Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Crème Anglaise - Page 2

  • Happy New Year, malgré tout...

    Imprimer

    voeux,bonne année

    Maintenant, nous voilà en 2012, et ça ne va pas très bien, alors je noie mon chagrin dans le thé et les petits biscuits anglais! Merci Lou pour cette délicieuse pause thé, qui me réconforte bien en ce début d'année difficile.

    Loin de là l'idée de m'appitoyer sur mon sort, ou de cataloguer mes différents "malheurs" mais concrètement, j'ai un boulot monstre avec des échéances importantes dans 4 mois et je sais que je ne vais pas pouvoir être très présente de janvier à juin sur la blogo, si je veux les réussir. J'ai encore quantité de livres à commenter, je n'ai pas pu honorer certains challenges, et j'avoue, je trouve ça dur de devoir travailler au lieu de bouquiner tranquillement ou de rédiger mes billets de blog.

    voeux,bonne année

    Enfin, avant de vous souhaiter mes vœux, je pense à ma grand-mère, qui nous a quitté juste avant Noël. J'essaye de ne pas me complaire dans de tristes pensées. 

    Je vous souhaite donc une très bonne année 2012, de belles lectures, de chouettes découvertes et du bonheur au quotidien.

    Merci pour vos passages (sur le Blog, sur Facebook), vos commentaires, votre bonne humeur et tous les merveilleux moments passés ensembles autour de challenges, de lectures (communes ou non), pendant les Read-A-Thon...

    A très bientôt. :)

    voeux,bonne année

    Digestives & Yorkshire Tea: mangés, bu et approuvés par Hilde pendant le Mois Anglais organisé par Lou, Cryssilda et Titine.

    voeux,bonne année

  • La pluie, avant qu'elle tombe

    Imprimer

    C'est le premier jour du Mois Anglais organisé par Lou, Cryssilda et Titine, et je suis impatiente de vous parler de ce roman que j'ai lu dimanche, pendant le RAT. Il s'agit de La pluie, avant qu'elle tombe de Jonathan Coe, édité en 2009 chez Folio/Gallimard.

    La pluie avant qu'elle tombe.gif

    Pour ceux et celles qui ne l'ont pas lu:

    Rosamond meurt et laisse derrière elle des cassettes, racontant ses souvenirs à travers une série de photos qu'elle décrit à Imogen, une jeune femme aveugle ignorant tout de ses origines familiales.

    "C'est  l'histoire de trois générations de femmes, liées par le désir, l'enfance perdue et quelques lieux magiques". Source: Quatrième de couverture mangé par mon chien

    1314662623.gif

    Crème Anglaise, La pluie avant qu'elle tombe, Jonathan Coe,

    Thursday, December, 15th

    Dear Lou,

    Merci pour cette très belle découverte qui se trouvait dans ton colis de cet été et que je n'aurais sans doute pas lue sans toi (véridique). C'est aussi la première fois que j'ouvrais un livre de Jonathan Coe.

    Le titre de ce roman ne m'était pas étranger car une personne du "Livre - Échange", le club de lecture de la médiathèque que je fréquentais, en avait dit beaucoup de bien mais à l'époque, je ne m'étais pas laissée tenter. La couverture de ce livre ne me plaisait pas (ça n'a pas changé, je la trouve assez froide) et le quatrième ne m'avait pas forcément donné envie de m'y plonger à ce moment là.

    Tant mieux quelque part sinon, la surprise n'aurait pas été totale car j'ai été emportée par l'histoire de ces femmes, touchée, bouleversée et captivée par le récit de Rosamond, les liens entre les personnages, les manipulations, les blessures du passé qui se perpétuent... Je n'ai pas été séduite dés le départ mais à un moment donné, j'ai été comme "aspirée", kidnappée et mon intérêt n'a cessé de croître au fil des pages.

    Je trouve juste ce roman magnifique, passionnant à lire, bien écrit, suffisamment profond pour me laisser une trace de lecture, qui me rappellera dans quelques années que j'avais adoré ce roman. J'ai ressenti aussi beaucoup de tristesse et un sentiment d'anéantissement une fois la dernière page tournée. En voilà des manières de me tourmenter ainsi, dear friend!

    Pour reprendre ton expression, je vais encore me laisser "hanter" pendant quelques temps, je pense par ce roman qui m'a fait forte impression et le conseiller autour de moi. A très bientôt. I drink a cup of tea à ta santé.

    Sincerly Yours.

    Hilde

    PS: Si tu as d'autres romans de Jonathan Coe à me conseiller, je t'écoute!

    time3.png

  • La fin d'année sera British ou ne sera pas!

    Imprimer

    tea2.png

    Impossible de résister à ces magnifiques logos et à ce Mois anglais (du 15 décembre au 15 janvier) organisé par Lou, Cryssilda et Titine, aux litres de thé que je vais pouvoir boire en toute légalité en grignotant mes "digestive biscuits" ou mes parts de "fruitcake", avec un bon livre, mon plaid polaire et mon paquet de chips au vinaigre à proximité. Pas de déprime saisonnière cette année, puisqu'il y aura du Christmas Pudding!

    time3.png

    Au programme, si mon rythme de lecture ne vire pas en jelly!

    Jane Austen, Dan Simmons (Drood) et Agatha Christie, du thé, du thé encore du thé et peut-être quelques anecdotes concernant mon unique voyage à Londres.

    Have a nice week-end. :)

  • Freddie Mercury

    Imprimer

    J'avais envie de partager ce petit clip avec vous, ce soir. J'adore la voix de Freddie Mercury et je gobais sur la page Google quand je l'ai découvert (la rentrée m'a tuée). Bonne soirée and have a good time.

    "Aujourd'hui, 5 septembre 2011, Freddie Mercury aurait eu 65 ans et pour l'occasion Google a réalisé une vidéo sur sa célèbre chanson Don't stop me now  et l'animation retrace pour les connaisseurs différentes étapes de la vie de cet immense artiste. "

  • Le Dernier Continent

    Imprimer

    Les Annales du Disque-monde - Livre 22

    Terry Pratchett (Bibliographie)

    1998 - 2003 aux Éditions L'Atalante (j'adore les couvertures)

    fantasy,burlesque,les annales du disque-monde,terry pratchett,roman

    Envie de vacances? Vous n'avez pas encore choisi votre destination pour le mois d'août, vous cherchez un lieu exotique, chaud (sans pluie), vous avez soif d'aventure, de découvertes sensationnelles, de rencontres impossibles, de magie aussi alors n'hésitez pas, retenez votre billet pour Le Dernier Continent du Disque-monde, un "blady pays" qui ressemble à l'Australie mais en plus... sauvage. Pas sur que vous en reviendrez d'ailleurs, car ce continent est menacé et il n'y a pas grand monde pour le sauver mais chut! Je ne vais pas vous gâcher le plaisir! 

    Au programme:

    • Journée plage tropicale avec pour charmante compagnie les mages de l'Université de l'Invisible et la très séduisante madame Panaris.
    • Pêche avec l'Archichancelier Ridculle
    • Promenade en bateau: regardez les météo avant de partir et évitez d'embarquer sans gilet de sauvetage le jours de la tempête
    • Séance spirituelle avec Cogite Stibon mais casse pas la tête!
    • Parcours aventure avec Rincevent: Prévoir de bonnes chaussures au cas où vous devriez courir, un kit de survie en milieu hostile comprenant un puissant insecticide. Rédiger votre testament avant de partir car on ne sait jamais La Mort peut faire partie du voyage. Vérifier régulièrement que votre bagage ne se fasse pas la malle sur ses petites pattes, c'est du vécu.

    "Casse pas la tête!"

    C'est toujours agréable de retrouver un univers de lecture, de vieilles connaissances, tout en se disant à l'avance qu'on va prendre du bon temps. On a hâte de revoir les mages de l'Université de l'Invisible, Rincevent, les sorcières (mais pas dans ce tome) ou la Mort (tout petit rôle ici) pour voir ce qu'ils sont devenus.

    Je choisis donc chaque livre en fonction des personnages présents. La saga est énorme, il faut bien faire un choix parmi les 33 tomes!

    Le style de Terry Pratchett continue à me plaire même si mon imagination a du mal à suivre tellement c'est délirant. Il m'arrive de perdre le fil de l'histoire à certains moments.

    Je crois que mon esprit s'embrouille surtout lorsque l'auteur joue au yoyo avec l'espace et le temps, mais une fois réglés ces détails logistiques, plus rien n'arrête en général ma lecture; peut-être quelques longueurs. Je suis passée en mode "turbo-lecture" un peu avant la fin, trouvant que ça n'allait pas assez vite.

    L'histoire n'est pas inoubliable, j'en ai connu de plus épiques sur le Disque-monde mais l'humour est au rendez-vous et je me suis beaucoup amusée. Comme écrit Neph dans son billet:"On a droit à de grands moments de poésie!"

  • Les Radley

    Imprimer

    Crème Anglaise, Les Radley, Matt Haig

    Matt Haig

    2010 aux Éditions Albin Michel et sur la page Facebook

    Pour en discuter avec moi, c'est aussi ici.

    "C'est un coin tranquille, surtout la nuit..."

    Bishopthorpe, une banlieue anglaise, chic et tranquille. C'est au 17 Orchard Lane que vit la famille Radley. Les parents: Peter et Helen ainsi que leurs enfants: Rowan, l'aîné, timide, mal dans sa peau et Clara, végétalienne et fervente protectrice des animaux. Ils mènent une existence paisible, bien intégrés dans la petite communauté dans la quelle ils vivent. Leur secret: ce sont des vampires, des vampires abstinents qui contrôlent leurs soif mais des vampires quand même avec leur secret qu'ils cachent depuis des années à leur entourage et même à leurs enfants mais le jours où la jeune Radley succombe à une SSI (Soif de Sang Irrépressible) alors le joli tableau de famille semble sur le point de se fissurer.

    crème anglaise,les radley,matt haig

    Je ne sais pas si ce sont les Radley qui m'ont dévorée ou si c'est moi qui ai dévoré les Radley! Un peu des deux sans doute.

    Je suis "totally charmed", conquise par cette charmante famille de vampires. Matt Haig nous invite chez les Radley, on s'y croirait et on aimerait presque faire parti de la famille. Tant pis si on y laisse un peu de sang!

    L'histoire m'a captivée, je trouve qu'elle se distingue parmi les histoires de vampires que j'ai lu jusqu'à maintenant. Dés la première page, j'ai adhéré au style de l'auteur. Les chapitres sont courts, efficaces, donc peu de temps morts et un un intérêt croissant, jusqu'au dénouement. Pas d'impression de déjà vu non plus, avec les personnages, j'ai juste profité de ce très bon moment de lecture.

    Et là, j'ai juste l'envie d'avoir quelques chapitres en plus. "Please, Mr Haig, just a little more chapter!" Je crois que je fais une SLI (une Soif de Lecture Irrépressible). Il va falloir que ça passe, il n'y a pas de deuxième tome mais je crois qu'un film est en cour de tournage aux États-Unis alors tout n'est pas perdu.

    • Heclea: "Un roman inhabituel donc, qui sort des sentiers battus et permet de passer un bon moment"
    • Lire également le billet de Joelle, Scor13 et Jess
  • Emma

    Imprimer

    Lecture commune organisée par Nane

    avec Irrégulière, maggie...

    Emma.jpg

    Jane Austen

    Le Livre de Poche

     Après Noël,  j'ai acheté l'édition joliment illustrée par Christian Lacroix. J'aime beaucoup la tranche rose fushia ainsi que les couleurs et les motifs de cette couverture. Je trouve que ça convient bien à ce roman. Orgueil et Préjugés aurait mérité d'avoir une aussi belle couverture même si je n'ai pas à me plaindre de mon édition (Le Serpent à Plumes).

    J'avais pensé me procurer les Œuvres Romanesques complètes éditées chez La Pléiade, mais j'y ai renoncé pour différentes raisons: la présentation est un peu austère et le prix dissuasif. Je crois que je vais patienter encore quelques années.

    Oh my god! Un mariage!

    La jeune Emma Woodhouse, 21 ans vit à Highburry, dans la maison d'Hartfield avec son père. Le départ de se gouvernante et amie Miss Taylor suite à son mariage attriste la maisonnée mais très vite, Emma va s'attacher à Harriet Smith, une jeune fille qu'elle va tenter d'introduire dans le monde, influençant ses désirs et jouant les entremetteuses pour le meilleur et pour le pire.

    J'apprécie toujours autant le style de Jane Austen et les histoires dépeignant la société victorienne et ses petits travers. Je m'amuse de toutes ces civilités et "parades", de ces dialogues parfois cocasses et truculents, des manières de certains personnages et je fonds comme une guimauve lorsque le cœur de notre héroïne se découvre des sentiments, elle qui se croyait à l'abri de ce genre d'égarements. 

    On ne peut qu'aimer le personnage d'Emma car malgré ses maladresses, sa manière de s'immiscer dans la vie d'autrui, de juger et de manipuler, elle a bon fond et ne cesse de se culpabiliser pour ses mauvaises actions, ce qui fait d'elle une héroïne imparfaite mais plutôt sympathique. 

    Concernant l'histoire, celle d'Emma ne m'a pas autant captivée que celle d'Orgueil et Préjugés, j'ai ressenti quelques longueurs, mais j'ai tout de même savouré cette lecture et pris plaisir à tourner les pages.

    Après Orgueil et préjugés, Lady Susan et Emma, je me laisse maintenant le temps de la réflexion pour le prochain Jane Austen.

    Et vous?

  • La Révélation de Noël

    Imprimer

    La révélation de Noël.jpg

    Anne Perry

    2008-2010 aux Editions 10/18 "Grands Détectives"

    Série "Petits crimes de Noël"

    Emily Radley est la soeur de Charlotte, la femme de Thomas Pitt ("célèbre policier"). Ce Noël 1895, elle ne le passera pas à Londres en compagnie de son mari et de ses enfants mais dans un petit village d'Irlande auprès d'une tante mourrante, dans le Connemara. Là-bas, elle découvre que Susannah l'a faite venir pour résoudre un mystère concernant un meurtre commis plusieurs années auparavant au cours d'une tempête et d'un affreux naufrage. Etrangement, des évènements semblables semblent sur le point de se reproduire. Emily va, alors, tenter de découvrir les secrets jalousement gardés par ce petit village.

    J'ai découvert les romans d'Anne Perry avec Le mystère de Callander Square, en 2007. J'en garde un bon souvenir. Je m'étais beaucoup amusée, un peu plus, peut-être, qu'avec La Révélation de Noël dont je vais vous parler maintenant.

    Noël 1895...

    En effet, il n'y a pas vraiment de quoi rire puisqu'un homme a été tué et que le coupable se cache dans le village provoquant craintes et suspicions. L'ambiance est pesante, la tempête féroce et vous n'aurez qu'une envie, vous réfugier sous un plaid polaire ou au chaud n'importe où. J'ai beaucoup apprécié cette atmosphère.

    Les personnages sont de bonne compagnie, j'ai pris plaisir à suivre le voyage d'Emily pour l'Irlande, l'accompagner auprès de sa tante en fin de vie. C'était touchant mais le ton était juste.

    Le style est fluide, la lecture plutôt rapide même si ça ne déborde pas d'action. L'intrigue et le dénouemement ne sont pas des plus surprenants mais je n'ai pas été déçue. La dose de suspense m'a tout à fait convenue.

    Idéal pour les voyages en train, c'est un bon divertissement, un roman agréable à lire au moment des fêtes.

    Christmas challenge.jpg