Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Citations, extraits

  • Extrait(s) et Citation(s) à partager #1

    Imprimer

    citations,extrait

    Quand les mots ensorcellent, touchent ou déclenchent un fou rire en une ou plusieurs phrases...
    Je les note parfois sur des carnets ou je laisse des post-it à l'intérieur des livres pour les retrouver plus tard.

    Est-ce que vous les notez aussi?

    "Arrête avec tes mensonges", Philippe Besson, roman

    "Arrête avec tes mensonges"

    Philippe Besson
    Julliard, 2017

    -> Évocation d'un amour impossible. Les mots sont terriblement justes, précis, c'est un très bel extrait, découvert il y a quelques heures seulement. J'espère que vous l'apprécierez aussi.

    « Je suis dans ce désir à sens unique. Dans cet élan voué à demeurer inabouti. Dans cet amour non partagé.
    Je le sens, ce désir, il fourmille dans mon ventre, parcourt mon échine. Mais je dois en permanence le contenir, le comprimer afin qu'il ne saute pas aux yeux des autres. Car j'ai déjà compris que le désir est visible.
    L'élan aussi, je le sens. Je devine un mouvement, une trajectoire, quelque chose qui me porte vers lui, qui me ramène à lui, tout le temps. Mais il me faut rester immobile. Me retenir.

    Le sentiment amoureux, il me transporte, il me rend heureux. Mais il me brûle aussi, il m'est douloureux, comme sont douloureuses toutes les amours impossibles.

    Car de cette impossibilité, j'ai une conscience aiguë.
    La difficulté, on peut s'en accommoder ; on déploie des efforts, des ruses, on tente de séduire, on se fait beau dans l'espoir de la vaincre. Mais l'impossibilité, par essence, porte en soi notre défaite. » Page 32

    La femme de hasard.jpg

    La femme de hasard

    Jonathan Coe

    -> J'ai retrouvé cette citation de Jonathan Coe, qui m'avait amusée à l'époque bien que le roman ne m'ait pas laissé de grands souvenirs.

    « Et pourtant, de ce malentendu était né un lien entre eux, et, chez Maria en tout cas, de ce lien étaient né les prémices d’une attirance et d’une admiration si forte qu’elles ne tardèrent pas à dominer sa vie et devenir une source d’emmerdements. »

     
     

    Le verbe aimer est parfois bien compliqué à conjuguer. Difficile de ne pas y songer aujourd'hui, et petite pensée pour ceux et celles qui se débattent avec cette fichue conjugaison.