Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Livroblog - Page 5

  • Le Mois Anglais, Saison 7

    Imprimer

    La Saison 7 du Mois Anglais de Lou et Cryssilda commence demain! 

    Retrouvez le programme des festivités sur leur blog!

    Le Mois Anglais, Angleterre, Londres, fête

    Logo réalisé avec mes photos de Londres - 2016. ♥ London Calling!

    Mes bagages sont presque prêts :

    Du thé Fortnum & Mason en quantité suffisante (tea time power), des lectures so british, des recettes (God save the cook), une bouteille de Pimm's (la saison est ouverte), des photos de mes précédents séjours, les moyens utilisés pour tenter d'améliorer mon anglais (I still try to improve my english)...
    Les billets seront variés!

    Je vous parlerai aussi du voyage qui s'organise en ce moment même pour le mois d'août!

     I'm ready to go dear Lou and Cryssilda!

    Mon programme personnalisé et billet récap'

     De nombreux rendez-vous m'intéresse mais je ne serai jamais prête à temps. Je les garde sous le coude au cas où!

    1er juin - Installation et préparatifs : ça tombe bien, je dois justement préparer des bagages pour le week-end.

    2 juin - Finding Winnie, by Lindsay Mattick avec le challenge Je lis aussi des albums de Sophie Hérisson

    3 juin - Pimm's avec les Gourmandises de Syl

    4 juin - Un Assassinat de qualité, Ann Granger

    10 juin - Mini Victoria Sponge Cakes avec les Gourmandises de Syl

    15, 16 et 17 juin : The Read-A-Thon

    15 juin : Speak English with Mr Duncan

    17 juin : Cottage pie avec les Gourmandises de Syl

    24 juin : Meat pie avec les Gourmandises de Syl

     

    - RDV SF / fantasy / surnaturel (roman ou BD avec fantômes, vampires, sorcières...), adulte ou jeunesse : 5 juin

    - La région anglaise de votre choix à l'honneur: 6 juin

    - Lecture en VO : 7 juin

    - Recueil de nouvelles au choix :8 juin

    - Album jeunesse avec le challenge Je lis aussi des albums de Sophie Hérisson : 9 juin

    - Journée victorienne (films, romans, écrits à l'époque ou se déroulant sur la période) : 11 juin

    - Let's meet Agatha - soit Agatha Frost (Peridale Café), Agatha Raisin ou Agatha Christie : 12 juin

    - Rendez-vous au campus (campus novel, film, photoreportage oxbridgien...) : 13 juin

    - Roman jeunesse :14 juin

    - Album jeunesse avec le challenge Je lis aussi des albums de Sophie Hérisson : 16 juin

    - Jane Austen (livre de l'auteur, adaptation TV, biopic, livre sur Jane Austen etc) :18 juin

    - Ghost story (livre/film/série ; Ghost tour si vous y avez participé) : 19 juin

     20 juin

    - Ironie et humour anglais (roman ou nouvelle au choix) : 21 juin

    - Susan Hill : 22 juin

    - Album jeunesse avec le challenge Je lis aussi des albums de Sophie Hérisson : 23 juin

    - OU Un classique (XIXe ou avant) : 25 juin

     28 juin

    - Peter Ackroyd : 29 juin

    - Rois, reines, princes et princesses d Angleterre (ça va du livre historique au roman en passant par des reportages sur des châteaux royaux, votre collection d'assiettes royal family et vos avis sur les robes des mariages royaux depuis la superbe meringue so 80's de lady Di) : 30 juin

    mois anglais 2014_13.jpg

    Petite bannière empruntée à Lou.

  • La nostalgie heureuse

    Imprimer

    Je n'avais pas lu de romans d'Amélie Nothomb depuis des années mais je me suis laissée tenter par La Nostalgie heureuse, prêté par ma voisine et repéré chez Blandine, pendant le Challenge Un mois au Japon.

    La nostalgie heureuse, Amélie Nothomb, le Japon, Un mois au Japon
    Albin Michel, 2013

    152 pages

    Amélie Nothomb doit se rendre au Japon pour un reportage, sur son enfance. Elle n'y est pas retournée depuis seize ans.

    A la recherche de ses souvenirs, d'une partie d'elle-même, elle évoque ses retrouvailles avec le pays du soleil levant, son départ de ce pays à l'âge de 5 ans, la séparation avec sa gouvernante et sa rencontre avec l'homme qu'elle a quitté, plus tard, vers 20 ans.   

    Tellement de choses ont changé pendant ces années d'absence, le tremblement de terre de Kobé a tout détruit sur son passage, Fukushima a traumatisé le pays tout entier mais certaines réponses sont quand même là.

    J'ai découvert avec plaisir ce récit autobiographique, connaissant peu de choses sur le passé nippon d'Amélie Nothomb. Je ne suis pas une grande amatrice de ses romans, alors ça n'a rien d'étonnant. Je suis passée à côté de Métaphysique des Tubes, de Péplum et ma dernière tentative avec Mercure en 2006 était mitigée. Je m'étais donc un peu résignée.

    Cependant, j'ai toujours trouvé l'auteure sympathique, appréciant ses apparitions au Grand Journal de Canal+ (à l'époque), sa manière de présenter ses livres, son grand chapeau et sa proximité avec ses lecteurs (qu'elle reconnaît souvent, se souvenant des prénoms). J'étais donc quand même ouverte à ce genre de titre et j'ai bien fait.

    Cette lecture m'a beaucoup touchée et vient renforcer ce sentiment de sympathie à son égard. C'est émouvant, sans faire dans le pathos.
    Les mots sonnent justes, les émotions ou l'absence d'émotion est parfaitement décrit. La présence de la caméra n'est pas trop gênante même si je trouve étrange ce genre d'intrusion dans des souvenirs si personnels, si douloureux.
    Enfin, l'écriture reste légère,  les chapitres sont courts et, c'est agréable à lire. Je l'ai presque lu d'une traite.

    Un bon moment avec Amélie Nothomb, sous le signe de la nostalgie heureuse, un concept inspirant.

    la nostalgie heureuse,amélie nothomb,japon,un mois au japon
    Avril 2018 -> Avril 2019
    Chez Lou & Hilde

  • Sim Survivor

    Imprimer

    Je suis contente d'avoir découvert ce roman avec sa sympathique dédicace, datant de l'an dernier. A ce moment là, je ne pouvais pas me déplacer (j'étais en arrêt maladie) et la librairie m'avait proposée de m'en réserver un exemplaire, que Mr Hilde était ensuite venu récupérer, ça m'avait fait très plaisir, en plus de découvrir le message de l'auteur.

    Sim Survivor, Loïc Le Borgne, éditions Scrineo, dystopie

    Loïc Le Borgne

    Scrineo, 2016

    Sandro, 18 ans, est un fils de bonne famille, qui s’ennuie dans son monde luxueux et douillet au point de rechercher par tous les moyens à « planer ».
    Il est contacté par Ambra, une adolescente de 17 ans au caractère bien trempé, qui lui propose de vivre une expérience inédite et puissante.
    A ses côtés, Sandro se retrouve embarqué dans un stupéfiant jeu en théorie virtuel, Sim Survivor, dont chaque saison est suivie par des millions de fidèles connectés.

    Sandro comprend vite que ce monde, violent et cruel, n’est peut-être pas une simple simulation. Et si, comme le pense Ambra, tout était réel ?
    S’il ne s’agissait pas d’un jeu mais d’une véritable et impitoyable épreuve de survie ?

    Tout en jouant sa peau, Sandro doit percer bien des mystères, jusqu’à réaliser que l’avenir du jeu mais aussi de son pays est entre ses mains. Présentation éditeur

    Nouvelle saison de Sim Survivor avec "Dante Corporation"! Comment attirer toujours plus de spectateurs?

    Ce roman est une dystopie assez captivante, me faisant un peu penser à Hunger Games avec ce "survival game" visionné par tous les Cercles, genre téléréalité avec baston contre des créatures fantastiques : vampires, sorcières, dragons, chimères... qui ne font pas de détail.
    Des moments de romance, d'héroïsme, Sandro finit même par être surnommé Héraclès! Si au départ notre "héros" fait un peu pitié, sa dextérité pour manier les armes devient vite un atout.

    Des idées originales, de l'action, des personnages attachants dont le caractère et les relations évoluent au fil des pages. Sandro ne peut plus compter que sur lui-même pour s'en sortir et Ambra doit survivre pour la cause rebelle. Le rapprochement est inévitable, partir en solitaire pourrait être mortel et se faire des alliés est plus que nécessaire.
    J'ai particulièrement apprécié les différentes alliances qui se forment tout au long du récit. Trahisons, plans pour contrer la production, une intelligence artificielle cachant bien son jeu, c'est rythmé, intense, avec du suspense, des morts, tout le monde n'a pas la chance de survivre.

    L'intrigue est intéressante. J'avoue que ça tourne un peu au grand délire mégalo sur la fin, mais malgré quelques égratignures, j'ai passé un bon moment de lecture. La porte reste ouverte pour une suite éventuelle. Je serais curieuse de savoir ce que deviennent les personnages.

    J'ai découvert cet auteur avec...

    Je_suis_ta_nuit.jpg
    Je suis ta nuit, Loïc Le Borgne

    Coup de cœur.
    couverture roman Sim Survivor
  • Je me motive pour les langues!

    Imprimer

    Conseillée par Lydia, j'ai rejoint la communauté du Marathon des langues et découvert le kit gratuit, sous forme d'e-mails envoyés par Lauriane. Je pense que c'est pas mal pour rester motivée, les conseils sont plutôt bons. Je ne participe pas encore aux défis mais ça ne saurait tarder.

    J'ai trouvé mon rythme de croisière et depuis un mois, je tiens une sorte d'agenda qui me permet de suivre mes différentes activités, sans aucune pression. Le cahier ligné me convient mieux que le "bullet journal", ce qui ne m'empêche pas de faire des petits dessins pour le rendre plus agréable. Je regrette juste son petit format

    Pour en revenir aux langues, je souhaite donc apprendre le japonais et continuer à entretenir mon anglais.

    Le marathon des langues, apprentissage, langues

    Avant de rejoindre cette communauté linguistique, j'ai suivi le MOOC Apprenez à Apprendre d'Openclassrooms, me donnant de bonnes bases. Je ne peux que vous le conseiller aussi.

    Mooc, Apprenez à apprendre, Openclassrooms

    Mes objectifs pour le japonais :


    - Apprendre à parler japonais pour un futur voyage

    - Pouvoir lire des manga, déchiffrer ce qui est écrit sur certains produits japonais...

    - Comprendre les animes en VO

    - Pouvoir écrire quelques paragraphes à mes correspondantes.

    Mes objectifs pour l'anglais :

    - Améliorer mon expression orale et ma compréhension pour mieux communiquer lorsque je vais en Angleterre et être plus à l'aise pour échanger avec ma correspondante.

    - Enrichir mon vocabulaire et écrire avec encore plus de facilité (et moins de fautes)

    - Pouvoir lire toutes sortes de romans et saisir les détails. Avec Harry Potter ça semblait simple, avec Pride & Prejudice, beaucoup moins!

    Bidib de son côté, s'est remise au portugais.
    Lydia a appris le japonais et s'attaque maintenant au russe et au néerlandais

    Qui nous rejoint pour l'apprentissage ou l'entretien d'une (nouvelle) langue?

    Les Commentaires laissés à la Taverne

    j'ai pris une nouvelle résolution aujourd'hui et j'ai téléchargé un livre audio en portugais pour me refamiliariser avec les sonorité de la langue.
    L'agenda c'est une très bonne idée. Moi comme je tiens un bullet journal, j’inclue mes projets langue dans celui-ci

    Écrit par : Bidib

     

    Moi c'est l'italien et l'espagnol que j'aimerai reprendre. J'en faisais au collège et au lycée, j'ai des restes mais j'avoue que j'aimerai bien être aussi à l'aise en espagnol et italien qu'en anglais :)
    Pour l'anglais, l'immersion a été ce qui m'a le plus aidée :)

    Écrit par : Chicky Poo

     

  • Oshis au saumon fumé

    Imprimer

    Aujourd'hui, je tente de rattraper mon retard, avec une nouvelle escapade gourmande japonaise. Je vous propose des oshis au saumon fumé.

    Oshis au saumon fumé, riz à sushi, cuisine japonaise
    Les jolis petits pics offerts par Lou

    Lire la suite

  • Les Délices de Tokyo

    Imprimer

    Ma soeur m'a prêté Les Délices de Tokyo de  Durian Sukegawa, que j'avais hâte de découvrir, n'ayant pas été convaincue par le film.

    Les Délices de Tokyo, Durian Sukegawa, roman, Japon, littérature japonaise
    Le Livre de Poche
    , 2017 pour la présente édition

    Prix des lecteurs, Sélection 2017

    « Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises.

    Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager. Présentation éditeur

    L'an dernier, j'ai eu l'occasion de visionner l'adaptation de ce roman, sans réellement l'apprécier. L'émotion n'était pas passée, le film m'avait semblé long et un peu décousu. J'étais déçue bien que l'histoire m'ait intéressée.

    La lecture est beaucoup plus enrichissante, de mon point de vue. Je me suis attachée aux personnages, l'histoire de Tokue m'a particulièrement touchée. C'est difficile et douloureux d'imaginer que des personnes aient pu être cloîtrées si longtemps à cause de la lèpre, rejetées et oubliées dans les sanatoriums.

    Et puis, j'ai envie de découvrir ces pâtisseries japonaises (ces petits pancakes fourrés) et de goûter cette fameuse pâte de haricot azuki confectionnée par Tokue et Sentaro. Une belle rencontre peut changer la vie, peut changer un homme, c'est ce que nous prouve d'une certaine manière ce récit émouvant, avec simplicité et poésie.

     Un roman à découvrir, si ce n'est pas déjà fait.

    logo, Un mois au Japon, Challenge

    Challenge organisé par Lou et Hilde avec le logo de Kobaïtchi