Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la bd de la semaine

  • Les Quatre de Baker Street -6

    Imprimer

    Aujourd'hui, je poursuis la série des Quatre de Baker Street avec le tome 6! Si vous n'avez pas encore découvert la série, je vous conseillerai plutôt de commencer par le tome 1

    Les Quatre de Baker Street, L'homme du Yard, tome 6, BD, Djian, Etien, Legrand, Vents d'ouest, Challenge British Mysteries, la bd de la semaine

    Lire la suite

  • Lomax, Collecteurs de Folk Songs

    Imprimer

    Repérée chez Enna, je souhaitais découvrir cette BD depuis deux ans. Je l'ai enfin empruntée et lue!

    Lomax, Collecteurs de folk song, Duchazeau, BD, Dargaud, la bd de la semaine, amérique

    Lomax père et fils parcourent les états du Sud des États-Unis pour capturer des chansons en les enregistrant sur des cylindres afin de préserver le folklore.

    La première chose qui saisit dans cette BD, c'est le racisme des personnes rencontrées par Alan et son père dés qu'ils tentent d'expliquer la raison de leur présence. Le comportement du policier qui se sent tout puissant est insupportable. Le sherrif fait allusion à une chasse à l'homme avec un sourire sadique qui fait froid sans le dos. Triste réalité de l'époque révoltante.

    lomax,collecteurs de folk song,duchazeau,bd,dargaud,la bd de la semaine,amérique
    Source illustration : Dargaud

    Mais la musique blues nous réchauffe un peu le cœur. Alan et son père sont bien accueillis. Les chanteurs sont toujours surpris d'entendre leur voix. Il y a de la convivialité mais la terreur n'est jamais très loin. Des arrestations et parfois un sort encore plus cruel.

    Les dessins en noir et blanc traduisent parfaitement l'ambiance. On entend presque la musique. Une playlist accompagnerait à merveille cet album.

    lomax,collecteurs de folk song,duchazeau,bd,dargaud,la bd de la semaine,amérique
    Source illustration : Dargaud

    J'ai aimé découvrir ce qu'évoquent les chansons, suivre cette passionnante collecte faite de rencontres dans différents lieux : plantations de coton, église, prison, forêt ou chantier de chemin de fer.

    Une BD qui prend aux tripes. Émouvante mais beaucoup trop courte à mon goût! J'aurais aimé les suivre encore longtemps dans leur collecte. Je publierai quelques visuels et passerai sur vos blogs en fin d'après-midi et en soirée. Bon mercredi BD.

    Lomax, Collecteurs de Folk Songs, Duchazeau, Dargaud, 2014

    Pour aller  plus loin

    - Site de l'ACE : "The Association for Cultural Equity (ACE) was founded by Alan Lomax to explore and preserve the world's expressive traditions with humanistic commitment and scientific engagement."

    - The Alan Lomax Archive : The Sound collection Guide

    logo, la BD de la semainelogo, médiathèque de chartres de bretagne

    La BD de la semaine : Rendez-vous chez Stephie
     
    Découverte de la Médiathèque

    logo, Challenge African American History Month
    Challenge African-Amercian History Month organisé par Enna

  • Les Aventures Extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, Adèle et la bête

    Imprimer

    Les billets de Pedro Pan Rabbit sur la série Adèle Blanc-Sec, publiés au moment d'Halloween, m'ont donné envie de découvrir cette première aventure.

    Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, Adèle et la bête, Tardi, BD, la bd de la semaine

    Paris, 1911, un ptérodactyle sème la terreur dans la capitale. La police est chargée de régler l'affaire. Adèle Blanc-Sec se rend sur place espérant photographier "le monstre". 

    Bon, avouons-le tout de suite, la rencontre n'est pas aussi excitante que j’imaginais. J'ai trouvé le personnage d'Adèle Blanc-Sec un peu étrange, mystérieux certes, mais froid, le visage figé, manquant d'expression et d'intérêt au premier abord. On ne sait pas grand chose à son sujet même une fois la dernière page tournée. Je suis restée sur ma faim.

    les aventures extraordinaires d'adèle blanc-sec,adèle et la bête,tardi,bd,la bd de la semaine

    Le scénario m'a aussi semblé très confus. "Quelle salade!" Je dois pas être la seule à l'avoir faite celle-là mais c'est l'expression appropriée, merci Adèle.
    Difficile en tout cas de démêler tout ce qui se passe dans ce volume avec les différents personnages que je finissais pas confondre un peu. Albert, Joseph et bien d'autres encore avec ou sans chapeau! Edith Rabatjoie, mais c'est qui celle-là?!

    De nombreuses questions sans réponse et ensuite des explications qui arrivent en bloc et m'ont perdue. J'ai relu certains passages après mais c'est sûr, je n'ai pas tout saisi.
    J'imagine que certaines informations sont pour plus tard, je manque probablement de patience, mais ça m'a un peu gâché le plaisir, me donnant l'impression d'être passée à côté d'un certains nombre d’éléments.
    Même la bête ne m'a pas vraiment captivée ou horrifiée, j'ai juste trouvé ça étrange tout au plus.

    Tout n'est pas négatif, j'ai apprécié les dessins, le Paris du début XXème et la dernière page avec ses questionnements  plutôt drôles  :"Qu'est devenu Albert l'ignoble traître?", "Quel objet mystérieux continent l'un des deux sacs [...]? Voilà des questions qui attisent un peu ma curiosité, faut que ça bouge un peu plus, nom d'un ptérodactyle!

     

    J'ai du mal à m'enthousiasmer pour cette lecture bien que les ingrédients soient intéressants et qu'Adèle soit une des premières héroïnes de BD en 1976 un peu captivante. "[...] elle est la première héroïne de bande-dessinée qui ne soit ni une créature érotique, ni une simplette. " Pedro Pan Rabbit . Ça vaut quand même le coup d’œil.

    les aventures extraordinaires d'adèle blanc-sec,adèle et la bête,tardi,bd,la bd de la semaine
    Lire la suite? "Pourquoi pas!" Je suis un peu déçue par cette première découverte mais je n'ai pas dit mon dernier mot.

    Les Aventures Extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, Adèle et la Bête, Texte et dessin : Jacques Tardi, Lettrage et couleur : Anne Delobel, éditions Casterman, 1976

    logo, la BD de la semaine

    La BD de la semaine : Rendez-vous chez Moka