Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

roman

  • Le Piège de Lovecraft

    Imprimer

    J'ai lu ce roman pendant le Challenge Halloween, toujours attirée par l'univers et les livres d'H.P. Lovecraft.

    Le Piège de Lovecraft, Arnaud Delalande, thriller, Le livre de poche

    Arnaud Delalande (écrivain et scénariste français)

    Le Livre de Poche, 2014

    Prix Masterton du roman francophone 2015

    David Arnold Millau est étudiant en littérature à l'Université de Laval, au Québec, lorsqu'il rencontre Spencer Willett, un jeune homme sympathique appartenant au même cercle de poésie. Ce dernier l'abandonne ensuite pour rejoindre le Cercle de Cthulhu, une communauté réunie autour de l’œuvre d'H.P. Lovecraft et d'un jeu de rôle virtuel sur ordinateur, puis disparaît.
    David décide d'aller jusque chez lui, ce qu'il va découvrir sous la grange de son ami dépasse l'entendement et va le hanter.
    Il va ainsi orienter ses recherches universitaires vers les livres maudits, tenter de prouver l'existence réelle du Necronomicon et de percer les mystères qui l'entourent. Des évènements particulièrement violents se succèdent, auxquels il est désormais lié car il faut aussi parti du jeu.

    Ce roman commence à l'asile d'Arkham, avec des échanges de mails, entre un patient X et Michel Houellebecq, qui nous plongent directement dans l'ambiance! Mise en garde du narrateur, échanges terriblement anxiogènes, avec un personnage qui semble enlisé dans un délire paranoïaque. Malgré tout, ça me fait sourire en relisant le passage :

    "[...] Ils te tiennent toi aussi Michel, n'est-ce pas ?"

    Pour information Michel Houellebecq a publié un essai sur H.P. Lovecraft, préfacé par Stephen King, ce n'est pas un hasard. Arnaud Delalande n'est pas avare en références, ce que j'ai bien apprécié dans ce roman. On y cite les œuvres d'H.P. Lovecraft mais aussi des auteurs tels que Poe ou Stephen King.

    Le roman est contemporain, l'échange de mails date de 2013, l'auteur souhaite qu'on y croit et je dois dire que ça a fonctionné sur moi.

    Ce qui arrive à David est terrifiant, des découvertes macabres de la grange jusqu'à l'exploration de la tombe d'H.P. Lovecraft, en passant par le carnage de Laval. Le réel et l'imaginaire se mêlent habilement. La tension monte. Le personnage est-il paranoïaque, malade? Son raisonnement est-il perverti? Ou existe-il quelque chose Derrière la Porte n'attendant qu'une chose qu'on la libère pour envahir le monde?  Les questions sont récurrentes et lancinantes dans l'esprit de David.

    Les dernières scènes, avec le livre notamment, sont totalement délirantes et la fin qui finalement semble assez rationnelle par rapport au reste, provoque une réaction du type : "Et si ce n'était pas ça...". Ça bouscule un peu, ça fait réfléchir et j'aime bien ce genre d'ambiance.  

    J'ai trouvé ce thriller captivant. L'atmosphère est angoissante, j'aime beaucoup le cadre de l'histoire (les recherches universitaires, les livres maudits et toute la réflexion autour assez pointue, bien documentée, on retrouve les nombreuses sources de l'auteur dans les dernières pages. ) et j'avoue avoir ressenti quelques frissons pendant la lecture.

    Je n'ai qu'une envie poursuivre mes lectures autour de l'univers de Lovecraft. "Lä Shub-Niggurath!"

    logo objectif pal

    Objectif PAL organisé par Antigone : Dans ma PAL depuis plus d'un an, c'est une certitude!

  • Shining

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous invite à passer un moment à l'Hôtel Overlook en compagnie de la famille Torrance!

    shining,stephen king,roman,horreur,challenge halloween 2019

    L'hiver à l'hôtel Overlook, c'est un peu la dernière chance de sauver leur couple pour Wendy et Jack Torrance. Entretenir cet hôtel n'est pas une tâche insurmontable mais coupés du monde, la neige recouvrant tout, l'atmosphère devient vite étouffante. Des choses étranges vont s'y dérouler. Visions bien réelles ou folie destructrice. Qu'y a-t'il vraiment dans la fameuse chambre 217? Danny, le petit garçon des Torrance savait bien qu'il ne fallait pas venir. 

    J'ai lu sans grosse difficulté les 618 pages de ce roman, divisé en quatre parties.

    Au départ, je n'ai pas pu m'empêcher de penser : "Le cadre est superbe avec cet hôtel entouré par les montagnes, la neige qui menace, ça pourrait être ressourçant pour la famille Torrance, un nouveau départ pour Jack... " mais non Stephen King n'a pas écrit un roman feel good!

    frozen-in-time-just-like-jack-torrance-1545688581.jpg
    The Timberline Lodge Hotel dans l'Oregon- Source image Looper : What the hotel from The Shining looks like today

    J'ai donc assisté impuissante aux terribles évènements de cette histoire que je connaissais déjà en partie. Le film de Stanley Kubrick m'avait vraiment impressionnée à l'époque. Là, j'ai beaucoup apprécié l'attention portée à la psychologie des personnages, au passage de la normalité à la folie qui était aussi bien présente dans le film sous les traits de Jack Nicholson.

    Du suspense, un peu d'horreur, l'atmosphère de l'hôtel devient de plus en plus terrifiante et l'étau se resserre sur la famille, ne sachant plus très bien, d'où vient vraiment le danger : de l'être humain ou de la bâtisse elle-même. Le petit Dany est attachant. J'ai bien aimé ce lien existant entre lui et Hallorann.

    Un très bon King ! Je me demande pourquoi j'ai attendu tant de temps avant d'en relire un!

    halloween,livres,lecture,challenge halloween 2019logo objectif pal

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même
    Objectif PAL organisé par Antigone

  • Substance

    Imprimer

    Ce livre de la Rentrée Littéraire 2019 m'intriguait terriblement, la couverture forcément mais aussi le quatrième de couverture, prometteur.

    Substance, roman, Claro, rentrée littéraire

    Claro

    Actes Sud, 2019

    Benoît est orphelin, il vit dans l'Aube, chez sa tante, qui gagne sa vie grâce à des rentes viagères.
    Dés l'enfance, il a d'étranges perceptions de lui-même, de son entourage, des vivants et des morts. Il fait des rêves sordides mais semble avoir un don lorsqu'il entre en contact avec cette drôle de matière qu'est l'ectoplasme.

    Je me suis littéralement enlisée dans cette lecture, à l’atmosphère si particulière, pesante, au style poétique très descriptif, une poésie de l'étrange, provoquant une vague sensation de malaise, d’écœurement. Les plats de la Tante y sont pour quelque chose. Sa cuisine provoque lourdeurs et évanouissements!

    Ensuite, ce roman entretient une grande confusion, on ne sait plus ce qui est réel ou imaginaire. Certains passages sont particulièrement bien écrits, je l'ai ai appréciés mais l'ensemble est vraiment trop lent, trop confus et indigeste à mon goût.
    Benoit, n'est pas un personnage très attachant. La tante et ses amies feraient d'excellentes sorcières mais je les ai déjà un peu oubliées. Quant à Marguerite et ses expériences avec les extraterrestres, dérangeant c'est certain.

    Le sursaut final attendu ne m'a pas vraiment convaincue et j'ai ressenti une sorte de soulagement une fois la dernière page tournée. Même si ça ne manque pas d'originalité, je suis déçue, je m'attendais à une lecture plus plaisante.

    Point positif : Ce titre ne m'a pas laissée indifférente. C’est une expérience de lecture poisseuse, ectoplasmique, un peu étouffante, une curiosité littéraire néanmoins! Sur Babelio, on trouve des lecteurs et des lectrices plus enthousiastes.

    halloween,livres,lecture,challenge halloween 2019Challenge littéraire 1% 2019.png

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même
    Le Challenge de la Rentrée Littéraire par Délivrer des Livres

  • Login Dracula

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous invite au Midnight Hotel pour une soirée mouvementée avec DJ Vlad aux platines! Les Bloody Mary's sont à commander au bar!

    Login Dracula, Peter Flynn, roman VO

    Peter Flynn

    Lecture en VO - Intermédiaire (A partir du niveau A2)

    Collection Paper Planes Teens, Les Éditions Didier, 2014

    63 pages

    Se lancer dans la lecture en Vo n'est pas toujours facile. Cette collection prévue initialement pour les adolescents propose plusieurs niveaux de difficultés : Débutant, Intermédiaire et Avancé. Il y a quelques années, j'avais déjà découvert What is Brian de Rupert Morgan, une histoire niveau débutant.

    Comme je disais dans mon précédent billet, j'ai découvert avec plaisir cette collection de livres. Proposer des lectures en VO est un super concept et choisir des histoires qui font (un peu) peur, ajoute du piquant! 

    C'est un fait, Dracula tente d'attirer ses victimes via le réseau social Snaptalk Conversation. La Police enquête sur l'incendie du fameux Midnight Hôtel de Londres et tente de décrypter les conversations en lien avec ce terrible évènement.

    L'histoire est un peu plus longue qu'en débutant, vingt pages de plus et j'ai trouvé vraiment sympa les échanges sous forme de dialogues, pendant l'enquête, les conversations. Quelques mots traduits en bas de pages mais pas tant que ça. Les illustrations et la mise en page rendent la lecture plus fun.

    C'est rythmé et agréable à lire. L'histoire est amusante, dans l'erre du temps avec ce Dracula présents sur les réseaux sociaux. Petit clin d’œil à l’œuvre de Bram Stoker qui incitera peut-être les jeunes lectrices et lecteurs à en découvrir les pages.

    A mettre entre les mains des ados mais aussi des adultes qui aimeraient se mettre à la lecture en VO.

    Challenge Halloween 2019, logo

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même

  • La Conspiration des fantômes

    Imprimer

    Aujourd'hui, nous posons nos valises dans les Chiltern, à Sleath avec David Ash. De nombreux phénomènes paranormaux ont lieu dans ce village isolé. Une ambiance maléfique y règne, je préfère vous prévenir!

    La conspiration des fantômes, James Herbert, roman, horreur,

    James Herbert - Milady, 2010

    576 pages

    Autres romans de James Herbert sur le Livroblog : Le Secret de Crickley Hall, Hanté

    Royaume Uni H.jpg
    Logo du Challenge Halloween 2012

    David Ash travaille à l'Institut de Recherches Métaphysiques. La plupart de ses missions consistent à enquêter sur des phénomènes dits "paranormaux" qui la plupart du temps ont une origine rationnelle mais son expérience à Edbrook, dans le manoir des Mariell, était d'une autre nature et l'a terriblement secoué. Cf. roman Hanté du même auteur

    Lorsque le révérend Lockwood fait appel à ses services, David se rend à Sleath, dans la campagne anglaise,  afin d'aider Ellen Preddle qui semble voir son fils et son mari décédé. Il se rend tout de suite compte qu'une atmosphère particulière règne dans le village. Les hantises se multiplient. Le mal semble s'y être installé de manière durable et les évènements qui s'y déroulent témoignent du réveil des fantômes du passé.

    logo, bon moment de lecture

    C'est un très bon page-turner, je l'ai lu en deux jours. L'écriture est fluide, les chapitres s'enchaînent à un bon rythme, l'atmosphère devient de plus en plus pesante, les phénomènes s'intensifient et le suspense aussi. On y découvre des tranches de vie des différents habitants du village avec leurs forces et leurs faiblesses.

    Côté frissons, j'ai eu mon compte. Certaines scènes sont terrifiantes mais je n'ai pas eu trop de difficulté pour m'endormir.

    "Le mal, un pressentiment du mal qui imprégnait l'atmosphère et qui touchait tous ceux qui vivaient à Sleath ou aux alentours."

    Efficace et vraiment agréable à lire. Je vous conseille néanmoins d'avoir lu Hanté avant de commencer La Conspiration des fantômes car on y fait souvent allusion, et je dois bien avouer que je ne me souvenais plus tellement de Cristina et de la famille Mariell.

    halloween,livres,lecture,challenge halloween 2019

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même

  • L'Emprise du Lwa

    Imprimer

    Le Lwa* vous invite à sa petite fête vaudou, rejoignez-nous dans la galerie souterraine, plus mort que vif. On vous y attend.

    l'emprise du lwa,patrice mora,roman,vaudou,challenge halloween 2019
    Couverture de Nicolas Jamonneau

    Un roman de Patrice Mora

    Les éditions du Petit Caveau, Collection Gothique, 2016

    * : esprit de la religion vaudou

    "Au cœur de Paris, à quelques mois de l’exposition universelle, Mortimer et Lawrence se voient confier une nouvelle mission.
    Les deux gentilshommes doivent se rendre à l’ambassade d’Autriche Hongrie.
    Membres de la Loge, organisation occulte chargée de réguler les interactions de la capitale des enfers sur le genre humain, ils entendent mettre un terme à une odieuse alliance.

    Alors qu’ils délivrent l’avertissement de la Loge, ils remarquent la présence d’un étrange dandy.
    Noyé dans la mousseline des robes de soirées, il évolue aussi bien parmi les diplomates que les démons infiltrés.
    Le curieux personnage laisse dans son sillage une aura pimentée aussi puissante qu’une malédiction exotique.
    Sa seule présence se pose aussitôt comme une nouvelle énigme.

    À la recherche d’une explication, Lawrence va entrainer son novice Mortimer dans l’univers du vaudou, où les relents de la mort se mêlent aux arômes de rhum et de tabac…" Présentation éditeur

    Le début de ce roman m'a semblé un peu confus. On a l'impression de prendre une série en cours, avec la sensation d'avoir raté quelques chapitres. Peut-être ceux expliquant les précédentes missions de Lawrence et de Mortimer. C'est étrange de constater que la présentation éditeur éclaire plus sur l'histoire que la lecture elle-même.

    Si on peut faire un reproche à ce récit, c'est donc d'entretenir de nombreuse zones floues. On en apprend finalement très peu sur les créatures et le monde des enfers : Pandémonium, et sur la fameuse Loge et son archiviste, pourtant bien utile.

    Maintenant, j'ai apprécié un certain nombre d'éléments dans l'histoire : le personnage complexe de Lawrence, l'intrigue empreinte de magie vaudou, de mystère autour du personnage qui ne se montre pas mais laisse des traces de son passage, possède les esprits et est prêt à tout pour satisfaire ses ambitions démoniaques. La scène du cimetière et celles qui suivent m'ont particulièrement plu.

    En matière de fantastique et d'horreur, c'est vraiment satisfaisant à mon goût. Je serais prête à repartir en mission avec nos deux comparses.

    Tiphanya est moins enthousiaste mais elle a beaucoup apprécié son après-midi au Château vaudou de Strasbourg.

    logo, challenge halloweenlogo objectif pal

    Logo de Pedro Pan Rabbit - Logo d'Antigone

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même
    Objectif PAL organisé par Antigone

  • Les amours d'un fantôme en temps de guerre

    Imprimer

    Aujourd'hui, nous partons à la rencontre d'un fantôme qui a connu l'amour et la guerre...

    Les amours d'un fantôme en temps de guerre, Nicolas de Crécy, roman, guerre, littérature jeunesse

    Nicolas de Crécy

    Albin Michel, 2018

    A partir de 13 ans - Prix Vendredi 2018

    Un jeune fantôme évoque ses souvenirs : ceux de ses parents disparus pendant la terrible guerre des fantômes, précédant celle des humains, du temps passé avec Lili et la petite chienne Boulette, de son engagement dans la résistance et de l'après-guerre.

    les amours d'un fantôme en temps de guerre,nicolas de crécy,roman,guerre,challenge halloween 2019,halloween

    Beaucoup de poésie, une belle écriture avec une pointe de nostalgie et de mélancolie. On y trouve de la légèreté mais aussi des moments émouvants et poignants. 

    La guerre des fantômes est tellement proche de la Seconde Guerre Mondiale des humains avec ses FA (Fantômes Acides), sa milice, ses camps, son idéologie haineuse. C'est une manière originale d'aborder cette période de l'Histoire.

    Les illustrations sont magnifiques. Une fin un peu sombre mais un message indispensable à transmettre aux jeunes générations.

    Ghost story à lire.jpg

    Un livre à découvrir!

    logo, challenge halloweenlogo objectif pal

    Logo de Pedro Pan Rabbit - Logo d'Antigone

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même
    Objectif PAL organisé par Antigone

     

  • M. Pénombre Libraire ouvert jour et nuit

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous emmène dans une librairie un peu étrange, celle de M. Pénombre libraire ouvert jour et nuit.

    M. Pénombre libraire ouvert jour et nuit, Robin Sloan, Roman, éditions Pointsm. pénombre libraire ouvert de jour comme de nuit,robin sloan,roman,mois americainm. pénombre libraire ouvert de jour comme de nuit,robin sloan,roman,mois americainm. pénombre libraire ouvert de jour comme de nuit,robin sloan,roman,mois americain

    Robin Sloan
    Éditions Points, 2012- 2015 pour la présente édition
    375 pages

    "Graphiste-designer au chômage, Clay erre dans San Francisco. Le hasard le mène à l’étrange librairie ouverte jour et nuit de M. Pénombre. Tard le soir, les membres d’un drôle de club de lecture viennent y emprunter de vieux volumes cryptés. Appartiennent-ils à une secte, sont-ils des lecteurs d'un genre nouveau ? Embauché en tant que vendeur, Clay est bien décidé à percer le mystère de ces érudits légèrement allumés... " Présentation éditeur

    J'ai trouvé cette lecture originale. L'intrigue associe le monde littéraire, avec cette librairie atypique, ses hautes étagères, ses érudits qui la fréquentent (constituant une sorte de société secrète), ses livres cryptés, et celui des nouvelles technologies. On est à San Francisco, dans la Silicon Valley, Google est tout près et aura même son rôle à jouer dans l'histoire!
    On y trouve donc un petit côté geek, fort sympathique à mon goût ainsi qu'une réflexion sur l'évolution des nouvelles technologies. J'ai toujours aimé l'informatique et j'avoue que ce roman a réveillé chez moi des envies de programmation notamment.

    En ce qui concerne le style, et bien, sachez que ce n'est pas le point fort de ce roman. C'est un langage plutôt "jeune", avec parfois quelques bavardages un peu futiles. Certains passages m'ont un peu agacée par moment et la romance n'est pas palpitante, mais il y a du suspense, j'avais envie d'en savoir plus sur les mystères entourant cette librairie. La curiosité m'a donc emmenée au bout et je ne suis pas déçue. Le dénouement m'a plu.

    Un moment de lecture agréable dans l'ensemble. 

    Le mois américain, logo logo objectif pal

    Le Mois Américain organisé par Titine
    Objectif PAL organisé par Antigone