Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Livroblog - Page 4

  • Mini Victoria sponge cakes

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous propose une petite gourmandise so british : des mini Victoria Sponge Cakes.

    mini victoria sponge cake,gâteau,le mois anglais,pâtisserie brittanique

    Lire la suite

  • Le Mystère Sherlock

    Imprimer

     Je pioche dans ma Pile A Lire avec ce titre qui me permet de me rapprocher de Sherlock Holmes même s'il ne compte pas pour le Mois Anglais.

    Le mystère Sherlock, J.M. Erre, roman, Sherlock Holmes

    J.M. Erre

    Pocket, 2013 pour la présente édition

    L'Hôtel Baker Street, en Suisse, proche des chutes du Reichtenstag où Sherlock Holmes aurait affronté Moriarty, accueille un congrès d'holmésologie pour nommer un nouveau titulaire pour la discipline mais les éléments se déchaînent et un tueur semble en vouloir aux dix congressistes qui disparaissent mystérieusement, les uns après les autres.

    Ce congrès n'est pas de tout repos! Les personnages sont caricaturaux, désagréables, tournés en ridicule jusqu'à leur dernier souffle, parfois grotesque : un vieux professeur un peu sénile, un autre qui entend la voix de Sherlock Holmes, une journaliste infiltrée, deux concurrentes acharnées, l'une chrétienne, l'autre adepte de la chirurgie esthétique... Je vous laisse le plaisir de découvrir les autres.

    Ce roman est un condensé d'humour noir et de situations burlesques. Le ridicule ne tue pas, mais pourtant la chambre froide fonctionne à plein régime! Est-ce un hasard? 

    J'ai bien aimé la lecture des journaux personnels des congressistes, jours après jours, partageant leurs impressions exagérées par une imagination débordante et un esprit perturbé tournant au délire romanesque. Leur passion pour Holmes est indéniable mais que d'inventions tordues pour obtenir cette fameuse chaire d'homésologie!

    Au final, c'est assez amusant, la fin vient titiller notre imagination. Il y a quand même anguille sous roche!

    Une lecture distrayante, un peu grinçante, qui évoque notre célèbre détective.

  • Ghachar Ghochar

    Imprimer

    J'aime beaucoup la littérature indienne et je suis toujours curieuse de découvrir de nouveaux titres, j'ai donc accepté avec plaisir cette proposition de lecture.

    Ghachar Ghochar, Vivek Shanbhag, roman, littérature indienne,

    Vivek Shanbhag

    Buchet Chastel, 2018

    Traduit du kannada en anglais

    "Le kannada encore appelé canarais est une ancienne langue dravidienne parlée dans l’État du Karnataka dans le sud de l’Inde". Wiki'

    "Un jeune homme, le narrateur, attend sa commande dans une coffee house de Bangalore. Tout est calme, en apparence, et l’ambiance indolente, pourtant notre homme est inquiet. Qu’est-ce qui le tourmente ainsi ?

    Dans une prose précise, maîtrisée et condensée, Ghachar Ghochar explore les mécanismes complexes d’une famille, celle du narrateur, clan modeste qu’un commerce peu regardant a soudainement propulsé dans un monde de riches.

    Cette opulence inattendue fragilise les rôles et l’identité de chacun, mettant à mal l’équilibre de la maisonnée.
    Les traditions vacillent, les luttes de pouvoir font rage, et tout devient ghachar ghochar, plonge dans un indescriptible chaos, un chaos que Shanbhag nous décrit avec délectation, subtilité et une douceur époustouflante". Présentation éditeur

    C'est un roman agréable à lire mais quelle drôle d'ambiance! Au début du récit, la famille est unie, dans l'entraide, la convivialité et le partage du peu qu'ils ont et tous semblent heureux dans leur petit maison, envahie par les fourmis.
    La nouvelle situation de Chikkappa (l'oncle paterne du narrateur), dans le commerce des épices, censée soulager financièrement la famille, n'aura pas que des effets bénéfiques, loin de là. Le déménagement puis la redistribution des rôles semble les isoler et les éloigner les uns des autres.

    Je me suis pas tellement attachée aux personnages, l'argent les pervertit, les rendant faibles ou agressifs et superficiels.
    Anita, l'épouse du narrateur semble être la seule à avoir encore la tête sur les épaules, désapprouvant le comportement de chacun, et affirmant haut et fort ses positions. Elle disparaît mystérieusement, l'auteur laissant le lecteur s'interroger à son sujet, la famille se refermant sur elle-même. 
    La derrière tirade du serveur du coffee shop ne fait que confirmer ce que j'imaginais.

    Malgré la petite déception de ne pas avoir une fin plus explicite, le Ghachar Ghochar prend quand même tout son sens, telle une fable sur les méfaits de l'argent facile, entraînant la perte des valeurs. A méditer.

    Merci à Babelio et aux éditions Buchet Chastel pour cette découverte originale.

    tous les livres sur Babelio.com
  • Un assassinat de qualité

    Imprimer

     Retour à Londres en compagnie de Ben Ross et de Lizzie Martin pour une nouvelle enquête!

    Un assassinat de qualité, Ann Granger, Londres, Grands détectives, victorien,

    Ann Granger

    10/18, Grands détectives 2016 pour la présente édition

    Série : Lizzie Martin & Ben Ross

    - Un intérêt particulier pour les morts
    - La curiosité est un péché mortel (Lu)
    - Un assassinat de qualité
    - Un flair infaillible pour le crime
    - Le témoignage du pendu
    - Le brouillard tombe sur Deptfort

    Londres, 1867. Un soir d'octobre, alors que l'inspecteur Ben Ross de Scotland Yard rentre chez lui, le fog tourbillonne et l'enveloppe telle une créature vivante.
    Lorsque le brouillard se lève le lendemain, une femme gît assassinée dans Green Park. Allegra Benedict était la belle épouse italienne d'un marchand d'art de Piccadilly.
    Qu'avait-elle été faire à Londres cet après-midi ? Pourquoi avait-elle vendu sa broche dans Burlington Arcade quelques heures avant sa mort ?
    Alors que Ben poursuit son enquête, son épouse Lizzie se penche sur la vie privée d'Allegra et découvre plus d'une raison pour laquelle quelqu'un aurait voulu sa mort. Quatrième de couverture

    Cette enquête démarre avec l'étrange rumeur d'un spectre du fleuve et ce brouillard rendant l'atmosphère encore plus inquiétante, propice aux crimes les plus sordides.

    Deux points de vue, celui de l'inspecteur Ben Ross et celui de Lizzie avec les commentaires de Bessie, leur bonne qui est impliquée, cette dernière assistant aux réunions de tempérance du fascinant et louche révérend Fawcett, prônant l'abstinence face à la boisson.

    On a un aperçu intéressant de la société londonienne à l'époque victorienne, moralisatrice, soucieuse des convenances : du riche Mr Benedict qui craint pour sa réputation, au petit balayeur aidant les dames à traverser dans le brouillard, pour gagner quelques pence.

    L'intrigue est assez captivante, l'histoire d'Alegra Benedict m'a intéressée et tout s'enchaîne à un bon rythme : Confidences de prostituées, crimes, passages à la morgue, interrogations des éventuels suspects ou témoins, jusqu'au rebondissement final. Le dénouement n'était pas aussi "simple" que je l'imaginais. Je ne comprends pas, mes conclusions n'aboutissent jamais!

    Enfin, je n'ai pas vu le temps passer, c'est une lecture très agréable.

    J'ai déjà hâte de retrouver Ben et Lizzie. Affaire à suivre!

    Le Mois Anglais, Angleterre, Londres, fête

    Le Mois Anglais : Lou & Cryssilda

  • La saison du Pimm's est ouverte!

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous invite à prendre un Pimm's en ma compagnie! Ici on apprécie ce cocktail, très simple à réaliser, qui rappelle l'été et surtout Londres. London calling!

    Pimm's, cocktail, été, Londres

    Lire la suite

  • Finding Winnie

    Imprimer

     Venez découvrir " The True Story of the World's Most Famous Bear"!

    Finding Winnie, Lindsay Mattick, Sophie Blackall, album, Winnie, Winnie the pooh

    By Lindsay Mattick and Illustrated by Sophie Blackhall

    Little Brown and Compagny, 2015

    C'est l'histoire d'un ours nommé Winnie...

    En 1914, Harry Colebourn, un jeune vétérinaire originaire de la ville de Winnipeg au Canada, est mobilisé pour soigner les chevaux pendant la guerre. Il va croiser la route de Winnie, un ourson attrapé par un trappeur et l'emmener avec lui jusqu'à Londres.

    Lindsay Mattick est l'arrière petit-fille d'Harry Colebourn et ce n'est pas une histoire mais deux en une qu'elle va raconter à son fils, Cole avant de dormir.

     "Sometimes," I Said, "you have to let one story end so the next one can begin."

    J'ai adoré cet album. C'est un beau témoignage, celui d'une amitié entre l'homme et l'animal et plus tard, entre Christopher Robin et Winnie.

    Finding Winnie, Lindsay Mattick, Sophie Blackall, album, Winnie, Winnie the pooh

    On oublie complètement l'univers de Walt Disney. La guerre vient d'éclater, les soldats se préparent à rejoindre le front, laissant présager des heures bien sombres. La présence de Winnie est divertissante et elle devient ainsi la mascotte.

    Finding Winnie, Lindsay Mattick, Sophie Blackall, album, Winnie, Winnie the pooh

    Source image and blog review : Ms Blair recommends

    Les illustrations sont soignées, certaines sont superbes, d'autres moins plaisantes, avec des expressions de visages manquant un peu de finesse, à mon goût mais ça ne m'a pas gâché le plaisir.

    Finding Winnie, Lindsay Mattick, Sophie Blackall, album, Winnie, Winnie the pooh

    J'adorais le dessin animé Winnie l'ourson quand j'étais petite et je suis contente d'avoir découvert cette première aventure de Winnie qui nous emmène jusqu'au London Zoo où se trouve toujours sa statue.

    Je connaissais déjà la deuxième partie de l'histoire, commençant cette fois au Zoo de Londres jusqu'aux écrits d'Alan Alexander Milne racontant les aventures de son fils Christopher Robin et de Winnie dans la forêt des rêves bleus.

    Un très bel album à se procurer. ♥

    Christopher Robin, Winnie, cinéma, film

    Qui sait, j'irai peut-être voir Christopher Robin, qui doit sortir au cinéma cet été...

    Sur le Livroblog

    Winnie l'ourson

    Winnie l'ourson, Alan Alexander Milne, Ernest H Shepard

    Alan Alexander Milne  - Ernest H. Shepard pour les illustrations ♥

     Challenge Albums 2018, logoLe Mois Anglais, Angleterre, Londres, fête

    Le Mois Anglais : Lou & Cryssilda

    "Je lis aussi des albums" organisé par Sophie Herisson