Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

charles dickens

  • Cantique de Noël

    Imprimer

    J'ai relu ce conte de Noël dans le cadre de la lecture commune du Challenge "Il était une fois Noël". Je n'ai toujours pas mis la main sur l'édition originale mais j'ai quand même passé un bon moment en compagnie du vieux Scrooge avec cette édition électronique libre et gratuite.

    Cantique de Noël.jpg

    Cantique de Noël, Un chant de Noël, A Christmas carol
    Charles Dickens

    1890

    Ebenezer Scrooge est un vieil homme aigri, avare et intolérant qui refuse de fêter Noël et méprise tous ceux qui en ont l'intention. Même son unique neveu échoue à lui faire entendre raison. Rattrapé par l'esprit des Noël passés, présents et futurs ainsi que par ses propres souvenirs, il va progressivement se rendre compte qu'il passe à côte de l'essentiel et tenter de redonner un sens à sa vie.

    L'histoire commence comme ça:

    "Marley était mort, pour commencer. Là-dessus, pas l'ombre d'un doute. Le registre mortuaire était signé par le ministre, le clerc, l'entrepreneur des pompes funèbres et celui qui avait mené le deuil. Scrooge l'avait signé, et le nom de Scrooge était bon à la Bourse, quel que fût le papier sur lequel il lui plût d'apposer sa signature. Le vieux Marley était aussi mort qu'un clou de porte. Attention!, je ne veux pas dire que je sache par moi-même ce qu'il y a de particulièrement mort dans un clou de porte.[...]"

    Ce conte fantastique de Noël est assez court et reste très agréable à lire, plein d'humour et d'ironie, porteur d'un joli message, je ne m'en lasse pas. Je me suis une fois de plus laissée charmer par  les descriptions des rues de Londres au moment des fêtes et par la magie qui se dégage de cette histoire, bien que je la connaisse un peu par cœur.

    J'ai lu l'édition jeunesse, vu l'adaptation au cinéma et découvert l'album tiré du film. Je me rappelle aussi d'une version Disney en dessin animé mais ça ne m'empêche pas de garder pour l'an prochain l'édition originale et la BD Jeunesse, éditée chez Delcourt dont la couverture m'attire.

    scrooge.jpg

    BD: Scrooge, un chant de Noël - Rodolphe, Estelle Meyrand

    Je ne résiste pas au plaisir de vous citer cet extrait qui vous donnera la température du personnage au début de l'histoire.

    " Il portait toujours et partout avec lui sa température au-dessous de zéro; il glaçait son bureau aux jours caniculaires et ne dégelait pas d'un degré à Noël."

    Heureusement les esprits de Noël vont s'occuper de la décongélation. J'aime beaucoup le côté fantastique de ce conte, la présence des fantômes et le dernier esprit, un peu terrifiant.

    Est-ce que vous aimez aussi cette histoire?


    Noël, Challenges,
    Organisé par Samarian, Petit-Speculoos & Chicky Poo

    noël,challenges

     Organisé par MyaRosa

    Enregistrer

  • Le Signaleur

    Imprimer

    Le signaleur.jpg
    Charles Dickens
    1886

    Le narrateur, durant une promenade, rencontre, près d'un tunnel, un signaleur du chemin de fer, homme instruit et consciencieux qui lui dit recevoir, avant des accidents sur la voie ferrée, la visite d'un spectre qui lui fait d'étranges avertissements dont le dernier semble s'adresser à lui...
    Courte histoire fantastique, où s'exprime une inextricable ambiguïté entre naturel et surnaturel, et notre inquiétude se nourrit de cette incertitude... Présentation et accès à la nouvelle

    J'ai choisi cette nouvelle car la présence d'un spectre m'inspire toujours, j'adore les petites histoires de fantômes. J'avais beaucoup apprécié les histoires du recueil présenté par Roald Dahl ainsi que les Contes fantastiques de Noël. J'avais aussi passé un excellent moment en compagnie des Fantômes Indiens de Rabindranath Tagore.

    Après la lecture d'Oliver Twist, je m'étais dit qu'il faudrait que je découvre d'autres récits de Charles Dickens alors c'était un peu l'occasion, n'ayant pas beaucoup de temps devant moi pour chroniquer un autre roman.

    Que dire de cette nouvelle d'une vingtaine de pages (au format PDF)?

    Et bien, l'atmosphère est assez étrange et l'intérêt réside dans la chute de l'histoire car sinon rien de vraiment angoissant, si ce n'est qu'il fait froid, très froid (ce qui peut déjà être un premier indice pour nous autres, chasseurs de spectres), et que l'endroit est inhospitalier: "Son poste était situé dans l'un des endroits les plus solitaires et les plus lugubres que j'eusse jamais vus."

    La conversation entre les deux hommes paraît bien mystérieuse dans ce lieu si isolé.

    Je ne vous en dis pas plus sur le contenu, c'est tellement court, qu'en révéler davantage gâcherait un peu le plaisir de la découverte.

    Sinon aucune difficulté au niveau de la lecture, ça se lit vraiment très bien.

    En tout cas, j'ai apprécié cette petite nouvelle, je vous la conseille, d'autant plus qu'elle est en accès libre, donc aucune raison de se priver! Si comme moi vous aimez ces petites histoires qui font légèrement frissonner, laissez-vous tenter!

    barre de séparation halloween.jpg

    2220994031.jpg

    du 1 octobre au 5 novembre 2013

    Organisé par Lou et Hilde
    Gardiennes de l'esprit d'Halloween

    British mysteries.jpg

    Détectives Lou et Hilde en action!

    victorien-2013.png

    Organisé par Arieste

  • Olivier Twist

    Imprimer

    Aujourd'hui, c'est le jour de la lecture commune: Charles Dickens.

    Olivier Twist est un Prix d'orthographe remis à ma grand-mère maternelle le 30 juillet 1930. Il s'agit d'une adaptation d'Ernest Jaubert, édité par la Société Française d'Imprimerie et de Librairie (Ancienne Maison Lecène, Oudin et cie) au format in 8e, 221 pages. 

    P1020283.JPG

    Dans l'Angleterre victorienne... 

    Olivier Twist naît orphelin, ignorant presque tout de ses origines. Malmené par la vie et par les adultes censés veiller sur son éducation, il parvient à s'enfuir et arrive à Londres, espérant pouvoir se débrouiller et vivre dans de meilleures conditions mais là-bas, il est attendu...

    J'ai toujours une légère appréhension lorsque je me lance dans la lecture d'un classique, (adapté ou non) et là encore, je me suis demandée si j'avais bien fait de maintenir cette lecture commune, bien que ma forme blogosphèrique ne soit pas au top.

    Et bien, je ne regrette pas car ce fut un moment de lecture très agréable, j'ai tourné avec plaisir les pages de ce livre ancien, accablée par les maltraitances subies par Olivier. Ce dernier, manipulé par de viles crapules, parcourant les rues malfamées de Londres.

    Un peu d'humour noir mais surtout une atmosphère très pesante, très sombre. Charles Dickens décrit avec beaucoup de talent les conditions de vie particulièrement difficiles du jeune Olivier. J'ai bien sur été touchée par sa sensibilité, par cette naïveté enfantine qui le caractérise mais qui en fait un personnage très romanesque, un peu lisse mais auquel on s'attache.

    Quelques déceptions: le fait que Nancy n'occupe pas plus de place dans l'histoire et l'improbabilité qu'Olivier fasse les bonnes rencontres au bon moment.

    P1020284.JPG

    Néanmoins,  je suis contente d'avoir découvert ce classique de la littérature britannique bien que ce ne soit qu'une adaptation.

    oliviers twist,charles dickens,adaptation,le mois anglais

    J'ignore si ma grand-mère l'a lu après avoir reçu ce prix, si elle l'a aimé ou non, et je ne peux malheureusement plus lui demander, mais j'ai retrouvé des plumes à l'intérieur, est-ce un signe?


    Le mois anglais.jpg

    Dans le cadre du Mois Anglais

    chez

      Lou et Titine!

    new victoria,lia habel,challenge geek

     Challenge Victorien chez Arieste

    Enregistrer

  • Charles Dickens

    Imprimer

    biographie,charles dickens,marie-aude murailMarie-Aude Murail

    L'école des loisirs, Collection Médium, 2005 pour la première édition

    "En règle générale, la naissance des grands hommes se signale au reste de l'univers par le passage d'une comète dans le ciel. Le 6 février 1812, veille de la naissance du plus grand romancier de tous les temps, sa mère Elizabeth décide d'aller au bal. Faut-il y voir un heureux présage?"

    Ouvrier à douze ans, célèbre à vingt-quatre

    J'ai déniché ce roman dans la BCD de l'école où je fais quelques permanences à titre bénévole. On y trouve des tas de trésors et celui-là me faisait de l’œil depuis quelques temps.

    -> Voir le billet de Lou qui a aussi incité ma lecture.

    Ce livre, comme on peut s'y attendre, raconte la vie trépidante de Charles Dickens, de sa naissance à sa mort, son enfance, ses voyages, ses amours, ses qualités, ses travers aussi. J'ai appris beaucoup de choses.

    Découvrir les différentes facettes de l'auteur sous la plume de Marie-Aude Murail, dont j'ai l'habitude de lire les romans, m'a à la fois surprise et émue. Une belle biographie à découvrir.