Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la bd de la semaine

  • Spooky, Les Contes de Travers, Charmant Vampire, tome 2

    Imprimer

    Je ne me suis pas arrêtée au tome 1, j'ai aussi relu le deuxième tome de Spooky qui adore détourner les contes !

    spooky,les contes de travers,charmant vampire,tome 2,glénat,bd,la bd de la semaine
    Un petit clin à Acr0 : Je n'ai pas encore fait mon tatouage mais la mygale se promène toujours en liberté !
    Un petit clin d’œil à Lou : Tes grimoires m'accompagnent toujours !
    Un petit clin d’œil à  Syl : Spooky adorerait ton pendentif ! 

    Nous retrouvons Spooky au pays des Contes avec ses oncles ! Le petit chaperon rouge leur a insufflé de nouvelles idées pour améliorer les chambres de la pension mais peut-on lui faire confiance ? Un vampire débarque et tout va de travers ! Heureusement, Spooky est là pour sauver la réputation de l'établissement !

    Je suis toujours sous le charme des graphismes, envoutée par la mise en page, les dessins et les créatures en tout genre qui peuplent les pages de cet album. Des tentacules par-ci, des monstres cornus par là, petites momies et chauve-souris sont aussi de la partie.

    spooky,les contes de travers,charmant vampire,tome 2,glénat,bd,la bd de la semaine

    L'histoire est encore très amusante, avec ce petit chaperon rouge un peu diabolique et l'imaginaire sans limite de Spooky qui nous fait vivre de folles aventures en détournant les contes ! Tiens le lit de la princesse au petit pois ! C'est farfelu, ça part dans un peu dans tous les sens.

    Je crois que l'histoire est encore plus délirante dans ce tome avec l'arrivée des princesses, la transformation des oncles et le fameux "It's flying cats and frog on London" ! Dans l'univers de Spooky tout peut arriver ! Beaucoup d'humour, quelques petites clin d’œil à notre monde contemporain et un joli conte de travers à découvrir ou détricoter.  

    notation, étoiles, lecture
    Encore très bon moment de relecture. Petit coup de cœur pour les illustrations et la mise en page originale. J'ai hâte de me procurer le tome 3 qui n'est malheureusement pas encore dans ma PAL.

    Avez-vous lu et aimé cette BD ?

    Une lecture commune avec Jojo en Herbe.

    Spooky, Les contes de Travers, Charmant Vampire, tome 2 de Carine-M et Élian Black’Mor, édité chez Glénat en 2016.

    logo, la BD de la semainepetit grimoire,sorcières,au bord des continents,p jézéquel,charline

    La BD de la semaine : Cette semaine, c'est chez Moka !
    Challenge Halloween 2020 : Contes et légendes - Lou & me
    Contes et légendes avec Bidib

  • Verte

    Imprimer

    Aujourd'hui, nous partons à la rencontre de Verte et de sa famille avec Blandine et Jojo en Herbe.

    verte,marie desplechin,magali le huche,rue de sèvres,bd,challenge halloween 2020,la bd de la semaine

    Désespérée de voir sa fille de onze ans s'intéresser aux garçons, Ursule envoie Verte chez sa grand-mère tous les mercredis pour lui apprendre à devenir ... une sorcière !

    L'histoire est amusante, un peu loufoque. La conversation téléphonique entre la maman de Verte et sa grand-mère est assez drôle. La mère et la fille ont un sacré caractère. Heureusement la grand-mère est plus compréhensive, arrangeante et va peu à peu faire tomber les préjugés de Verte sur la sorcellerie. Cette dernière s'interroge aussi au sujet de son père.

    Je me suis bien attachée aux personnages. Les illustrations en double-page sont jolies et pleines de détails.

    Beaucoup d'humour, une BD adaptée à un jeune public sur le thème de la famille, des relations mère-filles, de l'amitié et de la sorcellerie.

    verte,marie desplechin,magali le huche,rue de sèvres,bd,challenge halloween 2020,la bd de la semaine

    "Elle aurait pu faire l'effort de m'appeler Blanche. Brune. Ou même Violette. Mais non. Il a fallu qu'elle choisisse Verte."

    Verte de Marie Desplechin et Magali Le Huche, Rue de Sèvres, 2017

    logo, la BD de la semaineverte,marie desplechin,magali le huche,rue de sèvres,bd,challenge halloween 2020,la bd de la semaine

     

    La BD de la semaine : Cette semaine, c'est chez Moka mais j'ai oublié de valider ma participation! Sniff!
    Le Challenge Halloween avec Lou & Hilde pour la 11ème édition

  • Didier, la 5e roue du tracteur

    Imprimer

    Je suis tombée sur Didier et son tracteur en allant vendredi dernier à la Médiathèque! Repéré chez Stephie, je l'ai emprunté.

    didier la 5e roue du tracteur,ravard et rabaté,bd,futuropolis,la bd de la semaine

    C'est un peu le désert sentimental dans la vie de Didier, 45 ans, fermier, vivant avec sa sœur, et Régis tout juste installé chez eux, car sa ferme a été vendue. Jusqu'au jour où son médecin lui prescrit Meetic. Pas sûr que ce soit le remède idéal pour les hémorroïdes mais son entourage va s'en donner à cœur joie pour améliorer l'annonce. Et puis une réponse arrive...

    Didier c'est un personnage en mal d’amour, un peu brusque, atypique c’est sûr mais sensible, authentique et touchant avec ses craintes, ses désirs et ses maladresses.

    On découvre son quotidien entre le travail à la ferme, la fête des Labours, un attrait particulier pour la buvette, son fauteuil et ses poires ! Beaucoup d’humour, de légèreté, en arrière-plan les difficultés du monde agricole mais aussi des relations qui se tissent, simplement.

    Certains passages sont vraiment drôles, sa rencontre avec Coquinette, tout un poème !

    « Je dois reconnaître qu’elle est cash… Mais bon, elle dissimule peut-être sous des dehors un peu abrupts… une sensibilité… Une pudeur… »

    Du côté des dessins, c'est coloré, assez vif avec des personnages tout en rondeur, et de sacrés pifs.

    didier la 5e roue du tracteur,ravard et rabaté,bd,futuropolis,la bd de la semaine

    Un moment de lecture divertissant.

     Didier, la 5e roue du tracteur, de Ravard et Rabaté, Futuropolis, 2018

    Un autre avis chez Soukee

    J’aime bien la petite dédicace de François Ravard au début du livre : « A tous les « Didier » en quête d’amour qui se reconnaitront. »

    logo, la BD de la semaine

    La BD de la semaine : Cette semaine, c'est Noukette qui héberge nos bulles et c'est aussi notre dernière BD de la semaine de la saison. Un grand merci aux organisatrices pour ce chouette rendez-vous que j'espère pouvoir poursuivre l'an prochain.

  • Les Quatre de Baker Street -6

    Imprimer

    Aujourd'hui, je poursuis la série des Quatre de Baker Street avec le tome 6! Si vous n'avez pas encore découvert la série, je vous conseillerai plutôt de commencer par le tome 1

    Les Quatre de Baker Street, L'homme du Yard, tome 6, BD, Djian, Etien, Legrand, Vents d'ouest, Challenge British Mysteries, la bd de la semaine

    Lire la suite

  • Lomax, Collecteurs de Folk Songs

    Imprimer

    Repérée chez Enna, je souhaitais découvrir cette BD depuis deux ans. Je l'ai enfin empruntée et lue!

    Lomax, Collecteurs de folk song, Duchazeau, BD, Dargaud, la bd de la semaine, amérique

    Lomax père et fils parcourent les états du Sud des États-Unis pour capturer des chansons en les enregistrant sur des cylindres afin de préserver le folklore.

    La première chose qui saisit dans cette BD, c'est le racisme des personnes rencontrées par Alan et son père dés qu'ils tentent d'expliquer la raison de leur présence. Le comportement du policier qui se sent tout puissant est insupportable. Le sherrif fait allusion à une chasse à l'homme avec un sourire sadique qui fait froid sans le dos. Triste réalité de l'époque révoltante.

    lomax,collecteurs de folk song,duchazeau,bd,dargaud,la bd de la semaine,amérique
    Source illustration : Dargaud

    Mais la musique blues nous réchauffe un peu le cœur. Alan et son père sont bien accueillis. Les chanteurs sont toujours surpris d'entendre leur voix. Il y a de la convivialité mais la terreur n'est jamais très loin. Des arrestations et parfois un sort encore plus cruel.

    Les dessins en noir et blanc traduisent parfaitement l'ambiance. On entend presque la musique. Une playlist accompagnerait à merveille cet album.

    lomax,collecteurs de folk song,duchazeau,bd,dargaud,la bd de la semaine,amérique
    Source illustration : Dargaud

    J'ai aimé découvrir ce qu'évoquent les chansons, suivre cette passionnante collecte faite de rencontres dans différents lieux : plantations de coton, église, prison, forêt ou chantier de chemin de fer.

    Une BD qui prend aux tripes. Émouvante mais beaucoup trop courte à mon goût! J'aurais aimé les suivre encore longtemps dans leur collecte. Je publierai quelques visuels et passerai sur vos blogs en fin d'après-midi et en soirée. Bon mercredi BD.

    Lomax, Collecteurs de Folk Songs, Duchazeau, Dargaud, 2014

    Pour aller  plus loin

    - Site de l'ACE : "The Association for Cultural Equity (ACE) was founded by Alan Lomax to explore and preserve the world's expressive traditions with humanistic commitment and scientific engagement."

    - The Alan Lomax Archive : The Sound collection Guide

    logo, la BD de la semainelogo, médiathèque de chartres de bretagne

    La BD de la semaine : Rendez-vous chez Stephie
     
    Découverte de la Médiathèque

    logo, Challenge African American History Month
    Challenge African-Amercian History Month organisé par Enna

  • Les Aventures Extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, Adèle et la bête

    Imprimer

    Les billets de Pedro Pan Rabbit sur la série Adèle Blanc-Sec, publiés au moment d'Halloween, m'ont donné envie de découvrir cette première aventure.

    Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, Adèle et la bête, Tardi, BD, la bd de la semaine

    Paris, 1911, un ptérodactyle sème la terreur dans la capitale. La police est chargée de régler l'affaire. Adèle Blanc-Sec se rend sur place espérant photographier "le monstre". 

    Bon, avouons-le tout de suite, la rencontre n'est pas aussi excitante que j’imaginais. J'ai trouvé le personnage d'Adèle Blanc-Sec un peu étrange, mystérieux certes, mais froid, le visage figé, manquant d'expression et d'intérêt au premier abord. On ne sait pas grand chose à son sujet même une fois la dernière page tournée. Je suis restée sur ma faim.

    les aventures extraordinaires d'adèle blanc-sec,adèle et la bête,tardi,bd,la bd de la semaine

    Le scénario m'a aussi semblé très confus. "Quelle salade!" Je dois pas être la seule à l'avoir faite celle-là mais c'est l'expression appropriée, merci Adèle.
    Difficile en tout cas de démêler tout ce qui se passe dans ce volume avec les différents personnages que je finissais pas confondre un peu. Albert, Joseph et bien d'autres encore avec ou sans chapeau! Edith Rabatjoie, mais c'est qui celle-là?!

    De nombreuses questions sans réponse et ensuite des explications qui arrivent en bloc et m'ont perdue. J'ai relu certains passages après mais c'est sûr, je n'ai pas tout saisi.
    J'imagine que certaines informations sont pour plus tard, je manque probablement de patience, mais ça m'a un peu gâché le plaisir, me donnant l'impression d'être passée à côté d'un certains nombre d’éléments.
    Même la bête ne m'a pas vraiment captivée ou horrifiée, j'ai juste trouvé ça étrange tout au plus.

    Tout n'est pas négatif, j'ai apprécié les dessins, le Paris du début XXème et la dernière page avec ses questionnements  plutôt drôles  :"Qu'est devenu Albert l'ignoble traître?", "Quel objet mystérieux continent l'un des deux sacs [...]? Voilà des questions qui attisent un peu ma curiosité, faut que ça bouge un peu plus, nom d'un ptérodactyle!

     

    J'ai du mal à m'enthousiasmer pour cette lecture bien que les ingrédients soient intéressants et qu'Adèle soit une des premières héroïnes de BD en 1976 un peu captivante. "[...] elle est la première héroïne de bande-dessinée qui ne soit ni une créature érotique, ni une simplette. " Pedro Pan Rabbit . Ça vaut quand même le coup d’œil.

    les aventures extraordinaires d'adèle blanc-sec,adèle et la bête,tardi,bd,la bd de la semaine
    Lire la suite? "Pourquoi pas!" Je suis un peu déçue par cette première découverte mais je n'ai pas dit mon dernier mot.

    Les Aventures Extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, Adèle et la Bête, Texte et dessin : Jacques Tardi, Lettrage et couleur : Anne Delobel, éditions Casterman, 1976

    logo, la BD de la semaine

    La BD de la semaine : Rendez-vous chez Moka