Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

j.k. rowling

  • The Tales of Beedle the Bard

    Imprimer

    Aujourd'hui, nous nous retrouvons pour notre rendez-vous Sorcellerie dans le cadre du Challenge Halloween. J'ai profité du marathon de lecture, ce week-end pour relire Les Contes de Beedle Le Barde, en langue anglaise.

    The tales of Beedle the Bard, J.K. Rowling,

    J.K. Rowling

    Bloomsbury, 2008 pour la présente édition

    Éditions Gallimard, pour l'édition française

    Aventure, ruse, amour, magie, voici les cinq contes qui bercent l'enfance des sorciers.

    Traduit des runes par Hermione Granger, commenté par Albus Dumbledore, avec une introduction de J.K. Rowling, ce classique vous fera tour à tour rire ou frissonner. Présentation éditeur

     
    J'ai apprécié la lecture de ces contes accompagnés des notes du professeur Dumbledore. On reconnaît bien son sens de l'humour et son esprit lumineux. Chaque récit a sa morale, et met en scène des bons et des mauvais sorciers, à la manière des contes de fée.

    La mise en page est soignée avec des petites frises et quelques illustrations.

    J'ai rencontré des difficultés au niveau du vocabulaire mais j'ai choisi de ne pas traduire chaque mot dans le dictionnaire, me contentant du sens global.
    Je n'avais pas lu en langue anglaise depuis longtemps, l'expérience est plaisante, elle nécessite juste un peu plus de concentration.

    | ***** |

    Un petit recueil amusant pour retrouver l'univers d'Harry Potter, histoire de prolonger un peu la magie.

    Le conte le plus surprenant : The Warlock's Hairy Heart (Le sorcier au cœur velu)

    Ce récit est cruel, on se croirait presque dans une nouvelle d'Edgar Poe! D'ailleurs, je constate que certains sorciers peuvent être aussi torturés que les moldus.

    logo, Challenge Halloween 2017, sorcières

    Logo réalisé par Pedro
    Challenge Halloween, Lou & Hilde

  • Harry Potter et l'Ordre du Phénix

    Imprimer

    Je suis passée par la boutique Harry Potter à Londres (St-Pancras). A mon retour, on a joué au Trivial Pursuit (en VO). Résultat, j'ai sorti le cinquième tome de la bibliothèque pour poursuivre ma relecture entamée l'an dernier.

    20150814_184250.jpg

    J.K. Rowling

    Gallimard Jeunesse, 2003

    976 pages

    Des détraqueurs à Little Whinghing? Impossible et pourtant, c'est le début des ennuis pour Harry, passant l'été, chez les Dursley. Très peu de personnes croient au retour de Voldemort, il doit faire face à un certain mépris.

    Le Cercle du Phénix, réuni à l'origine pour lutter contre Voldemort, s'est reconstitué.  Malheureusement, Harry est un peu tenu à l'écart, Dumbledore semble l'éviter, sa cicatrice le fait souffrir et certaines visions semblent le relier directement au mage noir.

    C'est aussi l'année des BUSE (Brevet Universel de Sorcellerie Élémentaire) pour les élèves de cinquièle année.
    Ces examens importants pour leur avenir ont lieu dans un climat déplaisant, le ministère de la magie s'immisçant de plus en plus dans la vie de l'école, avec aux commandes: l'horrible Dolores Ombrage, professeur de défense contre les forces du mal et Grande Inquisitrice de Poudlard mais tout le monde n'a pas encore capitulé.

    Voilà une relecture qui reste passionnante! Retrouver l'univers d'Harry Potter est toujours plaisant, bien que ce tome soit particulièrement sombre.
    Harry ressent énormément de colère, de souffrances et d'anxiété tout au long du roman. L'ambiance est donc assez pesante entre les punitions d'Ombrage, les cauchemars d'Harry qui se révèlent parfois dramatiques, l'absence d'Hagrid ...
    La fameuse scène avec Dumbledore, éclairant la destinée d'Harry, grâce à la prophétie, lui permet aussi d'extérioriser le ressentiment accumulé. Un passage dérangeant et un peu triste.

    N'oublions pas les bons moments, par exemple lorsqu' Harry découvre qu'une partie du cercle du Phénix est venue le chercher chez les Dursley, le soutien qu'il obtient lors de la création de l'Armée de Dumbledore, sans oublier l'amitié presque inconditionnelle de Ron et Hermione. 
     
    J'ai aussi noté quelques passages mémorables: le départ "feu d'artifice" des jumeaux Weasley, l'entretien d'orientation d'Harry avec Minerva McGonagall bien remontée contre Dolores Ombrage (ça soulage vraiment), la disparition de Dumbledore avec une citation qui clôt le chapitre et que j'adore en VO et en VF: 

    "Voyez-vous, monsieur le ministre, il y a bien des sujets sur lesquels je suis en désaccord avec Dumbledore... Mais il faut lui reconnaître qu'il ne manque pas de style..."

    A chaque lecture, je redécouvre des détails oubliés, je me suis plusieurs fois tournée vers Mr Hilde en lui demandant s'il se souvenait de telle ou telle chose.

    Tout s'imbrique parfaitement, ce cinquième tome est captivant, il m'a parfois entraînée jusque tard dans la nuit. On se retrouve pour le sixième tome, dans quelques temps.

    logo, challenge culture geek, 2015

     Challenge Culture Geek organisé par Sofynet & Hilde

    terry pratchett,masquarade,tome 18,roman,fantasy

      A Year in England chez Titine

  • Harry Potter et la Coupe de Feu

    Imprimer

    Poursuivons cette journée sous le signe des sorciers et des sorcières avec le quatrième tome d'Harry Potter.

    Harry Potter et la coupe de feu.jpg

    J.K. Rowling

    tome 4, La Coupe de Feu

    Gallimard Jeunesse, 2000, 2001 pour la présente édition

    652 pages

    Dans ce quatrième tome, nous retrouvons Harry  en vacances chez les Dursley. Comme chaque année, ce n'est pas la joie! Il attend une invitation des Weasley, car cet été, en plus, c'est la Coupe du monde de Quidditch, un évènement très important chez les sorciers.


    Malheureusement cette période de joie et d'insouciance est de courte durée: sa cicatrice le fait souffrir, la marque des ténèbres apparaît dans le ciel, mais c'est déjà l'heure de la rentrée à Poudlard alors pourquoi s'inquiéter alors que l'école est sur le point d'accueillir les élèves et les directeurs respectifs de deux grande écoles de sorcellerie: BeauxBâtons et Durmstrang pour le Tournoi des Trois Sorciers.

    J'appréhendais un peu la relecture de ce quatrième tome, ayant l'impression de connaître l'histoire par cœur, essentiellement à cause du film, que j'ai vu de nombreuses fois.
    En définitive, j'ai redécouvert plein de détails dont je ne me souvenais plus, qui m'ont permis de passer à nouveau un excellent moment de lecture.

    Retrouver l'univers d'Harry Potter, ses lieux, ses personnages, est donc toujours un vrai plaisir. La présence des autres écoles et les épreuves du Tournoi des Trois Sorciers dynamisent l'histoire.

    "En l'honneur de Halloween, un nuage de chauves-souris volait sous le plafond magique tandis qu'aux quatre coins de la salle, des centaines de citrouilles évidées lançaient des regards démoniaques." p284 

    Et puis, on s'abreuve de jus de citrouille, de bièraubeurre, de festins préparés par de pauvres elfes de maison dont seule Hermione semble se préoccuper. On prend soin des Scroutts à pétard, ne sont-ils pas mignons? Aïe, ça brûle!
    On regarde la plume à papotte de Rita Skeetter avec un certain dégoût, on prend notre dose de magie, de sortilèges en tout genre et on s’apitoie un peu sur le sort d'Harry, vu tout ce qu'il endure.

    La menace Voldemort plane, prend de l'ampleur dans ce tome et l'avenir s'annonce bien sombre.

    On se retrouve pour le cinquième tome? Le rendez-vous est déjà pris en ce qui me concerne!


    Logo créatures.jpg

    Challenge Halloween 2014b.jpg

     Lou et Hilde.

    logo du challenge geek

    Organisé par Sofynetet Hilde

  • Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban

    Imprimer

    Je suis de retour aujourd'hui pour vous parler du troisième tome d'Harry Potter.

    Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban.jpg

    J.K. Rowling

    Gallimard Jeunesse, 2001

    349 pages

    Dans ce troisième tome, Sirius Black, un dangereux prisonnier de la célèbre et terrifiante prison d'Azkaban s'est évadé et semble être à la recherche d'Harry.
    Considéré comme un fidèle partisan de Voldemort, responsable de la mort de plusieurs "moldus", la menace n'est pas prise à la légère. Des gardiens d'Azkaban: les détraqueurs sont aux portes du collège et Harry se retrouve sous haute surveillance.

    La vie a Poudlard, elle se déroule presque normalement pour cette troisième année entre le nouveau cours passionnant de Défense contre les forces du Mal du professeur Lupin, celui de divination, à mourir d'ennui du professeur Trelawney, l'emploi du temps surchargé d'Hermione, les matchs de Quidditch et la guerre entre Croutard (le rat de Ron) et Pattenrond (le chat d'Hermione).

    Mais le Sinistros apparaît partout autour d'Harry, le danger rôde...

    J'ai trouvé ce troisième tome encore plus passionnant que les précédents car le final est particulièrement réussi, avec ce retournement de situation incroyable.
    De nouveaux personnages apparaissent, de nombreuses surprises magiques, quelques révélations sur les parents d'Harry. On apprend également l'existence des animagus, du patronus, bref je n'en dis pas plus.

    Rogue apparaît encore plus borné, aveuglé par ses sentiment haineux. Un peu d'empathie pour le personnage? Pas vraiment.
    Quand à Malefoy, cette petite teigne sournoise, Hermione accomplit un geste... libérateur qui pourrait être commenté d'un: "Il l'a pas volée, celle là!"

    J'ai apprécié la redécouverte de Pré-au-Lard (j'aimerais bien aller chez Honeydukes ), l'utilisation de la carte du maraudeur (une superbe invention), Buck l'hippogriffe (sacré Hagrid quand même).

    Je l'ai lu presque d'une traite, il s'agit encore d'un très bon moment de lecture. J'enchaîne bientôt avec le quatrième tome.


    mois anglais 2014_1.jpg

     organisé par Lou, Titine et Cryssilda

    harry potter et le prisonnier d'azkaban,j.k. rowling,roman,série

    Semaine Spéciale British Series!

    Organisé par Sofynet (et son superbe logo British Series) et Hilde

    avec

    logo du challenge geek

  • Harry Potter et la chambre des secrets

    Imprimer

    Le Mois Anglais passe à une vitesse folle! Côté lectures, je m'amuse beaucoup avec la relecture d'Harry Potter. C'est parti pour le deuxième tome! 

    Harry Potter et la chambre des secrets.jpg

    J.K. Rowling

    Gallimard Jeunesse, 2001

    271 pages

    Dans ce second tome, le règlement sera enfreint de nombreuses fois: chez les Dursley avec un sortilège de lévitation, à bord d'une voiture volante, pour concocter une potion de polynectar mais la chambre des secrets a été ouverte, Harry entend des voix, parle une drôle de langue et la créature qui a été libérée s'attaque à certains élèves. L'école va-telle devoir fermer?

    De nouveau personnages: Dobby (un elfe de maison) venu le prévenir de ne pas retourner à Poudlard, Mimi Geignarde (fantôme) coincée dans les toilettes, Gilderoy Lockhart, personnage hautement charismatique et nouveau professeur de défense contre les forces du Mal et Tom Jedusor.

    Cette saga se révèle très addictive. Une fois commencée, on a irrésistiblement envie de poursuivre avec les autres tomes. A l'heure où je termine la rédaction de ce billet, j'ai déjà lu 150 pages du troisième volume.
    Une série qui se lit donc facilement, adaptée à un jeune public (9/10 ans selon le niveau de lecture, et la motivation) mais agréable à lire aussi pour des adultes. En VO j'arrivais aussi à suivre et je n'ai pourtant jamais eu un niveau d'anglais très élevé.

    Plus d'action et de suspense dans ce second tome bien que l'histoire n'ait plus aucun secret pour moi, mais, on ne sait jamais, je pense pouvoir encore faire quelque découvertes.
    J'avais oublié,  Gilderoy Lockhart, et les nombreuses situations ridiculement drôles qui découlent du personnage, tout au long du roman.

    On retrouve avec plaisir la vie scolaire à Poudlard, les parties de Quidditch, les différents personnages.
    Beaucoup de bons moments dans ce tome mais aussi une ambiance plus sombre que dans le précédent, un climat de suspicion, d'intolérance envers les enfants qui ne viennent pas d'une famille de sorciers et cette confrontation finale...

    Encore un bon moment de lecture en compagnie d'Harry Potter.

     


    mois anglais 2014_1.jpg

     organisé par Lou, Titine et Cryssilda

      logo du challenge geek
    Organisé par Sofynet et Hilde

  • Harry Potter à l'école des sorciers

    Imprimer

    C'est le Mois Anglais alors j'en ai profité pour relire le premier tome d'Harry Potter.

    Harry Potter1.jpg

    J.K. Rowling

    Gallimard Jeunesse, 2001

    232 pages

    Harry Potter, vit chez son oncle et sa tante, les Dursley, au 4 Privet Drive, Little Whinging, dans le placard sous l'escalier.
    Le jour de son 11ème anniversaire, il  découvre qu'il appartient au monde des sorciers, et qu'il est inscrit d'office au collège Poudlard. Une nouvelle vie commence pour lui mais que s'est-il vraiment passé le jour où ses parents sont morts?

    J'étais très contente de retrouver l'univers d'Harry Potter. Les image du films s'imposent parfois mais le plaisir de la lecture est toujours là.
    Sans compter que les détails de l'histoire s'estompent avec le temps alors, il faut bien se rafraîchir la mémoire et puis, ce premier tome fait moins de 300 cent pages et se lit très vite, donc aucune raison de se priver d'une relecture.

    On y présente les personnages, le monde des sorciers et des moldus, le fonctionnement du collège Poudlard, on prend aussi conscience du danger que représente Voldemort, bref, c'est vraiment le début des aventures d'Harry.
    J.K. Rowling prend le temps de nous installer, bien confortablement, c'est magique avec la découverte du Chemin de Traverse, des parties de Quidditch (sur la Gamecube, je faisais de beaux scores), des cours (métamorphose, sortilèges, premier cour de vol...).

    Beware! Les choses se corseront dans les prochains tomes.

    On assiste aussi à la naissance d'une amitié: celle d'Harry, Ron et Hermione et puis c'est chouette de revoir tous les personnages, qui deviendront familiers au fil des tomes: une partie de la famille Weasley (Mr Weasley n'apparaît pas dans ce premier tome), Hagrid, Albus Dumbledore, les professeurs du collège: Minerva McGonagall, Severus Rogue sans oublier le vilain Malefoy.

     Un chouette moment de lecture me rappelant l'époque où je mangeais des chocogrenouilles et où j'étais en fac! Un peu plus de 10 ans se sont écoulés depuis ma première lecture.


    mois anglais 2014_1.jpg

     organisé par Lou, Titine et Cryssilda

      logo du challenge geek
    Organisé par Sofynet et Hilde