Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

livre - Page 3

  • Lettres du Père Noël

    Imprimer

    Lettres du père noël.jpg

    J.R.R. Tolkien

    2004 aux Editions Pocket

    Si vous cherchez un livre magique pour les fêtes, ne passez pas à côté de celui-là. Le voyage au pôle Nord est offert ainsi qu'une rencontre avec le Père Noël en personne, ça ne se refuse pas! 

    IMG_7578.JPG

    La magie de Noël

    Je suis totalement conquise par ces lettres écrites entre 1920 et 1943 par un père (J.R.R Tolkien) à ses enfants. D'habitude, j'hésite toujours à mettre mon nez dans les correspondances privées mais j'avoue que ce fut un plaisir. Ces lettres sont magiques, émouvantes, amusantes et signées Père Noël. On pourrait presque imaginer qu'elles nous sont destinées (je retombe facilement en enfance).

    Les illustrations sont attendrissantes, elles nous plongent dans l'imaginaire de Noël, le Pôle Nord, la maison du Père Noël, les elfes, la préparation des cadeaux, l'ours polaire qui ne fait que des bêtises et un petit soupçon de fantasy avec des gobelins qui sèment la pagaille. Que du bonheur!

    IMG_7576.JPG

      Recevoir des lettres du Père-Noël... la chance! Ces lettres devaient rendre fous de joie les enfants.

    Ne vous privez pas, les illustrations sont superbes.

    Lettres du père Noël.jpg

    Ce petit livre fait déjà parti de mes incontournables de Noël (je commence une collection).

    Soukee a également eu un coup de coeur pour ce livre.

    challenge épistolaire.jpg

    Anne Sophie et Azariel pour le challenge épistolaire

    Christmas challenge.jpg

  • Haïti Kenbe la!

    Imprimer

    Haïti Kembe la!.jpg

    35 secondes et mon pays à reconstruire

    Rodney Saint-Eloi

    Michel Lafon

    J'ai perdu l'habitude de lire des témoignages, et je suis encore plus réticente lorqu'il s'agit de récits de catastophes. J'ai toujours peur que ça tombe dans le voyeurisme, le pathos et compagnie, à la manière de la petite lucarne qui nous bombarde d'images chocs après chaque catastrophe.

    Mais lorsque les éditions Michel Lafon m'ont proposé ce roman en partenariat, je me suis laissée tenter et j'ai eu raison.

    Rodney Saint-Eloi arrive à Port-au-Prince, le 12 janvier 2009. Il fait parti des auteurs venus à Haïti pour participer à la deuxième édition du Festival Etonnants Voyageurs, ayant lieu dans différentes villes du pays. Vers 16h30, il est à l'hôtel quand la terre se met à trembler. Il sort indemne mais rien ne sera plus comme avant. "La terre a fait goudou-goudou". Rodney Saint-Eloi sillonne alors la ville et nous raconte Haïti après le séisme, son histoire. Il nous parle de ses souvenirs, de ses rencontres, de sa souffrance.

    "L'histoire du pays est une succession de séismes. Séismes naturels. Séismes humains".

    J'ai vraiment été touchée par ce témoignage. J'ai apprécié cette belle écriture, parfois poétique, franche, sans détour mais aussi la manière dont l'auteur nous décrit les évènements, nous parle de son pays avec les mots justes, qui touchent naturellement mais n'écoeurent pas. J'ai ressenti beaucoup de générosité à travers ce témoignage. De l'espoir aussi.

    J'aime aussi sa façon de parler des livres:

    "J'aime offrir des livres comme on offre de la nourriture et de l'eau aux sinistrés. En vérité, c'est le seul métier qui ait un sens à mes yeux. Celui de livraginaire, livreur d'imaginaires. Donner à manger la chair vive des mots comme des mangues mûres, on a ainsi l'impression de faire corps avec quelqu'un en ayant en partage la même somme de douleurs, d'amours et d'utopies. Un lien de mots, plus fort que le lien de sang, nous rend heureux dans la familiarité des livres. Quand je rencontre une personne qui lit les mêmes livres que moi, je sens que j'ai en face de moi un complice. Le monde a pour nous les mêmes fêlures, les mêmes mystères et les mêmes joies".

    C'est si vrai.

    On dirait aussi qu'une espèce de fatalité dans le malheur pèse sur le peuple haïtien. C'est assez révolant mais il y a une sorte de force en eux qui impose le respect et qui dit: C'est moche mais, c'est la vie et il faut bien se relever, continuer à vivre, à exister malgré tout. J'ose espérer que cette force est synonyme d'espoir.

    Comme écrit Yasmina Khadra dans la préface: "Il est une vérité qui nous venge de toutes les autres: toute chose a une fin, et aucun malheur n'est éternel."

    A méditer...

    Un grand merci à Silvana Bergonzi et aux éditions Michel Lafon qui m'ont permis de découvrir ce livre.

  • Contes et récits de l'Inde

    Imprimer

    Contes et récits de l'Inde.jpg
    Anna Milbourne - Illustrations: Linda Edwards
    Usborne Publishing - 2005
    Dés 5 ans
    ******
    Photo 172.jpg
    Si vous ouvrez ce livre de Contes et récits de l'Inde, vous rencontrerez Le tigre emprisonné, Dix idiots, Le chacal bleu, Un boeuf tombé du ciel, Le seigneur Lune, Les petits oiseaux et le puissant océan, Rama et Sita.
    Vous aurez la chance de voir Le coeur du singe, Le plus grand banquet du monde, Les souris qui mangeaient du fer, La Grande bataille, Les moustaches du roi et L'histoire des histoires.
    Vous serez aussi témoin de La malédiction d'Indra, du Voeu diabolique (Le) et des Cent questions (Les).
    Et vous vous demanderez peut-être Combien de corbeaux?
    Photo 178.jpg
    Je me suis laissée séduire par la couverture de ce livre et un commentaire (en sa faveur). Je ne regrette pas.
    De jolies frises colorées, assez enfantines, agrémentent chaque page. Les illustrations sont nombreuses, détaillées, tout à fait à mon goût. J'appréhendais un peu car certains livres de contes sont peu fournis en illustrations.
    Mes préférées sont celles qui évoquent la culture indienne.
    Certaines "fables animalières" m'auraient presque fait oublier qu'il s'agit de contes indiens mais impossible de se tromper quand Ganesha et Shiva font leur apparition.
    J'ai trouvé la mise en page agréable.
    La longueur des contes est très variable, d'une à dix pages.
     
    Enfin, si les histoires ayant une morale ne vous rebutent pas, si les animaux doués de parole et les divinités hindoues ne vous font pas peur alors j'espère que vous vous amuserez autant que moi à découvrir ces contes indiens pleins d'humour.
    Photo 176.jpg
    ******
    Lu dans le cadre du
    Avatar inde.jpg

  • Bôllyfood

    Imprimer
    Bôllyfood.jpg

    Marie-Laure Tombini

    La cuisine indienne - Ô délices Mango - Moins de six euros

    ******

    Au menu: 30 recettes illustrées

    Chapatis, Naan, Parathas aux pommes de terre, curry de poulet, dal au cumin et à la coriandre, halwa, lassi...

    Ce "petit livre" de cuisine me tentait depuis plusieurs années. Je profite du challenge pour l'essayer même si je n'y connais pas grand chose en cuisine indienne.

    Première surprise, la simplicité des recettes et des ingrédients proposés; ça paraît presque trop simple. Bon, après avoir acheté de la farine complète, je me suis mise aux fourneaux et j'ai tenté la recette des Chapatis et des Parathas aux pommes de terre et au cumin. Je n'ai pas utilisé de Ghee mais un peu de beurre.

    Parathas.jpg

    Bien dorées, bien épicées, sympa ces petites galettes.

    Parathas recette.jpg
    Chapatis.jpg
    Chapatis recette.jpg
    Les chapatis n'ont pas beaucoup gonflé, et je trouve que leur couleur n'est pas exceptionnelle. Ce n'est pas aussi bien que sur la photo (peut-être que ça vient de ma farine complète) mais au goût, c'est tout à fait comestible et assez moelleux.
     
    C'est plutôt encourageant pour une première tentative. Je pense essayer d'autres recettes prochainement.
     
    Retrouvez "Hilde aux fourneaux" dans un prochain épisode de Cuisine Indienne!
     
    Essayé dans le cadre du
    Avatar inde.jpg
  • Berceuses

    Imprimer
    Photo 040.jpg

    Laissons-nous bercer par ce livre-disque.

    Onze morceaux pour rejoindre le pays des rêves et un livre cartonné illustré par Hervé Coffinières comme guide de voyage.

    Enfance et musique: un livre et un cd - 23,90 euros environ

    Dans la même collection: A l'eau, Mon petit doigt m'a dit, Les tout-petits loups du Jazz, Cocodi Cocoda, Noël, Pirouettes, Virelangues, Cocorio.

    Photo 045.jpg

    23 minutes pour s'endormir: Berceuse bretonne - Dors, mon bel enfant - Fais dodo, mon petit pierrot - Berceuse cosaque - Passe la dormette - Lè timoun an mwen - Berceuse slave - Toutouic - Dors, dors, ma petite fille - Bébés loups - C'est la nuit

    Photo 046.jpg
    Berceuse bretonne, berceuse cosaque, berceuse africaine, voilà un mini tour du monde tout doux pour les petits-bouts mais aussi des berceuses sans appartenance à un pays que l'on découvre avec autant de plaisir. Les mélodies, les voix des adultes et des enfants sont agréables (les choeurs sont très réussis), les instruments de musique enchanteurs et les paupières deviennent lourdes. Le marchand de sable est en chemin.
    Photo 048.jpg

    Les illustrations du petit livre cartonné sont vivantes et colorées, très douces, parfois assez drôles (regardez celle de Bébés loups, je l'aime beaucoup). On y trouve les paroles des berceuses en français et parfois dans leur langue d'origine. C'est un plaisir à feuilleter.

    Photo 047.jpg

    Mes préférées: Berceuse bretonne (toute douce), Berceuse cosaque, Lè timoun anwen (aux magnifiques sonorités africaines), Bébés loups (avec les courts passages au violon que je trouve très beaux)

    Encore un magnifique moment passé en compagnie d'Enfance et Musique. Un grand merci à Guillaume Teisseire pour l'organisation de cette Opération Masse Critique où je participe toujours avec autant de plaisir.

    Critiques et infos sur Babelio.com
  • A l'eau

    Imprimer

    A l'eau.jpgOnze titres plein de fraîcheur et d'éclaboussures pour les petits loups

    Hélène Bohy, illustré par Katy Couprie

    "Cest parti! Nous voilà jusqu'au cou dans la mare à Toto, avec Nina, Nino, la mouche et le roi du pédalo. [...] On écoute, note à note, goutte à goutte, tout un monde se construire au rythme des sons soufflés, frottés, samplés, touchés, coulés! Au milieu des éclaboussures et des éclats de rires, ça papote, ça barbote, ça glougloute et ça groove!"

    Ce que j'en pense

    "Nina et Nino sont dans un bateau. Nino tombe à l'eau. Qui est-ce qui reste?"

    C'est le deuxième Livre-Disque d'Enfance et Musique que je découvre et c'est encore un petit moment bonheur à partager avec les enfants.

    Les chansons sont originales et le son de très bonne qualité. J'ai apprécié le rythme entraînant, les paroles pleines d'humour, les voies des enfants. On prend beaucoup de plaisir à écouter et réécouter les morceaux. On s'imagine facilement près de la mare aux canards entouré des différents animaux.

    N'oublions pas le livre aux pages cartonnées contenant les paroles de chaque titre et de jolies illustrations. Les animaux sont plats, c'est assez amusant.

    Comme pour le précédent, j'ai regretté que ce ne soit pas plus long: 25 minutes au total, ça passe très vite, trop vite.

    livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

    Je remercie l'Opération Masse Critique de Babelio de m'avoir envoyé ce livre .

    Voir aussi Les tout-petits loups du Jazz envoyé également par Babelio et très apprécié des enfants. Personnellement, j'adore ce livre-disque.

  • Les tout-petits loups du Jazz

    Imprimer

    "Voici messieurs mesdames, De très grands musiciens. Ils vont faire du ramdam, dam, Ecoutez voir si ça vous fait du bien."

    Les tout petits loups du jazz.jpg

    C'est avec grand plaisir que j'ai écouté les sept titres des Tout-Petits loups du Jazz et feuilleté l'album cartonné où l'on trouve les paroles de chaque chanson, ce qui permet de vite les retenir et de les chanter aux enfants qui ne savent pas encore lire.


    Les illustrations pleines de petits loups sont rigolotes et les plus jeunes peuvent tourner les pages sans risquer de les abimer.
    Le rythme est entraînant, donne envie de danser et de mimer certaines histoires. Les voies des enfants-chanteurs (30 enfants de 4 à 14 ans) sont très agréables. J'ai un coup de coeur pour Mamadou, Casimir et Tintin et pour L'otorhinocéros. Je les connais déjà par coeur et ma nièce de quatre ans est conquise.

    Le seul regret, c'est qu'il n'y ait pas davantage de titres mais je pense acheter d'autres albums des Tout-petits loups du Jazz.

    A découvrir! Voir également la critique de Gawou

    Pour écouter quelques extraits: Enfance et musique

    Olivier Caillard, illustrations par Antonin Louchard, Enfance et musique, un livre un CD

    livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

    Je remercie l'Opération Masse Critique de Babelio de m'avoir envoyé ce livre .