avec sa sensibilité égocentrique de désœuvré, Shimamura possédait peut-être une sorte d'instinct qui l'initiait, mieux que d'autres, à la nature profonde des endroits où il se trouvait. Sans trop se laisser prendre aux premières apparences, il en devinait le caractère intime et vrai, que l'extérieur ne laisse pas toujours apparaître. En tout cas, comme il descendait de ses montagnes, il s'était dit que le village en question ne devait pas manquer d'agrément et de confort sous ses airs de rustique simplicité, et il ne s'était pas trompé, en effet, puisqu'à l'auberge, il avait bientôt appris que c'était un des villages les plus prospères de ce rude pays de neige." p. 42

    Les personnages manquent d'intérêt, ont d'étranges réactions, on ne parvient pas vraiment à les cerner, à comprendre le type de liens qui se créent entre eux. Le triangle formé entretient d'étranges relations.
    Les dialogues m'ont souvent ennuyée et globalement il ne se passe pas grand chose. C'est vraiment contemplatif. Peut-être trop pour moi
    Et puis, j'ai ressenti comme une sorte de malaise tout au long de la lecture. L'environnement finit par devenir étouffant. Le drame de la fin ne fait que renforcer cette sensation.

    "Sur l'écran métallique de sa fenêtre, il y avait des papillons de nuit, longtemps immobiles, qui finirent, eux aussi, pas tomber comme des feuilles mortes. Il y en avait aussi, posés sur le mur, qui glissaient soudain et tombaient au sol. La richesse somptueuse, la beauté prodiguée sur ces vies éphémères plongeaient Shimamura dans de longues méditations contemplatives, l'insecte au creux de la main." p. 147

    J'aime pourtant la subtilité et la délicatesse de l'écriture japonaise mais je n'ai pas été charmée par ce récit.

    Pays de neige de Yasunari Kawabata est le premier roman de l'auteur, (Prix Nobel de littérature en 1968), Biblio roman, Le Livre de Poche, 2012 pour la présente édition

    logo, objectif PALLogo, Read A Thon, Un mois au Japon

    Objectif PAL organisé par Antigone : Dans ma PAL depuis au moins deux bonnes années.
    Le Challenge Un mois au Japon organisé par Lou & Hilde