Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lotte à l'américaine

  • Le Trône de fer: Une saga épique

    Imprimer

    commencée en 2006.

    Tome 1- George R.R Martin

    Un royaume immense, un Trône de fer, de nombreux prétendants, une menace venant du Nord, l’hiver vient…

    "Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du Royaume des Sept Couronnes. Tandis qu'en son domaine de Winterfell, son fidèle ami le duc Eddard Stark rend paisiblement la justice.

    Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : Le trône est en péril. Stark, qui s'est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L'heure est grave, d'autant qu'au-delà du Mur qui protège le royaume depuis des siècles, d'étranges créatures rôdent...

    Le trône de fer est une saga épique dans la lignée des Rois maudits et d'Excalibur."

    Mon premier roman d'Héroic Fantasy

    Il m'a fallu du temps pour m'habituer aux personnages, aux lieux, à tout cet univers mais une fois dedans, on ne décroche plus.

    Le premier tome du Trône de fer nous introduit progressivement dans ce monde et l'on suit avec passion les aventures des différents personnages.

    Je remercie mon beau-frère, libraire pour cet excellent choix. J'ai adoré les six tomes que j'ai lu jusqu'à maintenant.

    Pourquoi se lancer dans la lecture du Trône de fer?lotte à l'américaine,fantasy,le trône de fer,george r.r martin,littérature

    • Pour connaître tous les détails de l’histoire, les intrigues sont évidemment plus développées dans les romans que dans la série: 15 tomes (pour le moment) de complots, de meurtres, de batailles, de convoitise du pouvoir, d’intrigues politiques et conjugales, qui rythment chaque tome du Trône de fer. 
    •  Pour découvrir une belle galerie de personnages, les différentes familles et maisons auxquels ils appartiennent, les valeurs qui y sont associées, leur histoire et les batailles (parfois personnelles) qu’ils ont engagé. C’est évidemment très dense, on peut s’y perdre avec plaisir et certaines destinées sont captivantes. 
    •   Pour la richesse de cet univers médiéval fantasy: un monde avec sa géographie, ses croyances, son économie, sa population, ses différentes formes de magie, le tout formant un ensemble cohérent, bien ficelé et passionnant. Je suis admirative devant l’œuvre de George R.R. Martin bien qu’elle ne soit pas encore terminée.

    lotte à l'américaine,fantasy,le trône de fer,george r.r martin,littérature

    Des cartes sont présentes  dans presque chaque tome du Trône de fer. Dans certains, on trouve en plus  la carte de Port Réal (la capitale du royaume des Sept Couronnes),  au delà du Mur,  l’univers est vaste et dangereux,  croyez- moi, c’est utile de pouvoir se repérer. 

    • Pour le côté addictif des romans, une fois qu’on a commencé, difficile de s’arrêter. J’ai ouvert mon premier tome en 2006 et huit ans plus tard, l’intérêt est toujours intact.
      La série l’a un peu entretenu et c’était mon choix de faire durer la lecture le plus longtemps possible. Je viens de terminer le onzième tome et j’ai hâte de découvrir la suite.
    • Enfin, pour  profiter des dialogues croustillants de G R.R. Martin et de son style aussi tranchant que la lame de Ned Stark. Voilà un auteur qui n’hésite pas à envoyer ses personnages au bûcher. Certaines scènes resteront à jamais gravées dans les esprits.

    Si vous avez un peu de temps devant vous, lisez Le Trône de fer, je pense que vous ne regretterez pas. La série est éditée chez J’ai lu Fantasy en poche, chez Pygmalion pour le format Broché, en intégrale et en VO.
    De nombreuses adaptations et produits dérivés ont aussi vu le jour: la série d’ HBO, des BD, jeux de rôle, jeux de plateau, figurines…

    logo de la série

    -> J'ai arrêté de rédiger des billets par peur de spoiler pendant pas mal d'années mais en 2013, après la lecture du tome 10, j'ai craqué:

    Le Chaos - 10

    J'ai bien accroché, heureuse de retrouver mes personnages préférés en vie (angoisse: et s'ils étaient morts pendant que je lisais autre chose, il faut dire que les têtes tombent dans cette saga) et un peu inquiète pour ceux et celles qui sont dans des situations délicates. 

    Regarder la série en parallèle ravive mon intérêt et mes souvenirs. Je ne visualisais plus du tout certains personnages avec le temps: Littlefinger, Lord Varys, Le Limier...
    C'est l'inconvénient de laisser autant de temps entre chaque tome et de n'avoir rédigé aucune chronique de blog détaillée (bravo, je me félicite pour cette prouesse).
    Heureusement à l'intérieur du livre, ils ont pensé à tout, ce qui permet de repartir sereinement avec un résumé, le détail des personnages principaux et la carte pour se repérer.

    J'ai toujours peur de me perdre dans Westeros et de finir sauvagement trucidée dans un fourré! Même en invoquant le Dieu noyé des Îles de Fer (on s'y attarde un peu dans ce tome d'ailleurs), je ne suis pas certaine de survivre dans une contrée aussi hostile!

    Comme pour les autres tomes, chaque chapitre correspond à un personnage, alors l'attente se teinte d'anxiété et au bout des 411 pages, on se demande pourquoi l'auteur a coupé ici alors que certains personnages n'ont toujours pas montré le bout de leur nez. Frustration, il n'y a plus qu'à lire le tome suivant. J'ai adoré me remettre dans cette saga et le tome 12 vient de rejoindre ma PAL.

    J'ai préféré "spoiler" mon résumé pour ceux ou celles qui commencent la série.

    Spoiler (cliquez pour lire)

    J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir Arya et Sansa même si elles ne se trouvent pas dans des situations confortables. Je ne sais pas si elles réussiront à se rejoindre ou à retrouver un proche de la famille Stark. Pas de panique, Brienne de Torth est à la recherche de Sansa, on ne peux qu'espérer.
    Du côté Lannister, Lord Twyn a été assassiné, Tyrion fortement suspecté a disparu de l'endroit où il était emprisonné, j'ai hâte de savoir où il est passé celui-là! Connaissant le personnage, il peut être n'importe où!
    Quant à la reine Cersei, elle est de plus en plus odieuse, que ce soit avec Jaime, son oncle ou avec le Roi Tommen. Elle a des raisons d'être à cran, surtout qu'une noce est sur le point d'être célébrée et que la dernière n'a pas été une réussite (exit Roi Joffrey), mais je ne serais pas surprise qu'elle soit raccourcie prochainement!

    <br />Votre correspondante, en direct de Westeros...

    Votre correspondante, en direct de Westeros...

    lotte à l'américaine,fantasy,le trône de fer,george r.r martin,littérature


    Le tome 11 est passé aux oubliettes de la rédaction mais me revoilà en 2015 pour le tome 12: Un festin pour les corbeaux!

    Des destinées encore bousculées, surtout à Port-Réal, l'hiver est là et ça prend aux tripes.

    Certains personnages sont encore absents, l'auteur nous explique pourquoi à la fin de ce tome, c'est toujours un peu frustrant. Il me tarde évidemment de découvrir la suite même si à chaque fois je m'attends au pire.

    J'ai déjà deux morts de trop à mon actif, je les condamne peut-être un peu vite maintenant.
    George prévoit sans doute d'autres coups tordus, pour mettre nos nerfs à vif, alors autant s'y préparer.

    Bonne lecture et à bientôt.


    logo, challenge culture geek, 2015

    Challenge Culture Geek organisé par Sofynet & Hilde

    logofindeserie.png

    Et une série pour le Challenge d'Acr0

    . lotte à l'américaine,fantasy,le trône de fer,george r.r martin

    Billet dans le cadre du Challenge "Les Lieux Imaginaires" d'Arieste et du Challenge Geek.

  • Les aventures de Tom Sawyer

    Imprimer

    Couverture-Tom-Sawyer-312x370.png

    Mark Twain

    Illustré par Olivier Desvaux

    Édition traduite et abrégée

    Dés 10 ans

     Merci aux éditions Tourbillon - 2013 - 14€15

    Tom est orphelin, il vit chez sa tante Polly avec son frère Sid à St Petersburg, dans le Missouri, sur la rive droite du Mississipi. Il va faire la connaissance de Becky mais il déteste aller à l'école et préfère faire l'école buissonnière avec son ami Huck, alors un soir, lors d'une escapade dans le vieux cimetière, ils vont assister à de terribles évènements: un mort qu'on sort de terre, un meurtre. C'est tellement plus simple de jouer aux pirates!

    J'adore cette collection de classiques abrégés, ça me paraît être une excellente manière pour les plus jeunes d'aborder ce genre de textes. Rien ne les empêche de se lancer dans l'édition originale s'ils le désirent mais je sais que parfois un classique, ça peut impressionner: la couverture n'est pas toujours attrayante, c'est écrit petit, c'est un pavé et si en plus l'exemplaire est ancien, on a plus envie de fuir que de le lire! 
    Je parle en connaissance de cause, je les ai boudés pendant des années et encore maintenant, bien que l'envie de découvrir certaines histoires se fasse ressentir, j'éprouve toujours une sorte de méfiance (de blocage), voir une légère appréhension lorsque j'en choisis un, à quelques exceptions près (les classiques fantastiques par exemple).
    Bref, ces éditions abrégées et illustrées, permettent une rencontre en douceur avec les classiques de la littérature.

    Les aventures de Tom Sawyer, Mark Twain, tourbillon, littérature, Jeunesse
    Le format est d'abord très agréable à prendre en main, intermédiaire entre l'album et le roman. On y trouve quelques illustrations réalisées à la peinture à l'huile, une mise en page soignée, une police de caractères de taille moyenne (ni trop gros, ni trop petit) et des chapitres assez courts, qui facilitent la lecture.

    Les bêtises de Tom sont assez drôles, il en fait vraiment voir de toutes les couleurs à sa tante, sa soif de liberté ayant peu de limites. C'est un texte plein d'humour et en même temps, Tom n'échappe pas aux châtiments corporels, et à la violence de la société de son époque, malgré son insouciance et le fait que ce soit un enfant.

    Les aventures de Tom Sawyer, Mark Twain, tourbillon, littérature, Jeunesse

    J'ai passé un très bon moment de lecture même si je connaissais déjà bien l'histoire. J'ai lu de nombreuses fois la BD et je regardais le dessin animé dans les années 80/90.

    les aventures de tom sawyer,mark twain,tourbillon,littérature,jeunesse

    Un livre à découvrir, à offrir ou à partager.

    les aventures de tom sawyer,mark twain,tourbillon,littérature,jeunesse, lotte à l'américaine


    • Retrouvez aussi Tom Sawyer chez Lilibook.

    Dans la même collection

    L'île au trésor - Robert Louis Stevenson

  • LC: Un été sans les hommes

    Imprimer

    Lecture commune avec Delphine, Neph, Praline, Serial Lecteur, Gaëlle...

    N'hésitez pas à venir discuter de ce roman, ici ou sur Facebook, même si vous n'avez pas participé à la LC.

    Un été sans les hommes.jpg

    Siri Hustvedt

    Édité en 2011 chez Actes Sud

    Du même auteur

    Les yeux bandés ; L'envoûtement de Lily Dahl ; Yonder ; Tout ce que j'aimais ; Les mystères du rectangle. Essais sur la peinture ; Élégie pour un américain ; Playdoyer pour Eros ; La femme qui tremble. Une histoire de mes nerfs

    Je n'avais encore jamais lu de romans de cet auteur. Au départ, j'ai juste été attirée par la couverture, cette femme avec son chapeau en train de lire tranquillement dans la forêt, j'avoue que ça m'inspirait. J'ai fini par lire le quatrième de couverture en me disant: "ça n'a pas l'air mal tout... Allez, dans ma PAL". Ma bibliothèque est donc sur le point d'accueillir son premier roman Actes Sud, format broché.

    Mia s'effondre lorsque son mari décide de faire une pause après 30 ans de mariage. [La Pause était française, elle avait des cheveux châtains plats mais brillants...] Page 14 A sa sortie de l'Hôpital Psychiatrique, elle rejoint sa mère à Bonden, dans le Minnesota. Cette dernière vit dans une résidence pour personnes âgées. Alternant visites à sa maman et à ses amies, toujours vives d'esprit qui forment un petit club de lecture, s'occupant d'un club de poésie pour adolescentes et côtoyant sa jeune voisine, une mère de deux enfants, un peu débordée, Mia va réfléchir, revoir ses priorités et vivre un été... sans homme.

    Les histoires des différents personnages se croisent, mêlées aux réflexions de notre héroïne, je trouve l'ensemble assez réussi et j'ai conservé mon intérêt pour l'histoire jusqu'au bout. La lecture est agréable, fluide, le contenu est parfois un peu élitiste mais dans l'ensemble, j'ai lu ces 216 pages, avec plaisir, en quelques jours.

    J'ai aimé les errances philosophiques et littéraires de Mia, les poèmes glissés dans la narration, les réflexions sur le temps qui passe, la vieillesse, la mort, ainsi que les clins d’œil à Jane Austen même si n'ayant pas lu Persuasion, un passage m'a échappé et ce n'est pas le seul. Je suis aussi passée très vite sur un bon nombre de divagations réflexions scientifiques, sexuelles ou féministes [je n'ai rien contre mais tout ça pour ça...] de notre héroïne pour revenir au plus vite dans  l'histoire. Je ne me suis pas vraiment ennuyée mais parfois je ne la suivais plus du tout, ce qui revient, presque au même. J'avais alors juste hâte de retrouver le club de poésie des adolescentes, Abigail et ses loisirs créatifs un peu étranges et la petite voisine dans son jardin.

    C'est vrai, que j'aurais apprécié, un peu plus de sentiments, que les personnages se dévoilent davantage. J'étais un peu frustrée de me contenter d'impressions, de ressentis. Et puis la fin m'a paru un peu trop prévisible, trop facile comme si finalement, elle n'avait pas d'autres choix possibles.

    Un moment de lecture pas désagréable mais pas exceptionnel. J'aurais voulu davantage de simplicité, moins de réflexions et plus de surprises (que la lectrice est exigeante).

  • La Communauté du Sud

    Imprimer
    La communauté du sud.jpg

    Charlaine Harris

    Quand le danger rôde - Editions J'ai lu - 2005

    TRUE BLOOD La série

    ******

    Sookie Stackhouse, vingt-cinq ans vit encore chez sa grand-mère. Cette jolie blonde télépathe est serveuse dans un bar à Bon Temps, une petite ville un peu paumée au Nord de la Louisiane qui n'a pas encore vu arriver un seul vampire depuis que ces derniers ont obtenu le droit de vivre au côté des humains. Mais un soir, l'un d'entre eux se présente et ne laisse vraiment pas Sookie indifférente. Cela tombe bien, il compte s'installer dans le coin. Au même moment, des jeunes femmes sont assassinées, des rumeurs circulent, les passions se déchaînent et la vie à Bon Temps devient plus que dangereuse.

    Idéal pour les vacances

    Pour l'aspect pratique, je ne peux que vous conseiller ce modeste compagnon de voyage au format poche, qui ne prend donc pas trop de place dans la PAL, dans la valise ou dans le SLAT (à condition de n'avoir que le premier tome), qui ne vous abimera pas les yeux (la taille des caractères est agréable) et dont les pages n'ont pas encore prévu de se détacher (je viens d'effectuer un crashtest mais seules les années attestent de la solidité d'un livre).

    Je crois que si on se laisse mordre, ça se lit tout seul.

    L'histoire est racontée à la première personne, on plonge donc instantanément dans l'univers de Sookie. J'ai trouvé ce côté assez plaisant et les chapitres défilent vite. Ce n'est pas très stylé mais la lecture est agréable, l'ambiance réussie, le suspens et les rebondissements bien présents, les personnages attachants même si j'ai parfois été troublée par certains détails me renvoyant directement les images d'une célèbre héroïne folle amoureuse de son buveur de sang. Je m'en suis accomodée, c'était distrayant. Je pense lire la suite et découvrir les épisodes de la séries.

    Pour  les amateurs de love stories pimentées sauce vampires.

    4 sourires.jpg

    Lire l'avis de Karine, Manu, Pimprenelle

    Lu dans le cadre du

    The Dark Side Challenge.JPG
  • Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

    Imprimer

    Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates.jpg

    Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

    "Je me demande comment cet ouvrage est arrivé à Guernesey. Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu'à leur lecteur idéal..."

    Pendant l'Occupation, sur l'île de Guernesey, des habitants se retrouvent à partager illégalement un cochon, le temps d'un repas. Alors qu'ils regagnent leur maison, le couvre-feu dépassé, les allemands les arrêtent. Afin d'échapper à un emprisonnement certain, l'une des participantes justifie leur sortie nocturne en évoquant le cercle littéraire qui les a réuni. A partir de ce soir, les habitants n'ont pas d'autres choix que de se retrouver régulièrement pour parler des livres. Après la guerre, Juliet, écrivain à la recherche d'un sujet pour son nouveau livre, va découvrir cette histoire grâce à sa correspondance avec les membres du cercle.

    Ce roman épistolaire m'a bien plu. J'ai trouvé beaucoup d'intérêt à lire les lettres échangées entre les différents personnages. Elles sont agréables à lire, jamais indigestes et permettent de passer un bon moment. Après la lecture, j'avais juste envie d'embarquer pour l'île de Guernesey afin d'y passer des vacances.

    Je suis même allée sur ce site pour découvrir un peu l'île et voir ce qu'ils proposaient pour les vacances d'été. Sacrée publicité quand même!

    Lu dans le cadre du Livre-Echange

  • Marley&me

    Imprimer

    John Grogan's novel - Harper Collins Publishers

    Sim1.jpg

    Back cover

    Marley and me.jpgJohn and Jenny were young and in love, with a perfect little house and not a care in the world. Then they brought home Marley, a wiggly yellow furball of a puppy_and their life never be the same. Marley quickly grew into a barreling, ninety-seven-pound steamroller of a Labrador retriever who crashed through screen doors, flung drool on guests, stole women's undergarments, devoured couches ans fine jewelry, and was expelled from obedience school. Yet Marley's heart was pure, and he remained a steadfast model of love and devotion for a growing family through pregnancy, birth, heartbreak, and joy, right to the inevitable goodbye.

    Simba bébé square.jpg

    John et Jenny, un jeune couple de journalistes installé en Floride, décident de prendre un labrador. Marley n'est pas vraiment le chien idéal. Il n'écoute aucun ordre, dévaste tout dans la maison et les promenades en laisse deviennent vite incontrôlables. 
    Mais il est là à chaque instant, partageant les moments en famille, prenant une place plus importante que prévue.

    Simba bébé.jpg

    Trop mignon bébé Simba dans sa belle pannière (déchiquetée quelques mois plus tard)!

    I LOVE LABS!

    J'ai passé un merveilleux moment avec ce livre. Il faut dire que notre labrador familial, Simba (8 ans, sage comme une image maintenant) a quelques points communs avec Marley! Une adolescence délicate, faite de fugues, de désobéissance, de bêtises
    Difficile de ne pas rire quand ça réveille autant de souvenirs! Difficile aussi de ne pas pleurer, lorsque le chien plein d'énergie ne peut plus se lever, et doit être emmené chez le vétérinaire, une dernière fois.

    Un très beau roman sur l'amitié et les liens qui peuvent exister entre maîtres et boules de poils.

    lotte à l'américaine,roman,labrador

    Un bac à douche faisant office de piscine pour labrador!

  • Eragon

    Imprimer

    Brising.jpg

    Sorti le 12 mars 2009

    Comment ne pas craquer devant le troisième tome d'Eragon?

    1/ Se concentrer sur sa lecture du moment. Plus facile à dire qu'à faire. L'appel des dragonniers est puissant.

    2/ Se convaincre que sa tirelire est vide. Pas besoin, je suis déjà convaincue! Mon budget-livres est très serré.

    3/ Ne plus sortir de chez soi, ne plus surfer sur Internet, ne plus aller sur les Blogs. C'est certain à ce rythme là, n'importe qui se transforme en dragon!

    4/ Pratiquer la méditation de manière intensive et attendre sa sortie en livre de poche. Impossible! Je n'aurais pas la patience. 

    Et vous, est-ce qu'il vous tente ce troisième tome?

    *****************************************************************************************

    Eragon, un roman de  Eragon.jpgChristopher Paolini

    Un garçon.... Un dragon... Une épopée...

    Voilà bien longtemps que le mal règne dans l'Empire de l'Alagaësia... Et puis, un jour, le jeune Eragon découvre au coeur de la forêt une magnifique pierre bleue, étrangement lisee. Fasciné, effrayé, il l'emporte à Carvahall, le village où il vit très simplement avec son oncle et son cousin. Il n'imagine pas alors qu'il s'agit d'un oeuf, et qu'un dragon, porteur d'un héritage ancestral, aussi vieux que l'Empire lui-même, va en éclore... Très vite, la vie d'Eragon est boulversée. Contraint de quitter les siens, il s'engage dans une quête qui le mènera aux confins de l'Alagaësia. Armé de son épée et guidé par les conseils de Brom, le vieux conteur, Eragon va devoir affronter, avec son jeune dragon, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite.

    Eragon n'a que quinze ans, mais le destin de l'Empire est désormais entre ses mains!

    20/09/06 J'ai été emportée dans le monde d'Eragon. Je me suis retrouvée à plusieurs reprises sur de dos d'un dragon, ou dans une battaille démoniaque. Bref, j'ai passé de très bons moments à lire ce livre. J'ai pris mon temps et j'en ai bien profité. J'attends avec impatience l'achat du prochain tome.

     *****************************************************************************************

    22/01/07 Cet après-midi, je vais voir Eragon au cinéma. Il passe dans une petite salle à côté de chez moi et c'est moins cher qu'à Rennes. Dommage de s'enfermer dans un cinéma alors qu'il fait si beau dehors mais je veux voir ce film depuis plusieurs mois et c'est sa dernière diffusion. J'espère que je ne serais pas déçue. Bon, ça va, j'ai plutôt bien aimé. Par contre j'ai regretté la rapidité de certaines scènes. Comme pour l'apprentissage de la magie, par exemple... En même temps, je comprends qu'ils n'aient pas pu conserver tous les détails, ça aurait été trop long.

    Je trouve aussi qu'il manque quelque chose à tous ces films tirés de romans fantasy. Le fait que tout soit enjolivé rend certains passages parfois bien naïfs alors que le roman ne l'est pas. Je pense également à Narnia (1) où c'est encore plus flagrant. Je pense que tous ces romans mériteraient une adaptation plus fidèle et quand je dis ça, c'est que je pense aux prochains Harry Potter. Vont-ils les interdire aux moins de douze ans? Si ce n'est pas le cas, on peut déjà s'attendre à de sérieuses modifications...

    *****************************************************************************************

    30/07/08 eragon-aine.jpgEragon et Saphira, sa dragonne, sont à peine sortis vainqueurs de la bataille de Farthen Dûr que des Urgals attaquent de nouveau et tuent le chef des Vardens... Nasuada, sa fille, est nommée à la tête des rebelles. Après lui avoir prêté allégeance, Eragon entreprend avec Saphira un long et périlleux voyage vers Ellesméra, le royaume des elfes, où ils recevront les enseignements d'un vieux Dragonnier. Pendant ce temps, Roran, le cousin d'Eragon, organise la défense de son village contre les Ra'zacs, qui au cours d'un assaut enlèvent sa fiancée. Ces épreuves ont endurci le jeune homme. Plus que jamais déterminé à lutter contre l'Empire de Galbatorix, il convainc les villageois de rejoindre les rebelles au Surda. Désormais, Eragon et Roran poursuivent un seul et même but : détruire les forces du Mal.

    Je l'ai encore plus aimé que le premier.

  • La condition

    Imprimer

    La condition.jpg

    La Maison du Capitaine

    C'est ainsi que s'appelle la maison de vacances de la famille Drew à Cape Cod. Chaque été, ses membres se retrouvent au bord de la même plage avec plus ou moins d'enthousiasme. Le roman nous livre l'histoire d'une famille et de ses dysfonctionnements. C'est surtout l'histoire d'un couple: Celui de Frank, scientifique jusque dans sa vie privée, et Paulette, anguoissée et très attentive aux apparences. C'est aussi celle de leurs trois enfants: Billy, le médecin new-yorkais, Gwen atteinte du syndrome de Turner, qui ne grandira pas et Scott le rebel de la famille. La réunion de famille organisée 20 ans plus tard, permettra-t'elle d'apaiser toutes les tensions?

    C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai lu ce roman. Je me suis demandée tout au long du livre de quelle manière ça allait bien pouvoir finir. J'avais plusieurs suggestions: Fighting entre la mère et la fille (j'aurais bien aimé), combat collectif (frisbee avec les assiettes...) et après la séance de catch, tout le monde repart de son côté et ne se revoit plus pendant 20 ans, réconciliation du couple sous l'oreiller (un classique)... Je vous laisse le plaisir de la découverte!

    Pour en savoir plus, allez faire un tour chez Lou!

    Merci aux Editions Michel Lafon pour ce bon moment de lecture.

    ******

    Roman de Jennifer Haigh

    Editions Michel Lafon

    416 pages