Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Romans

  • Le Bureau des fantômes, tome 1

    Imprimer

    J'ai découvert cette série grâce à l'Opération Masse Critique de Babelio.

    le bureau des fantômes,black moor,tome 1,fanny gordon,roman jeunesse,fantômes

    Black Moor, tome 1

    Le site web du Bureau des fantômes proposant un concours d'écriture, un escape game et un annuaire des lieux les plus hantés de la planète

    Fanny Gordon : pseudonyme de Pascale Perrier et Véronique Delamarre Bellégo

    Éditions du Rocher, 2019 - Dés 9/10 ans

    "Tim et Mo viennent juste de mourir. Mais, au lieu de profiter tranquillement de leur éternité, ils intègrent une étrange organisation : le Bureau des Fantômes.
    Désormais agents spectrus, ils sont chargés de convaincre les fantômes récalcitrants de lâcher le monde des vivants pour l'au-delà.
    Une mission difficile qui requiert courage, sang-froid et diplomatie.
    Mais qui peut parfois virer au cauchemar…
    Notamment lorsqu'en face de vous se dresse le terrible
    Mac'Allan, patron tout-puissant de la Ligue des Fantômes qui rêve, depuis son terrifiant repaire de Black Moor, de faire main basse sur le marché florissant de la Mort !" Présentation éditeur

    Ce livre a été écrit dans le cadre du Feuilleton des Incos, une animation impliquant des auteurs et des classes ou groupes de lecteurs.

    De mon côté, je me suis laissée porter par l'histoire, suivant Mo et Tim, découvrant l'organisation du Bureau des fantômes et les dangers qui menacent son fonctionnement. J'aime bien l'idée des différentes missions à travers le monde, classées par difficulté, chaque succès formant un tatouage personnel pour les agents, se développant au fil du temps. 

    Le monde dans lequel ils évoluent est assez structuré.

    Le château de Black'Moor fait penser à une fameuse école de sorciers mais orientée magie noire! On a même accès au plan du château.
    On finit par apprendre ce qui oppose Mac'Allan au Bureau des fantômes, et par découvrir les liens existants entre les deux.

    L'intrigue tient la route et en rédigeant ce billet, je me dis que je serais vraiment curieuse de découvrir la suite.

    Un moment de lecture agréable et distrayant.

    Un grand merci aux Éditions du Rocher et à Babelio pour cette découverte.

  • Le Piège de Lovecraft

    Imprimer

    J'ai lu ce roman pendant le Challenge Halloween, toujours attirée par l'univers et les livres d'H.P. Lovecraft.

    Le Piège de Lovecraft, Arnaud Delalande, thriller, Le livre de poche

    Arnaud Delalande (écrivain et scénariste français)

    Le Livre de Poche, 2014

    Prix Masterton du roman francophone 2015

    David Arnold Millau est étudiant en littérature à l'Université de Laval, au Québec, lorsqu'il rencontre Spencer Willett, un jeune homme sympathique appartenant au même cercle de poésie. Ce dernier l'abandonne ensuite pour rejoindre le Cercle de Cthulhu, une communauté réunie autour de l’œuvre d'H.P. Lovecraft et d'un jeu de rôle virtuel sur ordinateur, puis disparaît.
    David décide d'aller jusque chez lui, ce qu'il va découvrir sous la grange de son ami dépasse l'entendement et va le hanter.
    Il va ainsi orienter ses recherches universitaires vers les livres maudits, tenter de prouver l'existence réelle du Necronomicon et de percer les mystères qui l'entourent. Des évènements particulièrement violents se succèdent, auxquels il est désormais lié car il faut aussi parti du jeu.

    Ce roman commence à l'asile d'Arkham, avec des échanges de mails, entre un patient X et Michel Houellebecq, qui nous plongent directement dans l'ambiance! Mise en garde du narrateur, échanges terriblement anxiogènes, avec un personnage qui semble enlisé dans un délire paranoïaque. Malgré tout, ça me fait sourire en relisant le passage :

    "[...] Ils te tiennent toi aussi Michel, n'est-ce pas ?"

    Pour information Michel Houellebecq a publié un essai sur H.P. Lovecraft, préfacé par Stephen King, ce n'est pas un hasard. Arnaud Delalande n'est pas avare en références, ce que j'ai bien apprécié dans ce roman. On y cite les œuvres d'H.P. Lovecraft mais aussi des auteurs tels que Poe ou Stephen King.

    Le roman est contemporain, l'échange de mails date de 2013, l'auteur souhaite qu'on y croit et je dois dire que ça a fonctionné sur moi.

    Ce qui arrive à David est terrifiant, des découvertes macabres de la grange jusqu'à l'exploration de la tombe d'H.P. Lovecraft, en passant par le carnage de Laval. Le réel et l'imaginaire se mêlent habilement. La tension monte. Le personnage est-il paranoïaque, malade? Son raisonnement est-il perverti? Ou existe-il quelque chose Derrière la Porte n'attendant qu'une chose qu'on la libère pour envahir le monde?  Les questions sont récurrentes et lancinantes dans l'esprit de David.

    Les dernières scènes, avec le livre notamment, sont totalement délirantes et la fin qui finalement semble assez rationnelle par rapport au reste, provoque une réaction du type : "Et si ce n'était pas ça...". Ça bouscule un peu, ça fait réfléchir et j'aime bien ce genre d'ambiance.  

    J'ai trouvé ce thriller captivant. L'atmosphère est angoissante, j'aime beaucoup le cadre de l'histoire (les recherches universitaires, les livres maudits et toute la réflexion autour assez pointue, bien documentée, on retrouve les nombreuses sources de l'auteur dans les dernières pages. ) et j'avoue avoir ressenti quelques frissons pendant la lecture.

    Je n'ai qu'une envie poursuivre mes lectures autour de l'univers de Lovecraft. "Lä Shub-Niggurath!"

    logo objectif pal

    Objectif PAL organisé par Antigone : Dans ma PAL depuis plus d'un an, c'est une certitude!

  • Le Phare au Corbeau

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous propose une petite virée en Bretagne, du côté de Landrez, à 25 kilomètres de Lannion afin de découvrir Le Phare au Corbeau.

    Lecture à la lanterne.jpg

    Rozenn Illiano

     Magie Grise - 1, Éditions Critic, 2019

    "Agathe et Isaïah officient comme exorcistes. L’une a les pouvoirs, l’autre les connaissances ; tous deux forment un redoutable duo.
    Une annonce sur le réseau social des sorciers retient leur attention. Un confrère retraité y affirme qu’un esprit nocturne hante le domaine d’une commune côtière de Bretagne et qu’il faut l’en déloger. Rien que de très banal.
    Tout laisse donc à penser que l’affaire sera vite expédiée. Cependant, lorsque les deux exorcistes débarquent sur la côte bretonne, le cas se révèle plus épineux que prévu.
    Une étrange malédiction, vieille de plusieurs générations, pèse sur le domaine de Ker ar Bran, son phare et son manoir.
    Pour comprendre et conjurer les origines du Mal, il leur faudra ébranler le mutisme des locaux et creuser dans un passé que certains aimeraient bien garder enfoui…" Présentation éditeur

    La lecture est agréable et assez captivante. Les personnages sont attachants, j'ai aimé découvrir leur histoire, leur pratique de la magie, leurs rituels pour exorciser les fantômes, leurs doutes et leurs craintes respectives.

    L'atmosphère de ce roman avec son phare hanté, ses drames, ses histoires de village, de malédiction et de sorcières est particulièrement réussie.
    J'ai apprécié les nombreux flashback, découvrir ce qui s'est passé dans des temps plus anciens, les révélations progressives et le dénouement qui ne manque pas d'originalité.

    Je n'ai pas beaucoup frissonné, je suis une sorcière aguerrie mais j'ai encore certains passages en tête !

    Une belle découverte et une lecture parfaite pour ce mois d'octobre.

    L'avis d'Acro, aussi enthousiaste que le mien.

    Challenge Halloween 2019, logo

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même

  • Shining

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous invite à passer un moment à l'Hôtel Overlook en compagnie de la famille Torrance!

    shining,stephen king,roman,horreur,challenge halloween 2019

    L'hiver à l'hôtel Overlook, c'est un peu la dernière chance de sauver leur couple pour Wendy et Jack Torrance. Entretenir cet hôtel n'est pas une tâche insurmontable mais coupés du monde, la neige recouvrant tout, l'atmosphère devient vite étouffante. Des choses étranges vont s'y dérouler. Visions bien réelles ou folie destructrice. Qu'y a-t'il vraiment dans la fameuse chambre 217? Danny, le petit garçon des Torrance savait bien qu'il ne fallait pas venir. 

    J'ai lu sans grosse difficulté les 618 pages de ce roman, divisé en quatre parties.

    Au départ, je n'ai pas pu m'empêcher de penser : "Le cadre est superbe avec cet hôtel entouré par les montagnes, la neige qui menace, ça pourrait être ressourçant pour la famille Torrance, un nouveau départ pour Jack... " mais non Stephen King n'a pas écrit un roman feel good!

    frozen-in-time-just-like-jack-torrance-1545688581.jpg
    The Timberline Lodge Hotel dans l'Oregon- Source image Looper : What the hotel from The Shining looks like today

    J'ai donc assisté impuissante aux terribles évènements de cette histoire que je connaissais déjà en partie. Le film de Stanley Kubrick m'avait vraiment impressionnée à l'époque. Là, j'ai beaucoup apprécié l'attention portée à la psychologie des personnages, au passage de la normalité à la folie qui était aussi bien présente dans le film sous les traits de Jack Nicholson.

    Du suspense, un peu d'horreur, l'atmosphère de l'hôtel devient de plus en plus terrifiante et l'étau se resserre sur la famille, ne sachant plus très bien, d'où vient vraiment le danger : de l'être humain ou de la bâtisse elle-même. Le petit Dany est attachant. J'ai bien aimé ce lien existant entre lui et Hallorann.

    Un très bon King ! Je me demande pourquoi j'ai attendu tant de temps avant d'en relire un!

    halloween,livres,lecture,challenge halloween 2019logo objectif pal

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même
    Objectif PAL organisé par Antigone

  • Substance

    Imprimer

    Ce livre de la Rentrée Littéraire 2019 m'intriguait terriblement, la couverture forcément mais aussi le quatrième de couverture, prometteur.

    Substance, roman, Claro, rentrée littéraire

    Claro

    Actes Sud, 2019

    Benoît est orphelin, il vit dans l'Aube, chez sa tante, qui gagne sa vie grâce à des rentes viagères.
    Dés l'enfance, il a d'étranges perceptions de lui-même, de son entourage, des vivants et des morts. Il fait des rêves sordides mais semble avoir un don lorsqu'il entre en contact avec cette drôle de matière qu'est l'ectoplasme.

    Je me suis littéralement enlisée dans cette lecture, à l’atmosphère si particulière, pesante, au style poétique très descriptif, une poésie de l'étrange, provoquant une vague sensation de malaise, d’écœurement. Les plats de la Tante y sont pour quelque chose. Sa cuisine provoque lourdeurs et évanouissements!

    Ensuite, ce roman entretient une grande confusion, on ne sait plus ce qui est réel ou imaginaire. Certains passages sont particulièrement bien écrits, je l'ai ai appréciés mais l'ensemble est vraiment trop lent, trop confus et indigeste à mon goût.
    Benoit, n'est pas un personnage très attachant. La tante et ses amies feraient d'excellentes sorcières mais je les ai déjà un peu oubliées. Quant à Marguerite et ses expériences avec les extraterrestres, dérangeant c'est certain.

    Le sursaut final attendu ne m'a pas vraiment convaincue et j'ai ressenti une sorte de soulagement une fois la dernière page tournée. Même si ça ne manque pas d'originalité, je suis déçue, je m'attendais à une lecture plus plaisante.

    Point positif : Ce titre ne m'a pas laissée indifférente. C’est une expérience de lecture poisseuse, ectoplasmique, un peu étouffante, une curiosité littéraire néanmoins! Sur Babelio, on trouve des lecteurs et des lectrices plus enthousiastes.

    halloween,livres,lecture,challenge halloween 2019Challenge littéraire 1% 2019.png

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même
    Le Challenge de la Rentrée Littéraire par Délivrer des Livres

  • Les Attracteurs de Rose Street

    Imprimer

    Aujourd'hui, nous partons à Londres observer les spectres. Samlor s'est aussi aventurée dans ce sinistre endroit.

    Les attracteurs de Rose Street, Lucius Shepard, lecture commune

    Lucius Shepard

    Le Bélial', 2018

    Londres, fin du XIXème, Samuel Prothero est aliéniste, il fait partie du Club des Inventeurs. Un soir, il est interpelé par un autre membre du Club : Jeffrey Richmond, pour une mission. Ce dernier l'invite à séjourner dans la maison de sa soeur décédée : Christine, dans le sinistre quartier de St Nichol où règnent misère et dépravation.

    Richmond a inventé une machine destinée à purifier l'air de Londres, mais celle-ci semble avoir capté d'autres types de particules.

    J'ai aimé l'atmosphère de ce roman, l'ambiance victorienne, la présence des fantômes, les machines étranges de Jeffrey Richmond, la sensation d'être dans un lieu de perdition, enveloppée par les ténèbres.

    L'intrigue tient la route et j'ai trouvé sa résolution plutôt habile.

    Certaines descriptions paranormales m'ont semblé un peu floues, notamment sur le toit mais il y a plus dérangeant : le comportement des personnages féminins présents dans la maison, parfois un peu malsain.

    La psychologie des personnages est digne d'intérêt. Une lecture un peu courte mais qui me donne envie de découvrir d'autres récits du même genre.

    halloween,livres,lecture,challenge halloween 2019

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même

  • Amélia Fang et le bal barbare

    Imprimer

    Offert par Lou l'an dernier et découvert pendant le Hallow'RAT, je suis contente de pouvoir partager mes impressions sur le premier tome d'Amélia Fang dans le cadre de notre billet commun.

    Amélia Fang et la bal barbare, Laura Ellen Anderson, roman, littérature jeunesse

    Laura Ellen Anderson

    Casterman, 2018

    De 8 à 12 ans

    Amélia est une gentille vampirette qui aime s'amuser avec sa citrouille apprivoisée nommée Trouille, son amie Florence Patata (espèce rare de yétis) et Grimaldi Mort-de-Faux (il porte bien son nom).
    Malheureusement, un bal traditionnel familial a lieu au manoir Fang et ses parents tiennent à ce qu'elle soit présente. Ennui mortel en perspective. Le roi de Nocturnia fait aussi partie des invités avec son fils Tangine mais ce dernier est insupportable. Pauvre Amélia!

    J'ai adoré l'histoire, craqué pour les illustrations et l'imagination mortelle de l'autrice. C'est bourré d'humour, amusant à lire, touchant aussi par moment.

    La mise en page est très soignée avec des surprises à chaque page : une chauve-souris par ici, une page noire avec une police de caractère blanche par-là, des illustrations pleine page et même en double-page. Plein de créatures de la nuit et parfois horreur suprême, des licornes et des paillettes qui traumatisent nos habitants de Nocturnia, un véritable fléau!

    Notre vampirette et ses amis sont attachants. J'ai hâte de les retrouver dans le prochain tome. J'ai vraiment un faible pour les chemises hawaïennes à pierres tombales du père d'Amélia.

    Bref, un petit coup de cœur pour le premier tome de cette série, parfaite pour Halloween!

    Challenge Halloween 2019a.jpg

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même

  • Les Fantômes du Manoir

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous propose une petite excursion à la fête foraine! Qui veut monter à bord du train fantôme? 

    Les Fantômes du manoir, Fabrice Colin, roman,

    Fabrice Colin, Noëmie Chevalier

    Rageot, Collection Flash Fiction, 2017

    Lectures courtes, Accessibles à tous, Adaptées aux Dys

    10/12 ans

    Genre : Fantastique

    Cette année, Hugo, treize ans, va travailler au "Manoir de l'Horreur", le train-fantôme de son oncle. Il se rend vite compte que "Le Castel de la Terreur", le manège concurrent attire beaucoup plus de monde, les gens en sortent terrorisés. Quel est son secret?

    Cette histoire de fantômes me permet ainsi de découvrir cette collection de romans destinée aux jeunes lecteurs et lectrices dyslexiques ou avec des difficultés en lecture.

    La mise en page est soignée avec un texte aéré, des phrases courtes, beaucoup d'espaces, une petite étoile séparant les paragraphes, un papier légèrement coloré ("pour limiter les contrastes et le stress visuel"*) et des illustrations.

    On prend plaisir à accompagner Hugo, dans cet univers de fête foraine, poussé par la curiosité de découvrir ce qui attire les visiteurs de l'autre manège.

    De l'humour, des mystères, de vrais fantômes. On y évoque aussi le plaisir de se faire peur, jusqu'à un certain point.

    Tout semble avoir été étudié pour proposer une histoire à la fois sympathique, agréable à lire et accessible aux jeunes lectrices et lecteurs. On ne peut qu'apprécier l'existence de cette collection et espérer qu'elle plaise à son public.

    * Article d'ActuaLitté de Laure Besnier sur la collection Flash Fiction, 2017

    Challenge Halloween 2019a.jpg

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même