Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'inde en fêtes

  • Konark Dance Festival

    Imprimer

    knonark-festival-fullorissa.jpg

    Source image

    Du 1er au 5 décembre 2011

    Pour notre dernier rendez-vous de L'Inde en Fêtes, Soukee et moi vous proposons le festival annuel de dance indienne qui a lieu à Konark (Orissa).

    Je vous conseille de suivre ce lien et de découvrir quelques photos de 2010. Je les trouve magnifiques.

    Photos Kornak dance.jpg

    Middle logo.jpg

  • Les Ombres de Kittur

    Imprimer

    Les ombres de Kittur.jpg

    Édité en 2011 chez Buchet - Chastel

    Aravind Adiga est l'auteur du "Tigre blanc" que je n'ai pas 'encore) lu.

    Ici, il nous fait découvrir Kittur, petite ville imaginaire de l'Inde ("entre Goa et Calicut") et nous invite à rencontrer ses habitants, des personnages hauts en couleur, avec leurs rêves, leurs souffrances, leur destinée plus ou moins heureuse, leur statut et leur religion.

    Mendicité, corruption, pauvreté, injustices liées au système des castes, il aborde ainsi toute une gamme de thèmes, de problématiques indiennes "entre l’assassinat d'Indira Gandhi (1984) et celui de son fils Rajiv (1991).

    Qu'il s'agisse d'un vendeur de livres photocopiés, d'un journaliste voulant révéler la vérité sur la corruption d'un système, d'un jeune homme posant une bombe en espérant mettre fin au système des castes, tous ou presque ont l'espoir de changer leur société.

    J'ai été touchée, parfois un peu perplexe, car la plupart de ces récits laissent un goût d'inachevé. Beaucoup de légèreté malgré des sujets forts et une agréable écriture qui sert ces histoires qui ne marquent pas toujours l'esprit.

     J'ai apprécié cette virée à Kittur mais sans plus et j'ai peur de vite l'oublier. Étrange sensation.

    Il s'agit de mon premier billet pour le Challenge 1% organisé par Hérisson. C'est la première année que je m'intéresse à la rentrée littéraire (mieux vaut tard que jamais) et seulement parce que certains titres me tentaient à chaque passage en librairie. Je faisais, notamment, une fixation sur celui-là. Je suis un peu déçue par rapport à mes attentes mais contente quand même de l'avoir lu

    1% rentrée littéraire.jpg

    J'avais gardé précieusement la publication du billet pour Diwali, que nous avons fêté, Soukee et moi.

  • Diwali

    Imprimer

    Aujourd'hui, avec Soukee, nous fêtons Diwali (Divālī)!

    C'est la " Fête de la lumière, qui, dans certaines régions de l'Inde correspond au nouvel an. Divālī est une fête très populaire à l'occasion de laquelle on s'offre des cadeaux et tire des feux d'artifice. Les festivités durent cinq jours, dont le troisième, le plus important (Baṛi Divālī, « la grande Divālī »), est consacré à la déesse Lakshmi, les quatre autres étant associés à différentes légendes et traditions."

    Article complet sur Wikipédia

    Diwali: Festival of Lights (Vidéo)


    Dans le cadre de notre Challenge, Happy Diwali!

    Middle logo.jpg

  • Vacances et challenge

    Imprimer

    Carte postale.png

  • Les billets de L'Inde en Fêtes

    Imprimer

    Quelques billets "Made in India" pour 2011

    872911Middlelogo.jpg

    Lire la suite

  • India Dreams

    Imprimer

    Lecture commune avec Soukee

    India Dreams.jpg

    1. Les chemins de brume

    Maryse & J.-F. Charles

    aux Editions Casterman

    1944, Emily Gilmore reçoit un mystérieux paquet venant de Rajpoûtana en Inde et contenant le journal de sa mère, un objet précieux qui semble être recherché par de dangereux individus. Elle n'a d'autres solutions que de suivre Jarawal, un  indien qu'elle a connu étant enfant qui n'est autre que le fils du Maharadjah de Khalapour, afin de connaître la vérité sur la disparition de ses parents. Nous croyons partir dans les souvenirs d'Emy, dans l'Inde de 1928 qui est encore un empire colonial et nous découvrons la vie de ses parents, la passion naissante et secrète de sa mère pour le Maharadjah...

    "Le syndrôme de l'Inde"

    De l'amour, de la sensualité (et même un peu plus), des traditions surprenantes, l'Inde qui fait tourner les têtes!

    "Ce pays-là provoque, on le sait, un syndrome particulier chez les voyageurs occidentaux: le "syndrome de l'Inde", quand l'Européen se trouve soudain confronté à la mort dans la rue, à la misère nue, à la sensualité crue de l'irrationnel. Bref, à tout ce que, en occident, nous avons mis si longtemps à refouler (dans les cimetières hors des villes, dans les hospices et dans les lits)." Arnaud de la Croix

    J'ai aimé ce genre de graphismes, assez classiques, aux couleurs pastel qui m'ont semblé de bonne qualité et très bien convenir au scénario. L'ensemble me paraît donc très réussi et tout à fait à mon goût.

    On trouve aussi dans cette bande-dessinée un peu de suspense et beaucoup de mystères à éclaircir. J'avoue que le contexte politique m'a en partie échappé, mon attention étant accaparée ailleurs par les graphismes ou par la sensualité se dégageant des personnages. C'était assez troublant.

    coeurs-34.gif

    J'ai été envoutée par ce premier tome, c'est un vrai coup de cœur. J'espère que les prochains seront aussi plaisants. Je suis pressée de découvrir la suite.

    logo Inde.png

  • Shivaratri

    Imprimer

    Maha Shivaratri, l'inde en fêtes, divinités hindoues, Shiva

    Soukee et moi avons choisi de présenter cette fête car c'est une date importante pour les hindous et que dans la littérature indienne, il n'est pas rare de croiser ces divinités aussi mystérieuses que fascinantes.

    about-us.jpg

    Source image: Maha Shivratri

    Maha Shivaratri (Shivratri), est donc une fête indienne en l'honneur du dieu Shiva.

    Différences sources ont été croisées pour tenter de comprendre qui est Shiva dans la mythologie hindoue, et comment se déroule cette fête. J'espère que nous aurons éclairé vos lanternes grâce à nos billets.

    "Shiva le danseur mal élevé" [Catherine Clément]

      Shiva dont le nom signifie "bon", "gentil", est à la fois le dieu de la destruction et de la création. Il est aussi "Nataraja" le seigneur de la danse cosmique (c'est pas cette danse qu'il crée et détruit l'univers). Il est le dieu de la fertilité et de la sexualité, géniteur du bien avec son "linga": symbole de la création. Il possède le troisième oeil, pour sauver le monde des ténèbres et se sert de son trident pour détruire le mal. Le Gange, fleuve sacré de l'hindouisme coule de ses cheveux, en fait il s'agit de la déesse Ganga. Les qualités négatives telles que la colère et le désir sont semblables à des serpents venimeux. Shiva a le contrôle total sur ces sentiments et il les porte comme ornements.

    Sa demeure est le mont Kailash dans L'Himalaya. Il a d'abord épousé Sati puis Parvati (qui serait une réincarnation de Sati) avec qui ils ont deux fils: Ganesh et Skanda.

    Mini Biblio

     Les spiritualités indiennes - Odon Vallet

    Promenade avec les dieux de l'Inde - Catherine Clément

    Internet: Temple Ganesh, Wikipédia,

    shivaratri.jpg

    Source image: Yoganet

    La nuit de Shiva

    "Maha shivaratri est toujours la nuit qui précède le jour de nouvelle lune, aux mois de février ou mars (mois lunaire, qui est calculé selon le système astrologique indien)". Conclusion: C'est cette nuit, en principe! 

    On jeûne et on veille toute la nuit en l'honneur de Shiva et de grandes célébrations ont lieu dans toute l'Inde.

    "Cette fête est consacrée à l'adoration, aux rituels et aux offrandes. Celles-ci comportent des feuilles de Bili, de la pâte vermillon, de l'encens et de la nourriture. De nombreux sadhus participent à la célébration qui se prolonge durant toute une nuit de veille et de jeûne. Celui-ci n'est rompu le lendemain par un repas de noix, de dattes, de patates douces et de riz pilé.et durant laquelle on peut goûter au Thandia, un mélange d'amandes, de lait et de cannabis." Aujourd'hui l'Inde

    Shiva.jpg

    Source Image: Vivre à Bangalore

     Les Légendes autour de cette fête

    "Les femmes sont particulièrement ferventes dans leur célébration : celles qui sont mariées prient pour leurs époux et leurs fils (désolé, si vous êtes une fille), les demoiselles pour avoir un mari idéal, semblable à Shiva (je dois dire qu'il a un certain charme) - les femmes imitent ainsi Pârvatî qui, selon la légende, pria et pratiqua les austérités (tapas) toute la journée pour garder son mari Shiva des dangers de la nuit sans lune." Temple Ganesh

    "Pour les uns, on célèbre le mariage du dieu avec Parvati, pour certains Shivaratri est lié à la nuit où Shiva exécuta la danse de la création et de la destruction et pour d’autres, cela correspond à la manifestation de Shiva sous la forme du lingam."  Vivre à Bangalore

    Si vous avez des questions ou des compléments à apporter, surtout n'hésitez-pas.

  • Ma PAL indienne

    Imprimer

    Voilà les 15 titres de ma PAL indienne. Si ça vous inspire des lectures communes, surtout n'hésitez-pas à me proposer des dates!

    Barre de romans indiens1.jpg

    • Journal de voyage - Alexandra David Néel
    • Au bord du Gange - Rabindranath Tagore
    • Une étrange et sublime adresse - Amit Chaudhuri
    • Compartiment pour dames - Anita Nair Lecture commune pour le 7 avril proposée par Sabbio
    • Contes de l'Inde en BD (déjà lu)

    Barre de romans indiens2.jpg

    • La liane du désir - Chitra Banerjee Divakaruni
    • La nuit aux étoiles - Shobhaa Dé
    • Le Chasseur de gourous - Tarquin Hall
    • Le mandala de Sherlock Holmes - Norbu
    • Sur une terre étrangère - Jhumpa Lahiri

    Barre de romans indiens3.jpg

    • Mangue amère - Bulbul Sharma
    • Le Seigneur de Bombay - Vikram Chandra
    • Les spiritualités indiennes - Odon Vallet (déjà lu)
    • Le roman de l'Inde insolite - Catherine Golliau
    • La voie de la non-violence - Gandhi

    logo Inde.png

    Si vous souhaitez nous rejoindre pour L'Inde en fêtes ou en savoir un peu plus sur ce défi:

    Cliquez sur le Taj Mahal!

    Vous pouvez également vous inscrire chez Soukee, en suivant ce lien.