Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

katarina mazetti

  • Le caveau de famille

    Le caveau de famille.jpg

    C'est l'été, vous étouffez sous les 40°, n'allumez plus très souvent votre ordinateur car il produit autant de chaleur que le four qui cuit vos cookies alors pour tenter de vous rafraîchir, je vous emmène faire une petite virée en Suède, à la campagne, en compagnie de Benny et Désirée. J'ai pensé que dans Le caveau de famille de Katarina Mazetti, on pourrait s'y sentir bien, au frais, pour un bout de temps, enfin, c'est ce que je croyais.

    Si vous ne connaissez pas Benny et Désirée, laissez tomber la lecture de ce billet et allez par ici pour faire connaissance.

    "Quand ils sont amoureux, les gens dégringolent à un Q.I. de 72 environ, c'est ma théorie. Assez élevé pour pouvoir aller tous seuls aux toilettes et ne pas se faire arrêter par la police dans la rue, mais trop bas pour qu'on puisse accorder une quelconque confiance dans leur jugement."

    [SPOILER un peu partout dans ce billet] Le résumé, en début de livre permet de se rafraîchir la mémoire. Benny vit donc avec sa cousine Anita, femme au foyer accomplie qui l'aide à la ferme (à s'occuper des vaches laitières) et qui ferait une épouse idéale mais Désirée, celle qu'il croyait être la femme de sa vie et avec qui il est maintenant séparé, veut un bébé à tout prix, et ce dernier ne peut s'empêcher d'y remédier car ses sentiments penchent toujours pour la bibliothécaire, malgré ses défauts et le fait qu'elle rechigne tant aux travaux de la ferme et de la maison. Arriveront-ils à construire quelque chose ensembles?

    Quel suspens! Si j'ai suivi avec entrain la rencontre entre Benny et Désirée, palpité lorsqu'elle est venue s'installer à la ferme et trouvé irrésistible le décalage entre la fille de la ville et le gars de la campagne suédoise, et bien là, j'ai tourné les pages, sans prendre beaucoup de plaisir à lecture. Je n'ai pas retrouvé le mordant de Désirée qui mettait un peu de piment dans Le mec de la tombe d'à côté. Elle paraît résignée, tente de se fondre dans le moule qu'on veut qu'elle occupe, et franchement, ça m'a ennuyée. Je me suis demandée où était passée "Désirée la guerrière". Elle semble avoir été avalée toute crue par la maternité et ses obligations familiales. Navrant.

    Quant à Benny, il est passé maître dans l'art de râler, obsédé par son travail qui le monopolise, d'un machisme... agaçant, on finit par se lasser et ça donne envie de fuir cette vie à la ferme où finalement, il ne se passe pas grand chose de trépidant.

    J'ai donc trouvé cette lecture peu distrayante, les personnages assez fades et la fin vraiment décevante. Je suis passée à côté.

  • LC: Le mec de la tombre d'à côté

    Lecture Commune organisée par Lamalal'

    Le mec de la tombre d'à côté.jpg

    Katarina Mazetti

    1998 - 2009 aux Éditions Babel

    Elle est bibliothécaire et vient d'enterrer son mari, lui est agriculteur et vient d'enterrer sa mère, ils se retrouvent sur le banc du cimetière, s'observent, au départ sans rien dire, mais un sourire va tout changer.

    ***

    J'ai dévoré ce roman. La lecture est agréable, le style percutant, l'humour noir mais efficace. On ne peut pas dire que ce soit un livre difficile à lire. J'ai trouvé amusant de changer de personnages à chaque chapitre.

    Désirée et Benny sont très attachants, on ne tombe pas loin des clichés mais l'auteur s'en écarte habilement. Évidemment on ne franchit pas comme ça les barrières sociales et culturelles d'où un certains nombres de situations cocasses et d'incompréhensions typiques (déco très très rustique de la maison de Benny, pavés de lecture de Désirée). Chacun essaye de convertir l'autre à son mode de vie, pas si simple.

    J'ai ressenti quelques petits pincements par moment, surtout à la fin. Dans l'idéal, l'amour triomphe de toutes les différences, mais parfois, c'est un peu plus compliqué qu'on imagine...

    Je suis contente d'avoir lu ce roman. La suite attendra un peu. :)

    Une découverte bien sympathique, un livre qui trouvera facilement sa place dans votre bibliothèque, si ce n'est pas déjà fait! 

     Chookette, Mathilde, Aurélie, Blueverna's, Bykisss, Kaktuss, Calie, Evy, Sofiaportos, Benjamin, Angelebb, Sophie LJ ont également fait la connaissance de Benny et Désirée.

    livraddict_logo_middle.png

  • Lecture commune: Le mec de la tombe d'à côté

    Katarina Mazetti

    Le mec de la tombe d'à côté.jpg

    Je participe à la lecture commune organisée par Lamalal' sur Livraddict.

    Date de publication: le 4 septembre 2011

    "Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d’à côté, dont l’apparence l’agace autant que le tape-à-l’oeil de la stèle qu’il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s’en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d’autodérision. Chaque fois qu’il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis… C’est le début d’une passion dévorante." Actes Sud

    livraddict_logo_middle.png