Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anita nair

  • Balades indiennes

    Imprimer

    J'ai emprunté ce recueil à la médiathèque curieuse de découvrir ces quatre nouvelles de Chitra Banerjee Divakaruni, Anita Nair et Bulbul Sharma, édité en 2004 chez France Loisirs.

    Balades indiennes, chitra banerjee divakaruni, anita nair, bulbul sharma, nouvelles, inde, étapes indiennes

    Dans L'échographie de Chitra Banerjee Divakaruni, on suit Anju, une jeune femme enceinte en même temps que sa cousine, Arundhati. La première vit en Californie, la seconde en Inde. Elles sont très liées. Anju crois sa cousine heureuse pendant sa grossesse mais le résultat de l'échographie de Runu va provoquer un véritable drame.

    Une nouvelle émouvante qui brise le cœur mais nous laisse un peu sur notre faim avec une fin ouverte. On ne peut qu'imaginer le pire ou le meilleur pour Runu. Impensable tout de même d'imaginer ce genre de situation.

    Mina et Ahba sont des amies très proches. Lorsqu' Ashok le mari d'Abha lui révèle que Mina aurait une liaison, les questions se bousculent dans la tête d'Abha, jusqu'à remettre en cause son propre couple. Une liaison de Chitra Banerjee Divakaruni

    La nouvelle  est un peu dérangeante, elle touche l'intimité du couple, je ne l'ai pas vraiment appréciée mais pas détestée non plus. C'est juste la prise de conscience d'une femme, enfermée dans différents rôles depuis des années, qui ouvre les yeux sur la vie qu'elle mène et souhaite prendre un nouveau départ.

    Prahba Devi a oublié le son de sa voie. Elle s'est même oubliée pendant des années. Le contact de l'eau et les souvenirs qui y sont associés vont la réveiller et lui donner envie d'apprendre à nager.

    J'ai bien aimé cette nouvelle vivifiante. L'écriture est plaisante. C'est une prise de conscience et une sorte de libération grâce au pouvoir de l'eau. Une belle nouvelle. A flot d'Anita Nair

    "Elle avait découvert depuis longtemps qu'on réservait aux femmes qui avaient des opinions le même sort qu'aux mauvaises odeurs. On les fuyait. La mère de Prabha Devi tut ses pensées comme elle l'avait fait toute sa vie." p114

    En sandwich de Bulbul Sharma (nouvelle déjà lue dans le recueil La Colère des Aubergines) est la nouvelle la plus amusante du recueil.

    Vinod ne trouve pas le repos entre sa mère et son épouse qui se sont déclarées une guerre de cuisine. Obligé de manger les plats des deux femmes, il n'en peut plus. 

    La chute est très drôle! A savourer avec les nombreux plats indiens évoqués et les trois recettes proposées : Gâteau de carotte, le riz à la tomate et à l'ail vert et  jus de dattes.
    Et cette recette de gâteau de carotte, que de souvenirs! ♥ C'est une de mes premières recettes indiennes. Voir billet. Je découvrais les nouvelles de Bulbul Sharma. A découvrir si ce n'est pas déjà fait!

    Photo 240.jpg
    Photo de 2010

    "Son estomac désemparé entre le khîr et le gâteau à la carotte, et sur lequel pesaient toute la nuit des currys lourds comme des démons de pierre, acceptait sans broncher les breuvages mortels , rouges, verts et bruns. [...] Son système digestif supportait tout avec bravoure et stoïcisme." p167-168

    Dans l'ensemble, j'ai bien aimé la lecture de ces histoires.

    étapes indiennes, inde, lectureslogo, Challenge des livres en cuisie
    J'ai ajouté le logo du Challenge Des Livres en cuisine de Fondant & Bidib pour la nouvelle "En Sandwich" de Bulbul Sharma autour de la cuisine indienne! J'adore trouver des recettes dans les livres!

    Étape N°4 : La place des femmes dans la société

    Les Étapes Indiennes

    Le récapitulatif

  • Compartiment pour dames

    Imprimer

    Compartiment pour dames.jpg

    Anita Nair

    2001 - 2004 aux Éditions Philippe Picquier

    Lecture commune avec  Nesto -Pénélope - soukee

    "Un jour, Akhila décide de partir, seule, vers l'extrémité sud de l'Inde, là où se rencontrent l'océan Indien, la baie du Bengale et la mer d'Arabie, pour faire le point sur une vie qu'elle a l'impression de ne pas avoir vécue. Dans le train qui la conduit à destination, elle fait la connaissance de ses compagnes de voyage, avec lesquelles elle va partager toute une nuit l'intimité d'un compartiment réservé aux dames. A travers les confidences sur leurs vies faites de renoncements, de frustrations, parfois de révoltes, Akhila cherche la réponse aux questions qu'elle se pose: une femme a-t'elle besoin d'un homme pour se sentir épanouie? Comment redevenir maîtresse de son destin?" Quatrième de couverture

    L'écriture d'Anita Nair est légère, envoûtante, parfois poétique et très agréable à lire

    Elle nous raconte la vie de ces femmes indiennes, leurs combats quotidiens, les épreuves qu'elles subissent avec beaucoup de courage et de détermination, avec le poids des traditions qui pèsent sur leur existence. Toutes font preuves à leur manière de combativité, et puisent en elle-même la force nécessaire pour retrouver le goût de vivre.

    C'est émouvant, parfois cruel mais le ton est juste et ne suscite pas l'apitoiement. Des émotions, de la sensualité, de l'amour, sont saupoudrés avec justesse tout au long du roman et c'est à mon goût très réussi.

    Le personnage d'Akhila est très attachant et je ne souhaitais qu'une chose pendant ma lecture: qu'elle retrouve un sens à sa vie ou plutôt qu'elle la vive, enfin. Rien à dire sur le dénouement, sans être particulièrement original, la lecture s'achève sur une note plaisante.

    Un très beau roman à lire dans un train ou ailleurs!

    curry indien,compartiment pour dames,anita nair,lecture commune