Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

littérature - Page 5

  • Lady Hunt

    Imprimer

    Lady Hunt.jpg

    Hélène Frappat
    Actes Sud, 2013, 20€

    C'est grâce aux Matchs de la rentrée littéraire organisé par Priceminister, que j'ai pu lire ce livre.
    Merci beaucoup pour cet envoi.

    Comme un voile de mystère plane sur l'existence des sœurs Kern, nées dans un petit village du sud de la Bretagne. La maladie d'Huntington menace arbitrairement leur lignée, et l'existence de Laura semble perturbée par des rêves: une maison qui revient sans cesse la hanter mais dont elle ignore tout. Serait-ce une malédiction ou le début de la maladie qui la guette?

    C'est le roman de la rentrée littéraire que j'avais repéré et que je souhaitais lire cette année. Le quatrième de couverture m'avait interpelée et j'attendais avec curiosité, la découverte de cette histoire de malédiction familiale.
    Je n'ai pas une grande expérience des romans gothiques, mais en terme de malédiction, je commence à avoir quelques références, alors lorsque l'occasion s'est présentée, je n'ai pas hésité. 


    Des chapitres courts, un rythme assez lent, une belle écriture, envoutante, poétique. J'aime ce genre d'ambiance, un peu onirique mélangeant rêves, réalité et souvenirs, mais je n'ai pourtant pas réussi à m'approprier ce récit, à me laisser emporter.

    Je suis restée à distance, ne m'attachant ni à Laura, ni aux autres personnages qui m'ont semblé un peu transparents et froids. Je me suis parfois sentie égarée, manquant de détails, de clarté et même après avoir relu une bonne partie du livre pour rédiger ma chronique, ça reste encore confus.

    "Le destin n'existe pas. On transporte des traces du passé, comme le sable que les enfants rapportent chez eux."

    Les touches surnaturelles sont légères et se mêlent discrètement dans le quotidien de Laura, sans générer beaucoup d'inquiétude et d'angoisse, parfois juste un léger malaise. L'ombre de la maladie pèse davantage sur le lecteur et occupe une place trop importante, à mon goût, au détriment du fantastique, voilà ce qui m'a dérangée.
    Néanmoins, j'ai trouvé de bonnes choses dans ce roman, j'ai apprécié l'écriture d'Hélène Frappat, certaines incursions dans le passé de Laura, la découverte de l'histoire familiale avec notamment, les passages au pays de Galles et quelques références littéraires. Aucune longueur, les chapitres s'enchaînent et ça se lit vite mais je n'ai pas ressenti beaucoup de plaisir à la lecture et j'ai peur d'oublier bien vite cette histoire malgré tout.

    Déçue.jpg

    10/20

    • Quelques lectrices pour qui ça n'a pas (tout à fait) fonctionné: Maggie, Miss Léo, Valou.
    • Quelques lectrices qui ont apprécié cette lecture: Lou

    4ème de couverture

    "Laura Kern est hantée par un rêve, le rêve d’une maison qui l’obsède, l’attire autant qu’elle la terrifie. En plus d’envahir ses nuits, de flouter ses jours, le rêve porte une menace : se peut-il qu’il soit le premier symptôme du mal étrange et fatal qui frappa son père, l’héritage d’une malédiction familiale auquel elle n’échappera pas ?

    D’autres mystères corrompent bientôt le quotidien de la jeune femme, qui travaille pour une agence immobilière à Paris – plus un effet secondaire qu’une carrière. Tandis qu’elle fait visiter un appartement de l’avenue des Ternes, Laura est témoin de l’inexplicable disparition d’un enfant.
    Dans le combat décisif qui l’oppose à l’irrationnel, Laura résiste vaillamment, avec pour armes un poème, une pierre noire, une chanson, des souvenirs… Trouvera- t-elle dans son rêve la clé de l’énigme du réel ?
    Sur la hantise du passé qui contamine les possibles, sur le charme des amours maudites, la morsure des liens du sang et les embuscades de la folie, Hélène Frappat trace une cartographie intime et (hyper)sensible de l’effroi et des tourments extralucides de l’âme. Des ruines du parc Monceau à la lande galloise, avec liberté et ampleur elle réinvente dans Lady Hunt le grand roman gothique anglais, et toutes les nuances du sortilège."

    479x324_logo2_rentree-literaire2013.png

    halloween,livre,recettes,décoration,bricolages

    Chez Lou et Hilde
    Gardiennes de l'esprit d'Halloween

  • Le Signaleur

    Imprimer

    Le signaleur.jpg
    Charles Dickens
    1886

    Le narrateur, durant une promenade, rencontre, près d'un tunnel, un signaleur du chemin de fer, homme instruit et consciencieux qui lui dit recevoir, avant des accidents sur la voie ferrée, la visite d'un spectre qui lui fait d'étranges avertissements dont le dernier semble s'adresser à lui...
    Courte histoire fantastique, où s'exprime une inextricable ambiguïté entre naturel et surnaturel, et notre inquiétude se nourrit de cette incertitude... Présentation et accès à la nouvelle

    J'ai choisi cette nouvelle car la présence d'un spectre m'inspire toujours, j'adore les petites histoires de fantômes. J'avais beaucoup apprécié les histoires du recueil présenté par Roald Dahl ainsi que les Contes fantastiques de Noël. J'avais aussi passé un excellent moment en compagnie des Fantômes Indiens de Rabindranath Tagore.

    Après la lecture d'Oliver Twist, je m'étais dit qu'il faudrait que je découvre d'autres récits de Charles Dickens alors c'était un peu l'occasion, n'ayant pas beaucoup de temps devant moi pour chroniquer un autre roman.

    Que dire de cette nouvelle d'une vingtaine de pages (au format PDF)?

    Et bien, l'atmosphère est assez étrange et l'intérêt réside dans la chute de l'histoire car sinon rien de vraiment angoissant, si ce n'est qu'il fait froid, très froid (ce qui peut déjà être un premier indice pour nous autres, chasseurs de spectres), et que l'endroit est inhospitalier: "Son poste était situé dans l'un des endroits les plus solitaires et les plus lugubres que j'eusse jamais vus."

    La conversation entre les deux hommes paraît bien mystérieuse dans ce lieu si isolé.

    Je ne vous en dis pas plus sur le contenu, c'est tellement court, qu'en révéler davantage gâcherait un peu le plaisir de la découverte.

    Sinon aucune difficulté au niveau de la lecture, ça se lit vraiment très bien.

    En tout cas, j'ai apprécié cette petite nouvelle, je vous la conseille, d'autant plus qu'elle est en accès libre, donc aucune raison de se priver! Si comme moi vous aimez ces petites histoires qui font légèrement frissonner, laissez-vous tenter!

    barre de séparation halloween.jpg

    2220994031.jpg

    du 1 octobre au 5 novembre 2013

    Organisé par Lou et Hilde
    Gardiennes de l'esprit d'Halloween

    British mysteries.jpg

    Détectives Lou et Hilde en action!

    victorien-2013.png

    Organisé par Arieste

  • Les Contes macabres

    Imprimer

    Aujourd'hui, on découvre un classique avec Cleanthe, Lou, Mariejuliet, Petit-Speculoos, Purple, Romanza, Syl et Tiphanya.

    contes macabres.jpg
    Edgar Allan Poe

    illustrés par Benjamin Lacombe
    Traduction de Charles Baudelaire
    Collection Métamorphose - Soleil Productions - 2010

    Les Contes macabres
    Des mortes qui reviennent hanter les vivants, des hommes qui sombrent dans la folie, voilà ce qui vous attend dans ce recueil!

    • Bérénice
      Il s'agit de la première nouvelle et tout de suite on est dans le bain! On découvre l'histoire de la pauvre Bérénice atteinte d'un mal mystérieux, racontée par notre narrateur, obsédé par ses dents, détail singulier...
    • Le Chat noir
      Cette nouvelle me rend vraiment mal à l'aise à chaque fois que je la lis. Je n'y peux rien, je ne supporte pas qu'on puisse maltraiter les animaux de la sorte, bref il y a une cruauté dans cette nouvelle qui me fait vraiment frémir. Je préfère vous prévenir...
    • L'Île de la fée
    • Le Cœur révélateur
    • La Chute de la maison Usher reste ma nouvelle préférée pour son ambiance particulière et l’horreur qui très vite prend le dessus et engloutit tout. Et ce bruit du côté du caveau où a été déposé le corps de Lady Madeline, brrr...
    • Le Portrait ovale
    • Morella
    • Ligeia

    le chat noir.jpg

    Ce livre est un objet magnifique avec de très beaux dessins et une agréable mise en page. Tout est extrêmement soigné et de bonne qualité. J'ai longtemps hésité avant de l'acheter en raison de son prix assez élevé (28€) mais je ne suis pas déçue. Les personnages qui peuplent cet album ont un charme mystérieux, un peu inquiétant et sont superbement représentés. On reconnaît bien le trait de Benjamin Lacombe, c'est superbe!

    J'ai trouvé dans ce livre huit nouvelles illustrées, des histoires cruelles, avec une touche surnaturelle, des errances spirituelles ou philosophiques parfois un peu poétiques, des personnages au bord de la folie ou ayant sombré. On sent une mélancolie profonde dans ces contes fantastiques, oniriques, entre rêves, cauchemars et réalité, entre obsessions, paranoïa et folie.
    C'est parfois lugubre, étrangement envoûtant et toujours servi par une belle écriture qui ensorcelle les esprits.  
    Beaucoup de références aux mondes anciens, un style très riche des descriptions fascinantes.
    J'ai beaucoup apprécié cette lecture qui n'est d'ailleurs pas toujours aisée en raison du style mais ne manque pas d'intérêt. Certains passages valent le coup d'être lus à voix haute.

    les contes macabres,edgar allan poe,benjamin lacombe,littérature

    Des contes qui font frissonner pour le plaisir, à lire au coin du feu ou par un temps bien sombre, chaudement emmitouflé dans un plaid. Un très beau livre pour les amateurs de nouvelles d’Edgard Poe ou pour ceux ou celles qui souhaitent les découvrir.

    Vous l'aurez compris ce ne sont pas des contes pour endormir vos enfants! ;)

    Le crime d'Halloween, Agatha, Christie, Challenge Halloween, challenge british mysteries

    halloween,livre,recettes,décoration,bricolages

    Chez Lou et Hilde
    Gardiennes de l'esprit d'Halloween

    Je lis aussi des albums.jpg

    Chez Herisson

  • Filles de Lune -1

    Imprimer

    Filles de lune.jpg

    1. Naïla de Brume

    Série en 5 tomes à ma connaissance

    Élisabeth Tremblay

    Pocket, 2012

    Je crois que ce roman n'aurait jamais croisé ma route si je ne m'étais pas inscrite au Challenge Québec en septembre, souhaitant y faire des quelques découvertes SF ou Fantasy. Une LC étant organisée autour de cette série, j'ai décidé de rejoindre Karine, Isabelle, Shelbylee et Delphine.

    Il s'agit d'un roman fantasy racontant le destin hors du commun de Naïla, une jeune femme québécoise, découvrant le mystère de ses origines dans de vieilles caisses entreposées dans le grenier de la maison familiale, suite au décès de son mari et de sa fille. Entre lignée maudite et prophéties, il lui faudra bien du courage pour affronter ce qui l'attend dans la Terre des Anciens et assumer d'être: une Fille de Lune.

    Le cycle des filles de Lune


    D’après une légende qui remonte à des temps immémoriaux, régnera sur la Terre des Anciens celui ou celle qui parviendra à retrouver les trônes mythiques de Darius le Sage et de son ennemi juré, le sorcier Ulphydius. Depuis plus de sept siècles, les aspirants au pouvoir sont nombreux et s’affrontent sans relâche. Toutefois, seule une Fille de Lune de la lignée maudite pourrait redresser les torts causés par ses aïeules, responsables de ces luttes sans merci que se livrent des peuples autrefois pacifiques. Mais les descendantes de cette lignée sont toutes disparues. Du moins, semble-t-il…" Babelio

     J'ai été agréablement surprise par ce roman mais je préfère vous prévenir, jusqu'à la page 200, l'histoire est consacrée uniquement aux découvertes de Naïla sur ses origines, sur ce monde mystérieux et sur les femmes de sa famille. Ce qui entraîne invariablement de multiples interrogations chez cette dernière, des discussions avec sa tante, la seule personne pouvant lui communiquer des informations et quelques longueurs puisqu'il y a très peu d'action. Je les ai ressenties mais ça ne m'a tellement gênée. 

    La seconde partie est plus rythmée, plus sombre aussi  mais le sort réservé à notre héroïne devient assez sordide et un peu longuet. A tel point que je me suis demandée si quelqu'un allait lui venir en aide avant le tome 2. On découvre évidemment cette Terre des Anciens, contrée magique et hostile, des mages et des sorcières, des créatures fantastiques... De nombreux personnages font leur apparition, et ils ne sont pas toujours évidents à cerner. Certains sont d'ailleurs étrangement liés à Naïla. Un arbre généalogique serait bien utile pour distinguer les différents personnages de cette lignée maudite.

    J'ai trouvé l'univers assez cohérent dans l'ensemble, bien construit et si j'avais eu le tome 2 à ma disposition, je pense que j'aurais continué la lecture de cette série.


    Quebec-en-septembre-2013--2.jpg

    organisé par Karine et YueYin

  • Les Étranges talents de Flavia de Luce

    Imprimer

    Dans le cadre de notre billet commun pour le Challenge British Mysteries avec Lou, Titine, Claudialucia,  j'ai choisi de vous parler de ce roman qui se trouvait dans ma PAL depuis pas mal de temps.

    9782709630894-G.jpg

    1. Les étranges talents de Flavia de Luce

    Alan Bradley

    JC Lattés - 2009, 2010

    2. La mort n'est pas un jeu d'enfant (2011): Une autre enquête de Flavia de Luce

    3. La mort dans une boule de cristal (2012) Flavia de Luce

    Manoir de Buckshaw, été 1950

    Flavia, dix ans est la benjamine de la famille de Luce, elle vit avec son père et ses deux sœurs Ophélia et Daphné dans le manoir de Buckshaw, leur mère s'étant tuée dans un accident d'alpinisme lorsque Flavia était encore bébé.
    Passionnée par les éléments chimiques et les poisons, ayant installé son quartier général dans le laboratoire de chimie d'un ancien oncle, cette dernière se livre à toutes sortes d'expériences, pas toujours appréciées par son entourage. 
    Mais un jour, le colonel de Luce découvre sur le pas de la porte un oiseau mort avec un mystérieux timbre, sinistre présage. Alors que le passé refait surface, Flavia fera tout ce qui est en son pouvoir pour découvrir la vérité. 

    J'ai bien apprécié cette lecture, assez divertissante avec suffisamment de suspense pour m'embarquer dans l'histoire. 

    L'enquête est menée brillamment par la jeune Flavia, qui ne laisse échapper aucun élément (chimique ou non). Je l'ai trouvée un peu lointaine dans sa sphère scientifique, pas très en phase avec son âge, ça manque un peu de crédibilité mais ça ne m'a pas surprise davantage car certains héros de romans jeunesses sont de véritables génies dans leur domaine, capables de tout démonter, d'inventer des machines hyper compliquées dés leur plus jeune âge alors pourquoi pas manipuler de dangereux poisons! Et puis, nous sommes dans une fiction alors, si Flavia était une petite fille ordinaire, elle aurait déjà fait sauter le manoir en mélangeant divers produits présents dans le labo de l'oncle Tar et il n'y aurait pas eu d'histoire, juste un grand boum! Bref, j'ai accepté ce côté là.

    Je ne me suis donc pas tellement attachée aux personnages. Les deux sœurs sont de véritables empoisonneuses, le père est trop distant, Dogger l'homme à tout faire, j'avoue l'avoir suspecté pendant une bonne partie du roman et Mme Mullet et sa célèbre tarte à la crème que personne n'aime dans la famille, sans plus.

    Heureusement l'intrigue est captivante, j'ai adoré découvrir le passé du Colonel De Luce et peu à peu voir la vérité révélée. D'ailleurs, je n'ai rien vu venir, ça s'enchaîne plutôt bien et j'ai trouvé particulièrement intéressant le côté philatélique de l'histoire. J'ai fait partie d'un clubs philatélie dans ma jeunesse et je continue toujours à les collectionner. J'ai toujours bien aimé les timbres anglais.

    Le style est agréable, l'humour est bien présent, la touche british assez légère (peut-être un peu trop discrète) et j'avoue que malgré mon peu d'attachement pour les personnages, j'ai tout de même passé un bon moment. Je pense lire la suite si jamais j'en ai l'occasion.


     Détectives Lou et Hilde en action!

    British mysteries.jpg

  • Les aventures de Tom Sawyer

    Imprimer

    Couverture-Tom-Sawyer-312x370.png

    Mark Twain

    Illustré par Olivier Desvaux

    Édition traduite et abrégée

    Dés 10 ans

     Merci aux éditions Tourbillon - 2013 - 14€15

    Tom est orphelin, il vit chez sa tante Polly avec son frère Sid à St Petersburg, dans le Missouri, sur la rive droite du Mississipi. Il va faire la connaissance de Becky mais il déteste aller à l'école et préfère faire l'école buissonnière avec son ami Huck, alors un soir, lors d'une escapade dans le vieux cimetière, ils vont assister à de terribles évènements: un mort qu'on sort de terre, un meurtre. C'est tellement plus simple de jouer aux pirates!

    J'adore cette collection de classiques abrégés, ça me paraît être une excellente manière pour les plus jeunes d'aborder ce genre de textes. Rien ne les empêche de se lancer dans l'édition originale s'ils le désirent mais je sais que parfois un classique, ça peut impressionner: la couverture n'est pas toujours attrayante, c'est écrit petit, c'est un pavé et si en plus l'exemplaire est ancien, on a plus envie de fuir que de le lire! 
    Je parle en connaissance de cause, je les ai boudés pendant des années et encore maintenant, bien que l'envie de découvrir certaines histoires se fasse ressentir, j'éprouve toujours une sorte de méfiance (de blocage), voir une légère appréhension lorsque j'en choisis un, à quelques exceptions près (les classiques fantastiques par exemple).
    Bref, ces éditions abrégées et illustrées, permettent une rencontre en douceur avec les classiques de la littérature.

    Les aventures de Tom Sawyer, Mark Twain, tourbillon, littérature, Jeunesse
    Le format est d'abord très agréable à prendre en main, intermédiaire entre l'album et le roman. On y trouve quelques illustrations réalisées à la peinture à l'huile, une mise en page soignée, une police de caractères de taille moyenne (ni trop gros, ni trop petit) et des chapitres assez courts, qui facilitent la lecture.

    Les bêtises de Tom sont assez drôles, il en fait vraiment voir de toutes les couleurs à sa tante, sa soif de liberté ayant peu de limites. C'est un texte plein d'humour et en même temps, Tom n'échappe pas aux châtiments corporels, et à la violence de la société de son époque, malgré son insouciance et le fait que ce soit un enfant.

    Les aventures de Tom Sawyer, Mark Twain, tourbillon, littérature, Jeunesse

    J'ai passé un très bon moment de lecture même si je connaissais déjà bien l'histoire. J'ai lu de nombreuses fois la BD et je regardais le dessin animé dans les années 80/90.

    les aventures de tom sawyer,mark twain,tourbillon,littérature,jeunesse

    Un livre à découvrir, à offrir ou à partager.

    les aventures de tom sawyer,mark twain,tourbillon,littérature,jeunesse, lotte à l'américaine


    • Retrouvez aussi Tom Sawyer chez Lilibook.

    Dans la même collection

    L'île au trésor - Robert Louis Stevenson

  • [3ème lundi de septembre] C'est lundi que lisez-vous?

    Imprimer

    c'est lundi! que lisez vous?,lectures,romans

    Le "Lundi que lisez-vous?" anciennement chez Mallou, maintenant organisé par Galleane.


    La semaine dernière, j'ai lu

    • Un monde idéal où c'est la fin de J.Heska, repéré chez Sofynet.

    c'est lundi! que lisez vous?,

    • Magasin Général de Régis Loisel & Jean-Louis Tripp

      Magasin Général.jpg


    Cette semaine, je lis:

    • Filles de lune, Naïla de Brume T1 d’Élisabeth Tremblay

    c'est lundi! que lisez vous?,


    Ensuite, j'ai l'intention de lire:

    • La Maison au bord de la Mer d’Élisabeth Vonarburg. 

    La Maison au bord de mer.jpg

  • Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

    Imprimer

    9782356415974-G.JPG

    Jonas Jonasson
    Un livre audio lu par Philippe Résimont

    le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire,jonas jonasson,roman,audiolib,littérature


    Les bienfaits du livre audio en vacances
     
    Sur la route des vacances, au bord d'une piscine, à la plage, ou même tranquillement chez soi, avec ou sans casque, écouter un livre audio est reposant et agréable. C'est laisser quelqu'un vous raconter une histoire, ça a beaucoup de charme. L'immersion est immédiate et à moins de ne pas apprécier ce qu'on vous raconte, ça reste un moment de détente privilégié.
     
    C'est aussi l'unique solution pour éviter de malmener votre estomac en voiture. L'effet de somnolence ne me semble pas plus important qu'avec un livre à la main. Quand les paupières deviennent lourdes, c'est fatal pour tout le monde, la sieste s'impose. Après tout, c'est les vacances!
     
    Allan Karlsson né en Suède en 1905, décide de s'évader de la maison de retraite où il doit fêter son centième anniversaire. Dans son périple, il va s'emparer d'une mystérieuse valise orange et partir en cavale avec des compagnons de routes plus ou moins recommandables. Mais l'ancêtre a un vécu hors du commun, il a côtoyé de grands hommes politiques à son époque, fait exploser pas mal de choses, voyagé jusqu'en Russie et participé malgré lui à l'Histoire avec un grand H de 1929 à 1982.
     
    J'ai pris un plaisir fou à écouter le roman de Jonas Jonasson alors que j'avais buté sur sa lecture, l'an dernier. C'est très bien lu, et les douze heures d'écoute (environ) restent agréables du début à la fin. Les différentes voix prises par le lecteur sont parfois très drôles.
     
    L'histoire d'Allan Karlsson est passionnante. J'ai particulièrement apprécié la manière dont s'enchevêtre sa vie avec l'Histoire. Beaucoup d'humour, des situations vraiment cocasses, parfois dramatiques mais prenant des tournures totalement inattendues. On va de surprises en surprises et je n'ai pas pu résister au sens de la convivialité d'Allan. Des personnages aux caractères bien trempés, qui deviennent particulièrement attachants tout au long du récit.

    le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire,jonas jonasson,roman,audiolib,littérature

    J'aurais juste une petite réserve à émettre sur la version de l'histoire divulguée à la fin. C'est un peu énorme mais ça ne m'a pas empêchée de passer de bons moments.
     
    Un grand merci à Audiolib pour la découverte de ce titre. Personnellement, ça me donne envie d'en découvrir d'autres! Et vous?