Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les grands mômes +10 ans - Page 10

  • Cathy's book

    Imprimer

    Cathy's book.jpg C'est chez Clarabel que j'en avais entendu parler pour la première fois et à force de le feuilleter en librairie, j'ai fini par craquer! Lien vers sa note

    Je ne regrette absolument pas mon choix! J'étais très impatiente d'ouvrir l'enveloppe d'indices fournie avec le roman. Le plus dur a été de patienter jusqu'à ce que Cathy les récupère! Bon, j'avoue, j'avais juste jeté un oeil avant par pure curiosité!

    La mise en page du livre est très sympa. Je vous conseille d'aller voir par vous même en suivant ce lien: http://www.cathysbook.fr/. C'est vrai que rien qu'en tournant les pages, ça peut être tentant!

    Enfin, je me suis laissée séduire par cette histoire d'amour mystérieuse, sur fond de traditions chinoises. Je me serais bien invitée au restaurant Les Huit Ancêtres. J'aurais commandé des rouleaux de printemps (j'adore ça), du poulet parfumé à l'orange et un sorbet au thé vert. Après, j'aurais essayé de percer le secret de Victor avec Cathy et Emma. Je me serais peut-être transformée en héroïne de roman pour ado... Bon, la suite s'appelle Cathy's key. Elle est disponible qu'en langue anglaise pour le moment.

    Val, Lily et Tiphanya ont aussi écrit une note sur ce roman!  

  • Midnighters

    Imprimer

    Midnighters.jpg

     Les démons de minuit par l'auteur de la série Uglies (Scott Westerfeld)

    "Jessica fut tirée du sommeil par le bruit de la pluie qui venait de... s'interrompre. D'un coup. Il ne s'était pas estompé progressivement, dans le plic-ploc des dernières gouttes, comme une gentille petite pluie ordinaire. L'instant d'avant, le crépitement de l'eau sur le toit la berçait; la seconde suivant, un silence pesant s'abattait, comme si quelqu'un avait coupé le son à la télécommande. [...] La pièce était inondée de lumière. Jessica la détailla, troublée par l'étrangeté de la scène. Cela ne tenait pas uniquement à la nouveauté de la maison; la nuit même avait quelque chose de bizarre. La clareté semblait provenir de partout, froide et bleutée. [...] Qu'est-ce qui l'avait réveillée en sursaut? Son coeur battait à vive allure. " Chapitre 3: L'orage silencieux -  Scott Westerfeld

    Jessica Day vient de Chicago, elle s'installe avec ses parents et sa soeur à Bixby, une petite ville des Etats-Unis, en apparence tranquille. Ce qu'elle ignore, c'est qu'elle n'est pas prête de passer une nuit paisible au chaud sous la couette car elle fait partie des Midnighters. C'est un groupe d'ados nés à minuit et dotés de pouvoirs particuliers (à partir de Minuit). Ils sont presque seuls à pouvoir profiter du temps bleu, toutes le nuits; un temps où le reste des humains est figé mais peuple de créatures plus où moins en retrait. L'arrivée de Jessica entraîne sans raison apparente le réveil de ces créatures...  

    J'ai dévoré les 100 premières pages et celles qui ont suivi. Action, aventure, amour, magie, sont des ingrédients qui, s'ils sont bien dosés font de mon temps de lecture un moment passionnant! J'ai hâte de lire la suite qui ne sortira qu'en mai 2009. Il va falloir patienter!

    Merci Gawou pour cette lecture surprise!

    Lire aussi la note de: Karine 

  • Treize petites enveloppes bleues

    Imprimer

     

    Treize petites enveloppes bleues.jpgRègle N°1: Tu ne peux emporter que ce qui tiendra dans ton sac à dos

    Règle N°2: Tu ne dois emporter ni guides de voyage ou de conversation, ni aucune aide pour les langues étrangères.

    Règle N°3: Tu ne peux pas prendre d'agent en plus, ni de carte de crédit, de chèques de voyage; etc.

    Règle N°4: Pas d'expédients électroniques. Ce qui signifie pas d'ordinateur portable, de téléphone portable, de musique, d'appareil photos

    Voyager pas cher...

    De New York à Londres, en passant par Paris, Rome, Amsterdam... Pas de panique c'est Tante Peg qui finance et organise le voyage! Evidemment il y a des conditions, des énigmes dans chaque lettre et quelques révélations.

    Je n'ai pas passé un mauvais moment en compagnie de Ginny et des treize enveloppes laissées par sa tante Peg. C'est un peu farfelu mais on se laisse entraîner dans ce périple européen. J'ai trouvé quelques longueurs mais l'histoire est plutôt bien ficelée et la fin m'a réservé une bonne surprise.

    Le plus dur pour moi c'est que jusqu'au bout, j'ai cru que la mystérieuse tante allait réapparaître au coin d'une rue, à proximité d'un monument célèbre!

    Lire l'avis de Chrestomanci et de Tiphanya

  • Ci-gît pour l'éternité

    Imprimer

     

    ci gît pour l'éternité.jpg

    Jean-Paul Nozière était au Salon du livre de Fougères mais n'ayant lu aucun de ses romans, je n'ai pas osé trop m'approcher du stand. Néanmoins, j'ai décidé d'emprunter un de ses romans  à la médiathèque.

    "Les jolies colonies de vacances..."

    Alex, 16 ans, part au centre de vacances des Etoiles à La Combe-aux-loups, une colo pour ado difficiles, sur le lieu même ou est mort son cousin Eric, dix ans plus tôt. Il va tenter d'élucider les mystéres qui pèsent autour de cet accident et tenter de démasquer l'auteur de la lettre anonyme, reçue par les parents des victimes. Il va ainsi, rencontrer Rose Canar, une séduisante .. adjuvant-chef de gendarmerie qui campe dans le coin avec sa caravane, son chat Mistoufle et partager avec elle son enquête.

    J'ai passé un bon moment de lecture. L'enquête avance à un bon rythme, ça ne manque pas de suspense, d'action et je n'ai pas été déçue par la fin. L'intrigue est bien menée. On s'attache assez vite aux personnages et les 174 pages se tournent presque toutes seules. 

    Un roman ado très sympa. C'est indiqué niveau 4ème-3ème sur la couverture.

    La lettre anonyme

    "Onze morts, ça ne vous suffit pas? Vous avez perdu votre fils et vous laisserai renaître le centre de vacances des Etoiles? Si vous n'intervenez pas, il y aura d'autres victimes. D'autres adolescents comme votre  fils Eric termineront brutalement leur vie à La Combe-aux-Loups. Votre silence et votre inaction feront de vous des coupables.

    L'existence de ce centre de vacances est scandaleuse. Vous ne l'ignorez pas, Eric l'ayant fréquenté du 1er au 26 juillet 1993. Les autorités administratives ferment les yeux sur son fonctionnement, mais vous, parents meurtis, en ferez-vous autant? Serez-vous complices? Le directeur du village des étoiles est un fou mégalomane. Nous devons l'empêcher de rouvrir La Combe-aux-Loups.

    Eric est mort. Agissez pour sa mémoire. "

    Le site de l'auteur

  • Les enfants de Timpelbach

    Imprimer

     

    Les enfants de Timpelbach.jpgEn voyant la couverture de ce livre chez Kalistina, j'ai eu envie de me le procurer! Je n'ai même pas attendu de lire sa note. Je l'ai acheté, en ayant juste lu un résumé de quelques lignes! Quand je pense que j'ai une PAL énorme et que je fais passer en premier les dernières acquisitions, j'ai un peu honte! Mais, par tous mes livres, je ne suis pas la seule à avoir ce genre de comportement alors...

    Henry Winterfeld - traduit de l'allemand - Paru en 1937

    Un peu de discipline que diable!

    Voilà ce qui se passe quand des parents décident d'abandonner leurs enfants une journée pour leur faire prendre conscience de toutes leurs bétises et que faute de ne pouvoir rentrer, les jours se succédent.

    M'enfin, quelle idée d'accrocher un réveil à la queue d'un chat et de provoquer tout un tas de catastrophes en chaînes. On ne parle même pas de la demoiselle ayant pris un seau d'eau sur la tête et tombée évanouie sur le trottoir. Il n'y a plus de respect pour rien, je vous dis! ;-)

    Il faut s'appeler la bande des Pirates pour commettre de tels méfaits. Mais les autres enfants n'ont pas l'intention de se laisser faire et vont s'organiser pour tenter de remplacer leurs parents potentiellement disparus et mettre fin aux attaques des pirates.

    J'ai suivi cette histoire avec plaisir. Elle est amusante, les enfant sont plein d'ingéniosité et on se demande franchement où sont passés les parents. La fin est assez prévisible mais c'est agréable à lire.  

    Extrait tiré du Chapitre 1 : Le feu au poudre

    "Deux ou trois minutes s'écoulèrent, puis soudain la sonnerie stridente éclata tout près de l'oreille de Joseph. Le chat fit un bond gigantesque, retomba sur ses pattes et fila comme l'éclair à travers la place, poursuivi par le tintamarre du réveil qui claquait sur les pavés. Au même instant, le facteur Kruger débouchait à bicyclette de la rue des Moines. Fou de terreur, le chat lui sauta sur le dos. Kruger donna un brutal coup de guidon, heurta un réverbère et s'étala avec fracas tandis que sa sacoche s'ouvrait, répendant lettres et paquets dans le ruisseau."

    Adaptation du livre à l'écran: Sortie le 17 décembre

    Plus d'infos sur ce film
  • Flight

    Imprimer

    Flight.jpgSeattle, 2007. Spots, le narrateur, est un jeune délinquant, orphelin depuis l'âge de 6 ans. Mi-indien, mi-irlandais, il se revendique comme un ciel vide, une éclipse solaire. De sa mère, il a hérité ses yeux verts, de so père, une acné sévère. A 15 ans, il a déjà vécu dans 20 familles d'accueil, fréquenté 22 écoles, et tout ce qu'il possède tient dans un sac plastique. Un jour de haine intense, il braque une banque et récolte une balle dans la tête qui le propulse au coeur d'un étrange voyage dans le temps, vers une possible rédemption...

    Je l'ai commencé il y a plus de deux semaines mais je n'ai pas réussi à dépasser la page 90 et je dois le rapporter aujourd'hui. Je manquais d'envie, de motivation ces derniers temps. L'histoire ne m'a pas captivée plus que ça. 

  • Mes premiers poètes

    Imprimer

     

    Mes premiers poètes.jpg

    La poésie est aussi nécessaire que le pain. Elle nourrit notre besoin d'émotion, d'enthousiasme, de plaisir. Au cours des siècles, la poésie a pris mille visages, brassé mille images, joué de mille mots. Cette anthologie réunit les plus beaux poèmes de cette longue histoire. C'est la rencontre avec la magie et la diversité de la poésie.

    Classé par époque et par auteur, ce recueil permet de découvrir ou de redécouvrir des poèmes d'une cinquantaine d'auteurs. De Guillaume Appolinaire à Paul Verlaine, en passant par Charles Baudelaire, Victor Hugo, et en faisant une petite visite à Alfred de Musset, Pierre de Ronsard. On en croise un bon nombre à l'école et c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai tourné ces 193 pages, m'arrêtant un peu plus longtemps sur mes poèmes préférés.

    J'ai choisi ce poème de Jacques Prévert car je ne le connaissais pas. Ce sont des enfants qui me l'ont fait découvrir. C'était leur récitation.

    Le cancre - Jacques Prévert

    Il dit non avec la tête

    Mais il dit oui avec le coeur

    Il dit oui à ce qu'il aime

    Il dit non au professeur

    Il est debout

    On le questionne

    Et tous les problèmes sont posés

    Soudain le fou rire le prend

    Et il efface tout

    Les chiffres et les mots

    Les dates et les noms

    Les phrases et les pièges

    Et malgré les menaces du maître

    Sous les huées des enfants prodiges

    Avec des craies de toutes les couleurs

    Sur le tableau noir du malheur

    Il dessine le visage du bonheur

  • Ce que j'étais

    Imprimer

     

    Ce que j'étais.jpg

     « J’ai un siècle. Mais mon esprit me ramène sans cesse à l’année de mes seize ans, lorsque j’ai découvert l’amour. J’avais déjà été renvoyé de deux pensionnats avant d’atterrir à Saint-Oswald, le pire endroit que j’avais pu voir jusque là. Or sans cette médiocre institution, je n’aurais jamais découvert cette hutte de pêcheurs coupée du monde. Sans elle, je n’aurais pas rencontré Finn. Sans Finn, vous ne seriez pas sur le point de lire mon récit. »

    Meg Rosoff

    Sortie le 13 novembre

    Est-ce que l'histoire vous tente? Ou bof, vous passerez votre chemin?

  • Les deux gredins

    Imprimer

    Les deux gredins.jpgRoald Dahl s'amuse à nous raconter l'histoire d'un couple de gredins. Le mari a une barbe répugnante qui lui sert de garde-manger et sa femme lui prépare chaque semaine une tarte aux oiseaux capturés avec de la glue. Charmants personnages. Leurs singes apprivoisés vont, alors faire preuve d'ingéniosité et troubler leurs petites habitudes. La "ratatinette" les guette!

    Un peu moins de 100 pages pour cette drôle d'histoire qui pousse quand même à la reflexion! J'aime bien.

    "La méchanceté et l'égoïsme se lisent aussitôt sur un visage. Et, si un individu est méchant et égoïste tous les jours de la semaine pendant des années, il devient si vilain qu'il devient impossible de le regarder sans frémir. En revanche une personne bonne et généreuse ne peut en aucun cas être laide. Vous pouvez avoir un nez en pied de marmite, une bouche en accordéon, un triple menton, des dents de lapin, mais si vous êtes bons et généreux, votre visage rayonnera et tout le monde vous trouvera beau".

  • Pourquoi

    Imprimer

     

    Pourquoi.jpgPourquoi Wafa a-t-elle quitté la maison brusquement en emmenant Makeda, sa petite soeur de bientôt six ans ?
    Pourquoi, elle qui est honnête, sérieuse et travailleuse, a-t-elle volé toutes les économies familiales à la veille de passer son brevet ?
    Pourquoi les femmes somali sont-elles toujours tristes ?
    Pourquoi les hommes sont-ils tenus à l'écart des hitoires de femmes ?
    Pourquoi faut-il éternellement se taire, se résigner, se sacrifier ?
    Toutes ces questions, ce sont Cali et Abdourahim, les frères de Wafa et Makeda, deux fils d'une famille immigrée à Cherbourg, apparemment sans histoires, qui se les posent. Ils se sentent coupés en deux, écartelés entre les traditions et la liberté. Un guérisseur yoruba a prédit à Cali qu'il allait bientôt devoir faire un choix très difficile, et qu'il lui faudrait alors écouter son âme.
    Pourquoi pas ?

    Ce n'est pas le premier roman de Moka que je lis et ce ne sera sans doute pas le dernier non plus. Je suis amatrice de ce genre d'histoire et j'aime sa manière de présenter les personnages, de les faire évoluer.

    Laconteuse a aussi passé un bon moment à lire ce roman.

  • The midnight library

    Imprimer

    1782425866.jpg "Chair de poule"

    J'ai été bien déçue. Franchement, entre la fille qui capte mentalement les conversations téléphoniques, les baskets maléfiques qui sortent toutes seules du placard et le garçon qui se transforme en pommier, ça ne m'a pas convaincue. Je trouve que ça manque d'originalité. J'ai peut-être trop lu de romans de Stephen King...  Si ce n'est les fins assez in habituelles et plutôt tragiques qui surviennent pour chaque histoire (trois au total), je trouve qu'il n'y a pas de quoi trembler dans son lit. Je passerai mon chemin pour les prochains volumes.

    Sinon ça se lit bien, peut-être plus à la portée des ados.

    Clarabel n'a pas du tout le même point de vue que moi sur ce roman, d'où l'intérêt d'aller lire sa note.