Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

livre - Page 2

  • Le Journal d'Aurélie Laflamme -2

    Imprimer

    Le journal d'Aurélie Laflamme.jpg

    Il y a quelques soirs de cela, après avoir vu un film d'horreur dépassant mon seuil de tolérance habituel, j'ai eu envie de me trouver une lecture réconfortante. Ma PAL contenant plus de 200 titres, la probabilité pour que l'auteur soit d'origine Québécoise (et que le livre entre dans le Challenge Québec en septembre qui a commencé le 1er du mois), était quasiment nulle et pourtant, j'ai choisi, sans aucune arrière-pensée le tome 2 du Journal d'Aurélie Laflamme: Sur le point de craquer, d'India Desjardins, édité chez Michel Lafon. Je n'ai découvert qu'un peu plus tard que ce roman tombait à pic!

    Aurélie Laflamme est une adolescente de 14 ans tenant son journal au jour le jour. De janvier à avril, elle raconte sa vie, ses états d'âme, la manière dont se passent sa scolarité. Mais tout se complique:  d'abord ses relations avec Kat sa meilleure amie, et puis l'irruption d'un petit-amie dans sa vie et sa mère qui  continue à chercher l'âme sœur sur Internet...

    Plutôt destiné à des adolescentes, ce journal, à la première personne m'a tout de même offert un moment de lecture agréable. Facile à lire, distrayant et bourré d'humour, je me suis attachée à Aurélie et j'ai suivi avec plaisir les récits de sa palpitante petite vie, ses contrariétés, ses lectures de Miss Magazine, ses difficultés à gérer ses sentiments (amitié, amour)... C'est léger, amusant et je ne regrette absolument pas mon choix. Déjà j'ai pu m'endormir sans faire de cauchemar et le lendemain, j'ai repris ma lecture en me disant que j'avais bien fait de me procurer ce deuxième tome.

    En ce qui concerne la touche québécoise, je dois admettre qu'il faut être particulièrement observateur pour noter les quelques passages de l'histoire qui indiquent que ça se passe au Québec. 
    Grâce à Karine (dans sa vidéo du Mois Anglais), j'ai pu identifier facilement ce qu'était un 5 à 7 (des personnes qui vont dans un bar après le travail, c'est tout). J'ai également noté que Simple Plan était un groupe de musique pop originaire de Montréal, au Québec. J'ai essayé de chercher le mot "jaser" tout au long de ma lecture mais j'ai fini par y renoncer.

    Cute2.jpg

    Sinon, comme dans le premier tome, une mise en page soignée, de petits dessins rythmant les mois de l'année, un petit élastique jaune pouvant servir de marque page et renforçant le côté journal, une couverture flashy pailletée à certains endroits, bref un objet sympathique qui devrait plaire à son public ainsi qu'aux lectrices qui ont déjà apprécié le tome 1.


    Il s'agit de mon premier billet dans le cadre de ce Challenge.

    Quebec-en-septembre-2013--2.jpg

    organisé par Karine et YueYin

  • Lorsque...

    Imprimer

    couv-lorsque.gif

    Lorsque... est un petit livre amusant, prêté par Arieste, écrit et illustré par Eleonore Zuber et édité chez Cambourakis.

    Lorsque... je picole un peu trop, je suis amoureuse, je ne pense qu'à ça, je suis déprimée, je fais du shopping, je fais un régime, je suis vraiment chiante, je me sens ridicule, je suis enceinte, je drague... La vie, quoi! Résumé éditeur

    Vous trouverez dans ce petit livre des anecdotes de la vie quotidiennes, dans les situations décrites ci-dessus, tout ça illustré avec humour. On croirait presque des dessins d'enfants mais les dialogues ne leur sont pas destinés.

    C'est très court, il faut se satisfaire de quelques mots en guise de légende, piocher parfois assez loin dans les souvenirs pour se remémorer des situations (et oui, les années passent), mais ça fait sourire ou rire aussi.

    Léger, cocasse, plein de petites vérités qui nous touchent ou pas, Lorsque... reste très agréable à feuilleter.

    Lorsque....jpg

    A croquer seul ou à partager.

  • It's Halloween, you' fraidy mouse!

    Imprimer

    Halloween 2012 b.jpg

    Yeah! It's Halloween et la grande goule ne m'a pas toujours pas avalée! Est-ce pour ce soir? Nous verrons bien, mais j'aurais tout fait pour éviter ça: créer des bricoles de l'enfer, cuisiner de monstrueux plats à base de citrouille, lire des histoires de malédiction et de maisons hantées... Bref que le grand cric me croque, je vais tout de même vous parler de Géronimo Stilton...

    Geronimo stilton.jpg

    With 30 pages of Halloween games and costumes

     Édité en 2001 - 2004 chez Scholastic

    Geronimo doit écrire un livre sur Halloween, mais il est trouillard et pas très inspiré, alors aidé par son neveu Benjamin, il va participer malgré lui à l'organisation d'une soirée d'Halloween avec la belle et ténébreuse Creepella Von Cacklefur qui habite... au cimetière. So creepy! Son livre sera t-il écrit dans les temps?

    geronimo stilton,livre,roman,jeunesse,halloween

     Des phrases courtes, des descriptions accessibles, un vocabulaire à ma portée, j'ai trouvé "le livre" qui me réconcilie avec mon niveau d'anglais. L'histoire est amusante avec ses jeux de mots qui feront sourire petits et grands, sa petite ambiance Halloween toute mignonnette. Il y a plein de petits détails graphiques tout à fait charmants (pierres tombales, chauves-souris, araignées...) des effets de style typographiques (plein de couleurs, des caractères de toutes sortes...), et des illustrations à toutes les pages. What else?

    geronimo stilton,livre,roman,jeunesse,halloween

    Le plan du cimetière

    Je crois que je commence à comprendre pourquoi les "petits jeunes" aiment les aventures de Geronimo, histoire simple mais très distrayante.

    • Une série mettant en scène Creepella est sortie outre Atlantique, je note pour plus tard.

    Halloween 2012.jpg

    Happy Halloween à vous tous!

  • Les Créateurs

    Imprimer

    Les créateurs.jpg

    Vous cherchez une lecture originale, un livre, un vrai, avec des nouvelles de l'imaginaire bien écrites dedans? Voilà Les Créateurs de Thomas Geha, édité en 2012 aux Éditions Critic. La couverture est belle et si le quatrième ne vous interpelle pas, c'est que vous manquez cruellement d'humanité! Sinon, pas de panique, vous en trouverez à l'intérieur. 

    Vous croiserez sur les chemins de la création:

    • Un acteur de théâtre parisien du XIXème siècle, dont la voix a mystérieusement changé, don du ciel ou don du diable? : La voix de monsieur Ambrose (2001) J'ai particulièrement apprécié la discussion entre monsieur Ambrose et Arthur Machen (l'auteur du Grand dieu Pan). Bon, ça finit par partir un peu bizarrement mais je vous laisse découvrir ce mystère.
    • Un couple voué à une funeste destinée sur un pont de Prague maudit par le Golem: Là-bas (2005) Une nouvelle comme je les aime qui donne quelques sueurs froides. J'ai vraiment regretté qu'elle ne soit pas plus longue, douze pages, ça se tourne si vite.
    • Une femme redécouvre, la veille de Noël, des golems en bois fabriqués pendant sa jeunesse: Copeaux (2011) Ce texte est très émouvant, un peu triste mais captivant. Ici l'ambiance est différente puisqu'il ne se passe rien d'horrible mais on sent un poids tout au long de la nouvelle et on se demande bien si la magie va opérer ou non pour Klervi. Pour moi, c'est évident...
    • Un homme souffrant d'amnésie et en quête de vérité, aussi horrible soit-elle: Bris (2010): La Verrue, quel nom horrible pour une ville! Cette nouvelle ne manque pas d'intérêt, mais j'ai du mal à donner mon sentiment. C'est beau et tragique à la fois. 
    • Un homme passionné par son jardin découvre une lanterne magique: Dans les jardins (inédit) J'ai été séduite par ce texte mais je pensais que ça prendrait une tournure plus fantastique encore. J'avoue que j'étais terrifiée par la silhouette apparaissant sur le mur, imaginant qu'une créature démoniaque pourrait apparaître à tout moment dans le champ de vision de Kaddiern.
    • Un homme dont le monde semble se désintégrer; les humains se dégonflent (au vrai sens du terme): Sumus Vicinae (2010) J'ai trouvé cette nouvelle très, très étrange. On nage en pleine SF, pas de problème pour moi. C'est musical mais sans la bande-son, ça paraît un peu abstrait et surtout, je n'ai pas compris où on voulait en venir à la fin. Oui, je sais, il n'y a pas de quoi se venter. La question qui me taraude: Mais qui sont Les Voisines?

    Une belle écriture, des nouvelles agréables à lire, l'évasion est au rendez-vous, votre imagination n'en ressortira pas indemne. J'ai passé un bon moment de lecture, souvent surprise, captivée, parfois en mode "décryptage" lorsque justement mon imagination atteignait ses limites, bref une expérience de lecture fascinante à tenter pour le plaisir de la lecture évidemment.

  • Les Enfants d'Evernight: 1. De l'autre côté de la nuit

    Imprimer

    Les enfants d'Evernight.jpg

     Aujourd'hui, c'est Mercredi BD, organisé par Mango, j'ai ouvert Les Enfants d'Evernight: 1. de l'autre côté de la nuit, d'Andoryss (Scénario) & Yang (Dessins), édité en 2011 chez Delcourt.  

    Vous avez trop de soucis, l'impression que personne ne vous comprend, que la vie est injuste, et bien il suffit de s'endormir en imaginant partir loin et à votre réveil, vous serez, peut-être, à Evernight, débarrassés de tous vos problèmes...

    Enfin, je préfère vous prévenir, là-bas, vous risquez d'en trouver d'autres des problèmes, mais d'un genre différent. Quelques conseils: restez cachés si vous ne voulez pas vous retrouver à L’Orphelinat du Cheval- Pendu car les humains ne sont pas accueillis les bras ouverts. Et si vous voulez retrouver votre ancienne vie, ça risque d'être compliqué, surtout si vous avez perdu votre montre... Il faut savoir ce qu'on veut!

    les enfants d'evernight,andoryss,yang,delcourt,bd,livre,mercredi bd

    Un monde, de l'autre côté de la nuit entre rêves et cauchemars

    Notre histoire voit le jour à Londres, en 1899, Camille vient d'avoir treize ans, et son père a décidé de l'envoyer en pension. Malheureuse, persuadée que tout le monde autour d'elle se moque de ses sentiments, elle rêve alors de ne pas se réveiller. A sa grande surprise, lorsqu’elle ouvre les yeux, elle n'est plus couchée dans le lit de sa chambre mais à Evernight et l'aventure est sur le point de commencer.

    De très jolis graphismes colorés, futuristes pour cette histoire qui nous propulse dans un monde imaginaire moins merveilleux qu'il n'y paraît. Les personnages sont un peu mystérieux, certains dotés d'une tête animale. Les humains présents à Evernight ont des statuts particuliers puisqu'ils exploitent l'énergie  des rêves et des cauchemars.  

    L'ambiance de cette BD est agréable, onirique, et le scénario ne manque pas d'intérêt même si on ne comprend pas encore, où tout ça va nous mener, et que beaucoup de questions se posent à la fin de ce premier tome.  Le décor est planté, séduite par les dessins, il ne me reste plus qu'à mettre la main sur la suite. Bon mercredi!

    les enfants d'evernight,andoryss,yang,delcourt,bd,livre,mercredi bd

  • Les Chroniques de Narnia: I.Le Neveu du magicien, II. L'armoire magique

    Imprimer

    Auujourd'hui, j'ai l'intention de vous parler du Neveu du Magicien, histoire qui précède L'armoire magique de C.S. Lewis et nous montre comment deux enfants londoniens, Polly et Digory ont découvert le monde de Narnia grâce à des bagues magiques confectionnées par l'oncle du jeune garçon, croyant être un grand magicien. Malheureusement, au cour de leur expédition, ils réveillent une sorcière maléfique et la ramènent malgré eux dans le monde réel. Semant la panique dans les rues de Londres, il ne reste qu'une solution: la renvoyer d'où elle vient mais c'est dans un monde apparemment vide qu'ils arrivent...

    Le neveu du magicien.jpg

    J'ai beaucoup apprécié l'histoire, me rappelant évidemment L'armoire magique, tout en étant une découverte. On assiste à la fondation de Narnia, on y apprend notamment comment le réverbère londonien (voir l'illustration ci-dessous) se retrouve dans le monde magique, petit détail paraissant insignifiant mais qui ne manque pas de charme.

    Une lecture agréable, fabuleuse, sans difficulté; j'aime beaucoup les descriptions du réveil de Narnia. C.S Lewis a vraiment l'art de les rendre magiques. Je crois que c'est ce qui m'avait déjà plu quand j'étais plus jeune. Enfin, j'ai passé un bon moment et j'ai l'intention de lire les autres aventures qui se passent à Narnia. Et oui, il y en a sept en tout. C'est donc loin d'être terminé. 

    Narnia, Crème Anglaise, C.S. Lewis, livre, roman, jeunesse, fantasy, L'armoire magique,Le neveu du magicien

    Acro dans son billet évoque "l'empreinte religieuse" présente dans Les chroniques et qui peut interpeler le lecteur. Pour l'avoir déjà remarquée, je confirme que ce n'est pas un poids pour la lecture.

    Narnia, Crème Anglaise, C.S. Lewis, livre, roman, jeunesse, fantasy

    Et si j'ai le courage, je poursuivrai en anglais avec ce pavé de 767 pages. Maintenant, il est temps de revenir quelques années en arrière pour découvrir mon édition de L'Armoire Magique.

    narnia,crème anglaise,c.s. lewis,livre,roman,jeunesse,fantasy,l'armoire magique,le neveu du magicien

    "Il était une fois quatre enfants qui s'appelaient Pierre, Susanne, Edmond et Lucie. Cette histoire raconte une aventure qui leur arriva lorsqu'ils furent éloignés de Londres, pendant la guerre, à cause des raids aériens..."

    Le premier livre des Choniques de Narnia que j'ai eu entre les mains s'intitule: L'armoire magique, édité chez Flammarion (Bibliothèque du Chat Perché) en 1980 et illustré en noir et blanc. Lu dans les années 90, j'en garde un souvenir merveilleux, celui d'une lecture captivante et d'un lion magnifique au delà de toute description. Voici un extrait du livre que vous pourrez lire en cliquant sur l'illustration ci-dessus.

    Vous y verrez Lucie, ayant découvert un mystérieux passage dans une vieille armoire lors d'une partie de cache-cache. Le monde dans lequel elle se trouve, c'est Narnia, peuplé de créatures (faunes, centaures, fées) douées de paroles mais abritant aussi une Sorcière Blanche au cœur de glace qui les met tous en danger ou tout le monde attend le retour d'Aslan... 

    L'armoire magique.jpg

  • Non-Non a perdu un truc mais ne sait plus quoi

    Imprimer

    Non non a perdu un truc mais ne sait plus quoi.gif

    Magali Le Huche

    Dés 4 ans

    11,95 €

    Non-Non est une petite taupe en culotte bleue ciel et aujourd’hui, lui et ses amis partent à la recherche d'un mystérieux "truc jaune" qu'il a perdu. Sauf que des trucs jaunes, il y en a partout et de toutes sortes et ça ne va pas être simple de trouver le bon. Il faut chercher partout, regarder dans les arbres, dans l'herbe, peut-être même derrière une roue du tracteur, aller voir dans la Collection des trucs bizarres de Grouillette. Et si le truc jaune n'en valait pas la peine...

    J'ai donc fait la connaissance de Non-Non, un petit personnage rigolo et attachant qui se ballade dans un petit album cartonné, avec plein de fenêtre à soulever et de jolies illustrations.

    Évidemment, j'ai adoré ouvrir les fenêtres pleines de surprises, visiter la maison de Grouillette remplie d'objets insolites et partir en quête du fameux "truc jaune". C'est amusant, plein d'humour et, à mon avis un véritable plaisir à partager avec son lutin qui devra tout même prendre soin des petites fenêtres cartonnées, ne serait-ce que pour les adorables souris qui se cachent parfois derrière. Ma double-page préférée est celle du tracteur, je la trouve tellement drôle.

    Non NOn 2.gif

    La recherche du truc jaune se transforme alors en véritable aventure, c'est mignon, à mettre entre toutes les petites mains.

    On ne peut pas dire que Non-Non soit un personnage très organisé, il n'aidera pas les enfants à ranger leur chambre, mais c'est ce que qui fait toute la sympathie du personnage. Je serais donc ravie de le retrouver dans d'autres albums. A bientôt Non-Non pour de nouvelles aventures!                                          

    Merci à Inès Adam et aux Éditions Tourbillon pour cette très jolie découverte.    

  • Emily the Strange

    Imprimer

    Emily the Strange.jpg

    Les Jours Perdus (1)

    Rob Reger

    2009 - 2010

    Un grand merci à Silvana Bergonzi et aux Éditions Michel Lafon pour cette jolie découverte.

    On ouvre le journal d'Emily et on y apprend qu'elle souffre d'amnésie. Elle a tout oublié: son prénom, son âge, l'endroit où elle habite, le lieu ou elle se trouve ainsi que tous ses souvenirs. La tuile! Alors, elle part à leur recherche, espérant trouver le moindre indice la mettant sur la voie.  Elle compte bien découvrir les véritables raisons qui l'ont amenée dans la petite ville de Blackrock. Et si elle était responsable de ce qui lui arrive...

    C'est une aventure originale, une histoire peu banale avec des rebondissements inattendus et une pagination un peu spéciale. Vous verrez, ce journal sort vraiment des sentiers battus et réserve quelques surprises.

    J'ai beaucoup apprécié les illustrations (des photo type polaroid, un plan, des messages scotchés, des dessins griffonnés comme dans un vrai journal), bref plein de petits détails sympathiques, qu'on prend plaisir à regarder.

    A certains moments, l'histoire paraît un peu compliquée, on cherche à comprendre ce qui se passe, parfois, on s'y perd, on ne sait pas très bien où tout cela va nous mener mais on y va quand même avec plaisir! On finit par s'habituer à ce drôle d'univers ainsi qu'aux comportements plutôt étranges des habitants. L'ambiance est plutôt mystérieuse!

    Enfin, c'est agréable à lire, j'ai  passé un bon moment de lecture en compagnie d'Emily et de ses quatre chats noirs. J'ai refermé ce livre en me disant que j'avais lu quelque chose de différent mais sympathique, donc une série à suivre.

    Sophie, Lilibook et Lily et ont aussi passé du temps à Blackrock.