Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

agatha christie

  • Le Train de 16h50

    Imprimer

    Le train a du retard, j'ai dû décaler mes publications pour le Challenge British Mysteries! J'ai pioché ce titre dans la bibliothèque de Mr Hilde et il s'agit de ma première rencontre avec Miss Marple. 

    Le train de 16h50, Agatha Christie, roman policier

    Agatha Christie

    Éditions Le Masque

    Deux trains roulant à même vitesse semblent faire la course sur des voies parallèles. Soudain, par la fenêtre du compartiment voisin, Mme McGillicudy aperçoit un homme de dos en train d’étrangler une femme. Mais son train ralentit et la vision disparaît dans le lointain…

    En l’absence de corps et d’autres témoins, Mme McGillicudy, qui n’est pourtant pas sujette aux hallucinations, aura beaucoup de mal à convaincre la police qu’un meurtre a bien eu lieu dans le train de 16h50. Une seule personne pourrait l’aider, Miss MarplePrésentation éditeur

    L'enquête se déroule au sein de la famille Crakenthorpe (ou Crackenthorpe, mon édition est bourrée de coquilles) composée du père un peu acariâtre et avare : Luther, de ses trois fils (Cédric, Alfred et Harold), de sa fille (Emma) et de quelques proches de la famille.
    Lucy Eyelessbarrow se fait engager comme gouvernante à Rutherford Hall sur les conseils de Miss Marple et va remonter progressivement jusqu'à l'assassin.

    Il m'a fallu quelques chapitres pour accrocher et ensuite, je me suis laissée porter par l'enquête: découverte macabre, recherche d'indices jusqu'à Paris, fausse piste, nouveau meurtre, thé potentiellement empoisonné... et un final terrible avec le retour de Mme McGillicudy. Chouette ambiance même si ce n'est pas très rythmé!

    J'ai suspecté presque tous les personnages jusqu'au dénouement. Je dois reconnaître que Miss Marple est particulièrement douée et que l'inspecteur Craddock de New Scotland Yard est bien avisé de lui demander conseil.

     Un bon moment de lecture à renouveler avec d'autres enquêtes d'Agatha Christie.

    British mysteries 2016_2.jpg

    The British Mysteries Month chez Lou

  • Je ne suis pas coupable

    Imprimer

    Pour le rendez-vous des polars... j'ai choisi une enquête d'Agatha Christie avec Hercule Poirot.

    je ne suis pas coupable,agatha christie,mois anglais,littérature,roman policier

    Agatha Christie

    Le Livre de Poche, 2002

    "Cette petite Mary est une perle ! Un vrai rayon de soleil pour la pauvre Mrs Welman, clouée au lit par la maladie. Mais Mary ne serait-elle qu’une intrigante ? C’est ce que commence à penser la famille de la vieille dame. Et ils n’ont aucune envie de voir leur héritage leur passer sous le nez…" Présentation éditeur. 

    Une vieille dame qui n'en a plus pour longtemps avec un héritage conséquent à la clé, un tube  de comprimés de morphine égaré et deux morts successives qui accusent. Hercule Poirot mène l'enquête à la demande du  Dr Lord.

    Hunterbury Hall, un petit manoir à la campagne...

    Dans la première partie de ce livre, j'ai découvert avec plaisir le cadre de l'histoire, les personnages, les faits tels qu'ils se sont produits et qui désignent la coupable idéale, sans oublier des ragots (héritage oblige) et quelques tasses de thé.

    Dans la seconde, j'ai assisté à l'enquête d'Hercule Poirot, méticuleux, précis: interrogatoires, découvertes de nouvelles preuves pour tenter d’innocenter Miss Elinor, jusqu'au jugement final où la vérité est révélée.
    La narration est parfois entrecoupée de quelques échanges épistolaires sympathiques. J'ai trouvé l'ensemble bien rythmé, sans longueur

    Intrigues efficaces, du suspense et jusqu'au bout des personnages que j'ai suspectés, les uns après les autres, même les plus attachants. J'ai envisagé tous les scénarios possibles. En fin de compte, j'étais loin de la vérité, comme souvent.

    je ne suis pas coupable,agatha christie,mois anglais,littérature,roman policier

    Malgré mon manque de discernement, (je ne ferais pas une bonne détective), j'ai beaucoup apprécié ce moment de lecture.


    Lu dans le cadre du Mois Anglais organisé par Lou, Titine et Cryssilda
    Mois anglais.jpg