Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

horreur

  • Découvertes d'Halloween et repérages livresques #1

    Depuis quelques jours, je suis passée en mode "veille" et j'ai décidé de partager avec vous quelques découvertes du moment, pour se préparer doucement aux festivités de l'automne et d'Halloween.

    Le crime d'Halloween

    1. Le Crime d'Halloween, Samedi 16 septembre à 11h45 sur TMC.

      J'ai lu le roman d'Agatha Christie mais n'ai encore jamais vu son adaptation. Source : PlayTV


      Halloween, Challenge Halloween 2017, Halloween 2017

    2. Pourquoi aime-t-on avoir peur?

      En cas d'anxiété, un petit film d'horreur, une bonne frayeur irrationnelle et ça repart, sur les conseils de Biba!

      Donc autant de bonnes raisons de fêter Halloween et de rejoindre notre Challenge 2017! Et oui, vous ne le saviez pas mais le Challenge Halloween lutte contre l'anxiété et la dépression saisonnière qui essaye de s'installer. Gardez l’esprit festif! ;)

      halloween, H&M

    3. Boutique d'Halloween H&M : Certaines tenues sont vraiment craquantes pour vos petits monstres.

      J'adore le sweat sorcière. Attentions les prix sont en dollar! La boutique française ne propose pas tous les articles mais on peut quand même trouver des petites choses sympathiques. Pour les adultes, je n'ai encore rien vu.

      araignée, halloween

    4.  Une araignée d'Halloween découverte sur Du fil et des mots : Je la trouve superbe même si je serais bien incapable de la réaliser.

      Cyrielle dans le ciel, Ayano Otani, album, sorcière

    5. Cyrielle dans le ciel, Ayano Otani aux éditions NuiNui, 2017.

      La couverture colorée de cet album de sorcière et les illustrations vues sur le site me plaisent beaucoup et me semblent assez originales.

      Le Songe d'Adam, Sébastien Péguin, roman, horreur

    6. Le Songe d'Adam, Sébastien Péguin, Les Éditions de L'Homme sans Nom, 2011.Ce n'est pas une nouveauté mais je suis tombée dessus par hasard et après avoir lu l'extrait, j'ai très envie de découvrir la suite.

      "Allemagne, Forêt-Noire, de nos jours. C’est dans ce cadre magnifique que s’installent Hugo, chercheur dans le domaine des lettres, et sa fille Morgane, inventive adolescente.
      Mais la Forêt-Noire est également le cadre de légendes ancestrales, dont certaines seraient peut-être bien plus que de simples légendes…
      Et lorsque Morgane commence à percevoir des choses qui ne devraient pas exister et que les fantômes du passé du père et de la fille semblent devenir plus que des souvenirs, l’horreur surgira, et les disparitions au cœur des bois trouveront une explication que l’esprit humain ne peut concevoir…" Présentation éditeur

     A bientôt pour de nouvelles découvertes.

  • Kaïro

    Aujourd'hui, dans  le cadre de notre séance cinéma du vendredi, je vous propose un film d'horreur japonais.

    kaïro,film,horreur,le mois japonais

    Un film de 2001 réalisé par Kiyoshi Kurosawa

    Taguchi, un jeune informaticien, est retrouvé pendu dans son appartement. Sous le choc, ses collègues cherchent à en savoir plus sur ce suicide inexplicable.

    La victime a laissé un mystérieux message contenu dans une simple disquette. De toute évidence, celle-ci recèle un virus qui contamine ses utilisateurs et a de graves répercussions sur leur comportement.

    A Tokyo, l'inquiétude grandit au fur et à mesure que le virus se propage à travers les réseaux informatiques. Des petits groupes de jeunes gens tentent de résister, tandis que les disparitions se multiplient. [...] Les fantômes reviennent sur terre grâce à un système qui marche en circuit fermé. » Allociné

    Une ambiance pesante, une petite musique qui met les nerfs à vif, du suspense, un PC qui s'allume tout seul montrant des images inquiétantes, des suicides bref, de quoi faire monter un peu la tension mais sans traumatiser la blogueuse.

    Le rythme est assez lent mais ça ne m'a pas dérangée.

    Si vous êtes nostalgiques du son caractéristique que pouvait produire le modem pour se connecter à Internet, vous serez servis.

    Une réflexion intéressante sur la vie, la mort, la solitude et la peur suscitée par le réseau avec une fin apocalyptique que j'ai appréciée.

    | ***** |

    Kaïro fait référence à une tradition et à un genre, connus sous le nom de « yurei eiga » ou « bake-mono eiga », particulièrement à l'honneur au Japon dans les films des années 56-60. Les histoires racontées s'inspiraient de contes fantastiques chinois, connus au Japon sous le nom de « Kwaidan ».
    Masaki Kobayashi réalisa d'ailleurs en 1964, Kwaidan, un film articulé autour de quatre contes fantastiques. Ring de Hideo Nakata, appartient également à cette tradition.

    logo mois au japon 01.jpg

    Lou et moi pour Un Mois au Japon

  • La cabane dans les bois

    Voilà la première étape de notre randonnée infernale! Avec l'âme d'une aventurière, mon sac à dos et mon kit de survie, j'ai pris la direction de la forêt des Damnés avec Lou, Clarabel Cleanthe, Iluze, Laurette, Purple, : des arbres décharnés à perte de vue, des bosquets aux formes étranges et une sensation un peu oppressante lorsque la forêt s'est refermée sur nous.

    Dans un silence pesant, nous avons suivi l'étroit sentier serpentant entre les arbres. Après quelques heures de marche et plusieurs pauses, la journée déclinant, nous nous apprêtions à choisir un emplacement pour camper lorsque nous l'avons aperçue.
    Elle était là, comme si elle nous attendait, à la fois sinistre et attirante, charmante et  délicieusement délabrée: La cabane dans les bois! Nous allions y passer la nuit.

    La-cabane-dans-les-bois.jpg

    Source image: Seyth

    Lire la suite

  • Ring

    Ring.gif

    Ring, est un roman écrit par Koji Suzuki, grand maître de l'horreur, aussi populaire au Japon que... Stephen King, d'après ce que j'ai pu lire.

    Son roman a été adapté plusieurs fois: par le japonais Hideo Nakata, en 1997, par Gore Verbinski (il porte bien son nom celui-là), qui en a fait un remake en 2002. C'est ce remake que j'ai vu, il y a quelques années et qui m'avait bien secouée.

    Je ne me souvenais plus trop de l'histoire, alors j'ai profité du Challenge Halloween pour me replonger dans l'ambiance, à mes risques et périls. Lou s'est aussi confrontée à cette terrible malédiction. A deux, c'est mieux!

     Kazuyuki Asakawa, journaliste dont la nièce (de sa femme) vient de mourir brutalement et dans d'étranges circonstances, en vient à enquêter sur les raisons de plusieurs morts insolites qui semblent se rejoindre et converger vers une étrange vidéo, probablement maudite qui entraînerait la mort au bout de quelques jours. Qu'est-ce qui a pu pousser un être humain à produire une telle malédiction? 

    "Les démons apparaissent sous des formes différentes à chaque époque. On a beau essayer de s'en débarrasser, ils reviennent toujours."

    Ce roman est une course contre le temps qui passe, du suspense, de l'horreur souvent contenue et cette malédiction qui pèse au dessus de la tête des personnages, et crée une ambiance diabolique et malsaine qui saura sans doute combler le lecteur courageux ou non que vous êtes.

    J'avoue m'être un peu laissée effrayée par cette histoire, évitant de lire trop tard le soir. J'ai atteint mon pic de frayeurs pendant cette lecture avec l'enchaînement de quelques films démoniaques en parallèle!

    Sadako Yamamura est plus terrifiante dans le roman que dans le film. On comprend ce qui l'a amené a jeter cette malédiction et c'est encore plus morbide.

    La fin est terrible, bien réussie pour un ultime frisson. Un roman captivant, qui prend à la gorge et ne vous laissera, peut-être pas dormir tranquille.

    Logo Halloween 2012.jpg

    Lu pendant le Challenge Halloween

  • Destination Finale 3

    Pour la dernière étape de notre challenge, rien de tel qu'un tour de roller coaster.

    Destination finale 3.jpg

    Allociné

    Interdit aux moins de 12 ans

    Réalisé par James Wong
    Avec Mary Elizabeth Winstead, Ryan Merriman...

    Des jeunes dans un parc d'attraction, une fille ayant un don de prémonition, un terrible accident de roller coaster, d'étranges photos et des survivants qui ne vont pas tarder à mourir les uns après les autres...

    "C'est une chose vivante qui ne me quitte pas."

    Je pensais passer 1h30 dans un parc d'attractions, et bien non, petite déception, on en sort assez vite. Les premières scènes sont assez spectaculaires mais une fois en dehors du parc, c'est beaucoup moins trépidant. J'ai trouvé les dialogues assez ennuyeux, c'est longuet, un peu gros, et parfois prévisible.

    L'horreur est là, c'est gore, on se demande parfois quand et comment les survivants vont mourir, ça crée un peu de suspense

    [Spoiler] Je garde en mémoire les deux filles en train de toaster dans la machine à UV et je me dis franchement, c'est trop gros, la planche qui tombe juste au bon endroit pour empêcher les deux filles de sortir... Pas très crédible! [Spoiler]

    Enfin, voilà j'ai trouvé ce film tout juste divertissant. Je referais bien un vrai tour de roller coaster!

    Logo Halloween4.jpg

  • Séparation de Corps

    Ce roman est arrivé chez moi quelques jours avant Halloween. Est-ce une coïncidence? Non, je participais au Mois de l'Imaginaire organisé par Babelio, un évènement pour échanger autour des littératures de l'imaginaire (j'espère qu'il aura lieu à nouveau l'an prochain). J'avais sorti du grenier quelques billets bien sympathiques sur le thème des vampires, des zombies et autres créatures de la nuit et, ajouté plein de Tags autour de ces thèmes.

    J'avais coché ce titre pour l'opération Masse Critique mais je ne pensais pas le recevoir. Ce fut donc une très bonne surprise de lire l'e-mail qui confirmait l'envoi de Séparation de corps.

    Il ne me restait plus qu'à croiser les doigts pour qu'il arrive avant la fameuse soirée du 31 octobre! Je me disais que c'était vraiment de circonstance! Et fabuleux, Babelio et les Editions Rivière Blanche ont exaucé mon voeu. Il est arrivé comme par magie, trois jours avant la nuit du Samain. Heureux hasard ou pas!

    Quatrième de couverture

    "On trouvera ici son roman Les démons d’Abidjan, le tout dernier à avoir été édité dans la collection Gore en 1990, suivi de 14 nouvelles publiées entre 1976 et 2010 dans des revues fameuses comme Fiction, Ténèbres ou Solaris, mais aussi dans des anthologies et des magazines moins connus. Certaines de ces nouvelles ont été traduites dans plusieurs pays, dont les Etats-Unis, et l’une d’elle paraît ici pour la première fois en France.

    Jack l’Éventreur, vampires africains, zombies des banlieues, démons lovecraftiens, loups-garous perturbés, reliques sournoises, psychoses dévastatrices, horreurs d’Halloween ou pièges d’Internet sont parmi les invités de ce Bal des Épouvantes pour lequel il est maintenant temps, Mesdames et Messieurs, de sortir vos cartons d’invitation…" Source

    J'ai commencé par trembler avec Les Démons d'Abidjan, puis j'ai été enveloppée par La Nuée tombée des étoiles. C'était ensuite L'Heure de l'Eventreur. J'ai vu Où fleurissent les névroses. Mais, je me suis souvenue que l'homme est Un loup pour l'Homme et qu'on finit forcément Sur le Bitume de l'Arène du Destin. J'ai rencontré L'Habitant de Speed Queen, La Chauve-souris et j'ai eu De Nouveaux aperçus inquiétants sur la Bête du Devonshire. J'ai trouvé des Masques et j'ai assisté à la Séparation de corps. On m'a raconté Une Histoire Chinoise et j'ai vécu ma première expérience de Transcommunication. Je sais maintenant Ce qui est dans la Monstrance. J'avais Le Mal du pays et j'ai cherché en vain les Publications originales.

    A moi les zombies, les vampires et les horreurs d'Halloween!

    Le quatrième de couverture m'avait totalement séduite. Certains mots raisonnent toujours à mes oreilles comme des promesses: "Jack l'Eventeur", "vampires" (bien que ce ne soit pas toujours un gage de qualité), "zombies", "démons", "loups garous" et "Halloween". Je me disais: "A moi la belle lecture! Je vais me régaler avec ces récits, une découverte comme je les aime et du pur plaisir en perspective."

    Mais avant de vous communiquer mon plaisir de lire, débarrassons-nous de ce qui m'a dérangée au cours de la lecture.

    Certaines nouvelles sont gores, très crues et portées sur le sexe de manière sordide. Les Démons d'Abijan ne font pas dans la dentelle, mon estomac s'est soulevé à plusieurs reprises.  Séparation de corps m'a vraiment écoeurée, j'ai survolé plus que lu (je n'aime vraiment pas ça). Je n'ai pas apprécié Masques, (trop sordide à mon goût) et pourtant, j'attendais beaucoup de cette nouvelle d'Halloween. Enfin, Sur le Bitume de l'Arène du destin m'est passée complètement au dessus de la tête. Je n'ai pas vraiment compris l'intérêt de cette histoire.

    Maintenant, on peut se détendre un peu!

    J'ai été captivée par Les Démons d'Abidjan, malgré les scènes horribles. L'histoire est terrifiante, le monstre, lié à une forme de magie traditionnelle et sorti des masques pour massacrer des innocents, glace vraiment le sang. Les poursuites vous prennent aux tripes et les personnages bien soudés deviennent vos compagnons de fortune. Âmes (trop) sensibles, s'abstenir!

    Les nouvelles sont parfois très courtes mais plongent le lecteur dans différents univers sombres et parfois malsains. J'ai particulièrement apprécié: Nouveaux aperçus inquiétants sur la bête du Devonshire, les découvertes d'un homme au sujet d'une bête probablement venue d'ailleurs, le suspense et la peur se mêlent de manière subtile, c'est bien écrit, et très efficace.

    La chauve-souris est un récit assez macabre d'un homme se croyant persécuté par une Chauve-Souris. Il nous réserve une surprise bien glauque à la fin. Frémissements d'horreur garantis

    C'est un recueil agréable à lire, au style fluide, qu'on lit vite. On passe d'une ambiance à une autre, sans difficulté.

    Bon, je ne vais pas tout vous raconter en détail, je vous laisse le soin de découvrir les surprises de ce recueil, et il y en a beaucoup! C'était un peu éprouvant. J'ai cru y laisser tantôt mon estomac, tantôt ma santé mentale! Mais au final, je crois que j'en suis sortie indemne et plutôt contente.

    Donc, si vous aimez les histoires terrifiantes, que certains passages gores et sordides ne vous empêchent pas d'apprécier les autres nouvelles, alors ce livre trouvera facilement une place dans votre bibliothèque, au rayon nuits blanches! 

    Encore merci à Babelio et aux Editions Rivière Blanche pour cette découverte aussi passionnante qu'effrayante.

    Dark side challenge.jpg

  • Les romans et nouvelles du Challenge Halloween

    Et enfin, vos romans!

    Merci encore pour toutes ces découvertes, ces échanges autour d'Halloween et des livres!

    J'espère que vous vous êtes bien amusés aussi! Mon tour des Blogs est plus qu'incomplet mais maintenant que j'ai tous vos liens (enfin, j'espère), je vais pouvoir vous hanter encore un petit moment! 

    Il me reste encore deux billets à rédiger! Pas de panique, je crois que je m'en sortirai vivante! 

    Azilys 

    Sorcières pour l'échafaud.jpg

    Sorcière pour l'échafaud (Rachel Morgan T1) - Kim Harrisson 

    Fièvre Fatale.jpg

    Fièvre Fatale Tome 4 - Karen Marie Moning 

    L'appel de la lune.jpg

    L'appel de la lune - Patricia Briggs 

    Au bord de la Tombe.jpg

    Au bords de la tombe - Jeaniene Frost

    La voleuse d'âmes.jpg

    La voleuse d'âmes Tome 2 - Rachel Vincent

    Bambi Slaughter 

    Vampire Zero.jpg

    Vampire Zero (Tome 3) - David Wellington

    Morsure.jpg

    Morsure - Kelley Armstrong

    Sorcières pour l'échafaud.jpg

    Sorcière Blanche, Coeur Noir Tome 3 - Kim Harrison

    Le portrait du mal.jpg

    Le portrait du mal - Graham Masterton 

    Un pied dans la tombe t2.jpg

    Un pied dans la tombe tome 2: Jeaniene Frost 

    Choupynette:

    Riverdream.jpg

    Riverdream - George R.R. Martin

    Carmilla.jpg

    Carmilla - Sheridan Le Fanu

    DeL:

    L'historienne de Drakula 2.jpg

    L'historienne et Drakula Tome 2 - Elizabeth Kostova

    Eidole:

    Les sorcières de Skelleftestad.jpg

    Les sorcières de Skelleftestad - Jean-François Chabas

    Isil:

    Polidori-Le-vampire.jpg

    Le Vampire - John William Polidori

    Lael 

    La danse des ombres.jpg

    La danse des ombres Tome 1 - Tanith Lee

    Carmilla2.png

    Carmilla - Sheridan Le Fanu

    Magie verte.jpg

    Magie Verte - André-François Ruaud

    L'Or des Chambres:

    Les fantômes d'Hiver.jpg

    Les fantômes d'hiver - Kate Mosse

     Maggie:

    Histoires de fantômes.gif

    Histoires de fantômes - Ghost Stories

    La légende du cavalier sans tête.gif

    La légende du cavalier sans tête - Washington Irving 

    Miss Babooshka:

    Le crime d'halloween.jpg

    Le Crime d'Halloween d'Agatha Christie

    Ofelia:

    Rising.jpg

    Rising - Brian Keene

    Pink Canary:

     

    Chevauchée des sorcières.jpg

    La chevauchée des sorcières - Andréa Kaufmann

    Dead Sexy.jpg

    Dead Sexy - Tate Hallaway

     

    Sofiaportos: 

    La vampire.jpg

    La Vampire - Christopher Pike

    Le fantôme de Canterville2.jpg

    Le fantôme de Canterville - Oscar Wilde

    De la poussière à la chair.jpg

    De la poussière à la chair - Ray Bradbury

    Soukee  

    Le crime d'halloween.jpg

    Le Crime d'Halloween - Agatha Christie

    Sherlock holmes le vampire du Sussex.gif

    Sherlock Holmes Le vampire du Sussex - Conan Doyle

      The Bursar:

    Vampire Hunter.jpg

    Vampire Hunter D - Hideyuki Kikuchi

    Buffy contre les vampires.jpg

    Buffy contre les vampires - La pluie d'Halloween

    reaper-man-2.jpg

    Reaper man - Terry Pratchett

    Allo Hercule Poirot.jpg

    Allo Hercule Poirot - Agatha Christie

    Tiphanya 

    La dame pâle.gif

    La Dame pâle - Alexandre Dumas

      Tristhenya:

    Guide de survie en territoire zombie.gif

    Guide de survie en territoire zombie - Maw Brooks  

    Les ruines.jpg

    Les Ruines - Scott Smith

    Avis de tempête.jpg

    Avis de tempête - Serge Brussolo

    Une fille comme les autres.jpg

    Une fille comme les autres - Jack Ketchum

    La nuit des morts vivants.jpg

    La nuit des morts vivants - John Russo 

    Zombie nation.jpg

    Zombie Nation - David Wellington

  • Les films du Challenge Halloween

    Parce qu'Halloween, c'est déjà terminé, l'heure des bilans a sonné! Lou et moi même, nous sommes coupées en quatre pour récupérer toutes vos contributions!

    Pour commencer, voilà les films du Challenge Halloween! Rires, horreurs et frissons garantis! Sonnez-moi si quelque chose cloche! Merci beaucoup pour votre paticipation et vos billets plus flippants les uns que les autres.  

    Je n'ai pas eu le temps d'écrire les billets de "Shaun of the Dead", "The Mist", "L'étrange Noël de Mr Jack", "Bienvenue à Zombieland". 

    Choupynette:

    Suck.jpg

    Suck

    Morse.jpg

    Morse

    Thirst.jpg

    Thirst

    Cyndy:

    House of the dead.jpg

    House of the Dead

    Dorothy.jpg

    Dorothy

    Eidole:

    28 semaines plus tard.jpg

    28 semaines  plus tard

    Lindorie 

    Le journal d'Ellen Rimbauer.jpg

    Le Journal d'Ellen Rimbauer  

    L'Or des Chambres:

    afflesautres.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20020809_063154.jpg

    Les Autres

    Lou:

    Shaun of the dead.jpg

    Maggie:   

    Psychose.jpg

    Psychose

    Marguerite:

    Hit run unrated.jpg

    Hit and run

    Ofelia:

    A nightmaire.jpg

    A nightmare on Elm's street

    Pink Canrary 

    Trick r Treat.jpg

    Trick r' Treat

    From Dusk till.jpg

    From Dusk Till Dawn

    Dog House.jpg

    Doghouse

    Wicker game.jpg

    The Wicker Man

     

    The Bursar:

    frankenstein-cra-la-femme-22936570.jpeg

    Frankenstein créa la femme

    frankenstein1.jpg

    Frankenstein

    dead-snow.jpg

    Dead Snow

    fearless_vampire_killers.jpg

    The Fearless Vampire Killers

    abominable-dr-phibes.jpg

    The Abominable Dr Phibes

    Tristhenya:

    Frozen.jpg

     Frozen 

    L'armée des morts.jpg

    L'Armée des Morts

      Wax 

    Soul.jpg

    Soul Démons et Justice

    이웃집 좀비 (The Neighbor Zombie, 2009).jpg

    Zombie next door

  • Ça

    ça.jpg

    Stephen King

    Tome 1 et 2

    Le Livre de Poche - 1986

    L'été 1958, une bande de copains, tous témoins de l'horreur qui frappe les enfants de la petite ville de Derry dans le Maine, va s'organiser et essayer de se défendre contre, "ça", un monstre aux multiples formes, installé dans les égouts mais qui semble être là depuis toujours.

    27 ans plus tard....

    Ayant promis de se retrouver si "ça" revenait, Mike Hanlon, le bibliothécaire, les appelle un soir mais ce ne sont plus des enfants. Vont-ils réussir à se souvenir et revenir à Derry pour tuer "ça", une bonne fois pour toute?

    "Tu veux un ballon?"

    Je ne pensais pas relire ces romans un jour et réveiller les souvenirs qui les accompagnent. J'avais une quinzaine d'années, je découvrais les romans de Stephen King et quelques adaptations que je partageais, parfois, avec des amies.

    J'ai pris quelques années mais j'ai adoré me replonger dans ces deux tomes. Stephen King nous entraîne dans un univers terrifiant mais captivant. Je l'ai dévoré d'un bout à l'autre. 1400 pages en tout mais qui se lisent sans s'en apercevoir.

    J'aime la construction de ces romans, l'alternance entre passé et présent avec une préférence pour les parties qui parlent de l'enfance des personnages. J'avoue que j'ai toujours adoré "Le club des ratés", les liens d'amitié qui les unissent et leur caractère. Devenus adultes, c'est plus terrifiant, plus sombre, je trouve.

    Dés le départ, l'ambiance prend aux tripes et l'horreur se répand progressivement. J'ai parfois mis un  peu de temps le soir à éteindre ma lumière. Mais dans l'ensemble mon "trouillomètre" ne s'est pas trop emballé!

    En même temps, je connaissais déjà l'histoire par coeur. C'était mon film de prédilection mais j'avais oublié beaucoup de passages, notamment, les plus horribles. D'après mes souvenirs, l'adaptation fait impasse sur pas mal de détails. Ce n'est peut-être pas plus mal pour nos nerfs fragiles! Je compte la regarder un de ces jours pour la énième fois!

    Enfin, c'était très sympa de relire "ça".

    ***

    Merci Neph pour l'organisation de ce Challenge.

    challenge-stephen-king.jpg
  • Je suis ta nuit

    Je_suis_ta_nuit.jpg
    Intervista - 2008

    Un père écrit par nécessité, à son fils, quelques souvenirs de jeunesse. Dans les années 80, Pierre avait onze ans, il vivait dans une petite commune bretonne avec ses parents et son frère de huit ans. Au cour de l'été, avec ses amis, ils ont découvert plusieurs cadavres et ont été persécutés par le Bonhomme Nuit. La mal avait envahi leur village et ils pensaient que seule la lutte pouvait, peut-être, encore les sauver.

    Un OVNI en littérature jeunesse?

    Malgré l'avertissement collé sur mon exemplaire de la médiathèque, je me suis tout de même aventurée à lire cette histoire!
    Je n'ai pas pris un gros risque puisque ce message ne s'adressait qu'aux adolescents de moins de quinze ans. Je crois qu'étant ado, rien que de voir l'avertissement, j'aurais foncé sur ce livre.

    Rappelons que la censure est une bien vilaine chose et que c'est un peu triste de vouloir absolument formater tout ce qui sort des sentiers battus.

    Les adolescents qui aiment les histoires d'horreur seront servis. Les âmes trop sensibles et trop jeunes,  voir  fâchées contre le genre n'ont qu'à s'abstenir. Autant laisser la littérature d'horreur à ceux qui l'aiment (ça c'est dit)!

    ***

    C'est vrai que l'histoire nous rappelle un peu le roman "ça" de Stephen King (que j'ai lu récemment),  mais Loïc le Borgne a un vrai talent pour faire monter l'horreur en intensité et rendre l'ambiance de plus en plus insoutenable. La fin du livre est une petit merveille en finesse. Un dénouement qui vous remue de l'intérieur.

    Le style est fluide, la lecture agréable et rapide. Les chapitres s'enchaînent à grande vitesse. 365 pages qui filent et on s'y accroche.

    Les personnages sont attachants avec leur jeux autour de Star Wars et de Goldorak. Leur courage désespéré est parfois plus effrayant que les quelques descriptions sordides de cadavres.

    Ce roman m'a prise aux tripes du début à la fin. J'étais à la fois terrifiée et scotchée.  Je n'ai tourné la dernière page que vers une heure du matin. Et ce serait mentir de dire que je me suis endormie dans la foulée. Je suis encore sous le choc! Un choc qui fait du bien!

    Ce roman est un coup de coeur.

    Quatre étoiles.jpg
    Autres avis: Biblioblog