Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

enquête

  • Un assassinat de qualité

    Imprimer

     Retour à Londres en compagnie de Ben Ross et de Lizzie Martin pour une nouvelle enquête!

    Un assassinat de qualité, Ann Granger, Londres, Grands détectives, victorien,

    Ann Granger

    10/18, Grands détectives 2016 pour la présente édition

    Série : Lizzie Martin & Ben Ross

    - Un intérêt particulier pour les morts
    - La curiosité est un péché mortel (Lu)
    - Un assassinat de qualité
    - Un flair infaillible pour le crime
    - Le témoignage du pendu
    - Le brouillard tombe sur Deptfort

    Londres, 1867. Un soir d'octobre, alors que l'inspecteur Ben Ross de Scotland Yard rentre chez lui, le fog tourbillonne et l'enveloppe telle une créature vivante.
    Lorsque le brouillard se lève le lendemain, une femme gît assassinée dans Green Park. Allegra Benedict était la belle épouse italienne d'un marchand d'art de Piccadilly.
    Qu'avait-elle été faire à Londres cet après-midi ? Pourquoi avait-elle vendu sa broche dans Burlington Arcade quelques heures avant sa mort ?
    Alors que Ben poursuit son enquête, son épouse Lizzie se penche sur la vie privée d'Allegra et découvre plus d'une raison pour laquelle quelqu'un aurait voulu sa mort. Quatrième de couverture

    Cette enquête démarre avec l'étrange rumeur d'un spectre du fleuve et ce brouillard rendant l'atmosphère encore plus inquiétante, propice aux crimes les plus sordides.

    Deux points de vue, celui de l'inspecteur Ben Ross et celui de Lizzie avec les commentaires de Bessie, leur bonne qui est impliquée, cette dernière assistant aux réunions de tempérance du fascinant et louche révérend Fawcett, prônant l'abstinence face à la boisson.

    On a un aperçu intéressant de la société londonienne à l'époque victorienne, moralisatrice, soucieuse des convenances : du riche Mr Benedict qui craint pour sa réputation, au petit balayeur aidant les dames à traverser dans le brouillard, pour gagner quelques pence.

    L'intrigue est assez captivante, l'histoire d'Alegra Benedict m'a intéressée et tout s'enchaîne à un bon rythme : Confidences de prostituées, crimes, passages à la morgue, interrogations des éventuels suspects ou témoins, jusqu'au rebondissement final. Le dénouement n'était pas aussi "simple" que je l'imaginais. Je ne comprends pas, mes conclusions n'aboutissent jamais!

    Enfin, je n'ai pas vu le temps passer, c'est une lecture très agréable.

    J'ai déjà hâte de retrouver Ben et Lizzie. Affaire à suivre!

    Le Mois Anglais, Angleterre, Londres, fête

    Le Mois Anglais : Lou & Cryssilda

  • Le Détectives du Yorkshire : Rendez-vous avec le crime

    Imprimer

    Je me suis aventurée à Bruncliffe dans le Yorkshire, contrée célèbre pour ses vallons et ses puddings. J'y ai fait la connaissance de Samson et Delilah : les détectives du Yorkshire.

    Rendez-vous avec le crime, une enquête de Samson et Delilah, les détectives du Yorkshire, Julia Chapman, enquête,

    Rendez-vous avec Le Crime

    Julia Chapman

    Éditions Robert Laffont, Collection La Bête Noire, 2018

    Au bord de la faillite, Delilah Metcalfe tente de sauver sa situation financière grâce à son agence de rencontre, son site et les soirées de speed-dating qu'elle organise. Le retour du fils O'Brien, sur sa moto rouge va raviver les rancunes du passé. Lorsque cette dernière accepte de lui louer un bureau, pour sa nouvelle activité de détective, elle n'imagine pas une seule seconde faire appel à ses services.
    Et pourtant, plusieurs hommes inscrits sur son site sont retrouvés morts dans d'étranges circonstances, ce qui ne risque pas d'arranger ses affaires. Les nouvelles vont vite dans une petite ville comme Bruncliffe alors autant agir avant que ça ne s’ébruite.

    Un nouveau couple d'enquêteurs so british! Oh yes!

    J'aime ce genre de récits où l'on finit au pub avec une pinte de bière ou devant une tasse de thé et un scone selon les circonstances. L'atmosphère de cette petite ville du Yorkshire n'est pas déplaisante malgré les commérages de ses habitants. Tout finit par se savoir et les détails les plus sulfureux sont les plus appréciés of course.

    L'accueil de Samson est loin d'être chaleureux mais la plupart des personnages sont attachants. On découvre un peu leur vie, leurs blessures, même si de nombreuses zones d'ombres demeurent. L'ambiance est assez familiale, douloureuse parfois et pleine d'embrouilles.
    Une petite léchouille du chien Caliméro pour adoucir un peu les tensions, quelques actes héroïques et un match de fléchettes, ça vous change une réputation!

    Si l'enquête sur les morts suspectes est résolue à la fin de ce premier volume, d'autres intrigues restent en suspend et donnent envie de découvrir la suite.

    C'est agréable à lire, plein de rebondissements, avec du suspense, un peu d'humour et un dénouement que je n'ai pas vu venir. C'est souvent le cas, je ferais une mauvaise détective.

    Un moment de lecture très distrayant, et une série que j'ai envie de suivre. Je rependrai bien un petit Yorkshire Pudding aussi.

    Merci à Babelio et aux éditions Robert Laffont pour la découverte de cette nouvelle série.

    ► Retrouvez les détectives du Yorkshire chez Mya

  • Les Enquêtes d'Enola Holmes -1

    Imprimer

     J'ai (ré)emprunté le premier tome d'Enola Holmes pour le Challenge British Mysteries.

    Enola holmes t1.JPG

    Nancy Springer

    Tome 1 - La Double Disparition

    Nathan, 2006, 2007

    Médiathèque, logo

    1888, la mère d'Enola Holmes disparaît subitement. La jeune de fille de quatorze ans, n'a d'autres choix que de contacter ses deux illustres frères aînés: Mycroft et Sherlock Holmes.
    La pension pour parfaire son éducation et faire d'elle une lady est envisagée, elle choisit alors de prendre la poudre d'escampette et de se rendre à Londres. En chemin, elle apprend la disparition d'un jeune duc, et décide de mener sa propre enquête.

    J'ai passé un excellent moment en compagnie d'Enola Holmes. Ce roman est d'abord très agréable à lire, bien écrit avec une intrigue principale intéressante et une intrigue secondaire, résolue à la manière de Sherlock Holmes. J'ai particulièrement aimé les passages où notre jeune détective décrypte les messages codés laissés par sa mère.
     
    Pas commodes les deux frangins Holmes mais heureusement Enola a plus d'un tour dans son sac et un certain sens de la débrouillardise. Les héroïnes de littérature jeunesse n'ont pas fini de nous surprendre!

    Une histoire assez captivante qui met en avant les difficultés de la condition féminine à l'époque victorienne, avec une jeune détective qui fait fonctionner sa cervelle et utilise ses rembourrages à sa manière.

    J'ai beaucoup apprécié cette lecture et j'ai hâte de découvrir la suite de ses aventures.

    British mysteries 2016_2.jpg

    The British Mysteries Month chez Lou

  • Agatha Raisin : Randonnée Mortelle #4

    Imprimer

    J'ai eu la chance de gagner ce roman chez Lou il y a deux ans, ce qui m'a permis de faire connaissance avec Agatha Raisin.

    Agatha Raisin, Randonnée mortelle, M.C. Beaton, roman, enquête

    M.C. Beaton

    Randonnée mortelle, #4

    Albin Michel, 2016

    Agatha Raisin quitte Londres pour retourner dans les Cotswolds. Pas grand chose de neuf au village, jusqu'à ce que le corps sans vie de la représentante des Marcheurs de Dembley soit retrouvé sur les terres d'une grande propriété, celle de Sir Charles, c'est donc l'occasion pour Agatha de se rapprocher à nouveau de James pour mener l'enquête et partir en randonnée pour une petite remise en forme.

    J'avais hâte de découvrir les enquêtes d'Agatha Raisin, c'est chose faite! Commencer par le tome 4 n'est peut-être pas le plus judicieux pour comprendre les relations qu'elle entretient avec certains personnages mais au niveau de l'enquête, ça ne pose aucun problème.

    "Suivez mes conseils, consacrez-vous à la randonnée. C'est une occupation saine et tranquille. Une randonnée ne risque pas de se terminer par un meurtre." Page 59

    C'est assez distrayant et très agréable à lire. L'enquête m'a intéressée avec ses quelques rebondissements et sa petite intrigue autour des randonneurs qui ne cessent de s'accuser mutuellement, bonne ambiance dans le club!

    J'ai trouvé Agatha très soucieuse de son apparence, manquant parfois un peu de naturel mais c'est une héroïne attachante avec son franc-parler. C'est sur, elle n'a pas la langue dans sa poche et son extrême franchise, pas toujours appréciée m'a bien plu.

     Je suis impatiente de retrouver Agatha dans le tome 5, car il y a quand même anguille sous roche concernant la vie personnelle de notre Miss Marple contemporaine. 

    British mysteries 2016_2.jpgchallenges,2018,blogosphère,lectures

    The British Mysteries Month chez Lou
    Challenge Feel Good chez Soukee
    Challenge Fin de séries, chez Acr0

  • Le Train de 16h50

    Imprimer

    Le train a du retard, j'ai dû décaler mes publications pour le Challenge British Mysteries! J'ai pioché ce titre dans la bibliothèque de Mr Hilde et il s'agit de ma première rencontre avec Miss Marple. 

    Le train de 16h50, Agatha Christie, roman policier

    Agatha Christie

    Éditions Le Masque

    Deux trains roulant à même vitesse semblent faire la course sur des voies parallèles. Soudain, par la fenêtre du compartiment voisin, Mme McGillicudy aperçoit un homme de dos en train d’étrangler une femme. Mais son train ralentit et la vision disparaît dans le lointain…

    En l’absence de corps et d’autres témoins, Mme McGillicudy, qui n’est pourtant pas sujette aux hallucinations, aura beaucoup de mal à convaincre la police qu’un meurtre a bien eu lieu dans le train de 16h50. Une seule personne pourrait l’aider, Miss MarplePrésentation éditeur

    L'enquête se déroule au sein de la famille Crakenthorpe (ou Crackenthorpe, mon édition est bourrée de coquilles) composée du père un peu acariâtre et avare : Luther, de ses trois fils (Cédric, Alfred et Harold), de sa fille (Emma) et de quelques proches de la famille.
    Lucy Eyelessbarrow se fait engager comme gouvernante à Rutherford Hall sur les conseils de Miss Marple et va remonter progressivement jusqu'à l'assassin.

    Il m'a fallu quelques chapitres pour accrocher et ensuite, je me suis laissée porter par l'enquête: découverte macabre, recherche d'indices jusqu'à Paris, fausse piste, nouveau meurtre, thé potentiellement empoisonné... et un final terrible avec le retour de Mme McGillicudy. Chouette ambiance même si ce n'est pas très rythmé!

    J'ai suspecté presque tous les personnages jusqu'au dénouement. Je dois reconnaître que Miss Marple est particulièrement douée et que l'inspecteur Craddock de New Scotland Yard est bien avisé de lui demander conseil.

     Un bon moment de lecture à renouveler avec d'autres enquêtes d'Agatha Christie.

    British mysteries 2016_2.jpg

    The British Mysteries Month chez Lou

  • Hypothermie

    Imprimer

    Je suis partie en Islande, pour le Read-A-Thon de Margotte et je ne regrette pas. 

    Hypothermie, Arnaldur Indridason, enquête, Erlendur, suicide, médium, Islande Hypothermie, Arnaldur Indridason, enquête, Erlendur, suicide, médium, Islande

    Arnaldur Indridason

    Une Enquête d'Erlendur

    Éditions A vue d’œil, 16/17 (Gros caractère)

    Médiathèque, logo

    Au bout de la corde bleutée, le cadavre de Maria. Un suicide ?
    Erlendur n’y croit pas. Il rouvre le dossier. La vie de la jeune femme est un théâtre d’ombres : médiums, insomnies glacées, terreurs nocturnes, les morts vivaient à ses côtés. Quand elle était enfant, son père s’est noyé sous ses yeux. En Islande, on murmure que les secrets les mieux gardés demeurent au fond des lacs

    Un chalet au bord d'un lac, un suicide, l'enregistrement d'une séance chez un médium, c'est la présence d’éventuels "fantômes" qui m'a motivée à choisir ce titre plutôt qu’un autre.

    L'enquête démarre car l'affaire remue des choses personnelles chez Erlendur et ce dernier prend quelques libertés vis-à-vis de l’institution pour mener ses investigations solo.
    En parallèle il poursuit ses recherches sur la disparition d'un lycéen et d’une jeune femme dont les enquêtes n’avaient rien donné à l’époque.

    rat d'hiver,challenge nordique,rat,lectures

    Photo prise pendant le RAT avec mon fidèle compagnon de lecture

    L'ambiance est feutrée et la lecture agréable. C’est une écriture qui semble apaiser le poids des évènements (un suicide, des disparitions... du lourd) et des souvenirs.
    Le cadre y est peut-être pour quelque chose :  les lacs, la neige, la montagne... une impression de calme. Je m'attendais à une atmosphère sombre et terriblement pesante mais ce n'est pas du tout le cas.

    J’ai donc fait connaissance avec Erlendur, personnage attachant, solitaire, à la vie familiale un peu éclatée et profondément marqué par la disparition de son frère.

    Des sujets difficiles sont abordés : la croyance d'une vie après la mort, le concept de mort imminente, la perte d’un proche, les secrets de famille. C'est assez captivant de se rapprocher de la vérité à travers les différents témoignages des proches de Maria. La psychologie des personnages est intéressante.

    Je n'ai pas une grande expérience en tant que lectrice de polars mais j'ai apprécié la résolution des différentes intrigues et leur dénouement.

    rat d'hiver,challenge nordique,rat,lectures

    Petit déjeuner/lecture pendant le RAT de Margotte

    Un très bon moment de lecture,  je repars en Islande prochainement.

    gâteaux aux raisins secs d'asta,recette islandaisechallenge littérature nordique

    Lecture partagée dans le cadre du Mois du Polar organisé par Sharon

    et du Challenge littérature nordique de Margotte.