Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

babelio

  • Amaru

    Imprimer

    Amaru___Le_fils__4ea07fc4af0a4.jpg

    Le fils du Dieu Poisson

    Série en 3 tomes

    Marc Sauer

    Light in Box Éditions - 2009

    "XXVIe siècle. Parce que l'humanité a détruit les ressources naturelles de la Terre, celle-ci s'est mise en colère et s'est purifiée par un déluge qui a décimé neuf milliards d'individus. Réfugiés dans quelques gigantesques cités sous-marines et aériennes, les survivants se sont coupés de la réalité et du monde extérieur. Dépendants des mondes virtuels, du clonage et d'un mode de consommation imposé par les toutes-puissantes corporations, ils méprisent ceux qui vivent à la surface - les Insulaires - et continuent à polluer l'eau et l'air, indifférents à l'agonie de la planète.

    99 ans après le cataclysme, un chalutier repêche dans l'océan un mystérieux cocon géant. Bientôt, ce dernier va donner vie à un étrange jeune homme aux facultés surhumaines, dont les intentions vont bouleverser l'avenir de ce monde décadent..."

    Poema est donc le jeune homme sorti du cocon, il va découvrir ce que les êtres humains ont fait de la planète et leur faire part de son message.

    "Ce roman d'anticipation mêle les thèmes de l'écologie à ceux de la réalité virtuelle et de la culture polynésienne."


    J'ai été séduite par tout ce qui concerne les réalités virtuelles, par le système d'hologramme ainsi que par quantité de détails technologiques tout au long de l'histoire, surprise aussi par la richesse de cet univers de science-fiction. Le monde crée par Marc Sauer est très bien construit, les annotations en bas de page permettent de découvrir tous les changements qui ont eu lieu après notre ère, par petite dose, sans assommer le lecteur.  

    Un exemple: Neonet "Réseau informatique mondial, utilisant les câbles sous-marins et les relais océaniques à la surface de l'eau". Page 26

    A la fin du roman on trouve même une chronologie des évènements de 2158 à 2552 expliquant la naissance des cités sous-marines, revenant sur les différentes guerres, le déluge, le changement de certaines institutions, la création de corporations, d'un groupe de militants écologistes... Tout s'imbrique à merveille, l'immersion est quasi immédiate. Aucune difficulté, la lecture est agréable du début à la fin.

    Bien écrit, avec de l'action, de nombreux rebondissements, du suspens, et incitant à la réflexion, j'ai été captivée et agréablement étonnée par la tournure prise par l'histoire, qui ne se limite pas à une créature venue faire la morale aux êtres humains dans un monde futuriste. Les thèses écologiques résonnent forcément à nos oreilles, on ne peut que se sentir concernés par l'avenir de la planète. L'auteur pointe du doigt un certains nombre de réalités, à prendre au sérieux, sans alourdir son roman.

    Je ne peux que vous conseiller de commencer cette série originale à l'intrigue palpitante. J'espère que vous l'apprécierez autant que moi. Personnellement, je ne vais pas tarder à me procurer la suite, impatiente de découvrir ce qui va arriver à Poema, Pandora ainsi qu'au reste du monde.


    Un grand merci à Babelio et aux éditions du Poisson Cube pour cette très belle découverte.

    Le fils du dieu poisson par Marc Sauer
    Le fils du dieu poisson
     tous les livres sur Babelio.com

    Logo Challenge Geek mini.jpg


  • La Nuit a dévoré le monde

    Imprimer
    tous les livres sur Babelio.com

    Ce roman de Pit Agarmen (Martin Page) est édité chez Robert Laffont (2012)

    "Un homme a miraculeusement survécu au déferlement des zombies sur le monde. Durant des mois, il tente de survivre à l'horreur de l'apocalypse qui a frappé l'humanité."

    Ce roman se présente comme un journal, écrit à la première personne par Antoine, une jeune parisien (écrivain) décrivant comment le monde a basculé lorsque les zombies ont envahi Paris et comment il a survécu avec les moyens du bord, seul dans son appartement, à deux doigts de basculer dans la folie.

    Voilà une excellente surprise, très agréable à lire, bien écrit, je n'ai pas vu le temps passer, même enfermée, dans le petit appartement d'Antoine où l'on reste confiné la plupart du temps. Au cas où vous ne le sauriez pas, c'est dangereux dehors, des hordes de zombies, défilent sous ses fenêtres à Pigalle.

    Des chapitres très courts de quelques pages, rythmés par les jours qui défilent, par les pensées et les réflexions philosophiques de notre trentenaire, qui tente d'adapter son quotidien, afin de survivre. Plus de radio, plus de TV, plus d'ordinateur mais heureusement, les livres eux, sont toujours là. Le message est passé.

    J'ai beaucoup aimé l'esprit de ce roman, toutes les réflexions qu'il suscite, sur  la fin du monde, la nature humaine, la solitude, l'adaptation à de nouvelles conditions de vie... Je me suis parfois sentie assez proche de ce personnage. Certains passage arrivent même à être drôles au milieu de toute cette folie.

    La fin, n'est pas des plus surprenantes mais ça passe bien.

    Merci à Babelio pour cette découverte "frenchy" qui ne manque pas d'originalité alors que les zombies déferlent un peu partout. Un bon moment de lecture en ce qui me concerne.

    Lu dans le cadre du Challenge Halloween

    Je suis de retour en France un peu plus tôt que prévu. J'ai dû rentrer en urgence, les zombies ont envahi ma maison. Je retourne au Japon dans quelques jours. Bonne fin de voyage.

    Logo Halloween 2012.jpg

    Lou et Hilde poursuivies par des zombies.

    la nuit a dévoré le monde,babelio,roman,zombies,pit agarmen,robert laffont

    J'ai travaillé mon nuage Babelio pour le mois dédié à la littérature de l'imaginaire et jeune-adulte qui a lieu en ce moment.

    la nuit a dévoré le monde,babelio,roman,zombies,pit agarmen,robert laffont