Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoires de chiens, de chats...

  • Le Chat qui a tout vu

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous propose une enquête avec le chat Mildred comme témoin principal!

    Le chat qui a tout vu, Sam Gasson, couverture

    Sam Gasson

    L'Archipel, 2018

    Suspense

    " Bruno, 11 ans, rêve de devenir détective privé, comme son père. Des sujets d’investigation, il en voit partout autour de lui !
    Lorsque la mère de son ami Dean est retrouvée assassinée, baignant dans une mare de sang, Bruno est bien décidé à mettre la main sur le coupable.
    Son arme secrète ? Sa chatte Mildred, seul témoin du crime grâce à la caméra miniature installée sur son collier. Mais Mildred a disparu…
    Tout semble accuser le père de Dean, un homme violent et jaloux, mais le voisinage de ce quartier a priori sans histoire cache quelques secrets inavouables… qui ne sauraient échapper à l’œil perçant d’un chat ! " Présentation éditeur

    Enquête dans un quartier résidentiel de Brighton...

    Je suis entrée sans difficulté dans l'histoire. Le style est fluide. L'intrigue évolue entre jeux d'enfants et suspects potentiels pour découvrir qui a commis ce crime. 
    Connaît on vraiment bien ses voisins? La réponse est non! Ce qu'on y découvre peut paraître effrayant et les monstres ne sont pas toujours ceux qu'on imagine. Un petit frisson paranoïaque ? Je vous propose  un bonbon au citron ou un petit caramel à la fraise de la confiserie de St Andrew's road.

    Le climat est un peu malsain, la violence des actes est bien réelle mais la présence de Bruno allège l'ambiance.
    Ce dernier joue au détective et se prend très au sérieux avec son petit carnet, à la recherche du moindre indice, guettant les faits et gestes de ses voisins, cherchant son chat qui a disparu au moment du meurtre. Déterminé le garçon! Bien que certains passages manquent un peu de crédibilité, ça reste captivant de suivre cette enquête et les chapitres défilent à un bon rythme.

    Un peu d'humour aussi, la déposition de Bruno après sa visite chez "Alan le fouineur" est à mon avis le passage le plus drôle du roman.

    Sinon, Mildred a un comportement typique d'un félin : indifférente, curieuse, jamais là où on l'attend mais proche tout de même de ses familiers et surtout utile pour l'enquête, enfin à condition de la retrouver!

    L'ensemble est vraiment bien ficelé, avec une bonne donne de suspense sur la fin jusqu'au dénouement. Avec Lotus, tous ces rebondissements nous ont bien distraits.

    le chat qui a tout vu,sam gasson,roman,suspense

    Un bon moment de lecture.

     Un grand merci à Mylène et aux éditions L'Archipel pour la découverte de ce roman.

    Mya Rosa a aussi enquêté avec Bruno et Mildred!

    gâteaux aux raisins secs d'asta,recette islandaise

    Lecture partagée dans le cadre du Mois du Polar organisé par Sharon

  • Le Chat qui connaissait Shakespeare

    Imprimer

     Aujourd'hui, avec Myrtille on s'est rendu dans le Comté de Moose pour retrouver Jim Qwilleran et ses deux chats.

    Le chat qui connaissait Shakespeare, Lilian Jackson Braun, roman,

    Lilian Jackson Braun
    10/18, 2003 pour la présente édition

    Jim Qwilleran vit toujours dans le Comté de Moose, à Pickax avec ses deux chats siamois : Koko et Yom Yom. Alors que le journal local, le Pickax Picayune, s'apprête à être vendu, Koko se découvre une passion pour les livres de Shakespeare. "La Grande Tempête" de neige se fait attendre, un mariage se prépare, et les drames qui se succèdent ne sont pas tous accidentels.

    J'ai apprécié retrouver Jim et ses deux compagnons félins. Koko a une sacrée personnalité et un certain don pour révéler que quelque chose ne va pas.

    "Plus vous parlez aux chats, avait-on dit à Qwilleran, plus ils deviennent astucieux." page 9

    Comme dans Le chat qui avait un don, tout se déroule avec une certaine lenteur et il n'y a pas vraiment d'enquête.  Il menace de neiger pendant presque tout le roman et puis les révélations tombent comme des flocons de neige.

    Un moment de lecture agréable, grâce à son ambiance sympathique.

    | ***** |

    Le mois américain, logo

    Le Mois américain est organisé par Titine.

  • Le chat qui avait un don

    Imprimer

    Opération dépoussiérage de billets! Celui-là attendait dans ma boîte depuis 2015 et comme dans trois jours, je vous parle du Chat qui connaissait Shakespeare, et bien c'est l'heure de retrouver Jim Qwilleran et ses chats siamois!

    20150824_144924.jpg

    Lilian Jackson Braun
    10/18, 2008 pour la présente édition

    Jim Qwilleran vit toujours à Pickax avec ses deux chats, il écrit sa chronique deux fois par semaine pour le journal et s'occupe de la vie locale.

    La vie pourrait y être paisible si un meurtre n'avait pas eu lieu et si Poly ne partait pas pour Paris...

    Je n'avais pas lu de romans de Lilian Jackson Braun depuis des années.

    Il n'y a pas vraiment d'enquête, la vie suit son court pour Jim malgré les évènements.

    On y parle bibliothèque, librairie, vie locale avec de nombreux projets pour le comté. Jim a une vie sociale plutôt riche et croise pas mal de monde, c'est une personnalité bien connue dans sa petite ville. L'intérêt de Qwill pour ses chats (Koko et Yom Yom ) est assez amusant, et il observe avec la plus grande attention leur comportement, nous faisant part de ses remarques. C'est vrai qu'ils sont plutôt doués.

    | ***** |

    Le rythme est assez lent. Bien qu'un certain charme se dégage de ce récit, je suis restée un peu à distance. J'ai mis trois étoiles pour l'ambiance que je continue d'apprécier.

    Sharon a aussi partagé son avis sur ce roman.

    Le mois américain, logo

    Le Mois américain est organisé par Titine.

    D'autres histoires de chats?

    Dewey.jpg Patte de velours oeil de lynx, Maria Ernestam, voisins, chats, Je suis un chat, Cobato Tirol, manga,

    Dewey, Vicki Myron
    Patte de velours, oeil de lynx, Maria Ernestam
    Je suis un chat, Cobato Tirol

  • Je suis un chat

    Imprimer

    Pour ma collection de chats livresques, un spécimen singulier!

    Je suis un chat, Cobato Tirol, manga,

    Cobato Tirol

    D'après le roman de Sôseki

    Éditions Philippe Picquier, 2016

     "[...] voici la vie d'un professeur d'anglais et de son entourage au début du vingtième siècle, lorsque le Japon est secoué par l'essor des valeurs mercantiles venues d'Occident. "

    N'ayant pas lu le roman de Sôseki, j'ai ouvert ce manga sans rien attendre en particulier. Je comptais juste y trouver une ambiance japonaise ainsi que le chat de la couverture. J'avoue que je ne m'attendais pas à ce dernier soit aussi bavard.
    J'ai apprécié son point de vue décalé, fin observateur du comportement humain avec ses petites réflexions parfois très cyniques.

    L'humour est vraiment particulier, beaucoup d'ironie, de réflexions sur la vie en société, les valeurs, l'amour avec cette histoire de mariage qui prend une drôle de tournure et ce nez, si désagréable!
    Un peu de poésie, de mélancolie, sans oublier que la mort rôde aussi, inéluctable, démontrant la fragilité de la vie, fatalité de l'existence. 

    Quelques petits rebondissements mais concrètement, il ne se passe pas grand chose en dehors des discussions entre les différents personnages (ami, ancien élève...), qui se succèdent chez le professeur Kushami, personnage plutôt sympathique dans l'ensemble. Sympathique certes mais je me serais bien passée de ses tirades misogynes célèbres, juste avant la fin, qui contaminent même le chat.


    | ***** |

    Cette deuxième lecture a été plus plaisante que la première. Je serais quand même curieuse de découvrir le récit original.

    logo mois au japon 01.jpg

    Lou et moi pour Un Mois au Japon

    Le rendez-vous BD de la semaine est chez

    Challenge BD organisé par Marjorie

  • Les âmes heureuses sont amoureuses

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous emmène sur les toits de Paris, à travers les rêves de deux enfants transformés en chats.

    Les âmes heureuses sont amoureuses, Christos, Amélie Callot, album, littérature jeunesse

    Christos & Amélie Callot

    Alice Jeunesse, 2016

    Dés 6 ans et +

    Deux enfants d’apparence réservée s’inventent une vie de chat la nuit, où ils peuvent vivre leur passion sous leur vraie personnalité.

    Je me suis laissée séduire par la couverture aux accents steampunk. L'histoire de Timo et Mila est touchante et très romantique.
    Il ne manquait que la musique pour accompagner cette jolie lecture. Un CD est censé accompagner l'album mais il n'était pas à l'intérieur, c'est dommage pour l'ambiance, j'ai l'impression d'être passée à côté de quelque chose.

    les âmes heureuses sont amoureuses,christos,amélie callot,alice jeunesse,album,littérature jeunesse

    Néanmoins, les illustrations sont superbes, des rouages et des engrenages presque à chaque page, des détails soignés, on retrouve même des tableaux de chats, petit clin d’œil aux Enquêtes Surnaturelles de Monsieur Voltaire, une série jeunesse très sympathique.

    Les chats ont belle allure, la magie opère dans cette ambiance poétique, un peu onirique. Cet album rappelle que rêver est un formidable moyen d'évasion et que confronter les rêves à la réalité n'est pas toujours aisé.

    Un bel album à mettre entre toutes les mains. J'avoue que ça me plairait d'assister au conte musical près de Rennes.

    Merci à Babelio et aux éditions Alice Jeunesse pour cette découverte.

    D'autres avis sur cet album chez Elanor

    Les âmes heureuses sont amoureuses, Christos, amélie callot, Alice Jeunesse, album, littérature jeunesse

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Une journée spéciale chat noir

    Imprimer

    Déclaration pour mon chat noir...

    J'aime mon chat noir, parce qu'il est gentil, câlin, qu'il nous réveille très tôt le matin, que c'est un beau brun ténébreux, qu'il ressemble parfois à Crokmou où à une grosse panthère noire. C'est le fidèle compagnon de la sorcière Hilde, un tueur d'araignées hors pair, et le meilleur ami de notre golden retriever.
    Signe particulier: c'est un chat très expressif vocalement parlant.

    chat noir,challenge halloween 2016,challenge halloween

    En 2014, on célébrait déjà le chat noir dans le cadre du Challenge Halloween...

    J'ai eu envie de repartager une partie du billet avec cette mosaïque que j'aime bien.

    chat noir,challenge halloween 2016,challenge halloween

    Composition de la mosaïque

    On y trouve des cartes postales achetées le mois dernier pour être envoyées ce mois-ci, le chat noir d'un porte-serviette, une illustration d'un livre américain de recettes et d'activés d'Halloween, Le chat noir des Contes macabres, Edgar Allan Poe, illustrés par Benjamin Lacombe, le chat noir de la BD Sorcelleries, la couverture de mon recueil de Nouvelles histoires extraordinaires d'Edgar Allan Poe, que je n'ai pas encore lu intégralement. 

    Mon avertissement concernant la nouvelle: Le Chat noir d'Edgar Allan Poe

    Cette nouvelle me rend vraiment mal à l'aise à chaque fois que je la lis. Je n'y peux rien, je ne supporte pas qu'on puisse maltraiter les animaux de la sorte, bref il y a une cruauté dans cette nouvelle qui me fait vraiment frémir. Vous êtes prévenus!

    Challenge Halloween 2016, Challenge Halloween

    Lou & Hilde.

  • Une Histoire sombre, très sombre

    Imprimer

    C'est avec Blandine que j'ai décidé de pousser les portes du château pour cette journée sous le signe du chat noir!

    Une histoire sombre très sombre, album, Ruth Brown, littérature jeunesse

    Ruth Brown

    Gallimard Jeunesse, 1981 - 2014 pour la présente édition - Catégorie Albums

    Pour des enfants de 3 à 7 ans

    Thèmes: Suspense, peur, nuit, humour

    "Il était une fois un pays sombre, très sombre. "

    J'ai découvert avec plaisir cette histoire pour faire trembler les petits lutins! On y trouve du suspense, renforcé par la double répétition du mot "sombre" et la sensation que l'on se rapproche de quelque chose d'inconnu et de mystérieux au fil des pages, quelque chose qui nous échappe, qui pourrait nous effrayer... ou pas. 

    Une histoire sombre illu.jpg

    Le chat noir nous sert de guide surtout à partir du château mais il reste assez discret. Je l'ai quand même aperçu page 4 dans le brouillard (ce n'était pas un lapin) et j'ai aussi détecté une petite forme noire dans l'escalier en me rapprochant du château. Je me bien suis amusée à le chercher.

    Sinon, à chaque double-page, un nouveau lieu apparaît sombre évidemment: un long couloir pas très hospitalier et désert, un escalier lugubre... Si on observe bien certaines zones restent dans l'ombre, c'est un peu inquiétant. On peut imaginer que quelque chose est tapi dans l'obscurité, derrière le rideau, par exemple. Bref, l'imagination peut galoper librement!

    L'ambiance fait donc gentiment peur et la chute qui pourrait nous laisser échapper un petit cri de surprise est très drôle.

    J'aime beaucoup les illustrations, on se croirait vraiment dans un château hanté.

    Chat noir.jpg

    Pour notre journée Chat Noir dans le cadre du Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde.

  • Patte de velours, oeil de lynx

    Imprimer

     J'ai découvert ce titre, un peu par hasard, à la librairie. Intriguée par la couverture et l'humour noir du quatrième de couverture,  je me suis laissée tenter.

    Patte de velours oeil de lynx, Maria Ernestam, voisins, chats,

     Maria Ernestam

    Gaïa, 2016 - 105 pages - 9€

    " Êtes-vous sûr de bien connaître vos voisins ? Sara et Björn quittent la vie citadine pour s’installer à la campagne dans la maison qu’ils viennent de rénover. Un paradis d’espace et de liberté pour eux comme pour leur chat.
    Le couple d’en face, uniques voisins, leur réserve un accueil des plus cordial, Thermos de café et brioches maison. Ils n’ont qu’un seul défaut, leur propre chat, un animal belliqueux qui défend son territoire toutes griffes dehors.
    [...]
     Les cicatrices du passé et la fragilité des êtres révèlent parfois de bien sombres desseins. Au fond du jardin ou derrière les rideaux tirés, une guerre des nerfs s’engage. Délicieusement cruel. Un conseil : Ne sortez jamais sans votre sécateur. "

    Je ne m'attendais pas à ce que cette querelle de voisinage dégénère autant. Tout semblait si paisible pour ce couple fraîchement installé dans leur nouvelle maison. Pourtant, dés le départ, on est prévenu, le chat du coin est un "psychocat" (c'est comme ça que j'appelle un chat qui chasse tout ce qui bouge, ses congénères, et même les gros chiens), les nouveaux arrivants félins ne sont pas les bienvenus! "Tel chat, tel maître ?" C'est presque une évidence.

    L'ambiance devient de plus en plus dérangeante au fil des pages, peu de place pour l'humour: intrusion dans l'intimité, des soupçons, des non-dits, on fait comme si de rien n'était jusqu'au point de rupture. D'ailleurs, on perçoit très bien le moment où tout bascule.

    L'écriture est agréable et j'ai particulièrement aimé le petit frisson de la fin, avec cette incertitude qui pèse un peu sur le lecteur.

    Une lecture glaçante, très courte croquée avec plaisir.

    IMG_20160815_181014.jpg

    Lecture approuvée par Lotus.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Dewey

    Imprimer

    Dewey étant un chat de bibliothèque, il aurait pu rester confortablement installé dans ma Pile A Lire encore un petit moment mais j'ai troublé sa tranquillité au début des vacances de Pâques.

    Dewey.jpg

    Vicki Myron avec la collaboration de Bret Witter, 342 pages

    L'arrivée de Dewey, petit chaton abandonné va bouleverser la vie de la bibliothèque municipale de Spencer, petite ville de l'Iowa et ses usagers. Vicki nous raconte comment ce gentil chat a pris ses marques, elle nous parle aussi de l'histoire de Spencer, petite ville rurale qui subit la crise de plein fouet, et évoque également sa famille, ses difficultés.

    Cette histoire m'a touchée. Comment ne pas s'attacher à ce petit chaton devenant petit à petit le chat des usagers, sur plusieurs générations?
    Il semble attirer un nouveau public à la bibliothèque, son histoire se diffuse dans le monde entier. 
    Ses habitudes sont décrites dans les moindres détails. On y découvre son goût insatiable pour les élastiques, ses places préférées dans la bibliothèque. C'est aussi un chat très difficile mais je ne vous en dis pas plus.
    Ses bienfaits sont cités en exemple, tout ce qu'il apporte aux gens, aux adultes, aux enfants  valides et en situation de handicap, l'école accueillant parfois des classes adaptées.
    Dewey semble s'être parfaitement adapté à son environnement et plus encore. Au fil des pages, on trouve quelques photos en noir et blanc du beau Dewey.

    dewey,vicki myron,roman,chat,bibliothèque

    Évidemment, ça sent un peu les bons sentiments, je ne peux pas dire le contraire. Au tout début, je me suis demandée, si je n'allais pas m'ennuyer car le style est très descriptif et le rythme plutôt lent mais ce ne fut pas le cas.
    J'ai trouvé la lecture agréable dans l'ensemble même si j'ai mal vécu la dernière partie du livre. La fin d'une histoire c'est forcément un peu triste mais en plus l'auteur mentionne la perte de ses proches, rendant les choses encore plus poignantes.

    Un roman émouvant, une belle histoire pour les amateurs de chats, de bibliothèque, qui tire un peu trop sur les mes glandes lacrymales.

  • Splat The Cat and the Pumpkin-Picking Plan

    Imprimer

     Aujourd'hui, on cherche une grosse citrouille avec Splat!

    Splat the cat.png

    Based on the creation of Rob Scotton

    Harper Festival, 2014

    Lecture en VO

    Je suis contente de retrouver Splat le chat dans une nouvelle aventure. Je l'avais déjà rencontré, il y a quelques années, au moment de Noël.

    splat the cat and the pumpkin-picking plan,robb scotton,album,littérature jeunesse,challenge halloween 2015

    Notre Splat est en pleine forme, prêt à aider sa maman avec Harry Souris (alias Seymour), son fidèle compagnon. Prêt surtout à faire des bêtises...

    J'ai feuilleté cet album avec plaisir, les illustrations m'ont amusée, elle sont joyeuses et bien colorées: les citrouilles sont plutôt belles. Quelques phrases en anglais, mais pas de panique, traduire cet album pour les petits lutins n'est pas très difficile.

    splat the cat and the pumpkin-picking plan,robb scotton,album,littérature jeunesse,challenge halloween 2015

    Dommage que l'histoire soit si courte et pas spécialement originale. On a à peine le temps de voir Splat se rouler dans les feuilles d'automne, et trouver la plus belle des citrouilles que c'est déjà terminé! Je suis un peu restée sur ma faim.

    splat the cat and the pumpkin-picking plan,robb scotton,album,littérature jeunesse,challenge halloween 2015

    Pour me consoler, je regarde les petits autocollants à l'intérieur et je réfléchis à ce que je vais pouvoir en faire. Je ne sais pas encore mais je vais trouver.

    logo albums d'Halloween.jpg

    Rendez-vous organisé par Lou, Sophie Herisson & me