Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BD, Comics, Manga, Romans graphiques

  • J'aime le natto

    Imprimer

    Une très belle découverte avec J'aime le Natto, une aventure au Japon de Julie Blanchin Fujita, Hikari Éditions, 2017

    " Le nattô, c’est une spécialité japonaise tellement particulière que les Japonais posent souvent cette question aux étrangers qui vivent au Japon. "

    J'aime beaucoup les dessins, les anecdotes de la vie quotidienne de Julie, les petites scènes humoristiques et le fait qu'on puisse lire un peu de japonais. Encore un chouette voyage au pays du soleil levant!

     Remember un mois au Japon.jpgLou & Hilde

  • Le Gourmet solitaire

    Imprimer

    Le week-end dernier, dans le cadre du Read-A-Thon et du Challenge Un mois au Japon, j'ai commencé Le Gourmet solitaire de Taniguchi & Kusumi.

    Le gourmet solitaire, Taniguchi & Kusumi, manga, japon, nourriture

    Casterman, Écritures, 2016

    Une Lecture Commune avec Blandine

    Chaque chapitre évoque une ville, un quartier et un établissement où se restaure notre gourmet solitaire. Le personnage n'est pas spécialement attachant, ses pensées sont sans filtre, il a parfois des préjugés mais on l'accompagne avec plaisir dans des petits troquets, restaurants et autres lieux avec une certaine impatience à l'idée de découvrir son prochain repas.

    le gourmet solitaire,taniguchi & kusumi,gastronomie,cuisine japonaise

    Sushi bar, "débit de boisson" mais l'homme ne boit pas, il mange, dégustation d'un bento dans un train, courses à la supérette (j'ai cru qu'il allait faire exploser son panier), pâtisserie, il y en a pour tous les goûts et c'est appétissant.

    Les plats sont bien présentés et décrits, il y a même parfois le prix en yens.

    Notre homme a bon appétit, on sent son amour de la cuisine, un certain raffinement, et toute son expérience et les souvenirs personnels qui y sont attachés : souvenirs du temps passé, de certains mets, de ses amours éphémères. Pour nous moi c'est surtout un voyage gastronomique et une envie de goûter chaque plat, de découvrir ces saveurs inhabituelles. 

    J'ai rarement eu autant faim pendant une lecture.

    le gourmet solitaire,taniguchi & kusumi,gastronomie,cuisine japonaise

    J'aime beaucoup les dessins de Jiro Taniguchi, les petites anecdotes concernant la culture japonaise et j'ai été charmée par cette balade gastronomique qui me donne envie de poursuivre mes découvertes en matière de culture et cuisine nippone. Envie de voyage aussi.

    A déguster en prenant son temps. On ne risque pas l'indigestion littéraire mais sait-on jamais, un grain de riz qui passe de travers!

    unMAXdeBD18mini.pnglogo, Un mois au Japon, Challenge

     Le rendez-vous BD de la semaine est chez Noukette
    Le Challenge un max de BD en 2018 chez Kobaitchi dans la catégorie mystère
    Challenge Un Mois au Japon Lou & moi et le joli logo proposé par Kobaïtchi

  • Chiisakobé #1

    Imprimer

     Pour notre rendez-vous "Manga", je vous propose de découvrir Chiisakobé de Minetarô Mochizuki.

    Chiisakobé, Minetaro Mochizuki, manga,

    D'après le roman de Shûgorô Yamamoto

    Éditions le lézard noir, 2015

    Shigeji, jeune charpentier, perd ses parents et l’entreprise familiale, «Daitomé», dans un incendie. Se rappelant les paroles de son père, « quelle que soit l’époque dans laquelle on vit, ce qui est important, c’est l’humanité et la volonté», il fait le serment de reconstruire Daitomé.

    Mais son retour à la maison natale s’accompagne de l’arrivée de Ritsu, amie d’enfance devenue orpheline et qu’il embauche comme assistante, et de cinq garnements au caractère bien trempé échappés d’un orphelinat. La cohabitation va faire des étincelles. Présentation éditeur

    chiisakobé,minetaro mochizuki,tome 1,manga,japon

    J'ai bien accroché et lu d'une traite le premier tome de cette série manga.

    Shigeji doit assumer ses nouvelles responsabilités, faire ses propres choix et on imagine à quel point ça doit être difficile. Avec sa longue chevelure et sa barbe bien fournie, il surprend un peu. Les personnages ont un sacré caractère, les enfants y compris même si tous ont un peu de mal à communiquer. Malgré les tragédies, c'est sans pathos et plutôt agréable à lire.

    Le père de Yûko est plus que bizarre! Je l'ai trouvé flippant avec ses photos voyeuristes et ses remarques déplacées.

    Pour ce qui est du graphisme, de jolis dessins fins et détaillés, des plans larges et rapprochés. C'est très plaisant.  

    Vivement la suite! J'ai maintenant envie de savoir comment ce jeune entrepreneur va gérer l'entreprise familiale ainsi que ses relations avec Yûko, Ritsu et les enfants.

    Une  série à poursuivre.

    logo mois au japon 01.jpg

    Challenge Un Mois au Japon Lou & moi

  • Tokyo Sanpo

    Imprimer

    La semaine dernière, j'ai feuilleté Tokyo Sanpo à la librairie, un régal pour les yeux! Même si je ne l'ai pas eu très longtemps entre les mains, j'avais quand même envie de vous en parler pour notre rendez-vous "La ville à l'honneur" dans le cadre du Challenge Un Mois au Japon.

    Tokyo Sanpo, Florent Chavouet, Japon, documentaire

    Florent Chavouet

    Éditions Philippe Picquier, 2009

    6 mois de croquis au pays du soleil levant

    tokyo sanpo,florent chavouet

    "Partir à la découverte de Tokyo, le nez au ras du trottoir et l’œil à l’affût, arpenter le bitume à hauteur d’homme et saisir les instants fugitifs, saugrenus et si caractéristiques dans leur étrangeté de la capitale du Japon."

    Si vous aimez les voyages livresques et le Japon, ce livre est fait pour vous. Direction Tokyo pour découvrir ses quartiers, ses habitants, sa culture. C'est superbement illustré, plein de petits détails, d’anecdotes et d'humour. Un sacré boulot d'observation et un ouvrage de très belle qualité qu'on feuillette avec plaisir.

    Tokyo Sanpo, Florent Chavouet, Tokyo Sanpo, Florent Chavouet,

    Ma photo étant floue et mal cadrée, j'ai emprunté le visuel de Lorraine.

    Peu de texte, mais des illustrations légendées, quelques bulles, tout passe par le dessin et c'est magnifique. Je regrette de ne pas pouvoir vous en montrer davantage pour le moment.

    Un superbe documentaire illustré qui ne devrait pas tarder à rejoindre ma bibliothèque. ♥

    logo mois au japon 01.jpg

    Challenge Un Mois au Japon Lou & moi

  • Les Vieux Fourneaux, 1. Ceux qui restent

    Imprimer

    Ma voisine m'a prêté ce premier tome des Vieux Fourneaux alors c'est un peu fébrile que je l'ai ouvert, me demandant si j'allais être saisie à mon tour par cet enthousiasme contagieux qui semble se déclencher dés qu'on évoque cette série.

    Les vieux fourneaux, ceux qui restent, tome 1, Lupano, Cauuet, BD

    Lupano - Cauuet

    Dargaud, 2017 pour la présente édition

     

    "Un road-movie [...] au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu'il n'y a pas d'âge pour commettre un crime passionnel."

    Un décès, celui de Lucette, l'épouse d'Antoine, une triste occasion qui permet à trois vieux copains de se retrouver et de faire revivre le passé mais une affaire vieille de plus de 50 ans ressurgit et les appelle d'urgence en Toscane. C'est Sophie, la petite-fille d'Antoine, enceinte de sept mois qui prend le volant. Roulez jeunesse!

    Dés le départ, le ton est donné et j'ai tout de suite senti que ça allait me plaire. Beaucoup d'humour, des personnages drôles et attachants, j'ai pris plaisir à découvrir les flash-back, et à partager quelques moments en compagnie de cette folle équipée.

    les vieux fourneaux,ceux qui restent,tome 1,lupano,cauuet,bd

    Pierrot m'a spécialement amusée avec ses réparties efficaces, ses expressions et son militantisme. La lutte syndicale au sein de l'entreprise Garan-Servier est encore bien vivace dans l'esprit de chacun et ça fuse même le jour des obsèques! Mimile sorti de sa maison de retraite en surprendra plus d'un, quant à Antoine, un peu désespéré et prêt à en découdre, je vous laisse imaginer.

    les vieux fourneaux,ceux qui restent,tome 1,lupano,cauuet,bd

    Ce départ pour la Toscane est assez rocambolesque et je me demande franchement ce que réserve la suite.

    Et c'est là qu'est le problème, lorsqu'on a que le premier tome d'une série sous la main, en très peu de temps, on dévore l'album et on se retrouve, seul(e) sur une plage de Toscane (cf BD) à devoir attendre!

    les vieux fourneaux,ceux qui restent,tome 1,lupano,cauuet,bd

    Un moment de lecture très distrayant et Un loup en slip qui m'attend aussi.

    unMAXdeBD18mini.png

     Le rendez-vous BD de la semaine est chez Mo'.
    Le Challenge un max de BD en 2018 chez Kobaitchi dans la catégorie

  • Little Yu -1

    Imprimer

    Le Nouvel An Chinois, c'était vendredi alors, j'en ai profité pour sortir de ma Pile A Lire ce manhua, découvert à La Librairie Lignes d'Horizons.

    Little Yu, Xia Da, Livre 1, Urban China

    Livre 1

    Xia Da

    Urban China, 2015

     La petite Yu quitte la ville pour vivre à la campagne avec ses parents. Confrontée à la beauté d'une nature préservée et mystérieuse, elle va découvrir tout un monde poétique, plein de nouvelles amitiés et d'aventures incroyables.
    Little Yu présente un touchant morceau d'enfance qui oscille entre le rêve et la réalité, et dont la lecture est aussi rafraîchissante que l'ombre d'un arbre par un après-midi d'été. Présentation éditeur

    little yu,livre 1,xia da,urban china,manhua,bd

    Dans une ambiance onirique et poétique, j'ai aimé suivre Xiao Yu dans ses découvertes et ses "rêveries". Légendes et folklores, souvenirs personnels sont évoqués avec tendresse, nostalgie et magie. Beaucoup de sensibilité dans ces récits où l'imagination prend le pas sur la réalité. On perçoit à peine ce basculement d'un monde à l'autre.

    Les mots de l'artiste qui ponctuent chaque chapitre apportent davantage de détails. C'est intéressant, très personnel et émouvant aussi. Little Yu est une petite fille attachante.

    Les dessins sont soignés avec quelques illustrations pleine page magnifiques. On a même droit à un peu de couleur dans les premières page, à savourer.

    little yu,livre 1,xia da,urban china,manhua,bd

    Un joli moment de lecture dans le monde de l'enfance et des rêves éveillés. Vous l'aurez compris je me procurerai la suite avec grand plaisir. C'est une belle découverte.

    unMAXdeBD18mini.png

     Le rendez-vous BD de la semaine est chez Stephie.
    Le Challenge un max de BD en 2018 chez Kobaitchi dans la catégorie

  • Une Mystérieuse mélodie ou comment Mickey rencontra Minnie

    Imprimer

    Mr Hilde apprécie La Dynastie Donald Duck alors je lui ai offert cet album, découvert en librairie jeunesse, il y a quelques semaines. Hier, j'ai aperçu la couverture, et j'ai eu envie de découvrir à mon tour.

    Une mystérieuse mélodie, ou comment Mickey rencontra Minnie, Cosey, Walt Disney, BD

    Par Cosey, d'après Walt Disney

    Glénat, 2016

    Mickey doit écrire pour Big Boss un scénario tragique digne de Shakespeare avec Dog the Dog comme personnage principal mais dans le train il s'endort. A son réveil le précieux manuscrit a disparu et une drôle de mélodie lui trotte dans la tête...

    une mystérieuse mélodie,ou comment mickey rencontra minnie,cosey,walt disney,bd,glénat

    "Cosey a imaginé la rencontre entre Mickey et Minnie."

    C'est un bel album aux coins arrondis, avec de jolis dessins, et un aspect un peu ancien.

    Le fait de retrouver Mickey, Goofy, Dog the dog qui n'a pas encore le nom qu'on lui connaît aujourd'hui et d'autres personnages dans son entourage est joyeusement régressif. J'ai toujours eu un faible pour ce bon vieux Pluto.
    Et ce dernier n'est pas oublié dans cette BD. C'est une célébrité dans le monde du cinéma, il sauve des petits chats, va dans l'espace...

    La fameuse rencontre est originale, sans mièvrerie, on ne voit d'ailleurs que les chaussures de sa mystérieuse voisine dans le train.
    C'est distrayant, avec de l'humour et quelques rebondissements entre la perte du manuscrit et les projets de Goofy.

    une mystérieuse mélodie,ou comment mickey rencontra minnie,cosey,walt disney,bd,glénat Une aventure qui a tout pour plaire. Avec Mr Hilde on repartirait bien en si bonne compagnie.

    unMAXdeBD18mini.png

     Le rendez-vous BD de la semaine est chez Noukette.
    Le Challenge un max de BD en 2018 chez Kobaitchi dans la catégorie

  • Ratafia -2

    Imprimer

     L'appel du grand large, de la chasse au trésor s'est fait sentir et avec, une envie de reprendre la série Ratafia. Embarquez moussaillons!

    Ratafia, tome 2, Un zèle imbécile, BD

    Nicolas Pothier & Frédérik et Greg Salsedo

    Tome 2, Un Zèle imbécile

    Editions Milan, Collection [treizetrange], 2006

    Les BD sont maintenant éditées chez Glénat.

    A bord de la Kouklamou, on retrouve Capitaine, sa femme Monique Jeanne, et tout l'équipage dont le fameux Romuald toujours obnubilé par la chasse au trésor. Et ça tombe bien, trésor en vue mais les autochtones (ni tout à fait-vivants, ni tout à fait-morts) de l'île d'Hédogon n'en ont pas décidé ainsi et Charles et Walter (la partie de carte dans le tome 1) les suivent toujours pour reprendre le navire et les cartes. Ah ces fameuses cartes!

    "- Neuf cartes au trésor d'un coup, c'est un peu comme mourir, Capitaine.
    - Comment ça, Romuald ?
    - Ben, ça n'arrive qu'une fois dans la vie d'un pirate!"

    J'adore les conversations hautement intellectuelles et les bons mots qui fusent entre les pirates, ça me fait toujours rire.
    Le capitaine est un peu plus évolué que le reste de son équipages mais ses considérations un peu philosophiques laissent les autres sceptiques. Disons que la recherche du trésor n'est pas sa préoccupation principale. Il préfère la lecture, les spectacles... C'est plutôt drôle mais ça génère un peu de frustration chez les amateurs de pièces d'or.

    Les dessins sont dynamiques, ils me plaisent toujours autant : ça crie, ça explose, ça chante, c'est mouvementé et bourré d'humour.

    ratafia,tome 2,un zèle imbécile,pothier & salsedo,bd,pirates

    Cette série m'amuse beaucoup. Si vous aimez les aventures de pirates farfelues, les chasses au trésor qui tournent mal, un poil loufoques et les jeux de mots à deux balles (je suis bon public), alors procurez vous le premier tome de Ratafia, la bonne humeur est au rendez-vous.

    Le troisième tome : L'Impossibilité d'une île m'attend!

    Ratafia.jpg

    Le premier tome de Ratafia : 1. Mon nom est Capitaine

    unMAXdeBD18mini.png

     Le rendez-vous BD de la semaine est chez Moka.
    Le Challenge un max de BD en 2018 chez Kobaitchi dans la catégorie

  • Les Quatre de Baker Street -5

    Imprimer

     J'ai commencé à lire cette série en 2013, et je suis bien contente d'avoir retrouvé les francs-tireurs de Baker Street, cet après-midi.

    Les quatre de Baker Street, tome 5, BD

    La Succession Moriarty

    Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand (scénario) - David Etien (dessin et couleur)

    Vents d'Ouest, 2014

    Les nouvelles ne sont pas bonnes, Sherlock Holmes a disparu dans les chutes du Reichenbach mais les héritiers de Moriarty, dont le cruel Colonel Moran, sévissent toujours. Un bébé est enlevé et une rançon énorme est demandée. Nos francs-tireurs, Billy, Charly, Black Tom et leur félin reprennent du service.  

    "[...] une nouvelle aventure pleine d'action, de dangers et de rebondissements".

    Quatrième de couverture

    Je suis bien bien d'accord, c'est toujours aussi efficace. L'intrigue est assez basique avec cette disparition de bébé et cette rançon mais ça sous entend que les choses vont se corser à l'avenir avec la bande de Moriarty bien que ce dernier ne soit plus présent, à priori.

    Le passé des francs-tireurs restent toujours mystérieux, j'espère en apprendre davantage dans les prochains tomes. Je pense relire les quatre premiers pour me raviver la mémoire, j'ai sans doute oublié des détails importants.

    Du côté des graphismes, je n'ai rien à ajouter par rapport aux précédents volumes. Ils sont de bonne qualité et je les apprécie beaucoup.

    Enfin, j'aime toujours autant l'univers de Sherlock Holmes. Il était temps que je reprenne la lecture de cette sympathique série BD. Le tome 6 devrait suivre rapidement.

    -> Sur le Livroblog, vous trouverez le Tome 1le tome 2, le tome 3 et le tome 4.

    British Mysteries Lou.jpgunMAXdeBD18mini.png

     Le rendez-vous BD de la semaine est chez Moka.
    Le Challenge un max de BD en 2018 chez Kobaitchi dans la catégorie
    Le Challenge British Mysteries chez Lou

  • La Malédiction de Rowans

    Imprimer

    Les lectures frissonnantes sont de retour avec ce comic découvert chez Margotte au moment d'Halloween!

    La Malédiction de Rowans, Mike Carey, Mike Perkins, Andy Troy, BD, Delcourt

    Scénariste : Mike Carey, Coloriste : Mike Perkins, Illustrateur : Andy Troy

    Éditions Delcourt, 2017

    Lorsqu’on propose à Katie, une jeune Américaine, un échange de maison avec une jeune Anglaise, elle saute sur cette occasion unique de pouvoir passer l’été au domaine de Rowans, une vieille demeure accueillante.
    Mais elle comprend très vite que quelque chose cloche et décide d’enquêter sur ce lieu. Elle va rapidement se rendre compte que parfois, il est préférable de ne pas réveiller le passé… Présentation éditeur

    C'est un peu comme dans le film The Holiday, une Américaine et une Anglaise, décident, sans se connaître, d'échanger leur logement mais contrairement à notre petite romance de Noël, ici la maison est hantée, et ça ne se termine par dans les bras de Jude Law. Désolé!

    Néanmoins, le scénario est assez captivant, l'atmosphère inquiétante et malsaine : coupures de courants, ombres effrayantes, cauchemars.
    La maison tient ses promesses en matières d’apparitions. Katie assume son don et c'est passionnant de suivre ses recherches pour tenter de comprendre ce qui s'est passé à Rowans Rise.

    la malédiction de rowans,mike carey,mike perkins,andy troy,comics,maison hantée,fantômes,thriller

    Source : Éditions Delcourt

    Les échanges par sms, par e-mail et les partages sur le blog de Katie donnent une impression d'interactivité assez plaisante.

    Du suspense, un peu d'action, de l'horreur psychologique, quelques visions cauchemardesques, c'est efficace et même un peu flippant avouons-le.

    Du côté des graphismes, les visages et les expressions sont un peu taillées à la serpe. C'est vraiment la seule chose qui m'a dérangée sinon j'aime beaucoup la galerie d'illustrations dans les dernières pages.

    Merci Margotte pour cette découverte. Je sais maintenant ce que je pourrais te prêter en retour.

    unMAXdeBD18mini.png

    Le rendez-vous BD de la semaine est chez Mo'.
    Le Challenge un max de BD en 2018 chez Kobaitchi dans la catégorie 21 :  Emprunté (mais pas à la bibliothèque)