Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livres, librairies & monde de l'édition

  • La Librairie de l'île

    Imprimer

     Aujourd'hui, je vous emmène à La librairie de l'île en compagnie de Blandine.

    La librairie de l'île, Gabrielle Zevin, roman

    Gabrielle Zevin

    Pocket, 2017

    Ce titre a précédemment paru sous le titre : L'Histoire épatante de M. Fikry & autres trésors

    " A.J. Fikry a l’un des plus beaux métiers du monde : il est libraire sur une petite île du Massachusetts. Mais il traverse une mauvaise passe.
    Il a perdu sa femme, son commerce enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale et précieuse.

    A.J. s’isole au milieu des livres jusqu’au soir où il découvre un couffin devant sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot : « Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. »
    Réticent au premier abord face à l’ampleur de cette mission, le libraire tombe rapidement sous le charme du nourrisson et entrevoit avec lui la possibilité d’un nouveau bonheur.
    Et si la vie valait bien qu’on lui accorde une seconde chance ? "

    La librairie de l'île, Gabrielle Zevin, roman

    Une histoire avec des personnages qui évoluent dans une librairie, c'est pour moi! Je craque souvent sur ce genre de livres et j'ai rarement été déçue alors je continue de me laisser tenter. C'est Mr Hilde qui m'a offert ce titre et c'est un bon choix (dans ma liste).

    "Parfois les livres attendent le bon moment pour nous trouver." Page 107

    La galerie de personnages est sympathique. Le libraire, A.J. n'a pas toujours bon caractère mais on s'y attache, il finit d'ailleurs par s'adoucir grâce à la présence de la petite Maya. Il y a aussi Lambiase, le seul capitaine de police que je connaisse animant un club de lecture, Ismay et sa vie de couple compliquée et Amelia, commerciale pour une maison d'édition avec qui l'histoire commence.

    "[...] Chaque livre est pourtant unique, conclut-il. Il faut en lire beaucoup. Il faut y croire et accepter une déception occasionnelle pour pouvoir goûter à l'exaltation." Page 258

    Des références littéraires, des drames, des petits bonheurs du quotidien, je me suis pas ennuyée un seul instant. C'est émouvant, sans trop de pathos. J'apprécie qu'on ne fasse pas souffrir le lecteur ou la lectrice pour le plaisir.

    L'histoire est un peu prévisible, des bons sentiments on en trouve aussi mais sans excès et je dois reconnaître qu'ici ça ne m'a pas dérangée.

    Voilà, je conseille donc ce petit roman (de moins de 300 pages) pour un moment de lecture agréable.

    | ***** |

    D'autres lectrices ont visité la librairie de l'île :

    Le mois américain, logo

    Le Mois américain est organisé par Titine.

    minuit à paris,film,woody allen,paris
    Challenge Feel Good chez Soukee

    • Si vous souhaitez faire d’autres escapades en librairie, je vous propose:

    >COUV-Sous-les-couvertures-270x395.jpg Le coeur entre les pages, romanLe Libraire.jpeg
    Sous les couvertures, Bertrand Guillot
    Le cœur entre les pages, Shelly King

    Le Libraire, Régis de Sa Moreira

  • Remèdes littéraires, Se soigner par les livres

    Imprimer

    Vous souffrez d'agoraphobie, de la crise de la quarantaine, d'une jambe cassée ou d'un chagrin d'amour ? Sachez qu’un livre peut avoir l'effet d'un prodigieux médicament, voire vous sauver ! Vous en doutez ? Essayez plutôt...

    Remèdes littéraires, Se soigner par les livres, Ella Berthoud, Susan Elderkin

    Ella Berthoud, Susan Elderkin

    Le Livre de Poche, 2016

    Bloquée du dos, les conditions sont parfaites pour évoquer ce titre, censé être un remède potentiel à toutes sortes de maux!
    Selon, la prescription de l'ouvrage, je devrais faire appel au Masseur mystique de V.S. Naipaul (p192)

    "Quand on a le Mauvais Dos, faut se lever de son lit et marcher, et Ganesh Pundit, le masseur mystique, c'est votre homme pour ça."

    Des séances chez le kinésithérapeute seraient peut-être recommandées mais le massage mystique semble tellement prometteur, je l'ai commandé!

    ****************

    Ce gros pavé est très agréable à feuilleter avec sa mise en page assez aérée et ses petites illustrations. Les différentes entrées sont classées par ordre alphabétique, on y découvre de nombreuses pathologies et pour chacune le remède approprié, expliqué et commenté,  avec parfois le conseil du libraire.
    Parmi les maux les plus drôles : rêver d'être un super-héros, impossible de trouver une bonne tasse de thé, sinon c'est du sérieux.

    On peut rebondir en suivant d'autres entrées suggérées à la fin de l'article: Par exemple, après s'être informé sur la gueule de bois ("peut-être la maladie la plus répandue au monde", p279), pourquoi ne pas compléter avec "anxiété, "migraine", "nausée" ou "paranoïa", ça peut toujours être instructif.

    Pour ma part, j'ai lu avec grand intérêt les conseils proposés aux "malades de la lecture", différentes thématiques sont abordées: Ne pas savoir quels livres emporter en vacances (cruel dilemme), amnésie associée à la lecture, être un acheteur de livres compulsifs (moi? non, je suis devenue raisonnable depuis que ma PAL a dépassé les 200 titres ) ... des sujets incontournables, vous l'aurez compris !

    Enfin, les amatrices/amateurs de listes ne seront pas déçues avec des listes de romans à lire dans différentes circonstances: Les 10 meilleurs romans pour rester sous la couette, les 10 meilleurs romans à lire dans un hamac, les 10 meilleurs romans pour vous remonter le moral ou en cas de profonde déprime...

    L'index des pathologies et une bibliographie sont également disponibles à la fin du livre.

    Sous son apparence d'ouvrage médical sérieux, une bonne dose d'humour se cache sous cette couverture.

    A découvrir, si comme moi, vous aimez pratiquer la bibliothérapie pour vous distraire et trouver de nouvelles pistes de lecture pour tenter de guérir ce qui peut l'être!

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    D'autres avis sur ce livre: Delphine,

  • Literary Listography

    Imprimer

    Aujourd'hui, je m'adresse aux amoureux des livres et des listes. J'ai ramené de Londres cette Literary Listography. La maison d'édition n'est pourtant pas anglaise mais américaine, située à San Francisco. Malgré tout, j'ai quand même craqué, l'objet étant trop tentant.

    Literary listography.jpg

    Lisa Nola - Holly Exley
    Chronicle books, 2014
    Il n'est pas traduit en langue française.

    Ce livre est une suite de listes illustrées sur le thème de la lecture. A vous de le personnaliser en indiquant vos lectures préférées, les personnages qui vous ont inspiré(e), vos meilleurs endroits pour lire, les livres que vous n'avez pas pu finir...

    literary listography,lisa nola,holly exley,livres,listes,souvenirs de lecture

    72 thématiques pour évoquer sa vie de lecteur ou de lectrice, au fil du temps. Le concept m'a tout de suite plu. Ayant abandonné le cahier de lecture au profit du blog, c'est l'occasion de revenir un peu vers l'écrit pour y inscrire ces titres et ces auteurs qui nous ont accompagné(e) à un moment donné.

    Des "Books that made me cry" aux "children books I love", aux "favorite book covers", les thèmes sont assez variés.

    On n'y pense pas mais remplir les espaces dédiés est un véritable exercice de mémoire. J'ai ouvert mon blog pour raviver certains avis de lecture, vérifier l’orthographe d'un titre, d'un auteur ou juste retrouver d'anciens coups de cœur un peu poussiéreux.

    C'est aussi une ballade un peu nostalgique, éveillant des souvenirs, permettant de voir ses lectures sous un autre angle.

    literary listography,lisa nola,holly exley,livres,listes,souvenirs de lecture

    La mise en page est agréable, soignée, avec pour chaque liste, une référence littéraire illustrée sur la page de gauche, à droite la thématique et un large espace pour écrire.

    Pour terminer, je dirais que c'est vraiment bien pensé, je suis séduite et  je viens de commencer à remplir ce livre, le plus fidèlement possible.

    • Dans la même collection: Music Listography, Film Listography, Travel Listography, My future Listography...
  • Le Best-seller de la rentrée littéraire

    Imprimer

    le best seller de la rentrée littéraire.jpg

    Olivier Larizza

    Un roman édité chez Andersen, 2014

    Collection Humour

    17€

    226 pages

    " Quel est l’hurluberlu qui a inventé la rentrée littéraire ? Si l’argent ne fait pas le bonheur, pourquoi les éditeurs n’en donnent-ils pas plus ? Comment un auteur traversant une période de vaches maigres peut-il faire un bœuf en librairie ? Et le grand Shakespeare, il chaussait du combien ?

    Ces questions fondamentales tenaillent Octave Carezza, écrivain de 37 ans qui rêve d’écrire un best-seller et de trouver l’amour. Il lui arrive moult aventures rocambolesques avec ses lectrices, ses éditeurs, ses confrères croisés dans les salons du livre, cette drôle de dame qui s’appelle Inspiration ou encore l’e-book, invention fabuleuse qui va révolutionner nos vies avant de nous pousser à faire la révolution…" Présentation éditeur

    Octave Carrezza, écrivain de profession, dépeint donc avec un humour bien particulier des situations plus ou moins liées à son métier.

    J'ai trouvé ce roman assez original. D'abord il est divisé en une dizaine de chapitres thématiques, précédés de petites notices en italique, souvent comiques. L'histoire n'est donc pas linéaire mais composée de petits épisodes qui se terminent souvent sur une note d'humour et qu'on enchaîne jusqu'au dernier.

    Ensuite il est truffé de jeux de mots, d'expressions décortiquées et de références littéraires, qui sont loin d'être déplaisantes. La lecture reste très agréable. Et puis, il s'agit du monde littéraire alors c'est une thématique qui éveille la curiosité et suscite chez moi un intérêt particulier.

    Un petit extrait pour se mettre dans l'ambiance, avec cette petite notice qui précède le chapitre Kindle et Kobo dans un bateau:

    "En 2033, un an après l'accession d'un blogueur à la présidence de la République, deux ans après l'admission du premier twitter à l'Académie française, l'expression Tomber de Kindle en Kobo fit son entrée dans le dictionnaire [...] 'On retrouve ce sens dans l'expression teintée d'ironie Choisir entre le Kindle et le Kobo copiant Choisir entre la peste et le choléra, soit entre deux solutions aussi néfastes l'une que l'autre.'
    Le texte qui suit, rédigé deux décennies plus tôt, soit en novembre 2012, témoigne - si besoin était - des extraordinaires facultés de visionnaire de M. Larizza. " p140

    Le Best-seller de la rentrée littéraire, Olivier Larizza, humour, roman

    Tout n'est pas irrésistiblement drôle. Je n'ai pas toujours saisi où l'auteur voulait en venir, je n'ai peut-être pas assez de recul sur certains sujets.
    C'est parfois un peu caricatural mais dans l'ensemble, j'ai trouvé cette lecture distrayante et suscitant la réflexion.  Ce n'est sans doute pas le Best-seller de la rentrée littéraire mais ça reste un moment de lecture sympathique.

    Merci aux Éditions Andersen pour cette découverte.

    D'autres avis, celui de Coccinelle, Gambadou,

  • Sous les couvertures

    Imprimer

    COUV-Sous-les-couvertures-270x395.jpg

    Bertrand Guillot

    Éditions rue Fromentin, 2014

     176 pages

    Je vous emmène aujourd'hui dans une librairie, un peu particulière où les livres prennent vie, et communiquent une fois le rideau baissé.

    Les discussions littéraires sont parfois très animées, certains convoitent la fameuse table des best-sellers et refusent l'idée de se retrouver au pilon. Un vent de révolte gronde.

    Pendant ce temps, le vieux libraire lui s'épuise à faire tourner la boutique.

    Après la lecture de ce roman, vous ne verrez plus les livres de la même manière!

    Voilà un roman original pour ceux et celles qui aiment les librairies et les livres. J'ai suivi avec un certain amusement les péripéties des ouvrages et avec un peu plus de sérieux, les morceaux de vie du vieux libraire, de son apprentie et des auteurs de romans.

    J'ai trouvé la lecture agréable et divertissante. Les chapitres sont courts et s'enchaînent sans difficulté.
    C'est bien écrit, avec justesse et un peu d'humour.

    Les personnages sont assez attachants, les livres aussi, ils ont d'ailleurs des noms et une personnalité propre: Grand, Mauve, Conteur, Junior...

    J'ai choisi trois extraits qui m'ont interpelée: le premier et le troisième m'ont touchée, le deuxième m'a fait sourire.

     N°1 - "Songe de libraire"

    "Et chaque soir, au moment de baisser son rideau, il ne pouvait s'empêcher de songer que peut-être, en son absence, les romans se mettaient à plaisanter entre eux. C'était un pressentiment de vieux gamin, un songe de vrai libraire. Sa façon d'aimer les livres." page 11

    N°2 "Chouchou"

    " Un roman évoqua la possibilité de tables tournantes, où chacun à son tour se retrouverait en haut de la pile. Un autre suggéra de bannir à jamais les best-sellers. Les utopies étaient de sortie, les révolutionnaires aussi. Même celui qu'on appelait Chouchou un petit livre discret que le libraire aimait recommander à ses visiteurs, s'était rangé du côté de l'insurrection." page 82

    N°3 "Les oubliés du fond"

    "Un peu partout, les oubliés du fond de la librairie retrouvaient avec une joie d'enfant les utopies inavouables de leurs auteurs. Des introvertis se donnaient en spectacle, des tartufes élitistes jouaient aux têtes de gondole, des stylistes ampoulés voyaient la vie sous un nouveau jour, des besogneux rêvaient de retraites dorées en édition club." p104

    Le lecteur est aussi amené à réfléchir sur ses choix littéraires, sur la lecture numérique, sur les contraintes du libraire... Une fois le livre fermé, la réflexion peut poursuivre. 

    Le seul point négatif pour moi: les descriptions des scènes de combat entre livres qui ne ne m'ont pas permis de bien visualiser l'action mais dans l'ensemble, j'ai passé un très bon moment de lecture.

    Merci à Babelio pour cette jolie découverte.

    A noter.jpg

  • Grâce et dénuement

    Imprimer

    roman français,alice ferney,gitansAlice Ferney

    Esther est bibliothécaire. Chaque mercredi, elle se rend sur le terrain où sont installés des caravanes de gitans, la "vieille Angéline", avec ses cinq fils, ses belles-filles et ses petits-enfants. Elle lit des histoires aux enfants. Mais, en réalité, elle leur apporte bien plus que des histoires, et va progressivement faire partie de leur vie.

    ***

    Au delà des clichés et des préjugés, on découvre avec simplicité la vie de ces familles de gitans, les joies et les drames familiaux qui rythment leur quotidien, la misère et l'isolement dont ils sont victimes, et leur manière pour tenter de s'en sortir et de survivre.

    J'ai été touchée par cette écriture. J'ai aimé l'histoire de ces familles, de ces personnages parfois brisés au cours de leur l'existence. Certains passages sont très douloureux. La venue d'Esther avec ses livres est comme un petit rayon de soleil apportant joie et complicité au fil du temps.

    C'est un roman plein de sensibilité et assez agréable à lire.

    Presque chaque journée qui passe que ce soit dans ma vie professionnelle ou privée me conforte dans l'idée que lire une histoire à un ou plusieurs enfants est un moment d'échange exceptionnel (au fait, je ne suis pas bibliothécaire).

    Tous les matins, depuis la rentrée, j'ai une petite heure pour lire des histoires aux "lutins" que j'accompagne à l'école et j'avoue que je suis heureuse. Je considère cette heure comme le meilleur moment de ma journée de travail.

    Emprunté à la Médiathèque à la place de: Les autres du même auteur