Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imaginaires

  • Une Étude en Soie - Baskerville, Première Partie

    Imprimer

     Une étude en soie, Emma Jane Holloway, BragelonneAvant de reprendre mes différents dossiers universitaires, je souhaitais vous parler de ma dernière lecture : Une Étude en Soie, Baskerville, première partie d'Emma Jane Holloway, éditée chez Bragelonne cette année.

    En plein British Mysteries Month, c'était l'occasion de faire un petit clin d’œil à Lou qui organise ce challenge ainsi qu'aux blogueuses qui y participent.

    Je suis donc ravie de pouvoir partager cette petite contribution livresque aujourd'hui avant de reprendre le travail.

    Londres, 1888.
    "Les barons de la vapeur contrôlent l'Angleterre d'une main de fer. Mais si quiconque découvre qu'une jeune fille a réussi à allier les forces de la magie et de la mécanique, ses talents uniques pourraient lui valoir une condamnation à mort où l'emprisonnement à vie dans les laboratoires de Sa Majesté.
    Et ce n'est pas le seul danger qu'elle court : Evelina Cooper s'est lancée sur les traces d'un meurtrier pour protéger son amie.
    Après tout, qui de plus approprié pour mener l'enquête que la nièce de Sherlock Holmes?" Présentation éditeur

    Une belle couverture, et un si joli mélange d'ingrédients (époque victorienne, enquête, romance, magie, sans oublier quelques éléments steampunk et une petite pincée de Sherlock Holmes) ne fonctionnent pas toujours.
    J’espérais une lecture distrayante pour mes trajets quotidiens en bus et je ne suis pas déçue.

    J'ai passé de très bons moment en compagnie d'Evelina, de ses jouets  magiques, d'Imogen son amie, chez qui elle est invitée et des différents personnages présents dans ce romans : Nick rappelant à Evelina le monde des forains auquel appartient une partie de sa famille, Tobias le séduisant frère d'Imogen, appartenant à la haute société londonienne.

    De l'humour, une intrigue intéressante autour des luttes de pouvoir dans ce Londres victorien peuplé de personnages peu scrupuleux où la magie est une hérésie.

    Certains personnages ont leur part d'ombre et j'ai hâte de découvrir leur évolution dans la deuxième partie, que je me suis procurée ce matin. Sherlock Holmes est aussi contraint d'enquêter sur une affaire pour ne pas affecter la réputation de sa nièce. L'ensemble tient la route.

    Tout ce que je peux dire actuellement, c'est vivement la suite!logo, British Mysteries Month, Lou

  • Le Passageur -1

    Imprimer

    Une couverture plus qu’intrigante, avec cette femme dans ce cimetière qui cache une partie de son visage...

    Le passageur, Le coq et l'enfant, tome 1, Andoryss, roman, fantastique, littérature jeunesse

    Andoryss

    Le Coq et l'Enfant, tome 1

    Éditions Lynks, 2018

    Matéo Soler sait que les fantômes existent. Il le sait parce que sa mère en a aidé des dizaines à trouver le repos, jusqu’à ce qu’elle-même meure, des années auparavant. Ce que le jeune garçon ne pouvait pas deviner, par contre, c’est qu’il hériterait de son pouvoir.

    Devenu Passageur à son tour, le voilà contraint de lutter contre un trushal odji, une âme affamée. Pour s’en libérer, Matéo n’a d’autre choix que de rejoindre l’âme dans son époque d’origine afin d’y apaiser sa mort. Mais alors qu’il est propulsé au temps de la Commune et au milieu des horreurs de la semaine sanglante, il comprend que sa tâche ne sera pas si facile… Quatrième le couverture.

    Préparez-vous à une histoire assez sombre, celle de Matéo, un jeune lycéen rejeté par son père, portant en lui une certaine culpabilité liée à la mort de sa mère et de sa soeur et méprisé par les autres, remplis de préjugés, lui reprochant son appartenance à la communauté des gens du voyage. Cette dernière ne se montre pas très compréhensive dans un premier temps mais c'est aussi sa famille.

    "Les gens du voyage comme les Passageurs, vivent l'Histoire tout en restant en dehors d'elle. [...] A cette époque comme à la mienne, mes semblables sont en dehors du monde, en tout cas sont traités comme tels. Page 256

    La découverte de son pouvoir n'est pas une heureuse surprise. Elle est plutôt vécue comme une horrible erreur car seules les femmes en principe peuvent en hériter. Bref, Matéo cherche sa place pouvant uniquement compter sur son grand-frère Diego, sa petite soeur Luisa et sur lui-même. Sa mission l'entraîne dans le passé. Qu'il le veuille ou non, en plus du lycée, il doit accomplir sa tâche pour sa survie, avec le risque de sombrer définitivement dans la folie.

    L'atmosphère est pesante. Tenter de faire passer les esprits d'un monde à l'autre et survivre pendant la Commune de Paris n'est pas une partie de plaisir. Beaucoup de sang versé, de cadavres, de fuite, bref un climat terrible.

    J'ai particulièrement apprécié le passage dans le cimetière du Père-Lachaise d'où est tiré l'extrait qui suit.  La jeune femme fantôme qui se manifeste, y chasse deux gardiens de cimetière. Des combats acharnés s'y sont déroulés pendant la Commune.

    "Dehors, une brise s'est élevée de nulle part, qui fait danser les feuilles en spirale le long des pavés. Mes poils se hérissent. Elle n'est pas allée seule au front. Ils sont légion. Les fantômes sont en action. [...]
    Des voix s'élèvent dans le vent, un concert diffus de plaintes, de rires, de pleurs et de cris. Les sons ont l'air de provenir de partout à la fois, et de nulle part en particulier. [...]

    Même pour moi, l'air se glace, et l'envie de fuir me tiraille, m'obligeant presque à me relever.
    La peur sourde des pavés, des pierres et des arbres, elle glisse entre les particules d'air, entre les brins d'herbe et les feuilles desséchées. Elle rampe en tentacules invisibles en direction des deux gardiens. Je la sens curieuse, amusée. La peur les connaît. Page 207

    J'ai aimé la dimension historique de ce roman, le lien entre le fantôme et Matéo ainsi que la manière dont le premier tome se termine. Un début de série prometteur.

    Challenge Halloween 2018, Halloween, logo

  • Ghost Story

    Imprimer

    Pour notre premier rendez-vous du Challenge Halloween 2018, je vous emmène à Milburn, dans l'état de New York, découvrir des histoires de fantômes racontées par les membres de la Chowder Society, quatre amis hantés par une créature aux nombreux visages et aux pouvoirs démoniaques.

    L'hiver s'installe ainsi qu'une atmosphère glaciale. Visions terrifiantes, morts brutales, Eva Galli quelque soit son nom, est de retour en ville. 

    Ghost Story, Peter Straub, fantômes, horreur, Challenge Halloween 2018

    Couverture customisée par Hilde : mélange d'une couverture Bragelonne et Pocket.

    Peter Straub

    Pocket, 1990 pour la présente édition et édité maintenant chez Bragelonne

    637 pages

    Amateurs, amatrices d'atmosphères terribles, pesantes, et glaciales, Ghost Story tient ses promesses. Le rythme très lent pourra en décourager plus d'un mais on plonge progressivement dans l'horreur, l'angoisse s'insinue dans l'esprit du lecteur ou de la lectrice, c'est assez prenant.

     "Les trois vieux messieurs de la Chowder Society oubliaient leurs médiocres plaisanteries pour traverser des contrées de cauchemars". page 403

    La créature peut prendre n'importe quelle apparence, humaine ou animale, corrompre les morts, provoquer rêves et cauchemars mais ce qui est le plus effrayant, c'est sa soif de vengeance et de haine. Elle semble immortelle,terriblement puissante, s'insinuant dans les esprits.

     "Sa peau ressemblait à du marbre blanc et froid, dénué de vie." p282

    Difficile de s'endormir après avoir lu quelques chapitres. J'étais parfois un peu angoissée à l'idée d'éteindre la lumière.

    J'ai aimé m'interroger sur ce qui est réel et ce qui ne l'est pas.

    Le changement de narration et la construction du roman m'ont parfois un peu perdue, j'ai dû relire une grosse partie du livre après avoir interrompu ma lecture pendant quelques semaines mais je me suis accrochée et j'ai bien fait car l'impression de confusion fini par s'estomper et bien que je ne me sois pas tellement attachée aux personnages, j'avais quand même envie de savoir ce qui allait arriver.

    Moins efficace à mon goût qu'un roman de Stephen King de l'époque mais de bons passages tout de même malgré quelques longueurs. Un auteur à découvrir!

    Challenge Halloween 2018, Halloween, logo

  • Sim Survivor

    Imprimer

    Je suis contente d'avoir découvert ce roman avec sa sympathique dédicace, datant de l'an dernier. A ce moment là, je ne pouvais pas me déplacer (j'étais en arrêt maladie) et la librairie m'avait proposée de m'en réserver un exemplaire, que Mr Hilde était ensuite venu récupérer, ça m'avait fait très plaisir, en plus de découvrir le message de l'auteur.

    Sim Survivor, Loïc Le Borgne, éditions Scrineo, dystopie

    Loïc Le Borgne

    Scrineo, 2016

    Sandro, 18 ans, est un fils de bonne famille, qui s’ennuie dans son monde luxueux et douillet au point de rechercher par tous les moyens à « planer ».
    Il est contacté par Ambra, une adolescente de 17 ans au caractère bien trempé, qui lui propose de vivre une expérience inédite et puissante.
    A ses côtés, Sandro se retrouve embarqué dans un stupéfiant jeu en théorie virtuel, Sim Survivor, dont chaque saison est suivie par des millions de fidèles connectés.

    Sandro comprend vite que ce monde, violent et cruel, n’est peut-être pas une simple simulation. Et si, comme le pense Ambra, tout était réel ?
    S’il ne s’agissait pas d’un jeu mais d’une véritable et impitoyable épreuve de survie ?

    Tout en jouant sa peau, Sandro doit percer bien des mystères, jusqu’à réaliser que l’avenir du jeu mais aussi de son pays est entre ses mains. Présentation éditeur

    Nouvelle saison de Sim Survivor avec "Dante Corporation"! Comment attirer toujours plus de spectateurs?

    Ce roman est une dystopie assez captivante, me faisant un peu penser à Hunger Games avec ce "survival game" visionné par tous les Cercles, genre téléréalité avec baston contre des créatures fantastiques : vampires, sorcières, dragons, chimères... qui ne font pas de détail.
    Des moments de romance, d'héroïsme, Sandro finit même par être surnommé Héraclès! Si au départ notre "héros" fait un peu pitié, sa dextérité pour manier les armes devient vite un atout.

    Des idées originales, de l'action, des personnages attachants dont le caractère et les relations évoluent au fil des pages. Sandro ne peut plus compter que sur lui-même pour s'en sortir et Ambra doit survivre pour la cause rebelle. Le rapprochement est inévitable, partir en solitaire pourrait être mortel et se faire des alliés est plus que nécessaire.
    J'ai particulièrement apprécié les différentes alliances qui se forment tout au long du récit. Trahisons, plans pour contrer la production, une intelligence artificielle cachant bien son jeu, c'est rythmé, intense, avec du suspense, des morts, tout le monde n'a pas la chance de survivre.

    L'intrigue est intéressante. J'avoue que ça tourne un peu au grand délire mégalo sur la fin, mais malgré quelques égratignures, j'ai passé un bon moment de lecture. La porte reste ouverte pour une suite éventuelle. Je serais curieuse de savoir ce que deviennent les personnages.

    J'ai découvert cet auteur avec...

    Je_suis_ta_nuit.jpg
    Je suis ta nuit, Loïc Le Borgne

    Coup de cœur.
    couverture roman Sim Survivor
  • La quête onirique de Vellit Boe

    Imprimer

    Prêt(e)s pour l'Aventure? Je me suis un peu éloignée du Japon pour traverser d'étranges contrées et résoudre une quête de la plus haute importance avec La Quête Onirique de Vellit Boe de Kil Johnson. Un peu de fantasy dans la vie, ça fait du bien!

    La quête onirique de Vellit Boe, Kil Johnson, roman, imaginaire

    Le Bélial', 2018

    178 pages (c'est assez court)

    World Fantasy Award 2017

    Vellit Boe est enseignante au Collège de femmes d'Ulthar. Le jour où une étudiante s'enfuit au côté d'un homme venant du monde de l'éveil, c'est une catastrophe, qui pourrait bien causer la fermeture de l'institution. Pour peu que les divinités s'en mêlent, et c'est le monde qui est menacé.  

    Une quête dangereuse pour Vellit Boe qui accepte de partir à la recherche de son élève. Accompagnée d'un chat qui la suit comme son ombre, avec à ses trousses dieux vengeurs et créatures étranges, parviendra-t'elle à la trouver et à la ramener dans son monde?

    Je me suis régalée avec ce roman et cette quête. Héroïne sympathique, pleine de ressource, et pas de toute première jeunesse, Vellit Boe ne manque pas de courage pour affronter de vieilles connaissances et tous les périls qui se dressent sur son chemin.

    De l'humour, un peu d’action et de nombreuses descriptions de son monde. Le récit est agréable à lire et assez captivant.
    On pourrait s'attendre à un côté sombre, une atmosphère un peu dérangeante à la Lovecraft mais pas du tout, enfin si on omet les goules et les quelques créatures souterraines, bref à quelques détails près mais pas de quoi fouetter un chat d'Ulthar!

    Il y a bien longtemps...

    J'ai découvert H.P. Lovecraft avec La Quête onirique de Kadath l'inconnue, Les autres dieux et autres nouvelles. J'en garde de bons souvenirs, je devrais me rappeler de ces contrées, de ces chats d'Ulthar mais ça remonte à une vingtaine d'années, j'ai oublié. C'est donc en observant la superbe carte en couleur en début d'ouvrage que j'ai essayé en vain de raviver mes souvenirs de lecture.

    Le livre est illustré et ça me plaît de découvrir quelques dessins de temps en temps au cours de la lecture.

    Un dénouement qui réserve des surprises, des réflexions intéressantes, j'ai beaucoup apprécié. Et puis, la transformation du gug m'a épatée. Au plaisir de recroiser Vellit Boe.

    ► Un interview de l'auteure est disponible en fin de livre.

    Un grand merci à Babelio et aux éditions Le Bélial' pour cette chouette Aventure au pays de Lovecraft.

  • Rouge Toxic

    Imprimer

     Une nouvelle histoire de vampires de Morgane Caussarieu, forcément ça intrigue! Je me suis laissée tenter par Rouge Toxic.

    Rouge Toxic, Morgane Caussarieu, roman, vampires,

    Morgane Caussarieu

    Éditions ActuSF, 2018

     Roman Ado (Lycée)

    Je m’appelle Faruk, et pour subsister, il me faut boire votre sang. Je vivais tranquillement ma non-vie dans les bas-fonds de San Francisco, quand ce type a débarqué pour me confier une mission difficile à refuser.
    Me voilà sur les bancs de Mission High School, à suivre comme une ombre Barbie, une orpheline aussi intrigante que réfractaire à mes charmes.
    Et croyez-moi, survivre dans la jungle du lycée, ce n’est pas de tout repos, même pour un vampire. Surtout pour un vampire... Mais d’elle ou de moi, qui sera le plus toxique ? Présentation éditeur

    J'ai découvert Morgane Caussarieu avec son premier roman Dans les veines, un récit trash, gore et efficace où "les gentils vampires n'existent pas". A l'époque, j'avais fait connaissance avec Gabriel (enfant vampire un peu sadique), Seiko et J-F, des personnages que nous retrouvons ici.

    Autant le dire tout de suite, c'est excellent! J'ai aimé suivre Faruk, et Barbara (alias Barbie qui est loin de vivre un conte de fée), de San Francisco jusqu'en Louisiane. Un petit clin d’œil à l’œuvre d'Anne Rice, on part chasser sur ses terres.
    Vampires, vie au lycée et magie vaudou, fonctionnent à merveille. On découvre le passé complexe des personnages, la trame de fond est costaude, on a de quoi se mettre sous la dent avec ce Rouge Toxic et ces expérimentations pour éradiquer les vampires.
    Une atmosphère tendue, la romance vampirique n'adoucit pas tellement l'ambiance mais on trouve un peu d'humour, à petite dose. Avec le recul, le rassemblement de gothiques dans les toilettes du lycée est assez drôle.

    "Je n'aimais pas la façon dont il prononçait mon surnom. Dans sa bouche, il sonnait vulgaire, un synonyme de "poupée". Et je n'avais rien de l'idiote blonde toujours souriante de Matel®, il allait falloir qu'il se l'enfonce profondément dans le crâne. Le plus en plastique de nous deux, c'était lui, avec son grain de peau trop lisse, sans l'ombre d'un bouton d'acné, et son accoutrement emprunté à un mannequin dans une vitrine". Page 66

    J'apprécie le style de Morgane Caussarieu, ses vampires cruels, parfois en manque d'humanité et ses humains pervers, parfois plus monstrueux que des créatures de la nuit. 
    De l'horreur, des corps qui se vident de leur sang, une histoire familiale glaçante, un bon roman moins éprouvant que le premier qui m'avait malmenée.

    Bien construit, passionnant jusqu'au bout, j’espère qu'on aura l'occasion de retrouver Barbara et Faruk prochainement.

    Un grand merci aux Éditions Actu SF pour ce très bon moment de lecture vampirique que je conseille aux amateurs/amatrices du genre.

    vampires,roman,morgane caussarieu

     Dans les veines

  • Le Seigneur des Anneaux, III. Le Retour du roi

    Imprimer

     Aujourd'hui, on peut trinquer à l'auberge du Poney Fringant, j'ai terminé la lecture de la saga du Seigneur des Anneaux!

    le seigneur des anneaux, bière
    Source : Tolkien Wiki

    Le retour du Roi, tome 3 du "Seigneur des Anneaux", regroupe le Livre V et le Livre VI. Le sixième et dernier livre reprend les "Appendices" de Tolkien (sources, arbres généalogiques, chronologie des Terres Anciennes, annales des Rois, etc.).

    Le seigneur des anneaux, Le retour du roi, J.R.R. Tolkien

    J.R.R. Tolkien

    Gallimard, Collection Folio Junior, 2012 pour la présente édition

    Le royaume de Gondor s'arme contre Sauron, le seigneur des ténèbres, qui veut asservir tous les peuples libres, hommes et elfes, nains et hobbits. Mais la vaillance des soldats de Minas Tirith ne peut rien désormais contre la puissance maléfique de Mordor. Un fragile espoir, toutefois, demeure : le Porteur de l'Anneau, jour après jour, s'approche de la montagne où brûle le feu du destin, seul capable de détruire l'Anneau Unique et de provoquer la chute de Sauron… Présentation éditeur

    le seigneur des anneaux,le retour du roi

    Replonger dans cette saga a vraiment été passionnant avec la bataille épique dans les champs du Pelennor, le siège de Minas Tirith (dans le Gondor), des personnages héroïques : Aragorn qui s'en va prendre le Chemin des Morts accompagné de Legolas, Gimli et de volontaires, Dame Eowyn, prenant part à la bataille, le roi Théoden et son dernier combat...)

    "[...] Théoden ne pouvait être gagné de vitesse. Il paraissait emporté par la folie, ou la fureur des batailles de ses pères courait comme un nouveau feu dans ses veines, et il était porté par Nivacrin comme un dieu de jadis, voire comme Oromë le Grand à la bataille de Valar, quand le monde était jeune. Son bouclier d'or, découvert, brillait telle une image du soleil, et l'herbe flamboyait de vert autour de ses pieds blancs de coursier. Car le matin se levait, le matin et un vent venu de la mer ; les ténèbres se dispersèrent... "page 183

    Sans oublier la bravoure et le courage des hobbits : Frodon et Sam, tentant de se rapprocher de la Montagne du Destin avec un Gollum qui les surveille et un anneau toujours aussi pesant à transporter mais aussi Pippin, accompagnant Gandalf et ensuite au service de Denethor et Merry prêt pour le combat.

    C'est grisant, éprouvant mais toutes les aventures ont une fin et une fois la quête de l'anneau achevée, c'est difficile d'accepter que ce soit et bel et bien terminé.

    Heureusement, ça ne s'arrête pas là, et il est encore temps de porter secours à ceux qui en ont besoin, de se rassembler pour honorer les grands guerriers disparus au combat, de célébrer ceux qui se sont battus jusqu'au bout et qui ont permis d'avoir le dessus sur les terribles forces de Sauron...

    J'ai apprécié qu'on suive les personnages jusqu'à leur retour chez eux. Maintenant, je ne m'attendais pas à cette dernière ruse de Saroumane, dans la Comté.

    Enfin, j'ai pris le temps de découvrir les sources et les différentes chronologies. C'est un peu plus compliqué à lire car c'est une avalanche de lieux, de noms et de dates. Néanmoins, ça permet de se remettre en mémoire ce qui s'est passé avant la quête de l'anneau et l'aventure de Bilbo et même de découvrir ce qui se passe après.
    L'univers est assez complexe à appréhender dans son ensemble et certains détails restent encore un peu nébuleux dans mon esprit.

    D'autres titres de J.R.R. Tolkien m'attendent dans ma Pile A Lire et qui sait dans quelques années, j'aurai sans doute envie de relire cette grande saga et de repartir en Terre du Milieu. ♥

    | ***** |

    challenges,2018,blogosphère,lectures

    "Danse de la joie" pour cette passionnante saga achevée dans le cadre du Challenge d'Acr0.

    Tolkien sur le Livroblog


    Lettres du Père Noël (2010)
    Bilbo le Hobbit (2013)
    ► Roverandom (2015)
    Le Seigneur des Anneaux, I. La communauté de l'anneau (2016)
    Le Seigneur des Anneaux, II. Les Deux tours (2017)

  • Le Seigneur des Anneaux, II. Les Deux Tours

    Imprimer

    L'an dernier à la même époque, je me plongeais dans le premier tome du Seigneur des Anneaux, il est grand temps de reprendre la quête entamée par Frodon, Sam et l'ensemble de la compagnie.

    Le seigneur des anneaux, les deux tours, tome 2, J.R.R. Tolkien

    J.R.R. Tolkien

    Folio Junior, 2013 pour la présente édition

    Attention Spoiler avec ce résumé

    Ce deuxième tome commence de bien triste manière.
    Retenus prisonniers, Merry et Pipin parviennent à échapper aux orques et rejoignent Sylvebarbe et les Ents.
    Quant à Aragorn, Gimli et Legolas, ils vont retrouver Gandalf et participer à une bataille aux côtés du roi Theoden, au Gouffre de Helm avant de rejoindre l'Isengard et la tour d'Orthanc où se trouve Saroumane mais la menace toujours plus grande oblige Gandalf à partir avec Pippin.
    De leur côté, Frodon et Sam poursuivent leur route vers le Mordor avec Gollum sur leurs traces et de nombreux périls en perspective.

    J'ai à nouveau ressenti le plaisir intense d'être captée par l'Aventure avec un grand A: des batailles, de l'action, une lutte pour le bien qui se poursuit malgré les nombreux dangers. L'univers est riche, immersif, tout y est très détaillé.
    J'ai particulièrement apprécié les belles descriptions de la nature avec les Ents. Une certaine nostalgie s'en dégage, de la tristesse aussi.

    "Les Hobbits s'endormirent au son du doux chant de Bregalad, qui semblait lamenter en nombreuses langues la chute des arbres qu'il avait aimé."

    J'aime aussi les chants elfiques, les légendes évoquées, c'est passionnant, épique. Je suis toujours fascinée par la destinée héroïque des personnages, par leur courage. 

    J'ai passé un très bon moment en Terre du Milieu, vivement la suite!

    Mon seul regret, ne pas m'être procurée le tome 2 aux éditions Christian Bourgois. Choisir l'édition jeunesse pour démarrer la saga était rassurant mais maintenant que je suis bien familiarisée avec les lieux, les personnages, et l'histoire, ça n'a plus d'intérêt et mon exemplaire est décevant (coquilles, passages mal imprimés...).

    Tolkien sur le Livroblog

    -> Bilbo le Hobbit
    -> Lettres du Père Noël
    -> Roverandom (lu en 2015)
    -> Le Seigneur des Anneaux, I. La communauté de l'anneau (2016)

    Challenge ABC Imaginaire.jpg

    Challenge ABC Littératures de L'Imaginaire organisé par Mariejuliet sur Livraddict