Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anne perry

  • Un Noël à Kanpur

    Imprimer

    Noël est passé et les billets en retard continuent d'affluer!
    Au premier abord, ce roman m'a un peu glissé des mains, mais j'ai ensuite pris le temps de le découvrir, oubliant l'ambiance de Noël, pour me projeter dans ce contexte particulier.

    Un Noël à Kanpur.JPG

    Anne Perry

    10/18, 2004, 2014 pour la présente édition

    158 pages

    Inde Britannique 1857,
    Quelques semaines avant Noël, le lieutenant Narraway est chargé d'une affaire difficile: Défendre un homme, dans le cadre d'un procès qui évoque des choses terriblement douloureuses.  
    Le suspect, John Tallis, est un infirmier suspecté d'avoir aidé un soldat à s'enfuir: un traître ayant tué un garde et détenant de précieuses informations. 
    Des faits qui accusent, sans véritables preuves, le jugement doit être rendu avant Noël. Ce sera la peine de mort si rien de nouveau n'est révélé. Une course infernale démarre pour tenter de trouver d'autres éléments, car le doute s'est installé.

    En effet, lors de ma première tentative de lecture, je n'étais pas vraiment entrée dans l'histoire, l'aspect militaire très présent m'avait déconcertée, m'attendant à quelque chose de plus léger. En connaissance de cause, je l'ai repris quelques semaines plus tard et je me suis finalement bien intéressée à l'histoire que nous raconte Anne Perry.

    L'ambiance de Noël est pesante, ternie par les évènements dramatiques, les massacres et autres atrocités commises. Le contexte historique est intéressant mais peu détaillé même si on comprend la complexité du conflit à ce moment là, en Inde.
    Ce qui rend la lecture un peu laborieuse c'est ce flot de tristesse et de souffrances endurées qui pèse un peu sur le lecteur ou la lectrice.

    Si on pouvait reprocher à Anne Perry  de mettre ses enquêtes au second plan dans certaines de ses mystères de Noël, ce n'est pas le cas ici. La résolution de l'affaire est primordiale. La vie d'un homme est en jeu et une tension bien palpable s'installe dés le départ  s'intensifiant au fil du procès.

    Anne Perry, Un Noël à Kanpur, roman policier,
    Seul petit reproche, une fin un peu expéditive qui ne nous permet pas de vraiment découvrir la manière dont les familles vont fêter Noël. Il faut se contenter de quelques miettes ici où là. On ne peut pas tout avoir, le suspense, l'ambiance de Noël! J'ai tout de même apprécié cette lecture bien que le côté festif soit évidemment très limité.

    anne perry,un noël à kanpur,mystère de noël,enquête

    Un petit logo pour les romans qui se passent en Inde, d'auteurs indiens ou étrangers et pour les romans d'auteurs indiens qui se passent à l'étranger. J'ai toujours une grande attirance pour la culture de ce pays.

    Source logo: Inde, Photographies Laurence Mouton et Sergio Ramazotti, Textes Catherine Bourzat

  • Le Spectacle de Noël

    Imprimer

    Le spectacle de noËl.JPG
    Anne Perry

    10/18, Grands Détectives

    2013

    Caroline et Joshua Fielding sont invités à Whitby, chez les Netheridge pour monter une pièce tirée du roman: Dracula de Bram Stoker. La jeune Alice Netheridge, à l'origine de cette création originale, espère voir sa pièce jouée le lendemain de Noël, mais la tempête de neige va retenir tout le monde prisonnier, amenant un mystérieux inconnu, à trouver refuge chez eux: l'énigmatique Mr Ballin, une aide précieuse pour la pièce, qui semble très bien connaître Dracula, et la manière de provoquer la peur sur scène...

    J'ai bien apprécié cette lecture, l'ambiance qui règne dans la demeure des Netheridge, les tensions entre Alice passionnée par le théâtre et son prétendant Douglas, le personnage d'Eliza (Netheridge) obligée de supporter une décoration d'intérieure héritée de sa belle-mère, la mise en scène de la pièce qui s'annonce bien difficile avec des acteurs peu motivés, les réflexions autour de Dracula et puis Caroline (la mère de Charlotte Pitt) qui va prendre l'enquête en main...

    Du suspense, finalement comme d'habitude, je n'ai rien vu venir. L'atmosphère était propice à l'apparition d'un vampire, bien que je sache qu'il n'y aurait aucun élément fantastique de ce genre. J'ai donc été assez surprise par le déroulement de l'histoire, par le fait que l'évènement tragique tant attendu, ne survienne que tardivement et par cette affaire si vite résolue.

    le spectacle de noël,anne perry,roman
    L'ambiance de Noël, elle n'est pas tout à fait au rendez-vous:

    "Personne n'avait le cœur de sortir les couronnes de houx et de lierre, les rubans écarlates ou les décorations habituelles. Le temps avait empêché la livraison du sapin qu'ils avaient prévu. Ce serait un sombre Noël dépourvu de tout ornement." (p172).

    Je m'étais déjà bien divertie avec La Révélation de Noël, ça me donne envie de poursuivre la découverte des contes de Noël, d'Anne Perry. J'ai passé un bon moment.


    Noël, Challenges,


    Il était une fois Noël, organisé par Samarian, Petit-Speculoos & Chicky Poo

    noël,challenges

    Christmas Time organisé par MyaRosa

    British mysteries.jpg

    Détectives Lou et Hilde en action!

  • L’Étrangleur de Cater Street

    Imprimer

    L'étrangleur de Cater Street.jpgAnne Perry

    10/18 - Grands Détectives

    1979 - 1997

    Lu dans le cadre d'une LC organisée par Bianca

     avec Claire, Lou, Virgule et Céline

    Merci Aymeline de me l'avoir prêté.


    "Suffragette avant l'heure, la téméraire Charlotte Ellison n'aime ni l'étiquette ni le badinage des jeunes filles bien nées. Dévorant en cachette les faits-divers des journaux, sa curiosité la mêlera à une affaire des plus périlleuses, aux côtés du séduisant inspecteur Pitt de Scotland Yard. Dans le Londres des années 1880, le danger guette et les femmes en sont souvent la proie..." 4ème de couv'

    Entrons dans le salon de la famille Ellison: Mr et Mme Ellison (Edward et Caroline), Sarah, leur fille aînée mariée à Dominic, Charlotte la cadette, occupée à lire le journal, Emily la benjamine, perdue dans ses pensées et peut-être même la mère d'Edward. Si vous vous voulez, on a le temps de prendre le thé avant le prochain meurtre!


    J'ai fait la connaissance de Charlotte et de l'inspecteur Pitt, dans Le Mystère de Callander Square (enquête n° 2), que j'avais lue et appréciée il y a quelques années, mais avec l'évaporation des souvenirs, il n'en reste malheureusement pas grand chose. C'est un peu comme si j'avais démarré une nouvelle série et il  m'a bien fallu une centaine de pages avant d'accrocher, car ça démarre très lentement ou alors c'est une idée de moi. En tout cas, j'ai eu un mal fou à entrer dans l'histoire.

    Heureusement, ça n'a pas duré. J'ai vite été gagnée par l'atmosphère lourde qui s'installe progressivement dans la demeure familiale, par ce climat de suspicion qui gagne petit à petit chaque membre de cette famille, tournant à la paranoïa, et captivée aussi par les secrets révélés. Une écriture efficace, qui entretient à merveille le mystère et laisse planer quelques intrigues amoureuses. 

    Néanmoins, j'ai été assez étonnée du mépris affiché pour l'inspecteur, du poids des conventions sociales et des rôles attribués aux femmes. Heureusement que Charlotte est là pour bousculer les normes, parce que je me suis sentie étouffer dans cette société victorienne, religieuse et si soucieuse des apparences. Je ne me souviens pas que ça m'ait autant agacée dans mes autres lectures victoriennes.

    Enfin, le dénouement ne m'a pas tellement surprise, j'avais repéré deux suspects potentiels dés le départ et j'avoue que pour une fois, je ne suis pas tombée loin de la vérité. Le dernier meurtre commis m'a quand même secouée, avec une petite dose d'angoisse à la fin. 

    Un agréable moment de lecture, même si ça démarre lentement, des personnages qu'on a envie de suivre et un nouveau mystère de résolu.

    Je serais ravie de lire d'autres enquêtes d'Anne Perry.

    british mysteries5.jpg

    Anne Perry, Lecture commune, L'étrangleur de Cater Street,

    Autre lecture d'Anne Perry: La Révélation de Noël.

    Enregistrer

  • La Révélation de Noël

    Imprimer

    La révélation de Noël.jpg

    Anne Perry

    2008-2010 aux Editions 10/18 "Grands Détectives"

    Série "Petits crimes de Noël"

    Emily Radley est la soeur de Charlotte, la femme de Thomas Pitt ("célèbre policier"). Ce Noël 1895, elle ne le passera pas à Londres en compagnie de son mari et de ses enfants mais dans un petit village d'Irlande auprès d'une tante mourrante, dans le Connemara. Là-bas, elle découvre que Susannah l'a faite venir pour résoudre un mystère concernant un meurtre commis plusieurs années auparavant au cours d'une tempête et d'un affreux naufrage. Etrangement, des évènements semblables semblent sur le point de se reproduire. Emily va, alors, tenter de découvrir les secrets jalousement gardés par ce petit village.

    J'ai découvert les romans d'Anne Perry avec Le mystère de Callander Square, en 2007. J'en garde un bon souvenir. Je m'étais beaucoup amusée, un peu plus, peut-être, qu'avec La Révélation de Noël dont je vais vous parler maintenant.

    Noël 1895...

    En effet, il n'y a pas vraiment de quoi rire puisqu'un homme a été tué et que le coupable se cache dans le village provoquant craintes et suspicions. L'ambiance est pesante, la tempête féroce et vous n'aurez qu'une envie, vous réfugier sous un plaid polaire ou au chaud n'importe où. J'ai beaucoup apprécié cette atmosphère.

    Les personnages sont de bonne compagnie, j'ai pris plaisir à suivre le voyage d'Emily pour l'Irlande, l'accompagner auprès de sa tante en fin de vie. C'était touchant mais le ton était juste.

    Le style est fluide, la lecture plutôt rapide même si ça ne déborde pas d'action. L'intrigue et le dénouemement ne sont pas des plus surprenants mais je n'ai pas été déçue. La dose de suspense m'a tout à fait convenue.

    Idéal pour les voyages en train, c'est un bon divertissement, un roman agréable à lire au moment des fêtes.

    Christmas challenge.jpg