Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Détective Polar, Thriller & Mysteries

  • Le chat qui avait un don

    Imprimer

    Opération dépoussiérage de billets! Celui-là attendait dans ma boîte depuis 2015 et comme dans trois jours, je vous parle du Chat qui connaissait Shakespeare, et bien c'est l'heure de retrouver Jim Qwilleran et ses chats siamois!

    20150824_144924.jpg

    Lilian Jackson Braun
    10/18, 2008 pour la présente édition

    Jim Qwilleran vit toujours à Pickax avec ses deux chats, il écrit sa chronique deux fois par semaine pour le journal et s'occupe de la vie locale.

    La vie pourrait y être paisible si un meurtre n'avait pas eu lieu et si Poly ne partait pas pour Paris...

    Je n'avais pas lu de romans de Lilian Jackson Braun depuis des années.

    Il n'y a pas vraiment d'enquête, la vie suit son court pour Jim malgré les évènements.

    On y parle bibliothèque, librairie, vie locale avec de nombreux projets pour le comté. Jim a une vie sociale plutôt riche et croise pas mal de monde, c'est une personnalité bien connue dans sa petite ville. L'intérêt de Qwill pour ses chats (Koko et Yom Yom ) est assez amusant, et il observe avec la plus grande attention leur comportement, nous faisant part de ses remarques. C'est vrai qu'ils sont plutôt doués.

    | ***** |

    Le rythme est assez lent. Bien qu'un certain charme se dégage de ce récit, je suis restée un peu à distance. J'ai mis trois étoiles pour l'ambiance que je continue d'apprécier.

    Sharon a aussi partagé son avis sur ce roman.

    Le mois américain, logo

    Le Mois américain est organisé par Titine.

    D'autres histoires de chats?

    Dewey.jpg Patte de velours oeil de lynx, Maria Ernestam, voisins, chats, Je suis un chat, Cobato Tirol, manga,

    Dewey, Vicki Myron
    Patte de velours, oeil de lynx, Maria Ernestam
    Je suis un chat, Cobato Tirol

  • Je ne suis pas coupable

    Imprimer

    Pour le rendez-vous des polars... j'ai choisi une enquête d'Agatha Christie avec Hercule Poirot.

    je ne suis pas coupable,agatha christie,mois anglais,littérature,roman policier

    Agatha Christie

    Le Livre de Poche, 2002

    "Cette petite Mary est une perle ! Un vrai rayon de soleil pour la pauvre Mrs Welman, clouée au lit par la maladie. Mais Mary ne serait-elle qu’une intrigante ? C’est ce que commence à penser la famille de la vieille dame. Et ils n’ont aucune envie de voir leur héritage leur passer sous le nez…" Présentation éditeur. 

    Une vieille dame qui n'en a plus pour longtemps avec un héritage conséquent à la clé, un tube  de comprimés de morphine égaré et deux morts successives qui accusent. Hercule Poirot mène l'enquête à la demande du  Dr Lord.

    Hunterbury Hall, un petit manoir à la campagne...

    Dans la première partie de ce livre, j'ai découvert avec plaisir le cadre de l'histoire, les personnages, les faits tels qu'ils se sont produits et qui désignent la coupable idéale, sans oublier des ragots (héritage oblige) et quelques tasses de thé.

    Dans la seconde, j'ai assisté à l'enquête d'Hercule Poirot, méticuleux, précis: interrogatoires, découvertes de nouvelles preuves pour tenter d’innocenter Miss Elinor, jusqu'au jugement final où la vérité est révélée.
    La narration est parfois entrecoupée de quelques échanges épistolaires sympathiques. J'ai trouvé l'ensemble bien rythmé, sans longueur

    Intrigues efficaces, du suspense et jusqu'au bout des personnages que j'ai suspectés, les uns après les autres, même les plus attachants. J'ai envisagé tous les scénarios possibles. En fin de compte, j'étais loin de la vérité, comme souvent.

    je ne suis pas coupable,agatha christie,mois anglais,littérature,roman policier

    Malgré mon manque de discernement, (je ne ferais pas une bonne détective), j'ai beaucoup apprécié ce moment de lecture.


    Lu dans le cadre du Mois Anglais organisé par Lou, Titine et Cryssilda
    Mois anglais.jpg

  • Un Noël à Kanpur

    Imprimer

    Noël est passé et les billets en retard continuent d'affluer!
    Au premier abord, ce roman m'a un peu glissé des mains, mais j'ai ensuite pris le temps de le découvrir, oubliant l'ambiance de Noël, pour me projeter dans ce contexte particulier.

    Un Noël à Kanpur.JPG

    Anne Perry

    10/18, 2004, 2014 pour la présente édition

    158 pages

    Inde Britannique 1857,
    Quelques semaines avant Noël, le lieutenant Narraway est chargé d'une affaire difficile: Défendre un homme, dans le cadre d'un procès qui évoque des choses terriblement douloureuses.  
    Le suspect, John Tallis, est un infirmier suspecté d'avoir aidé un soldat à s'enfuir: un traître ayant tué un garde et détenant de précieuses informations. 
    Des faits qui accusent, sans véritables preuves, le jugement doit être rendu avant Noël. Ce sera la peine de mort si rien de nouveau n'est révélé. Une course infernale démarre pour tenter de trouver d'autres éléments, car le doute s'est installé.

    En effet, lors de ma première tentative de lecture, je n'étais pas vraiment entrée dans l'histoire, l'aspect militaire très présent m'avait déconcertée, m'attendant à quelque chose de plus léger. En connaissance de cause, je l'ai repris quelques semaines plus tard et je me suis finalement bien intéressée à l'histoire que nous raconte Anne Perry.

    L'ambiance de Noël est pesante, ternie par les évènements dramatiques, les massacres et autres atrocités commises. Le contexte historique est intéressant mais peu détaillé même si on comprend la complexité du conflit à ce moment là, en Inde.
    Ce qui rend la lecture un peu laborieuse c'est ce flot de tristesse et de souffrances endurées qui pèse un peu sur le lecteur ou la lectrice.

    Si on pouvait reprocher à Anne Perry  de mettre ses enquêtes au second plan dans certaines de ses mystères de Noël, ce n'est pas le cas ici. La résolution de l'affaire est primordiale. La vie d'un homme est en jeu et une tension bien palpable s'installe dés le départ  s'intensifiant au fil du procès.

    Anne Perry, Un Noël à Kanpur, roman policier,
    Seul petit reproche, une fin un peu expéditive qui ne nous permet pas de vraiment découvrir la manière dont les familles vont fêter Noël. Il faut se contenter de quelques miettes ici où là. On ne peut pas tout avoir, le suspense, l'ambiance de Noël! J'ai tout de même apprécié cette lecture bien que le côté festif soit évidemment très limité.

    anne perry,un noël à kanpur,mystère de noël,enquête

    Un petit logo pour les romans qui se passent en Inde, d'auteurs indiens ou étrangers et pour les romans d'auteurs indiens qui se passent à l'étranger. J'ai toujours une grande attirance pour la culture de ce pays.

    Source logo: Inde, Photographies Laurence Mouton et Sergio Ramazotti, Textes Catherine Bourzat

  • Millénium -1

    Imprimer

    Millénium.jpg

    Photo prise pendant le Week-end à 1000

    Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

    Stieg Larsson

    Millénium est le premier livre pioché dans ma Book Jar.

    Ancien rédacteur de Millenium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans.
    Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires.

    Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier.

    Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers, lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire.

    Présentation éditeur Actes Sud, 2006

    Un roman dense, que je n'ai pas lu d'une traite mais qui m'a entraînée au bout des 575 pages, sans grosse difficulté. Je n'ai pas trouvé de longueurs, même quand l'auteur nous parlé d'économie d'entreprise, de corruption et de finance. Au contraire, c'est assez intéressant et j'ai trouvé que ça se fondait plutôt bien dans l'histoire.

    Du côté des personnages, je me suis attachée à Lisbeth Salander, pro en recherche d'informations avec des méthodes bien personnelles, peu concernée par les conventions sociales et totalement "space". Elle va s'associer à Mikael pour élucider le mystère de la disparition d'Harriet Vanger, ce qui donne un duo d'enquêteurs assez surprenant.

    On trouve dans ce livre quelques scènes assez musclées, en matière de violence sexuelle, d'ailleurs à la fin de chaque grande partie du roman, on retrouve une petite phrase indiquant en pourcentage les violences faites aux femmes en Suède.
    Et puis, l'intrigue ne nous  laisse pas non plus en paix, une fois la vérité révélée.
    Ces psychopathes font vraiment très peur, prenant l'apparence de personnes respectable. Ceux qui détiennent un peu d'autorité sont encore plus effrayants, ça fait froid dans le dos. Je pense au second tuteur de Lisbeth.  Brrr...

    De plus, ces révélations finales me sont tombées dessus brutalement, je ne m'attendais pas à ce que l'étau se resserre de cette manière, aussi soudainement et que le danger soit si proche. Je suis un peu naïve par moment.

    Une dénouement très réussi, une enquête passionnante et une histoire qui m'a captivée du début à la fin.

    Je suis contente d'avoir découvert ce roman suédois. Je ne pense pas me précipiter sur la suite, ce n'est pas non plus la maxi effervescence et je ne l'ai pas dans ma PAL, mais je la lirai avec plaisir quand je me la serai procurée.

    A lire.jpg

    logofindeserie.png

    Et une nouvelle série pour le Challenge d'Acr0. Heureusement, ce n'est pas une trop grosse série puisqu'il s'agit d'une trilogie.  

  • Fétiches

    Imprimer

    Fétiches.JPG

    Mo Hayder, écrivain britannique.

    Un grand merci à Audiolib pour cette découverte.

    Et si la folie était ce qu’on pouvait leur souhaiter de mieux ?

    Les patients de l’établissement psychiatrique de Beachway sont très sensibles à la suggestion. Aussi, lorsque plusieurs malades se livrent à des actes d’automutilation, et que l’un d’entre eux va jusqu’à se donner la mort, le fantôme de « la Maude », une infirmière sadique, ressurgit du passé.

    Face à cette psychose collective, AJ, l’infirmier psychiatre en chef, demande à l’inspecteur Jack Caffery d’enquêter. Il soupçonne l’un de ses patients récemment libéré, Isaac Handel, un parricide amateur de poupées vaudou, d’être le responsable de l’hystérie collective…

    Résumé éditeur

    Je n'avais encore jamais lu de romans de Mo Hayder, c'est donc une découverte et, j'ai de la chance, elle est plutôt réussie. J'ai passé de bons moments à écouter ce livre audio (environ 12 heures d'écoute), lu par François Hatt.

    Je n'ai pas vu le temps passer, captivée par l'histoire. Du suspense, des personnages intéressants et cette rumeur de fantôme "La Maude" prenant de l'ampleur, bref je n'ai ressenti aucune longueur. Au contraire, j'étais pressée à chaque fois de reprendre là où je m'étais arrêtée.

    D'un côté, les affaires d'AJ à l'hôpital, les patients (Mère Monstre, Zelda, Isaac...), quelques collègues, Mélanie, sa supérieure, sa vie privée aussi, de l'autre Jack Caffery  inspecteur de police, couvrant sa collègue de travail, Fléa et menant l'enquête à la demande d'AJ. L'alternance des deux intrigues ne m'a pas dérangée mais la seconde m'a moins passionnée.

    Une ambiance particulière qui s'installe dés le départ, me faisant un peu fait penser à celle de Shutter Island, en moins pesante tout de même, bien que certains passages soient assez terrifiants.

    Finalement, j'apprécie de plus en plus, ces intrigues un peu fantastiques en apparence qui finissent pas se rationaliser d'une manière ou d'une autre. Je m'attendais un peu à ce genre de dénouement, mais j'ai quand même ressenti l'effet de surprise et les quelques frissons qui vont avec.

    fétiches,mo hayder,audiolib

    Un thriller efficace, divertissant, avec des personnages attachants, j'ai bien envie de poursuivre avec d'autres affaires de l'inspecteur Jack Caffery.

    J'apprécie de plus en plus les livres audio et vous? 

  • Un intérêt particulier pour les morts

    Imprimer

    Aujourd'hui il s'agit d'un roman 100% Lou: offert par Lou et lu avec Lou dans le cadre d'une lecture commune. :)

    Un intérêt particulier pour les morts, Ann Granger, roman, victorien, challenge british mysteries

    Ann Granger

    Grands détectives, 10/18, 2006, 2013

    Série "Lizzie Martin"

    379 pages

    Londres, 1864. Lizzie Martin accepte un emploi auprès d'une riche veuve dont la précédente dame de compagnie s'est enfuie avec un inconnu. Mais quand le corps de la jeune fille est retrouvé dans le chantier de la gare St Pancras, Lizzie décide de mener sa propre enquête. Elle pourra compter sur l'aide d'un ami d'enfance devenu inspecteur, Benjamin Ross, pour découvrir la vérité sur la mort de cette femme... dont le sort semble étroitement lié au sien. 4ème de couverture

    J'ai beaucoup apprécié l'histoire de cette jeune femme venue du Derbyshire, après la mort de son père (médecin de profession), qui découvre la vie londonienne, les mondanités et certains aspects pas très reluisants de la société victorienne. Certains personnages ne sont pas épargnés: Derrière les bonnes manières de l'époque, se cachent parfois de sinistres méfaits, la peur d'être montré du doigt, de perdre sa réputation. Les femmes doivent rester à leur place, les pauvre aussi, une place bien réductrice et c'est dans cette atmosphère, que l'enquête sur la mort de Madeleine Hexham va avoir lieu. 

    Lizzie Martin, elle n'a pas l'intention de passer ses journée à coudre et à jouer au whist, un peu comme Charlotte qui assiste l'inspecteur Pitt dans les romans d'Anne Perry. La condition sociale différenciant tout de même les deux héroïnes: Lizzie n'ayant plus vraiment de famille et aucun héritage, Charlotte étant membre d'une famille respectée, mais toutes deux ont du caractère, un esprit vif et libre qui les rend finalement très attachantes.

    L'enquête du côté de Scotland Yard est assez captivante, bien qu'elle progresse assez lentement. Néanmoins, j'ai trouvé beaucoup de suspense, jusqu'au bout. Suivre l'inspecteur Benjamin Ross se révèle aussi très plaisant, que ce soit dans le feu de l'action, dans ses souvenirs ou même à la morgue.

    L'écriture est agréable, les personnages sont donc dignes d'intérêt, les liens les reliant semblent tout à fait naturels.  Bref, tout s'enchaîne à merveille avec parfois un brin d'humour et un soupçon d'intrigue sentimentale. N'oublions pas que la question du mariage reste cruciale à l'époque victorienne.

    un intérêt particulier pour les morts,ann granger,roman,victorien,challenge british mysteries

    Un très bon moment de lecture avec cette enquête, merci Lou pour cette découverte fort sympathique.

    un intérêt particulier pour les morts,ann granger,roman,victorien,challenge british mysteries

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Le Spectacle de Noël

    Imprimer

    Le spectacle de noËl.JPG
    Anne Perry

    10/18, Grands Détectives

    2013

    Caroline et Joshua Fielding sont invités à Whitby, chez les Netheridge pour monter une pièce tirée du roman: Dracula de Bram Stoker. La jeune Alice Netheridge, à l'origine de cette création originale, espère voir sa pièce jouée le lendemain de Noël, mais la tempête de neige va retenir tout le monde prisonnier, amenant un mystérieux inconnu, à trouver refuge chez eux: l'énigmatique Mr Ballin, une aide précieuse pour la pièce, qui semble très bien connaître Dracula, et la manière de provoquer la peur sur scène...

    J'ai bien apprécié cette lecture, l'ambiance qui règne dans la demeure des Netheridge, les tensions entre Alice passionnée par le théâtre et son prétendant Douglas, le personnage d'Eliza (Netheridge) obligée de supporter une décoration d'intérieure héritée de sa belle-mère, la mise en scène de la pièce qui s'annonce bien difficile avec des acteurs peu motivés, les réflexions autour de Dracula et puis Caroline (la mère de Charlotte Pitt) qui va prendre l'enquête en main...

    Du suspense, finalement comme d'habitude, je n'ai rien vu venir. L'atmosphère était propice à l'apparition d'un vampire, bien que je sache qu'il n'y aurait aucun élément fantastique de ce genre. J'ai donc été assez surprise par le déroulement de l'histoire, par le fait que l'évènement tragique tant attendu, ne survienne que tardivement et par cette affaire si vite résolue.

    le spectacle de noël,anne perry,roman
    L'ambiance de Noël, elle n'est pas tout à fait au rendez-vous:

    "Personne n'avait le cœur de sortir les couronnes de houx et de lierre, les rubans écarlates ou les décorations habituelles. Le temps avait empêché la livraison du sapin qu'ils avaient prévu. Ce serait un sombre Noël dépourvu de tout ornement." (p172).

    Je m'étais déjà bien divertie avec La Révélation de Noël, ça me donne envie de poursuivre la découverte des contes de Noël, d'Anne Perry. J'ai passé un bon moment.


    Noël, Challenges,


    Il était une fois Noël, organisé par Samarian, Petit-Speculoos & Chicky Poo

    noël,challenges

    Christmas Time organisé par MyaRosa

    British mysteries.jpg

    Détectives Lou et Hilde en action!

  • Le crime d'Halloween

    Imprimer

    Le crime d'halloween.jpg

    Lors d'une fête d'Halloween, à Woodleigh Common (pas très loin de Londres), une jeune fille de treize ans, Joyce, se vante d'avoir assisté à un meurtre. Un peu plus tard, elle est retrouvée morte dans la bibliothèque de Mrs Drake, noyée dans la bassine d'eau prévue pour la pêche aux pommes.
    Mrs Olivers présente à la petite fête, appelle son ami, Hercule Poirot qui se rend aussitôt dans la petite bourgade pour tenter de trouver l'assassin et les raisons de ce meurtre.

    Ce n'est peut-être pas uns scoop exceptionnel, mais il s'agit de  mon premier roman d'Agatha Christie et je suis plutôt contente car j'ai apprécié cette lecture so british, avec son thé, ses scones et ses canapés au concombre.

    En ce qui concerne l'ambiance d'Halloween, les citrouilles sont surtout présentes au début du roman avec cette "soirée enfantine" d’organisée, et les diverses activités prévues à l'occasion, dont le fameux jeu de la pêche aux pommes tournant au macabre, le concours de manches à balai décorés, le Snapdragon...

    "[...] Je n'ai jamais très bien compris: quelle est la différence entre une citrouille, un potiron et une courge?"

    Une fois la fête passée, on range les citrouilles et place à l'enquête tout à fait sérieuse, qui va nous envoyer sur différentes pistes. Hercule Poirot retrouve sur place un ami: le superintendant Spence, bien placé pour lui fournir des informations et les témoignages se multiplient, faisant apparaître les liens entre les différents personnages et nous rapprochant de la vérité.
    L’œuvre d'un déséquilibré, c'est ce que tout le monde a envie de croire dans la petite communauté de Woodleigh Common, mais tous les secrets n'ont pas encore été révélés. Malgré quelques évidences, des soupçons parfois injustifiés (mes talents de détective étant parfois un peu faibles), j'ai été assez surprise par le dénouement.

    Le crime d'Halloween, Agatha, Christie, Challenge Halloween, challenge british mysteries

    J'ai trouvé cette lecture très agréable et je pense me laisser tenter prochainement par d'autres enquêtes d'Agatha Christie.

    En avez-vous à me conseiller?

    Le crime d'Halloween, Agatha, Christie, Challenge Halloween, challenge british mysteries

    halloween,livre,recettes,décoration,bricolages

    Chez Lou et Hilde
    Gardiennes de l'esprit d'Halloween

  • L'hôtel hanté

    Imprimer
    Photo 186.jpg

    Wilkie Collins

    Collection La crème du crime

    Sol 90 Publishing pour Ouest-France

    Londres, en 1860, la comtesse Narona est sur le point d'épouser Lord Montbarry, anciennement engagé à Agnès Lockwood. Quelques mois plus tard, le Lord meurt brutalement dans sa demeure à Venise, son courrier disparaît et le palais est transformé en hôtel de luxe mais des phénomènes étranges se produisent dans certaines chambres et la vérité n'est pas loin d'être découverte.

    Ma première rencontre avec Wilkie Collins s'est bien passée!

    Il s'agit d'une histoire de famille avec une galerie de personnages assez importante. J'ai eu quelques difficultés à me souvenir de tout le monde, mais ça n'a pas dérangé le bon déroulement de ma lecture.

     Mon inquiétude principale concernait le style narratif de ce roman et je n'ai eu aucun mal à m'y habituer. C'est plaisant à lire, bien que ce soit assez lent et les courts chapitres s'enchaînent sans difficulté.

    wilkie collins,littérature,crème anglaise

    L'ambiance est particulière, parfois à la frontière du surnaturel. Le suspense s'intensifie à l'approche du dénouement avec angoisse et horreur. On sait que quelque chose va se produire mais ça reste bien mystérieux jusqu'au bout et tant mieux!

    Une découverte qui ne manque pas d'intérêt.


    wilkie collins,littérature,crème anglaise

    Le deuxième dimanche du mois, c'est Victorien! chez Arieste

    wilkie collins,littérature,crème anglaise

     Détectives Lou et Hilde en action!

  • L’Étrangleur de Cater Street

    Imprimer

    L'étrangleur de Cater Street.jpgAnne Perry

    10/18 - Grands Détectives

    1979 - 1997

    Lu dans le cadre d'une LC organisée par Bianca

     avec Claire, Lou, Virgule et Céline

    Merci Aymeline de me l'avoir prêté.


    "Suffragette avant l'heure, la téméraire Charlotte Ellison n'aime ni l'étiquette ni le badinage des jeunes filles bien nées. Dévorant en cachette les faits-divers des journaux, sa curiosité la mêlera à une affaire des plus périlleuses, aux côtés du séduisant inspecteur Pitt de Scotland Yard. Dans le Londres des années 1880, le danger guette et les femmes en sont souvent la proie..." 4ème de couv'

    Entrons dans le salon de la famille Ellison: Mr et Mme Ellison (Edward et Caroline), Sarah, leur fille aînée mariée à Dominic, Charlotte la cadette, occupée à lire le journal, Emily la benjamine, perdue dans ses pensées et peut-être même la mère d'Edward. Si vous vous voulez, on a le temps de prendre le thé avant le prochain meurtre!


    J'ai fait la connaissance de Charlotte et de l'inspecteur Pitt, dans Le Mystère de Callander Square (enquête n° 2), que j'avais lue et appréciée il y a quelques années, mais avec l'évaporation des souvenirs, il n'en reste malheureusement pas grand chose. C'est un peu comme si j'avais démarré une nouvelle série et il  m'a bien fallu une centaine de pages avant d'accrocher, car ça démarre très lentement ou alors c'est une idée de moi. En tout cas, j'ai eu un mal fou à entrer dans l'histoire.

    Heureusement, ça n'a pas duré. J'ai vite été gagnée par l'atmosphère lourde qui s'installe progressivement dans la demeure familiale, par ce climat de suspicion qui gagne petit à petit chaque membre de cette famille, tournant à la paranoïa, et captivée aussi par les secrets révélés. Une écriture efficace, qui entretient à merveille le mystère et laisse planer quelques intrigues amoureuses. 

    Néanmoins, j'ai été assez étonnée du mépris affiché pour l'inspecteur, du poids des conventions sociales et des rôles attribués aux femmes. Heureusement que Charlotte est là pour bousculer les normes, parce que je me suis sentie étouffer dans cette société victorienne, religieuse et si soucieuse des apparences. Je ne me souviens pas que ça m'ait autant agacée dans mes autres lectures victoriennes.

    Enfin, le dénouement ne m'a pas tellement surprise, j'avais repéré deux suspects potentiels dés le départ et j'avoue que pour une fois, je ne suis pas tombée loin de la vérité. Le dernier meurtre commis m'a quand même secouée, avec une petite dose d'angoisse à la fin. 

    Un agréable moment de lecture, même si ça démarre lentement, des personnages qu'on a envie de suivre et un nouveau mystère de résolu.

    Je serais ravie de lire d'autres enquêtes d'Anne Perry.

    british mysteries5.jpg

    Anne Perry, Lecture commune, L'étrangleur de Cater Street,

    Autre lecture d'Anne Perry: La Révélation de Noël.

    Enregistrer