Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Festival, Rencontres, Expositions, Interview

  • Trois questions posées à Philippe Duchateau

    Imprimer

     Philippe Duchateau, auteur du Château de Walpurgis a accepté de répondre à quelques questions pour le Livroblog, c'est ce que je vous propose de découvrir aujourd'hui. Bonne lecture. 

    questions,philippe duchateau,interview

    • Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire cette histoire?

    "Enfant j’ai toujours adoré les grandes demeures abandonnées, dans lesquels on se promène avec, au creux du ventre, un léger sentiment d’angoisse.
    Fan de Tintin, j’aime les personnages récurrents, qu’on retrouve d’une aventure à l’autre et qui se construisent sous nos yeux.

    Plus tard, c’est la littérature gothique du XIXème siècle qui a attiré mon attention: Bram Stoker, Mary Shelley, Ann Radcliffe, Maturin.
    Le thème du personnage extirpé de la banalité de sa vie et plongé dans un univers qui le dépasse me fascinait.
    C’est ainsi qu’est né Josuan, jeune homme rationnel, plein de bonnes intentions, un peu naïf peut-être, et dont les aventures vont l’amener à se poser beaucoup de question sur l’emprise du surnaturel et le sens de sa vie en général. "

    • Est-ce qu’il y a un message que vous souhaitez faire passer aux lecteurs?

    "Oui, bien sûr. Les habitants du château de Walpurgis sont de vaniteux compères, cyniques et repliés sur eux-mêmes.
    Ils ont mal digéré la philosophie subversive de Max Stirner dont une des devises figure en lettres d’or dans le hall de leur château (Aussi bien que Dieu, je suis la négation de tout le reste.
    Je suis pour moi tout, je suis l’Unique)

    Le défi auquel se retrouve confronté Josuan consiste avant tout à conserver son intégrité, à préserver intacte son aptitude à l’empathie.
    Submergé de déclarations péremptoires à l’occasion de son premier repas au château, il déclare “Dieu, c’est la discordance entre un univers infini, glacial, fait de concrétions pierreuses, d’espaces morts, d’accumulations gazeuses et le miracle de notre monde grouillant de vie, de variété, le miracle des sentiments, de la beauté, de la conscience de soi et des autres!” Il résiste à la tentation du cynisme et de l’anarchisme individuel!

    L’aspect loufoque de certaines scènes n’est qu’un paravent, une manière de mettre en valeur cette lutte intérieure qui, malheureusement - dans notre monde matérialiste et profondément égoïste -, relève d’une sombre actualité."

    • Qu’est-ce qui vous inspire le plus pour écrire?

    "Les émotions. Ce qu’on ressent profondément et que l’on aimerait pouvoir transcrire. La beauté sereine d’un paysage matinal, un regard qui se trouble sous le contrecoup de la tendresse, mille détails qu’on voudrait fixer et partager!

    Écrire, c’est se battre, mot à mot, pied à pied: lutter pour traduire en phrases cohérentes la petite musique de la pensée!"


     Mes questions posées aux auteurs

  • Un petit tour au Festival Etonnants Voyageurs, à Saint-Malo

    Imprimer

    Chaque année a lieu le Festival Étonnants Voyageurs, à Saint-Malo, mais jusqu'au week-end dernier, je n'y étais jamais allée, pour différentes raisons: récupération d'un chiot, week-end en famille, soucis budgétaires, et cette année semblait fidèle aux précédentes:

    Famille le samedi + tirelire cassée + rendez-vous chez le dentiste pour Mr Hilde le lundi = pas de festival. Bref, mauvaise équation!

    Festival Etonnants Voyageurs,

    Il ne restait plus que le dimanche de libre, en comptant 24€ l'entrée pour deux personnes + l'essence Rennes-Saint-Malo (un peu de marche contre une place de parking gratuite) + les livres (à 20€ en moyenne sauf pour les éditions Jeunesse), c'est quand même un budget important.

    Une partie de moi avait renoncé mais je me suis quand même inscrite pour participer à un concours organisé par la Librairie Le Failler, et heureux hasard j'ai gagné, alors changement de programme, nous y sommes allés dimanche avec la précieuse invitation, récupérée quelques jours auparavant.

    20140606_143538.jpg

    Sur place, j'ai découvert les beaux stands, bien garnis des maisons d'édition et des librairies,  c'est aussi l'occasion de discuter avec quelques auteurs. De chouettes moments qui me font oublier tout le reste.  

    J'ai eu la chance de croiser:

    festival etonnants voyageursJean Millemann, que je n'avais pas vu depuis longtemps. J'avais passé un très bon moment de lecture avec Sanshôdô et j'attends avec impatience la parution de son prochain livre.

    Thomas Geha. J'avais beaucoup apprécié les nouvelles du recueil: Les Créateurs et je prévois une relecture d'A comme Alone bientôt.

    Jean-Luc Marcastel, très sympathique, que je n'avais encore jamais rencontré et qui m'a dédicacé Les Enfants d'Erebus, j'ai hâte de découvrir l'histoire.

    Christian Léourier que j'ai rencontré quand j'étais au collège, en 4ème.
    Notre professeur de français avait organisé une rencontre élèves/auteur autour de Jarvis et le messager de la grand île, que nous avions étudié en classe. 
    Je garde un bon souvenir de ce premier tome. La série va être rééditée alors ça me ferait plaisir de la redécouvrir.

    De nombreux auteurs étaient absents (en conférence, je crois) et certains ne revenaient que dans l'après-midi. Il y avait parfois la queue et il commençait déjà à faire chaud.
    N'ayant pas prévu d'y rester la journée entière, Mr Hilde n'ayant pas la même passion que moi pour les livres, et l'heure du casse-croute approchant, nous sommes rentrés.

    De belles découvertes, je suis vraiment contente d'avoir découvert ce Festival, un grand merci à la Librairie Le Failler qui m'a permis de passer un très bon moment.

    Festival Etonnants Voyageurs,

    C'est passé tellement vite, je n'ai pensé aux photos qu'en sortant du festival. Je crois que rien pour ça, je serai obligée d'y retourner l'an prochain, en espérant que la situation soit un peu moins précaire! ;)

  • Un petit tour à Rennes avant Noël?

    Imprimer

    rencontre à rennes.jpg

    Vous tenez un blog ou vous adorez juste papoter sur les livres ? Vous avez envie de rencontrer vos comparses ? Vous habitez sur Rennes ou dans les environs ?

    Comme l'an dernier, Arieste et moi, organisons une petite rencontre sur Rennes, samedi 14 décembre, en début d’après-midi.

    Au programme:

    • Le Marché de Noël
    • Quelques Librairies
    • Papotage dans un salon de thé

      Si ça vous tente, laissez-nous un commentaire, nous vous contacterons pour l’heure et le point de rendez-vous !

      En espérant vous rencontrer ou vous revoir bientôt ! :)
  • Trois questions posées à Cécile Duquenne

    Imprimer

    cecile duquenne,interview,entrechats

    Après la lecture d' Entrechats, je me posais quelques questions et puis, je suis toujours curieuse de savoir ce qui motive les auteurs à écrire alors je vous fais partager les réponses de Cécile Duquenne qui a eu la gentillesse se le laisser interviewer. :)

    • La mythologie égyptienne, les chats... 

    Est-ce que ça fait partie de vos passions?

    L'antiquité en général fait partie de mes centres d'intérêt, et l’Égypte est mon chouchou, justement parce que j'ai toujours préféré son panthéon et sa mythologie à toutes les autres. J'ai eu le coup de cœur grâce à un professeur d'histoire extraordinaire, en cinquième au collège, qui racontait l’Égypte antique et mythique comme s'il y avait assisté... aller à son cours, c'était voyager dans le temps ! Depuis, le coup de cœur est resté. Cela dit, même si j'ai écrit un roman qui concerne la mythologie égyptienne de près, je suis loin d'être une spécialiste et je n'aurais jamais pu créer cet univers et ces personnages sans de solides références derrière moi. Sites internet, livres pour enfants, encyclopédies de l'antiquité, numéros de la revue Histoire, tout y est passé !
    Pour les chats, c'est étrange, mais je ne suis pas du tout une personne à chats : j'ai toujours eu des chiens et je les préfère aux petits félins si malicieux... qui m'ont joué bien des tours par le passé (l'un d'eux a notamment voulu m'arracher un bout de mollet !). Mais bon, à histoire égyptienne, chats de compagnie et non chiens, je ne pouvais pas y couper ;-)
    •  Reverrons-nous un jour l'inspecteur Meskhenet?
    Je n'en sais rien, sincèrement... j'ai déjà songé à écrire un autre roman qui se déroulerait dans le même univers qu'Entrechats, et j'ai dans l'idée de retracer l'arrivée de Lloonas et de son père en Plaines désertiques. L'histoire se situerait donc avant Entrechats, sur l'autre continent, les Terres croisées, et on assisterait au choc des cultures. Rien n'est exclu, cependant, car rien n'est écrit (pas même un synopsis pour le moment, car je me concentre sur d'autres projets). Ce qui est certain, en tout cas, c'est que je n'exclue pas l'idée de revenir plus tard dans l'univers d'Entrechats, d'une manière ou d'une autre : donc peut-être qu'on reverra Meskhenet ! Tout peut arriver !
    •  Qu'est-ce qui vous inspire le plus pour écrire?
    La musique et les belles images : rien de tel pour trouver l'inspiration !
    Et sinon, les témoignages extraordinaires de gens ordinaires, sur des choses qu'ils ont entendu, faites, ou vues... les gens qui m'entourent n'ont pas idée de l'inspiration qu'ils sont pour moi. Des fois, il suffit d'un bout de phrase sur un sujet a priorianodin pour que mon imagination s'emballe ^^
     
  • Retour du Festival Rue des Livres 2013

    Imprimer

    Malgré le déluge en fin de matinée, les blogueurs de l'Ouest ont pu se rassembler: Arieste, Canel&Family, Claire, Fransoaz, Gambadou, Géraldine, Joëlle et Florian, Sandrine, Sylire, Xian Moriarty, Yaneck, Yvon et moi.

    Un petit tour pour faire quelques repérages, un délicieux repas marocain et retour au festival pour un après-midi riche en rencontres et en découvertes.

    Merci Gambadou pour l'organisation de ce Blogo-Meeting! 

    Une fois rentrée, Lotus (née dans le Forêt de Brocéliande et très concernée par la littérature)  s'est aussitôt intéressée à ce que j'avais ramené.

    P1020016.JPG

    Tout d'abord, j'ai fait dédicacer un roman de ma PAL: Le fantôme de Baker Street, par son auteur, Fabrice Bourland. J'ai prévu de le lire dans le cadre du Challenge British Mysteries. La dédicace très mystérieuse, me rend encore plus impatiente:

    "Parce que ce fantôme-ci n'a pas fini de nous hanter...".

    IMG_8925.JPGJe me suis aussi laissée tenter par diverses aventures:

    La première est une affaire de pirates, avec Les Pilleurs d'Âmes de Laurent Whale. Je l'avais déjà repéré, le voilà dans ma PAL.

    "Suivez les pas du mystérieux Yoran Le Goff dans ce trépidant roman d'aventure où espionnage intergalactique se mêle à la flibuste du XVIIè siècle et à ses marins gouailleurs!"

    Et puis j'ai l'intention de partir pour Le Caire, IMG_8923.JPGen compagnie d'un détective privé, Lasser (Un privé sur le Nil) de Sylvie Miller et Philipe Ward. Je crois que Lotus va être contente, il y a un chat dans l'histoire en plus des dieux et des pyramides.

    Je sens là un très bon moment de lecture.

    IMG_8930.JPGMaintenant, place à un roman fantastique (un peu historique aussi):

    La maison aux 52 portes d'Evelyne Brisou-Pellen. La couverture m'a intriguée et c'est aussi l'occasion, pour moi de découvrir cet auteur, ayant plus d'un titre dans son sac. J'en ai repéré plusieurs, un sur la Grèce antique et un autre concernant un mystérieux manoir...

    IMG_8931.JPGAffaire à suivre!

    Comme j'aime beaucoup ce que fait Marie Diaz, je me suis penchée sur un nouvel album aux illustrations envoûtantes, un conte des Indiens Mi'kmaq: L'Invisible par Marie Diaz et Bruno Pilorget, une histoire que j'ai hâte de lire.

    J'avoue que je suis devenue un peu accro à ses dédicaces colorées. La première, c'était pour La fille du Rajah et j'en garde un très beau souvenir. La culture indienne me passionne toujours même si j'en parle moins sur mon blog...

    IMG_8926.JPGAprès avoir découvert Le Buveur d'encre à l'école où je travaillais, j'ai fait la connaissance de Fériel, Au royaume du Noir par Éric Sanvoisin et Gaëlle Duhazé.

    Je suis repartie avec une dédicace unique en son genre, je vous la montrerai lorsque j'aurai publié le billet de ce petit roman que je garde pour Halloween, peut-être!

    Une histoire de passeur entre le monde des vivants et celui des morts, je ne vous en dit pas plus!

    J'ai aussi mis la main sur un petit polar de Vivian Moore: Tokyo Intramuros, attirée par le format du livre ainsi que par la couverture japonisante.IMG_8934.JPG

    Et puis, je voulais ramener une BD pour Mr Hilde. J'ai repéré la couverture de Mermaid Project (épisode 1) par Leo, Jamar et Fred Simon, et en feuilletant, je me suis dit que ça pourrait lui plaire. Ce sera peut-être l'occasion d'une lecture commune!

    Je me suis donc arrêtée un moment, pour une jolie dédicace du dessinateur.

    IMG_8932.JPGDes livres adaptés

    Enfin, dernier stand où étaient présentés des livres destinés à un public en situation de handicap visuel.

    De très beaux livres, en relief, avec différentes matières tactiles mais malheureusement très coûteux. L'occasion aussi de parler d'accessibilité, du braille, de synthèse vocale et d'informatique. Des discussions qui font réfléchir et m'ont rappelé des souvenirs (au niveau professionnel). festival rue des livres,auteurs,dédicaces,rencontres,blogueurs de l'ouest

    Voilà, j'ai passé une excellente journée, pleine de rencontres sympathiques, d'échanges, de découvertes livresques, il y avait même un arbre ensorcelé... Bref, un peu de magie dans l'air!

    PS: J'ai ramené aussi quelques marque-pages, des stickers pour la correspondance, des pansements Pénélope (un cadeau) et un badge Lasser.

    festival rue des livres,auteurs,dédicaces,rencontres,blogueurs de l'ouest

    Tout le monde n'est pas présent. Merci Florian pour les photos. :)

  • Festival Rue des Livres 2013

    Imprimer

    Festival rue des livres rennes.jpgCette année encore, Gambadou organise une réunion de blogueurs/blogueuses littéraires, à l'occasion de:

    La 6ème édition du Festival Rue des Livres,

    "un festival de littérature tout public" qui aura lieu du 15 au 17 mars 2013, à Rennes, dans le quartier de Maurepas, Site Guy Ropartz.

    Magda Hollander-Lafon en sera la marraine.

    Voilà la liste des auteurs, sous réserve ainsi que les exposants.


    L'an dernier je n'avais pas pu venir mais je serais présente pour cette nouvelle édition.

    Et j'avoue que j'ai hâte d'être à samedi! Que de bons souvenirs des précédentes rencontres: de chouettes discussions, de belles découvertes et quelques dédicaces... magiques!

     Il ne me reste plus qu'à télécharger le programme!

  • Une petite sortie avant Noël

    Imprimer

    Image Aymeline.jpg

    Arieste et moi, avons organisé un petit tour à Rennes,

    samedi 15 décembre, avec Margotte et Xian Moriarty.

    Au programme:

    • -Le Marché de Noël, place de Bretagne  (Non, les livres n'attendent pas).
    • La Librairie Le Failler, rue Saint Georges
    • La Librairie Critic, rebaptisée "L'antre du mal" ou "L'antre de la mort" par Xian Moriarty, rue Hoche
    • Un bar à thé, L'enchanté, rue Sainte Mélaine, où elle nous a ensuite emmenées. Le cadre était très agréable, le thé de Noël étonnant, c'était l'idéal pour discuter et se mettre à l'abri de la pluie, accessoirement. 

    sortie,librairies,marché de noël,rennes

    Evidemment, les tentations étaient nombreuses...

    • Le tome 11 du Trône de fer de G.R.R. Martin est venu rejoindre ma PAL. Le tome 10 s'y trouve déjà. Je sens une vague de Fantasy m'envahir depuis la lecture de Bilbo...
    • Je me suis laissée tenter au rayon comics par Ange ou Démon? - Turner, Mastromauro, Gunnell. Une première, j'ai l'habitude de lire des BD ou des mangas. Je ne connais pas du tout le genre.
    • Un thé Oolong Premiers flocons (Framboise - Cacao - Cannelle). Il n'y a pas de neige mais l'arôme est très agréable.

    Une petite sortie bien sympathique, à renouveler l'an prochain. On n'attendra peut-être pas Noël!

  • Konark Dance Festival

    Imprimer

    knonark-festival-fullorissa.jpg

    Source image

    Du 1er au 5 décembre 2011

    Pour notre dernier rendez-vous de L'Inde en Fêtes, Soukee et moi vous proposons le festival annuel de dance indienne qui a lieu à Konark (Orissa).

    Je vous conseille de suivre ce lien et de découvrir quelques photos de 2010. Je les trouve magnifiques.

    Photos Kornak dance.jpg

    Middle logo.jpg

  • Une petite sortie ce week-end

    Imprimer

    Marché de NoËl.jpg

    Source image: Breizhoo.fr

    Samedi (3 décembre), en début d'après-midi, on se retrouve avec quelques blogueuses: Calie, Sophie LJ, Arieste pour un petit tour au Marché de Noël et dans les Librairies de Rennes.

    Ce n'est pas trop tard pour nous rejoindre.

    Papertoy.jpg

    Le paper toy de la journée

  • Marie Diaz et La Reine des Glaces

    Imprimer

    La reine des glaces.jpg

    J'ai croisé la route de Marie Diaz dans plusieurs salons du livre et le charme de ses illustrations a opéré, à plusieurs reprises. Je lui ai posé quelques questions concernant l'écriture de La Reine des Glaces et elle a bien voulu y répondre.

    Voilà un aperçu de ces échanges, qui m'ont passionnée. Je n'avais encore jamais eu l'occasion de plonger dans l'univers d'un auteur/illustrateur au point de comprendre sa "démarche créative". Merci pour toutes ces découvertes.

    • Pourquoi avez-vous choisi d'adapter La Reine des Neiges de H.C. Andersen?

    "Comme à chaque fois, c’est au contraire l’histoire elle-même qui est venue me visiter ! Elle a littéralement ‘cogné au carreau’ dedans moi, pour être à nouveau racontée. Il ne s’agissait pas d’opportunisme éditorial pour une quelconque célébration Andersen, l’année du Danemark ou la fête du hareng fumé…

    Ce conte est revenu à un moment où j’en avais précisément besoin, et j’ai éprouvé la nécessité de le traduire dans ma propre langue pour le partager à mon tour avec des lecteurs d’aujourd’hui, enfants, ados, grands ou vieillards, mâles et femelles confondus. J’insiste : le conte est une nourriture vitale pour tous." [...]

    • Quels changements avez-vous choisi d'apporter au conte d'Andersen?

    "Ayant relu la ‘Reine des Neiges’, écrite par Andersen en 1845, j’ai d’abord pensé : 'oh non, pas possible que l'héroïne soit aussi cruche !'- alors que je n’avais gardé que le souvenir de sa vaillance -. C'était à mes yeux l'un des rares contes édités où les rôles sont inversés par rapport à ceux assignés dans  notre société : c’est le personnage féminin qui mène la quête, affronte le grand inconnu et une Reine démoniaque, et sauve le héros masculin pris au piège. Pas mal, pour une petite fille perdue seule dans le vaste monde… !" [...]

    "Au final j'ai vécu la quête de Freya pas à pas, vibré souffert aimé et combattu avec elle, jusqu’à la délivrance de Kay. J’ai beaucoup d’admiration et de tendresse pour ce personnage, et l’écriture de cette histoire a été une expérience incroyable et inoubliable : chaque fois que je voulais rajouter une phrase ou un paragraphe, je recommençais ma lecture du début, et prise au piège de la trame, j’étais forcée de tout relire de A à Z avec un plaisir grandissant, comme si l’histoire se déroulait malgré moi, ou plutôt à travers moi."

    Pour découvrir tous les mystères de La Reine des Glaces, suivez ce lien: Marie Diaz et La Reine des Glaces.pdf