Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

londres

  • Les Attracteurs de Rose Street

    Imprimer

    Aujourd'hui, nous partons à Londres observer les spectres. Samlor s'est aussi aventurée dans ce sinistre endroit.

    Les attracteurs de Rose Street, Lucius Shepard, lecture commune

    Lucius Shepard

    Le Bélial', 2018

    Londres, fin du XIXème, Samuel Prothero est aliéniste, il fait partie du Club des Inventeurs. Un soir, il est interpelé par un autre membre du Club : Jeffrey Richmond, pour une mission. Ce dernier l'invite à séjourner dans la maison de sa soeur décédée : Christine, dans le sinistre quartier de St Nichol où règnent misère et dépravation.

    Richmond a inventé une machine destinée à purifier l'air de Londres, mais celle-ci semble avoir capté d'autres types de particules.

    J'ai aimé l'atmosphère de ce roman, l'ambiance victorienne, la présence des fantômes, les machines étranges de Jeffrey Richmond, la sensation d'être dans un lieu de perdition, enveloppée par les ténèbres.

    L'intrigue tient la route et j'ai trouvé sa résolution plutôt habile.

    Certaines descriptions paranormales m'ont semblé un peu floues, notamment sur le toit mais il y a plus dérangeant : le comportement des personnages féminins présents dans la maison, parfois un peu malsain.

    La psychologie des personnages est digne d'intérêt. Une lecture un peu courte mais qui me donne envie de découvrir d'autres récits du même genre.

    halloween,livres,lecture,challenge halloween 2019

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même

  • Portraits de Londres

    Imprimer

    Envie de partir à Londres, de découvrir les expériences de vie des londoniens, de voyager bien installé sur votre canapé? Ce livre s'y prête bien!

    thé glacé, portrait de Londres

    Amandine Alexandre
    Hikari Éditions, 2015

    Il contient des témoignages, des bonnes adresses, des informations sur la vie londoniennes et à destination des touristes.

    Les point forts :  Les portraits. Ils font entre cinq et sept pages en moyenne. C'est la partie lecture qui m'intéressait. Je ne cherchais pas un guide classique.
    Et je ne suis pas déçue, c'est passionnant à lire. On découvre des parcours de vie et de nombreuses informations sur Londres, sans complaisance.

    De nombreux sujets sont abordés comme la flambée du prix de l'immobilier, la réforme des droits universitaire (et les frais énormes demandés aux étudiants), l’embourgeoisement de certains quartiers...

    J'ai découvert le parcours d'un sapeur-pompier qui vit sur une péniche de la Tamise, celui d'une jeune restauratrice me faisant découvrir l'existence des "supper clubs" (des restaurants éphémères chez l'habitant), d'un trader sportif passionné de gastronomie japonaise qui propose de nombreuses adresses...

    Je me régale, je voyage, et je me replonge dans mes souvenirs personnels. Je note aussi intérieurement les bons plans pour mon prochain séjour!

    Portraits de Londres, Amandine Alexandre, Hikari EditionsPortraits de Londres, Amandine Alexandre, Hikari Editions
    Source illustrations : Hikari Éditions

    Ces portraits démarrent tous avec une photo et une petite présentation de la personne sur la page de gauche et sur la page de droite son top 3 des bonnes adresses (voir photos ci-dessus). Il n'est pas rare que plusieurs londoniens conseillent le même restaurant ou le même musée.
    Une fois le portrait terminé, on retrouve deux ou trois pages de bonnes adresses commentées.

    J'en suis à mon quatrième périple londonien mais j'ai à nouveau envie d'y retourner, j'ai encore tant de quartiers à découvrir, d'endroits à visiter. Je ne suis pas la seule à être follement attirée par Londres. Ma soeur et mon beau-frère ont aussi attrapé le virus et vous vous reconnaîtrez peut-être!

    Le fait de connaître un peu Londres m'a permis de vraiment apprécier cette lecture, et de m'y projeter. ♥

  • Librairies anglaises

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous emmène à Londres, et à Oxford dans quelques librairies découvertes pendant ma semaine en Angleterre, du 7 au 14 août.
    En 2015, 2016, j'ai passé pas mal de temps chez Waterstones et partagé quelques photos dans mon billet intitulé : Londres, l'été dernier. Je me suis aussi arrêtée au Daunt Books d'Holland Park Ave, notre appartement (Airbnb) se situant à quelques rues.

    livres,librairies,angleterre,achats,londres,oxford,bookstores

    Pour commencer, un petit tour chez Foyles Bookstore (a chain), at Waterloo Station. Cette librairie est à l'intérieur de la gare comme Hatchards at St Pancras. Au départ, j'avais plutôt repéré celle de South Bank mais nous ne sommes pas passés devant dans le cadre de nos excursions. livres,librairies,angleterre,achats,londres,oxford,bookstores


    Nous avons décidé de faire une halte à Waterloo Station pour prendre nos billets de train Londres-Oxford et nous sommes arrivés dans un grand hall avec un certain nombre de boutiques dont Foyles, Marks & Spencer...

    livres,librairies,angleterre,achats,londres,oxford,bookstoreslivres,librairies,angleterre,achats,londres,oxford,bookstores

    Un petit coucou à Harry Potter bien présent en vitrine et à Agatha Raisin trouvée à l'étage. J'ai entamé la lecture du premier tome en VO pendant le mois anglais, lu le tome 4 : Randonnée mortelle, il ne me reste plus qu'à poursuivre cette série sympathique.

    Agatha Raisin, M.C. Beaton, roman, enquêtelivres,librairies,angleterre,achats,londres,oxford,bookstores

    Une librairie indépendante à Kew, malheureusement fermée à notre sortie de Kew Gardens. Certains commerces ferment tôt, vers 17h30!

    librairie, bookstore, angleterre

     Direction Oxford...

    librairie, bookstore, angleterre

    Ces lettres de Poudlard me font penser que la rentrée approche mais ces photos me replongent aussi avec plaisir dans mes souvenirs de vacances.

    librairie, bookstore, angleterre

    De jolies vitrines qui donnent envie de se procurer les éditions anglaises et d'aller voir l'exposition Tolkien : Maker of Middle Earth de la Bodleian Library. J'y suis allée lundi 13 août et nous avons visité la Bodleian Library le mardi après-midi.

    librairie, bookstore, angleterre

    Des livres, des livres, toujours plus de livres à la librairie Blackwell's et son sous-sol de folie! Je n'avais jamais vu autant de livres autour de moi. Ma photo ne représente qu'une petite partie de ce panorama livresque surprenant!

    librairie, bookstore, angleterrelivres,librairies,angleterre,achats,londres,oxford,bookstores

    Des tables thématiques, un choix de livres impressionnant dans tous les domaines, à tous les étages, et un petit clin d’œil à Jane Austen sous forme de tea towel.

    Je terminerai ce billet avec mes quelques achats, plutôt raisonnables malgré toutes les tentations : Peter Pan, Paddington, Winnie, Sherlock (je suis restée dans les classiques) et un livre sur les renards.

    livres, achats, librairies

    A bientôt pour d'autres escapades livresques!

  • Un assassinat de qualité

    Imprimer

     Retour à Londres en compagnie de Ben Ross et de Lizzie Martin pour une nouvelle enquête!

    Un assassinat de qualité, Ann Granger, Londres, Grands détectives, victorien,

    Ann Granger

    10/18, Grands détectives 2016 pour la présente édition

    Série : Lizzie Martin & Ben Ross

    - Un intérêt particulier pour les morts
    - La curiosité est un péché mortel (Lu)
    - Un assassinat de qualité
    - Un flair infaillible pour le crime
    - Le témoignage du pendu
    - Le brouillard tombe sur Deptfort

    Londres, 1867. Un soir d'octobre, alors que l'inspecteur Ben Ross de Scotland Yard rentre chez lui, le fog tourbillonne et l'enveloppe telle une créature vivante.
    Lorsque le brouillard se lève le lendemain, une femme gît assassinée dans Green Park. Allegra Benedict était la belle épouse italienne d'un marchand d'art de Piccadilly.
    Qu'avait-elle été faire à Londres cet après-midi ? Pourquoi avait-elle vendu sa broche dans Burlington Arcade quelques heures avant sa mort ?
    Alors que Ben poursuit son enquête, son épouse Lizzie se penche sur la vie privée d'Allegra et découvre plus d'une raison pour laquelle quelqu'un aurait voulu sa mort. Quatrième de couverture

    Cette enquête démarre avec l'étrange rumeur d'un spectre du fleuve et ce brouillard rendant l'atmosphère encore plus inquiétante, propice aux crimes les plus sordides.

    Deux points de vue, celui de l'inspecteur Ben Ross et celui de Lizzie avec les commentaires de Bessie, leur bonne qui est impliquée, cette dernière assistant aux réunions de tempérance du fascinant et louche révérend Fawcett, prônant l'abstinence face à la boisson.

    On a un aperçu intéressant de la société londonienne à l'époque victorienne, moralisatrice, soucieuse des convenances : du riche Mr Benedict qui craint pour sa réputation, au petit balayeur aidant les dames à traverser dans le brouillard, pour gagner quelques pence.

    L'intrigue est assez captivante, l'histoire d'Alegra Benedict m'a intéressée et tout s'enchaîne à un bon rythme : Confidences de prostituées, crimes, passages à la morgue, interrogations des éventuels suspects ou témoins, jusqu'au rebondissement final. Le dénouement n'était pas aussi "simple" que je l'imaginais. Je ne comprends pas, mes conclusions n'aboutissent jamais!

    Enfin, je n'ai pas vu le temps passer, c'est une lecture très agréable.

    J'ai déjà hâte de retrouver Ben et Lizzie. Affaire à suivre!

    Le Mois Anglais, Angleterre, Londres, fête

    Le Mois Anglais : Lou & Cryssilda

  • La saison du Pimm's est ouverte!

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous invite à prendre un Pimm's en ma compagnie! Ici on apprécie ce cocktail, très simple à réaliser, qui rappelle l'été et surtout Londres. London calling!

    Pimm's, cocktail, été, Londres

    Lire la suite

  • Les Quatre de Baker Street -5

    Imprimer

     J'ai commencé à lire cette série en 2013, et je suis bien contente d'avoir retrouvé les francs-tireurs de Baker Street, cet après-midi.

    Les quatre de Baker Street, tome 5, BD

    La Succession Moriarty

    Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand (scénario) - David Etien (dessin et couleur)

    Vents d'Ouest, 2014

    Les nouvelles ne sont pas bonnes, Sherlock Holmes a disparu dans les chutes du Reichenbach mais les héritiers de Moriarty, dont le cruel Colonel Moran, sévissent toujours. Un bébé est enlevé et une rançon énorme est demandée. Nos francs-tireurs, Billy, Charly, Black Tom et leur félin reprennent du service.  

    "[...] une nouvelle aventure pleine d'action, de dangers et de rebondissements".

    Quatrième de couverture

    Je suis bien bien d'accord, c'est toujours aussi efficace. L'intrigue est assez basique avec cette disparition de bébé et cette rançon mais ça sous entend que les choses vont se corser à l'avenir avec la bande de Moriarty bien que ce dernier ne soit plus présent, à priori.

    Le passé des francs-tireurs restent toujours mystérieux, j'espère en apprendre davantage dans les prochains tomes. Je pense relire les quatre premiers pour me raviver la mémoire, j'ai sans doute oublié des détails importants.

    Du côté des graphismes, je n'ai rien à ajouter par rapport aux précédents volumes. Ils sont de bonne qualité et je les apprécie beaucoup.

    Enfin, j'aime toujours autant l'univers de Sherlock Holmes. Il était temps que je reprenne la lecture de cette sympathique série BD. Le tome 6 devrait suivre rapidement.

    -> Sur le Livroblog, vous trouverez le Tome 1le tome 2, le tome 3 et le tome 4.

    British Mysteries Lou.jpgunMAXdeBD18mini.png

     Le rendez-vous BD de la semaine est chez Moka.
    Le Challenge un max de BD en 2018 chez Kobaitchi dans la catégorie
    Le Challenge British Mysteries chez Lou

  • Le Dernier Songe de Lord Scriven

    Imprimer

     Aujourd'hui, je vous emmène à Londres pour résoudre une enquête avec le détective du rêve : Arjuna Banerjee.

    Le dernier songe de Lord Scriven, Eric Senabre, roman

    Eric Senabre

    Didier Jeunesse, 2016

    Dés 12 ans

    En répondant à une annonce d’emploi dans le journal, Christopher Carandini ne s’attendait pas à devoir veiller Arjuna Banerjee, un détective privé aux méthodes peu communes. En effet, celui-ci enquête… en rêvant.
    On leur confie un jour une enquête très corsée : un meurtre à huis-clos. L’élément le plus étrange ? Leur client, Lord Scriven, est la victime elle-même !

    Seulement, cet assassinat amène notre duo à une affaire bien plus large et dangereuse. Une affaire qui est étroitement liée à des puissances mondiales et à Kreuger, un industriel froid et calculateur, que Carandini a déjà rencontré par le passé.
    C’est à cause de lui si sa carrière de journaliste s’est brutalement arrêtée. Il tient peut-être là sa vengeance… [...] Résumé éditeur

    J'ai passé un bon moment au 30 Portobello Road en compagnie de Christopher Carandini, doué pour les déductions et du détective privé indien Arjuna Banerjee, qui enquête grâce à d'étranges rêves lui permettant de mettre en lumière les petits détails lui ayant échappé lorsqu'il était éveillé. Un duo complémentaire, efficace qui fonctionne bien.

    Une petite dose de surnaturel, de l'action, du suspense, des rebondissements, une enquête qui évolue à un bon rythme et un dénouement pour le moins inattendu.

    J'ai apprécié l'originalité du procédé onirique et la personnalité du détective Banerjee. Je lirai avec plaisir d'autres enquêtes.

    "Rien ne serait possible sans votre aide Christopher. Je suis un funambule et vous êtes mon fil. Sans vous, je tombe. "

    Le dernier songe de Lord Scriven, Eric Senabre, roman

     Une aventure bien menée.

    | ***** |

     D'autres blogueurs / blogueuses ont enquêté avec Mr Banerjee : Faelys, Lael, Mya

  • De bons présages

    Imprimer

    Pioché dans ma Pile A Lire après une traversée du désert livresque... On se retrouve donc aujourd'hui à Londres pour sauver le monde, rien que ça!

    De bons présages, Terry Pratchett, Neil Gaiman, roman,

    Terry Pratchett & Neil Gaiman

    J'ai lu, 1990 - 2015 pour la présente édition

    L'Apocalypse aura lieu samedi prochain, après le thé !
    Ainsi en ont décidé, d'un commun accord, les forces du Bien et celles du Mal.
    L'Antéchrist va fêter ses onze ans. Son éducation a été supervisée par un ange, Aziraphale, et un démon, Rampa, résidant sur Terre depuis l'époque de la première pomme.

    Mais voilà, suite à un coup du sort, l'enfant a été échangé à la maternité. Le véritable Antéchrist se nomme Adam et vit dans la banlieue de Londres.
    Et ça, ça change tout !
    Une course contre la montre commence alors pour l'ange et le démon qui, finalement, se disent que la race humaine ne mérite pas son sort... Quatrième de couverture

    J'étais heureuse de retrouver ce que je crois être de l'humour "pratchettien": ces phrases qui me font rire et cogiter à la fois. C'est parfois juste une explication complètement loufoque en bas de page, qui suscite l'amusement.  
    En matière de réflexion, c'est assez riche: le bien et le mal, le sort de notre monde, l'apocalypse, l'ineffable... et ça part parfois dans un sacré délire, drôlement bien maîtrisé.

    London...

    La fin du monde est proche mais on peut quand même s'imprégner un peu de l'ambiance londonienne et de la culture britannique. La Bentley de Rampa roule trop vite pour qu'on puisse profiter du paysage! Malgré tout, on évoque les canards de Saint James's Park, la cafeteria du British Museum, le goût d'Arizaphale pour les éditions originales de Wilde et sa "petite librairie miteuse" dans le quartier de Soho, pour le plaisir des oreilles des titres de Freddie Mercury revisités, et quelques anecdotes sur la circulation londonienne et le fait de pouvoir remonter (ou pas) Oxford Street à 160 km/h.  

    La galerie de personnages est conséquente, certains font de brèves apparitions tandis que d'autres reviennent régulièrement sur le devant de la scène. De mon côté, je me suis particulièrement attachée à Rampa et Aziraphale pour leur humanité en tant que créatures célestes.
    J'aime beaucoup les différentes personnifications: la Mort et les trois autres cavaliers de l'apocalypse et puis Toutou, le molosse infernal m'a beaucoup fait rire. 

    Je me suis régalée avec ce roman du début à la fin avec tous ses rebondissements sataniques, sa fin plutôt bien menée. Les 441 pages ont été dévorées avec grand plaisir.

    | ***** |

    Un moment de lecture très agréable et fort distrayant.

    le mois anglais
    Mosaïque et photos: Hilde

    Le Mois Anglais: Lou & Cryssilda