Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Films, séries, émissions

  • Soirée cinéma #4

    Imprimer

    Il y a quinze jours,  j'ai regardé Chopsticks, un film Netflix de Sachin Yardi sorti en 2019, avec Mithila Palkar, Abhay Deol, Vijay Raazn.

    Chopsticks, film, film indien, netflix

    Nirma, une jeune femme un peu naïve se fait voler sa voiture toute neuve à Mumbay. Au commissariat, peu d'espoir que son véhicule soit retrouvé, néanmoins, un homme lui fournit les coordonnées d'"Artist", un sacré personnage, qui pourrait bien l'aider.

    C'est une comédie légère et drôle! Ici pas de danses Bollywood, ni de chants qui accompagnent mais une bande-son agréable et dépaysante!

    On découvre l'histoire d'une jeune femme qui va prendre confiance en elle dans sa vie privée et professionnelle, (Nirma est guide touristique en mandarin), grâce à sa rencontre avec "Arstist", un voleur passionné de cuisine. Les personnages sont attachants et assez naturels dans l'ensemble. Le chef de gang avec son bouc m'a amusée. L'humour est au rendez-vous et c'est assez rythmé.

    Chopsticks, film, Netflix, film indien, les étapes indiennes
    Message de pensée positive diffusé dans la voiture de Nirma où le bouc s'est installé!

    On y dénonce aussi les touristes venus visiter le bidonville de Dharavi après la sortie du film Slumdog Millionaire, le travail des enfants et l'inaction de la police entre autre.

    Un film bien sympathique à découvrir!

    étapes indiennes, inde, lectures

    Les Étapes indiennes

    Étape N°8 : Cinéma et séries
    Pour en savoir plus sur ces étapes

  • Soirée cinéma et séries indiennes #3

    Imprimer

    La semaine dernière, je me suis laissée tenter par le premier épisode de la Saison 1 du Seigneur de Bombay / Sacred Games.

    Le seigneur de Bombay, série Netflix
    ÉPISODE 1

    "Un policier honnête tente à tout prix de sauver Mumbai d'un cataclysme certain avec l'aide d'un chef de gang avec qui il a un passé commun." Pitch Netflix

    Producteur : Vikramaditya Motwane  / Avec : Saif Ali Khan, Nawazuddin Siddiqui, Pankaj Tripathi

    Série policière indienne adaptée du roman de Vikram Chandra

    Un premier épisode sombre et assez violent, avec des passages sanglants, âmes sensibles s'abstenir! L'intrigue est prenante, Sartaj Singh nous embarque dans une course poursuite dans les rues de Mumbai, au téléphone avec un homme qui le met au défi de sauver la ville en vingt-cinq jours.

    Un début de série rythmé qui donne envie de découvrir la suite.

    Hier soir, je me suis laissée tenter par un film beaucoup plus léger : Queen de Vikas Bahl avec Kangana Ranaut, Rajkummar Rao, Lisa Haydon.

    Queen, film indien
    Deux jours avant le mariage, Vijay met fin à sa relation avec Rani. Désemparée, elle décide de partir seule faire le voyage de noce qui était prévu à Paris et Amsterdam.

    Le début est distrayant  la musique plutôt sympa mais dés l'arrivée de Rani à Paris, les clichés s'enchaînent.  C'est bien lourd et ça m'a vraiment déçue et ennuyée. Certains passages sont drôles, la naïveté de Rani parfois touchante mais certains passages sont tellement exagérés, ça gâche le plaisir.

    Au final, on est content de voir Rani prendre sa vie en main, mais ça s'arrête là. Un film un peu décevant à mon goût.

    étapes indiennes, inde, lectures

    Les Étapes indiennes

    Étape N°8 : Cinéma et séries
    Pour en savoir plus sur ces étapes

  • Soirée cinéma et séries indiennes #2

    Imprimer

    Hier soir, j'ai vu MONSIEUR, un film de Rohena Gera avec Tillotama Shome et Vivek Gomber, sorti dans les salles en décembre 2018, emprunté à la Médiathèque.

    monsieur,rohena gera,film,inde,étapes indiennes

    Durée : 1h39

    -> 4 prix et 4 nominations dans les festivals pour le film "Monsieur".

    Ratna est originaire d'un petite village, son rêve est de devenir couturière et d'intégrer le monde de la mode. Elle aide financièrement sa soeur à poursuivre ses études et travaille comme servante à Bombay chez un riche jeune homme, Ashwin, de retour en Inde, après avoir vécu plusieurs années aux États-Unis. Il est sur le point de se marier mais tout ne va pas se passer comme prévu.

    Un film assez lent mais beau et émouvant. Il dénonce en effet le système des castes, évoque le poids des traditions qui pèse sur les épaules de Ratna et encore sur celles d'un certain nombre de femmes indiennes avec des conséquences terribles, si elles ne respectent pas les règles.

    Beaucoup de subtilité et de sensibilité dans la manière de jouer des deux comédiens. Les sentiment sont enfouis, rien d'extravagant, tout en douceur, en attentions, en regards échangés dans l'appartement lorsque Ratna lui sert son repas ou à boire par exemple. Beaucoup de délicatesse, de lenteur aussi dans le rapprochement des deux personnages, à travers leurs échanges, c'est très touchant. Monsieur est un homme attentionné, prévenant, sensible, il a un certain charme.

    La musique est agréable et rythme un peu le film!  Les vues de la villes de Bombay sur le toit de l'immeuble sont superbes.
    Un film à voir!

    Un autre avis chez Véronique-Atasi

    La Bande- Annonce

    étapes indiennes, inde, lectures

    Les Étapes indiennes

    Étape N°8 : Cinéma et séries
    Pour en savoir plus sur ces étapes

  • Soirée cinéma et séries indiennes #1

    Imprimer

    Hier soir, je me suis installée confortablement sur mon canapé rempli de coussins pour ma première soirée indienne de l'année! J'ai d'abord fait une recherche de programmes sur l'application Canal+, mais n'ai rien trouvé qui pouvait convenir.

    J'ai ensuite ouvert Netflix, qui propose quelques films et séries indiennes. L'an dernier, j'ai visionné une mini série que j'avais beaucoup apprécié : La Sélection et le film : Like Stars on earth dont je vous parlerai un peu plus tard.

    Rachel a évoqué la série Sacred Games (Le Seigneur de Bombay). Je note pour plus tard sachant que le livre le pavé de Vikram Chandra se trouve dans ma Pile A Lire!

    Enfin, hier soir, j'ai d'abord découvert une série jeunesse Bheem Bam Boum Divali! C'est l'histoire d'un bébé indien curieux, doté de certains pouvoirs qui découvre le monde.

    Bheem Bam Boum, série, Netflix

    J'ai visionné six épisodes : les trois épisodes de la série spéciale Divali et les trois premiers de la Saison 1.

    Chaque épisode dure environ six minutes! J'ai franchement craqué pour les dessins colorés, les expressions du bébé, la musique, les sons, l'ambiance indienne, c'est mignon comme tout et très soigné. Je vous invite vraiment à découvrir. Je posterai des extraits sur le groupe Facebook.

    Les petites histoires du bébé sont amusantes et rythmées! Une série familiale pour les mini-lutins!

    Bheem Bam Boum, série, Netflix, photos

    Ensuite, j'ai vu le film Dhanak (2015, première sortie en 2016), réalisé par Nagesh Kukunoor.

    Dhanak.jpg

    L'histoire : Depuis la mort de leur parents, Pari veille sur son frère Chotu qui est aveugle. Ensemble ils vont  traverser une partie du Rajasthan, pour tenter de voir le grand acteur Shah Rukh Kahn, qui doit tourner à Jaisalmer, persuadés que ce dernier pourrait aider Chotu à retrouver la vue. A pieds, en bus, de rencontres en rencontres, les deux enfants vont vivre une véritable aventure.

    J'ai aimé découvrir les paysages désertiques du Rajasthan, la musique et les chants. De l'humour, de la bonne humeur contagieuse, des personnages chaleureux et des messages positifs transmis : magie, espoir et bienveillance.

    Les deux enfants sont touchants et très attachants. Un détail, les tenues de la jeune actrice Hetal Gada sont superbes.

     Un film émouvant, qui fait du bien et une très belle découvertes. J'ai passé une excellente soirée.

    étapes indiennes, inde, lecturesChallenge Feel Good, saison 2, Soukee

    Étape N°7 : Jeunesse indienne

    Étape N°8 : Cinéma et séries
    Pour en savoir plus sur ces étapes

    Challenge Feel Good de Soukee
    Soirée indienne feel good, humour et bonne humeur.

    Source image : Netflix

  • The Haunting of Hill House

    Imprimer

    Je me suis installée quelques jours à Hill House, dans ce très beau manoir hanté!

    The Haunting of Hill House, Netflix, série, horreur

    Série Netflix adaptée du roman de Shirley Jackson 

    drapeau américain, Halloween

    Mike Flanagan : réalisateur , producteur, scénariste, monteur américain, originaire de Salem. Il a réalisé Pas un bruit ou Ouija les origines en 2016.

    Saison 1 : 10 épisodes

    La saison 2 est annoncée pour 2020.

    The Haunting of Hill House, Netflix, série, horreur

    Synopsis : Le manoir de Hill House, une magnifique demeure où Hugh et Olivia ont décidé de s'installer avec leurs cinq enfants afin de la retaper et de la revendre mais d'étranges évènements se produisent, les travaux de rénovation s'éternisent, et la santé d'Olivia semble se dégrader au fil du temps.

    Des années plus tard, l'emprise de cette maison semble toujours affecter la famille. Un drame va les réunir et les pousser à affronter leurs fantômes et leurs peurs.

    J'ai dévoré les dix épisodes en quelques jours seulement. J'ai particulièrement aimé l'atmosphère du manoir. On a une belle mise en scène et les décors sont superbes.
    Je me suis attachée à cette famille, à ses personnages enfants et adultes dont la psychologie est assez développée. 

    Les flash-back sont nombreux ainsi que les fantômes en arrière-plan. Les différents éléments s'assemblent au fil des épisodes mais certains mystères ne sont révélés qu'au dernier moment. J'ai d'ailleurs trouvé que c'était un peu long sur la fin.

    Il y a juste ce qu'il faut de frissons et de moments de terreur à mon goût, quelques "jump scare" (saut de peur) au programme mais rien d'horriblement effrayant. J'ai lu des commentaires de personnes un peu frustrées.

    The Haunting of Hill House, Netflix, série, horreur

    Une série que je compte bien poursuivre.

    halloween,livres,lecture,challenge halloween 2019

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même

  • The Worst Witch

    Imprimer

     Aujourd'hui, on sort du cimetière, je vous emmène dans une école de magie et de sorcellerie.

    Amandine Malabul, série, netflix, sorcière, jeunesse

    Série Netflix

    Titre original : The Worst Witch
    VF : Amandine Malabul Sorcière Maladroite

    Basés sur les romans de Jill Murphy

    2017

    7 ans et +

    A regarder en VO! J'ai même laissé les sous-titres anglais.

    Mildred Hubble découvre par hasard l'existence de l'école de magie dirigée par Miss Cackle. Bien qu'elle n'ait aucune connaissance en sorcellerie, elle va suivre les cours de première année, et révéler ses dons pour les catastrophes! Heureusement son courage et son sens de l'amitié et de la loyauté lui épargneront l'expulsion à maintes reprises! 

    Amandine Malabul, série, netflix, sorcières, jeunesse

    Une partie de l'équipe enseignante, le premier jour, regardant les élèves arriver sur leur balai. De gauche à droite : la terrible Miss Hardbroom, la directrice Miss Cackle et la professeure de chant, Miss Bat qui s'endort assez fréquemment.

    J'ai trouvé amusant de suivre les aventures de ces jeunes sorcières dans leur école. C'est assez enfantin (en VF, je n'aurais pas pu regarder) et bien que je ne sois absolument pas la cible, je continue de suivre cette série. C'est parfait pour me distraire le soir quand je suis un peu fatiguée.

    Amandine Malabul, série, netflix, sorcières, jeunesse

    Enid, Mildred & Maud

    Je me suis attachée aux personnages, enfants et professeurs! J'adore le sourire et la gestuelle un peu crispée de Miss Hardbroom. Les petites sorcières sont sympathiques comme tout. Même Ethel Hallow la rivale de Mildred est un peu plus complexe qu'elle n'y paraît.

    Les petites intrigues à se mettre sous la dent ont quand même capté mon intérêt notamment avec la soeur jumelle de la directrice : Agatha, l'apparition d'une mystérieuse pierre dans la saison 2.
    Au moment où je vous parle, Miss Cackle est convoquée devant le grand conseil et sa place de directrice est menacée.
    Je ne reviendrai pas sur le nombre de fois où Mildred a failli être renvoyée.

    Les effets spéciaux sont parfois terrifiants mais ça renforce le côté humoristique de la série!

    Enfin, j'aime bien le fonctionnement de l'école, les cours de potion, de chant, de vol, la présence des familiers,  sans oublier les ateliers un peu particuliers de Miss Mould!

    Amandine Malabul, série, netflix, sorcières, jeunesse

    Trois élèves de 1ère année que l'on suit dans la saison 2

    Une série drôle et agréable à regarder, que j'espère suivre encore un petit moment!

    Chicky Poo avait évoqué cette série l'an dernier! J'ai aussi lu le premier tome de la série, en 2010.

    Challenge Halloween 2018, Halloween, logo

  • SOS Fantômes (2016)

    Imprimer

     Aujourd'hui, on part chasser les fantômes à New York!

    SOS Fantômes, film, 2016, fantômes

    Un film de Paul Feig avec Melissa McCarthy, Kristen Wiig, Kate McKinnon, Leslie Jones, Chris Hemsworth, Bill Murray, Andy Garcia, Cecily Strong, Nate Corddry, Charles Dance, Ed Begley Jr, Dan Aykroyd

    "Erin et Abby écrivent ensemble un livre sur des phénomènes paranormaux. Mais l'ouvrage n'a aucun succès. Des années plus tard, elles sont confrontées à un fantôme. Elles décident alors de monter une agence spécialisée et de développer des armes pour lutter contre l'invasion d'esprits qui se prépare... " Synopsis My Canal +

    SOS Fantômes, film, 2016, fantômes

    Aldridge manor, fantôme inside!

    J'ai bien aimé la petite introduction au manoir qui nous plonge directement dans l'ambiance! Je ne me lasse pas du générique, j'avoue! ♫Ghostbusters!♫

    Ce casting féminin est déjanté, on retrouve les personnages originaux et ces derniers apparaissent même en bonus. J'ai adoré quand "Winston" revient chercher sa voiture à la fin!
    Sinon, de l'humour assez lourd dans l'ensemble, c'est pas très relevé (voir pas relevé du tout) et on tombe un peu dans l'exagération. Je pense au secrétaire qui n'est même pas capable de répondre au téléphone. Sacré cliché du beau gosse sans cervelle.

    SOS Fantômes, film, 2016, fantômes

    Néanmoins, le film est assez rythmé, avec de l'action, des rebondissements et des effets spéciaux. Rien d'hyper original dans le scénario, mais ça reste divertissant malgré tout. Je n'ai pas trouvé le temps long bien que le film dure presque deux heures.

    SOS Fantômes, film, 2016, fantômes

    Apparition de classe 4 et de jolies bibliothèques au premier plan! 

    Ce n'est pas un grand film, mais je suis bon public. Je me suis laissée distraire par bouffe-tout et sa clique!

    Challenge Halloween 2018, Halloween, logo

  • Le Tombeau des lucioles

    Imprimer

    Je n'avais pas encore vu ce film d'animation des Studios Ghibli, réalisé par Isao Takahata, décédé tout récemment.

    Le Tombeau des lucioles, film d'animation, Isao Takahata, guerre

    Date de sortie au cinéma au Japon : 16 avril 1988
    Date de sortie du film dans les salles françaises: 19 Juin 1996

    Japon, été 1945. Après le bombardement de Kobé, Seita, un adolescent de quatorze ans et sa petite soeur de quatre ans, Setsuko, orphelins, vont s'installer chez leur tante à quelques dizaines de kilomètres de chez eux.
    Celle-ci leur fait comprendre qu'ils sont une gêne pour la famille et doivent mériter leur riz quotidien. Seita décide de partir avec sa petite soeur.

    Ils se réfugient dans un bunker désaffecté en pleine campagne et vivent des jours heureux illuminés par la présence de milliers de lucioles. Mais bientôt la nourriture commence cruellement à manquer. Synopsis Allociné

    Ce film nous montre le Japon en guerre et ses atrocités. Les alarmes retentissent et il faut vite trouver un abri. Des bombes incendiaires détruisent les quartiers avec ses habitants, qui tentent désespérément de fuir.

    Le quotidien de ces deux enfants bascule dans l'horreur. Quelle tristesse de voir que plus personne ne se soucie d'eux et pourtant leur joie de vivre demeure, un temps, à travers les souvenirs de leur parents, au contact de la nature, des lucioles et des rires de la petite Setsuko.

    La première scène avec les lucioles est magnifique. C'est beau, poétique et très triste.

    Le tombeau des lucioles2.jpg

    Certaines images sont particulièrement dures, la faim qui tenaille les enfants et l'indifférence des adultes est insupportable, et prend aux tripes.

     Un film d'animation marquant et bouleversant.

    logo, Un mois au Japon, Challenge

    Challenge organisé par Lou et Hilde avec le logo de Kobaïtchi