Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Films, séries, émissions

  • The Witch

    Imprimer

    Pour la première séance cinéma du Challenge Halloween, je vous propose un film sur la sorcellerie. Un matin, j'ai pris mon courage à deux mains, et j'ai regardé The Witch.

    the witch, film, sorcière, sorcellerie

     Un film de Robert Eggers

    2015

    Interdit aux moins de 12 ans

    1630, en Nouvelle-Angleterre. William et Katherine, un couple dévot, s’établit à la limite de la civilisation, menant une vie pieuse avec leurs cinq enfants et cultivant leur lopin de terre au milieu d’une étendue encore sauvage.
    La mystérieuse disparition de leur nouveau-né et la perte soudaine de leurs récoltes vont rapidement les amener à se dresser les uns contre les autres… Synopsis et photos du films Allociné

    Ce film s'inspire de contes, populaires, de contes de fées et de compte-rendus historiques sur la sorcellerie, tels que journaux et notes de procès. La plupart des dialogues sont tirés de sources de cette époque.

    the witch, film, sorcière, sorcellerie

     "Nous devons trouver la lumière dans les ténèbres."

    L'atmosphère malsaine vous enlace dés le début du film, servie par un rythme très lent. J'ai frôlé l'ennui de très près par moment. C'est un film psychologique, la tension est plus que palpable, l'ambiance plombante. La scène du jeune garçon qui semble possédé est assez effrayante dans son genre.
    On entraperçoit, un sacrifice, une demeure au fin fond de cette fameuse forêt, une femme irrésistible qui serait l'incarnation parfaite de la sorcière. Mais au fond existe-t'elle vraiment si ce n'est dans l'imaginaire des personnages?

    J'ai été dérangée par la ferveur religieuse de cette famille, les non-dits, et les soupçons pesant sur chacun. On découvre leurs peurs, leurs faiblesses, et c'est facile d'imaginer le pire: des jumeaux qui pactiseraient avec le bouc, la jeune femme aux rêves sinistres, tous coupables...

    Comme je disais à Mariejuliet sur le groupe FB du Challenge, à leur place, je reprenais le Mayflower dans l'autre sens pour un retour direct en Angleterre!

    the witch, film, sorcière, sorcellerie

    Finalement, on ne sait pas ce qui est réel et quelle genre de folie sévit dans cette ferme, si c'est celle des hommes, celle du malin, ou les deux. On sent le danger émaner de cet endroit ainsi que le désespoir de cette famille qui doit survivre, seule, isolée de leur communauté. Climat particulièrement propice à toutes les dérives.

    La fin m'a déroutée et je ne sais toujours pas trop quoi en penser. Étrange tout de même... Si vous voyez ce film, je serais contente de savoir ce que vous en avez pensé.

    logo, Challenge Halloween 2017, sorcières

    Logo réalisé par Pedro
    Challenge Halloween, Lou & Hilde

  • Kaïro

    Imprimer

    Aujourd'hui, dans  le cadre de notre séance cinéma du vendredi, je vous propose un film d'horreur japonais.

    kaïro,film,horreur,le mois japonais

    Un film de 2001 réalisé par Kiyoshi Kurosawa

    Taguchi, un jeune informaticien, est retrouvé pendu dans son appartement. Sous le choc, ses collègues cherchent à en savoir plus sur ce suicide inexplicable.

    La victime a laissé un mystérieux message contenu dans une simple disquette. De toute évidence, celle-ci recèle un virus qui contamine ses utilisateurs et a de graves répercussions sur leur comportement.

    A Tokyo, l'inquiétude grandit au fur et à mesure que le virus se propage à travers les réseaux informatiques. Des petits groupes de jeunes gens tentent de résister, tandis que les disparitions se multiplient. [...] Les fantômes reviennent sur terre grâce à un système qui marche en circuit fermé. » Allociné

    Une ambiance pesante, une petite musique qui met les nerfs à vif, du suspense, un PC qui s'allume tout seul montrant des images inquiétantes, des suicides bref, de quoi faire monter un peu la tension mais sans traumatiser la blogueuse.

    Le rythme est assez lent mais ça ne m'a pas dérangée.

    Si vous êtes nostalgiques du son caractéristique que pouvait produire le modem pour se connecter à Internet, vous serez servis.

    Une réflexion intéressante sur la vie, la mort, la solitude et la peur suscitée par le réseau avec une fin apocalyptique que j'ai appréciée.

    | ***** |

    Kaïro fait référence à une tradition et à un genre, connus sous le nom de « yurei eiga » ou « bake-mono eiga », particulièrement à l'honneur au Japon dans les films des années 56-60. Les histoires racontées s'inspiraient de contes fantastiques chinois, connus au Japon sous le nom de « Kwaidan ».
    Masaki Kobayashi réalisa d'ailleurs en 1964, Kwaidan, un film articulé autour de quatre contes fantastiques. Ring de Hideo Nakata, appartient également à cette tradition.

    logo mois au japon 01.jpg

    Lou et moi pour Un Mois au Japon

  • Mes dernières séances de ciné #1

    Imprimer

    J'habite à deux pas d'un cinéma associatif et depuis le début du mois de mars, le rythme des séances s'est accéléré...

    films,cinéma

    Lire la suite

  • Si tu tends l'oreille

    Imprimer

    Aujourd'hui pour notre première séance ciné du Mois au Japon, je vous propose un film d'animation du Studio Ghibli réalisé par Yoshifumi Kondo.

    affiche-si-tu-tends-loreille-.jpg

    Shizuku Tsukichima, une collégienne de 14 ans, est une jeune fille rêveuse et passionnée par les romans et les contes. Elle emprunte souvent des livres à la bibliothèque. Mais un jour, sur les fiches d’emprunt des romans, elle remarque qu’un mystérieux Amasawa Seiji lit exactement les mêmes ouvrages avant elle. Surprise, Shizuku veut en savoir plus sur cet inconnu.

    Elle fait alors par hasard la connaissance d’un jeune garçon qu’elle trouve tout d’abord exaspérant… quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle découvre qu’il s’agit de Amasawa Seiji ! [...]

     Si tu tends l'oreille, Ghibli,

    Source Gif: Blog Studio Ghibli

    J'ai passé un très bon moment. L'histoire est émouvante, les deux adolescents attachants, avec leur rêve à réaliser. C'est drôle, touchant, plein de fraîcheur et de simplicité.

    | ***** |

    Avec la VOST-Fr, je m'imprègne des sonorités de la langue japonaise, ça ne me déplaît pas, bien au contraire.

    !Billet qui s'étoffera plus tard car blogueuse trop fatiguée pour aligner plus de mots ce soir!

    logo mois au japon 01.jpg

    Lou et moi pour Un Mois au Japon

  • Extraits choisis de La Grande Librairie

    Imprimer

    Je regarde rarement La Grande Librairie en entier. Parfois j'oublie, que c'est le jeudi ou j'arrive en cours d'émission, ce qui fait que je (re)découvre souvent quelques passages en replay. J'ai choisi trois extraits qui m'ont particulièrement plu et que j'avais envie de partager ici, aujourd'hui. Bonne découverte!

    La Grande Librairie, Extraits, Songes à la douceur, Lydie Salvayre, Mathias Malzieu

    Est-ce que vous les avez vus et appréciés?

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite

  • Films et séries de Noël #1

    Imprimer

    Ho! Ho! Ho! Je vous propose aujourd'hui deux films et une mini-série de Noël vus ce mois-ci. 

    films,noël,krampus,les contes du disque-monde

    Hogfather, Contes du Disque-monde - Mini série - 2006

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite

  • Shaun le mouton: Bêêêlle nuit de Noël

    Imprimer

    Aujourd'hui, nous nous installons dans la grange à mouton avec Shaun où une surprise se prépare!

    Shaun le mouton1.jpg

    Texte de Sylvie Meyer-Dreux

    Michel Lafon, 2014

    La surprise c'est pour le gentil fermier qui s'est transformé en Père-Noël. Tout le troupeau va s'organiser pour qu'à son réveil, ce soit juste magique! Ah quelle bêêêlle nuit de Noël!

    C'est agréable de retrouver l'univers de Shaun le mouton à travers cet album: la grange avec Shirley, Timmy et tout le troupeau, le fermier et son chien et en plus il y a de la neige.

    L'histoire est amusante, adaptation particulièrement fidèle de l'épisode de la série animée, c'est du copier-coller. L'ambiance de Noël est plutôt réussie.

    C'est bon esprit et même si la récupération du sapin n'est pas tout à fait légale, ça m'a bien fait rire!

    Un petit moment de lecture sympathique, je ne peux pas m'empêcher de partager ce chouette épisode qui spoile un peu complètement l'album.


     

    noël,il était quatre fois noël,challenge de noël 2016

     Il était quatre fois Noël chez Chicky Poo et Samarian
    Le Challenge Christmas Time chez Mya Rosa

    Les âmes heureuses sont amoureuses, Christos, amélie callot, Alice Jeunesse, album, littérature jeunesse

    Challenge Je Lis aussi des albums

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Minuit à Paris

    Imprimer

    J'avais repéré ce film au moment de sa sortie sur Canal+, attirée par l'ambiance suggérée dans les extraits. J'ai probablement raté les différentes programmations, il est tombé aux oubliettes... jusqu'à la semaine dernière. Des commentaires positifs ont éveillé ma curiosité.

    Minuit à Paris.jpg

    Une affiche que j'aime beaucoup, avec Owen Wilson parcourant Paris, sous un ciel inspiré d'un tableau de Van Gogh.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite

  • Docteur Frankenstein

    Imprimer

    Pour notre rendez-vous classique (d'inspiration) gothique, j'ai finalement choisi un film autour de l'univers de Frankenstein.
    N'ayant pas encore lu le Frankenstein de Mary Shelley, j'ai pensé que c'était peut-être une erreur tactique de voir ce film mais après avoir visionné la bande annonce, je n'ai pas pu renoncer.

    Docteur Frankestein.jpg

      Un film américain de Paul McGuigan avec Daniel Radcliffe, James McAvoy, Jessica Brown Findlay...

    Le scientifique aux méthodes radicales Victor Frankenstein et son tout aussi brillant protégé Igor Strausman partagent une vision noble : celle d'aider l'humanité à travers leurs recherches innovantes sur l'immortalité.
    Mais les expériences de Victor vont trop loin, et son obsession engendre de terrifiantes conséquences. Seul Igor peut ramener son ami à la raison et le sauver de sa création monstrueuse. Synopsis Allociné

    D'après ce que j'ai pu lire, le film s'est éloigné de l’œuvre de Mary Shelley, apportant peut-être quelque chose de nouveau, je ne saurais le dire pour l'instant.

    De mon côté, j'ai apprécié l'ambiance gothique de ce film, les décors assez somptueux, les costumes de l'époque et le fait que ça se passe en grande partie à Londres.

    Victor Frankenstein est le personnage le plus intéressant du film, à mon sens. Excessif, sa curiosité scientifique mêlée à un aveuglement sauvage, pure folie de vouloir ramener les morts à la vie, m'a fascinée.

    Docteur Frankenstein,

    La performance de Daniel Radcliffe, en revanche, ne m'a pas tellement impressionnée. Je me suis sentie un peu dérangée par ce personnage parfois ridicule, intelligent mais si soumis, créature de Frankenstein à sa manière. L'intrigue amoureuse n'apporte pas grand chose.

    Et on ne peut pas dire que ce film fasse vraiment peur. C'est parfait, si on veut ménager ses émotions mais pour le grand frisson, c'est raté!

    Les effets spéciaux sont quand même bons et la scène finale impressionnante.

    Ce fut pour moi, une petite soirée cinéma divertissante.

    Maintenant, il ne me reste plus qu'une chose à faire, c'est évident: découvrir Frankenstein de Mary Shelley. C'était prévu l'an dernier, mais j'ai finalement repoussé alors il n'y a plus qu'à se lancer pour de bon.

    Challenge Halloween 2016, Challenge Halloween

    Lou & Hilde

    brompton cemetery,cimetière,londres

    Lou

    Enregistrer

    Enregistrer

  • La cabane dans les bois

    Imprimer

    Voilà la première étape de notre randonnée infernale! Avec l'âme d'une aventurière, mon sac à dos et mon kit de survie, j'ai pris la direction de la forêt des Damnés avec Lou, Clarabel Cleanthe, Iluze, Laurette, Purple, : des arbres décharnés à perte de vue, des bosquets aux formes étranges et une sensation un peu oppressante lorsque la forêt s'est refermée sur nous.

    Dans un silence pesant, nous avons suivi l'étroit sentier serpentant entre les arbres. Après quelques heures de marche et plusieurs pauses, la journée déclinant, nous nous apprêtions à choisir un emplacement pour camper lorsque nous l'avons aperçue.
    Elle était là, comme si elle nous attendait, à la fois sinistre et attirante, charmante et  délicieusement délabrée: La cabane dans les bois! Nous allions y passer la nuit.

    La-cabane-dans-les-bois.jpg

    Source image: Seyth

    Lire la suite