Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

challenge british mysteries

  • Scones aux pommes de terre

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous propose une recette de scones aux pommes de terre extraite du livre de recettes "Alimentaire, mon cher Watson", que je n'ai malheureusement pas en ma possession. Il s'agit d'une recette empruntée à Syl.

    Scones aux pommes de terre, Alimentaire mon cher Watson, recette

    Lire la suite

  • Les Quatre de Baker Street -4

    Imprimer

    Aujourd'hui, c'est Mercredi BD chez Mango et j'ai eu envie de me plonger dans le quatrième tome des Quatre de Baker Street.

    les quatre de baker street,tome 4,bd,mercredi bd,challenge british mysteries,londres

    Logo BD Mango bleu.jpg

    Djian et Legrand (scénario) - Etien (dessin et couleur)

    Vent d'Ouest - 2012

    Le tome 5 est paru le 2 avril 2014.

    1891, à Londres, dans L'East End, le journal annonce la mort de Sherlock Holmes dans les chutes de Reichen. Une dispute éclate alors entre Tom, Billy et Charlie, chacun part de son côté, mais Bloody Percy (arrêté dans le tome 3) s'est évadé... Une menace à prendre au sérieux pour Watson et nos francs-tireurs de Baker Street.

    les quatre de baker street,tome 4,bd,mercredi bd,challenge british mysteries

    Je n'ai pas vu le temps passer avec cet album, ça se lit très vite. Une nouvelle histoire bien menée, des personnages toujours aussi agréables à suivre dans leurs aventures personnelles et puis du suspense et quelques pointes d'humour, je n'ai trouvé aucune fosse note.

    Certains passages sont un peu tristes, mais l'ambiance m'a semblé moins sombre parce que moins tournée vers le crime, peut-être.

    les quatre de baker street,tome 4,bd,mercredi bd,challenge british mysteries

    Depuis le début, j'apprécie la manière dont Sherlock Holmes et Waston sont intégrés à l'histoire, c'est bien fait.

    Les dessins eux restent très soignés, comme dans les précédents épisodes. Bref, j'aime beaucoup cette série, qui ne s'adresse pas uniquement à un jeune public.

    les quatre de baker street,tome 4,bd,mercredi bd,challenge british mysteries

    A la fin de cette aventure, je n'ai qu'une envie poursuivre avec nos jeunes détectives victoriens. Une série à découvrir, si vous le n'avez pas déjà fait. 

    les quatre de baker street,tome 4,bd,mercredi bd,challenge british mysteries

    • Bianca et Lou ont aussi apprécié ce quatrième tome.

    -> Sur le Livroblog, vous trouverez le Tome 1le tome 2 et le tome 3.


    british mysteries5.jpg
    Une participation pour le Challenge British Mysteries,

    Chez Lou

    et

    logofindeserie.png

    Une participation pour Fin de série,

    Chez Acr0

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • La Marque de Windfield

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vais vous parler d'un roman lu dans le cadre du Challenge British Mysteries, avec Choupynette, Soie. C'est le billet de Lou qui m'a donné envie de découvrir ce titre et j'ai eu la chance de pouvoir le réserver à temps à la Médiathèque.
    Il s'agit aussi de ma première rencontre avec Ken Follett.

    La marque de wondfield.JPG

    Éditions Robert Laffont, 1993, 1994

    documentaire,merveilleux cosmos

    1866. Un jeune élève du collège de Windfield, non loin de Londres, se noie lors d'une escapade qui tourne au drame. Plusieurs garçons sont témoins. Parmi eux, Micky Miranda, fils d'un grand propriétaire terrien d'Amérique du Sud, Edward Pilaster, l'héritier de la fortune des Pilaster, une richissime dynastie de banquiers, et Hugh Pilaster, un cousin pauvre d'Edward, rejeté par la famille depuis que son père, victime d'un krach bancaire, s'est pendu. Ce tragique accident - mais s'agit-il d'un accident ? - et les secrets qui l'entourent vont marquer à jamais ces trois garçons. Leurs destins ne cesseront dès lors de s'entrecroiser au fil des rivalités amoureuses et des luttes impitoyables pour s'assurer le contrôle de la banque. Des bureaux lambrissés d'acajou des grands temples de la finance aux bas-fonds londoniens ou les gentlemen s'encanaillent dans le jeu et la débauche, tous seront tour à tour les instigateurs et les victimes d'un drame dont les péripéties se dérouleront inexorablement au long des années.
    Présentation éditeur

    Pour commencer, il m'a fallu une bonne centaine de pages avant que le déclic ne se produise. J'ai trouvé le début un peu long mais ensuite, je me suis intéressée aux personnages, aux manipulations,  escroqueries bancaires et intrigues amoureuses, que contiennent ce roman et une fois plongée dans l'histoire, je n'ai plus vu le temps passer.

    Des bordels de Londres, jusqu'au bureaux huppés de la banque Pilaster, Ken Follet, nous plonge au cœur même de la société victorienne et je dois dire que c'est à mon goût très réussi. L'univers de la banque ne m'est pas vraiment familier mais ça ne m'a posé aucun problème et puis ça change un peu des salons londoniens. J'ai trouvé l'affaire bancaire familiale passionnante. Les rebondissements sont nombreux, les réactions des personnages parfois imprévisibles, c'est assez savoureux aussi par moment. Je repense à certaines scènes un peu cocasses...

    J'ai évidemment suivi avec intérêt la destiné d'Hugh et de Maisie, espérant que la malchance ne serait pas toujours de leur côté, que la vérité éclaterait au sujet de la noyade et d'autres meurtres commis,  que les personnalités se révéleraient et je dois dire qu'à ce niveau là, je n'ai pas été déçue. Augusta Pilaster est loin d'être inintéressante, jusqu'au bout, je me suis posée des questions à son sujet.

    L'ensemble est bien ficelé, une écriture très fluide, une lecture assez agréable et bien que la fin soit un peu rapide à mon goût et assez prévisible par certains aspects, j'aurais apprécié qu'on développe un peu plus, ça reste un bon moment de lecture.

    Je suis très contente de mes deux dernières découvertes victoriennes. :)

    La marque de windfield, ken follett, challenge british mysteries, roman, victorien

  • Un intérêt particulier pour les morts

    Imprimer

    Aujourd'hui il s'agit d'un roman 100% Lou: offert par Lou et lu avec Lou dans le cadre d'une lecture commune. :)

    Un intérêt particulier pour les morts, Ann Granger, roman, victorien, challenge british mysteries

    Ann Granger

    Grands détectives, 10/18, 2006, 2013

    Série "Lizzie Martin"

    379 pages

    Londres, 1864. Lizzie Martin accepte un emploi auprès d'une riche veuve dont la précédente dame de compagnie s'est enfuie avec un inconnu. Mais quand le corps de la jeune fille est retrouvé dans le chantier de la gare St Pancras, Lizzie décide de mener sa propre enquête. Elle pourra compter sur l'aide d'un ami d'enfance devenu inspecteur, Benjamin Ross, pour découvrir la vérité sur la mort de cette femme... dont le sort semble étroitement lié au sien. 4ème de couverture

    J'ai beaucoup apprécié l'histoire de cette jeune femme venue du Derbyshire, après la mort de son père (médecin de profession), qui découvre la vie londonienne, les mondanités et certains aspects pas très reluisants de la société victorienne. Certains personnages ne sont pas épargnés: Derrière les bonnes manières de l'époque, se cachent parfois de sinistres méfaits, la peur d'être montré du doigt, de perdre sa réputation. Les femmes doivent rester à leur place, les pauvre aussi, une place bien réductrice et c'est dans cette atmosphère, que l'enquête sur la mort de Madeleine Hexham va avoir lieu. 

    Lizzie Martin, elle n'a pas l'intention de passer ses journée à coudre et à jouer au whist, un peu comme Charlotte qui assiste l'inspecteur Pitt dans les romans d'Anne Perry. La condition sociale différenciant tout de même les deux héroïnes: Lizzie n'ayant plus vraiment de famille et aucun héritage, Charlotte étant membre d'une famille respectée, mais toutes deux ont du caractère, un esprit vif et libre qui les rend finalement très attachantes.

    L'enquête du côté de Scotland Yard est assez captivante, bien qu'elle progresse assez lentement. Néanmoins, j'ai trouvé beaucoup de suspense, jusqu'au bout. Suivre l'inspecteur Benjamin Ross se révèle aussi très plaisant, que ce soit dans le feu de l'action, dans ses souvenirs ou même à la morgue.

    L'écriture est agréable, les personnages sont donc dignes d'intérêt, les liens les reliant semblent tout à fait naturels.  Bref, tout s'enchaîne à merveille avec parfois un brin d'humour et un soupçon d'intrigue sentimentale. N'oublions pas que la question du mariage reste cruciale à l'époque victorienne.

    un intérêt particulier pour les morts,ann granger,roman,victorien,challenge british mysteries

    Un très bon moment de lecture avec cette enquête, merci Lou pour cette découverte fort sympathique.

    un intérêt particulier pour les morts,ann granger,roman,victorien,challenge british mysteries

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Challenge British Mysteries

    Imprimer

    british mysteries5.jpg

    Chers participants au Challenge British Mysteries,

    Le challenge British Mysteries devait prendre fin en janvier 2014. Comme certains d'entre vous l'ont déjà noté, l'aventure repart de plus belle en 2014. Pour moi, l'aventure continue mais sous une autre forme. Je continuerai à relayer le challenge et à y participer mais le récapitulatif se fera maintenant, uniquement chez Lou.

    J'ai été très heureuse d'accompagner Lou dans cette première édition du challenge mais la passion pour les British Mysteries n'est pas aussi forte que celle de mon amie et bien qu'elle m'ait embarquée dans cette chouette aventure, je préfère maintenant occuper un second rôle!

    J'ai fait de nombreuses découvertes, j'ai pris beaucoup de plaisir à échanger avec certaines d'entre vous sur les blogs et sur Facebook et j'espère que vous serez nombreux à poursuivre l'aventure.

    Qui dit fin de la première édition dit petit bilan, n'est-ce pas ? Roulement de tambours... voici le niveau atteint par participant.    :

    Medium victorien, 1 à 3 billets : Alexandra (3 billets), Camille (3 billets), Claudialucia (2 billets), Cléanthe (1 billet),  Le Cottage de Myrtille (3 billets), Delphine (1 billet), Denis (2 billets), Eline (1 billet), Emma (1 billet), Lewerentz (1 billet), Lilly (2 billets), Lisou - 2 billets, Maggie (3 billets), Mazel (2 billets), Mrs Figg (2 billets), Rachel (1 billet), Samarian (1 billet), Soukee (3 billets), SVCath (2 billets), Trillian (1 billet), Valou (3 billets), Yueyin (1 billet)

    Résidant de Baker Street, 4 à 6 billets : Coccinelle (4 billets), George (5 billets), Miss Leo (4 billets), Nag (4 billets),

    Gardien de Highgate Cemetery, 7 à 10 billets : Cryssilda (10 billets), Malice (9 billets), Petit Speculoos (8 billets), Purple velvet (8 billets), Titine (10 billets), Virgule (7 billets)

    Sir Wilkie Braddon,11 billets et plus : Bianca (26 billets), Hilde (14 billets), Lou (24 billets), Sharon (11 billets), Shelbylee (12 billets), Soie (16 billets), Syl. (13 billets),

    Un très grand bravo à toutes et à tous ! Une mention spéciale à Bianca qui compte pas moins de 26 billets à son actif, un bilan très impressionnant !

  • Les Quatre de Baker Street -3

    Imprimer

    Aujourd'hui, c'est Mercredi BD chez Mango.

    Les Quatre de Baker Street sont aussi chez Bianca (aujourd'hui), Lou...

    les quatre de baker street,tome 3,bd,challenge british mysteries,londres

    Logo BD Mango bleu.jpg

    Djian et Legrand (scénario) - Etien (dessin et couleur)

    Vent d'Ouest - 2011

    "Hivers 1891. Londres est sous la neige..."

    Nous retrouvons dans ce troisième tome nos trois jeunes détectives (Billy, Charlie et Black Tom) plus en forme que jamais. Missionnés par un certain Sherlock Holmes, ils vont se retrouver mêlés à une dangereuse histoire de racket.
    Protéger une jeune femme, venir à la rescousse d'un aristocrate amoureux, échapper à de dangereux malfrats, voilà ce qui attend entre autre les "francs-tireurs de Baker Street."

    Une fois de plus je me suis laissée embarquer par nos intrépides détectives victoriens. Le scénario est bien ficelé, je l'ai d'ailleurs préféré au tome précédent où j'avais un peu perdu le fil. L'intrigue est intéressante et je dois dire que le dénouement m'a bien plu.

    Les Quatre sont toujours aussi débrouillards, rusés mais ce n'est ni exagéré, ni enfantin. L'atmosphère reste d'ailleurs assez sombre. On parle bien des bas-fonds de Londres et de ses pires crapules.

    Pas mal de suspense, un peu d'humour, franchement c'est très réussi.

    Les graphismes sont toujours plaisants, Londres enneigé ne manque pas de charme.

    Autant de bonnes raisons de continuer cette série. 


    Retour vers le Tome 1 et 2

    british mysteries5.jpg

    Challenge British Mysteries

    Chez Lou et Hilde

    logofindeserie.png

    Chez Acr0

    Enregistrer

    Enregistrer

     
     
  • Le crime d'Halloween

    Imprimer

    Le crime d'halloween.jpg

    Lors d'une fête d'Halloween, à Woodleigh Common (pas très loin de Londres), une jeune fille de treize ans, Joyce, se vante d'avoir assisté à un meurtre. Un peu plus tard, elle est retrouvée morte dans la bibliothèque de Mrs Drake, noyée dans la bassine d'eau prévue pour la pêche aux pommes.
    Mrs Olivers présente à la petite fête, appelle son ami, Hercule Poirot qui se rend aussitôt dans la petite bourgade pour tenter de trouver l'assassin et les raisons de ce meurtre.

    Ce n'est peut-être pas uns scoop exceptionnel, mais il s'agit de  mon premier roman d'Agatha Christie et je suis plutôt contente car j'ai apprécié cette lecture so british, avec son thé, ses scones et ses canapés au concombre.

    En ce qui concerne l'ambiance d'Halloween, les citrouilles sont surtout présentes au début du roman avec cette "soirée enfantine" d’organisée, et les diverses activités prévues à l'occasion, dont le fameux jeu de la pêche aux pommes tournant au macabre, le concours de manches à balai décorés, le Snapdragon...

    "[...] Je n'ai jamais très bien compris: quelle est la différence entre une citrouille, un potiron et une courge?"

    Une fois la fête passée, on range les citrouilles et place à l'enquête tout à fait sérieuse, qui va nous envoyer sur différentes pistes. Hercule Poirot retrouve sur place un ami: le superintendant Spence, bien placé pour lui fournir des informations et les témoignages se multiplient, faisant apparaître les liens entre les différents personnages et nous rapprochant de la vérité.
    L’œuvre d'un déséquilibré, c'est ce que tout le monde a envie de croire dans la petite communauté de Woodleigh Common, mais tous les secrets n'ont pas encore été révélés. Malgré quelques évidences, des soupçons parfois injustifiés (mes talents de détective étant parfois un peu faibles), j'ai été assez surprise par le dénouement.

    Le crime d'Halloween, Agatha, Christie, Challenge Halloween, challenge british mysteries

    J'ai trouvé cette lecture très agréable et je pense me laisser tenter prochainement par d'autres enquêtes d'Agatha Christie.

    En avez-vous à me conseiller?

    Le crime d'Halloween, Agatha, Christie, Challenge Halloween, challenge british mysteries

    halloween,livre,recettes,décoration,bricolages

    Chez Lou et Hilde
    Gardiennes de l'esprit d'Halloween

  • Les Étranges talents de Flavia de Luce

    Imprimer

    Dans le cadre de notre billet commun pour le Challenge British Mysteries avec Lou, Titine, Claudialucia,  j'ai choisi de vous parler de ce roman qui se trouvait dans ma PAL depuis pas mal de temps.

    9782709630894-G.jpg

    1. Les étranges talents de Flavia de Luce

    Alan Bradley

    JC Lattés - 2009, 2010

    2. La mort n'est pas un jeu d'enfant (2011): Une autre enquête de Flavia de Luce

    3. La mort dans une boule de cristal (2012) Flavia de Luce

    Manoir de Buckshaw, été 1950

    Flavia, dix ans est la benjamine de la famille de Luce, elle vit avec son père et ses deux sœurs Ophélia et Daphné dans le manoir de Buckshaw, leur mère s'étant tuée dans un accident d'alpinisme lorsque Flavia était encore bébé.
    Passionnée par les éléments chimiques et les poisons, ayant installé son quartier général dans le laboratoire de chimie d'un ancien oncle, cette dernière se livre à toutes sortes d'expériences, pas toujours appréciées par son entourage. 
    Mais un jour, le colonel de Luce découvre sur le pas de la porte un oiseau mort avec un mystérieux timbre, sinistre présage. Alors que le passé refait surface, Flavia fera tout ce qui est en son pouvoir pour découvrir la vérité. 

    J'ai bien apprécié cette lecture, assez divertissante avec suffisamment de suspense pour m'embarquer dans l'histoire. 

    L'enquête est menée brillamment par la jeune Flavia, qui ne laisse échapper aucun élément (chimique ou non). Je l'ai trouvée un peu lointaine dans sa sphère scientifique, pas très en phase avec son âge, ça manque un peu de crédibilité mais ça ne m'a pas surprise davantage car certains héros de romans jeunesses sont de véritables génies dans leur domaine, capables de tout démonter, d'inventer des machines hyper compliquées dés leur plus jeune âge alors pourquoi pas manipuler de dangereux poisons! Et puis, nous sommes dans une fiction alors, si Flavia était une petite fille ordinaire, elle aurait déjà fait sauter le manoir en mélangeant divers produits présents dans le labo de l'oncle Tar et il n'y aurait pas eu d'histoire, juste un grand boum! Bref, j'ai accepté ce côté là.

    Je ne me suis donc pas tellement attachée aux personnages. Les deux sœurs sont de véritables empoisonneuses, le père est trop distant, Dogger l'homme à tout faire, j'avoue l'avoir suspecté pendant une bonne partie du roman et Mme Mullet et sa célèbre tarte à la crème que personne n'aime dans la famille, sans plus.

    Heureusement l'intrigue est captivante, j'ai adoré découvrir le passé du Colonel De Luce et peu à peu voir la vérité révélée. D'ailleurs, je n'ai rien vu venir, ça s'enchaîne plutôt bien et j'ai trouvé particulièrement intéressant le côté philatélique de l'histoire. J'ai fait partie d'un clubs philatélie dans ma jeunesse et je continue toujours à les collectionner. J'ai toujours bien aimé les timbres anglais.

    Le style est agréable, l'humour est bien présent, la touche british assez légère (peut-être un peu trop discrète) et j'avoue que malgré mon peu d'attachement pour les personnages, j'ai tout de même passé un bon moment. Je pense lire la suite si jamais j'en ai l'occasion.


     Détectives Lou et Hilde en action!

    British mysteries.jpg