Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les grands mômes +10 ans - Page 3

  • Les âmes heureuses sont amoureuses

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous emmène sur les toits de Paris, à travers les rêves de deux enfants transformés en chats.

    Les âmes heureuses sont amoureuses, Christos, Amélie Callot, album, littérature jeunesse

    Christos & Amélie Callot

    Alice Jeunesse, 2016

    Dés 6 ans et +

    Deux enfants d’apparence réservée s’inventent une vie de chat la nuit, où ils peuvent vivre leur passion sous leur vraie personnalité.

    Je me suis laissée séduire par la couverture aux accents steampunk. L'histoire de Timo et Mila est touchante et très romantique.
    Il ne manquait que la musique pour accompagner cette jolie lecture. Un CD est censé accompagner l'album mais il n'était pas à l'intérieur, c'est dommage pour l'ambiance, j'ai l'impression d'être passée à côté de quelque chose.

    les âmes heureuses sont amoureuses,christos,amélie callot,alice jeunesse,album,littérature jeunesse

    Néanmoins, les illustrations sont superbes, des rouages et des engrenages presque à chaque page, des détails soignés, on retrouve même des tableaux de chats, petit clin d’œil aux Enquêtes Surnaturelles de Monsieur Voltaire, une série jeunesse très sympathique.

    Les chats ont belle allure, la magie opère dans cette ambiance poétique, un peu onirique. Cet album rappelle que rêver est un formidable moyen d'évasion et que confronter les rêves à la réalité n'est pas toujours aisé.

    Un bel album à mettre entre toutes les mains. J'avoue que ça me plairait d'assister au conte musical près de Rennes.

    Merci à Babelio et aux éditions Alice Jeunesse pour cette découverte.

    D'autres avis sur cet album chez Elanor

    Les âmes heureuses sont amoureuses, Christos, amélie callot, Alice Jeunesse, album, littérature jeunesse

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Lumière: Le Voyage de Svetlana

    Imprimer

    Ayant adoré la série Nina Volkovitch de Carole Trébor, j'ai choisi ce roman les yeux fermés.

    Lumière.jpeg

    Rageot, 2016

    Dés 12 ans

    Hantée par la dernière volonté de sa mère adoptive, Svetlana quitte le Paris des Lumières pour rejoindre la Russie des tsars. Au cours de ce voyage, elle rencontre des êtres mystérieux, Varlaam et Mira, et se découvre d’étonnants pouvoirs...
    Pour accepter sa véritable identité, Svetlana doit affronter sa part d’ombre. Et qui, de Boris l’officier d’élite, ou d’Aliocha, le paysan rebelle, l’aidera à se révéler à elle-même ?

    La couverture au ton bleu pastel sur un fond neigeux me plaît beaucoup. Les illustrations en noir et blanc à l'intérieur, c'est le petit plus qui me séduit toujours. Elles ne sont pas très nombreuses mais suffisantes pour créer la surprise.

    J'ai apprécié ce roman bien documenté mêlant personnages historiques, personnages de fiction, mythologie slave, philosophie des lumières et fantastique, tout en restant accessible à un jeune public. L'annexe est très intéressante, l'auteure y cite ses sources, et on y trouve de nombreuses informations complémentaires et enrichissantes d'un point de vue historique et culturel.  

    L'histoire rappelle un peu celle de Nina Volkovitch, les divinités païennes ont remplacé les anges des icônes mais demeurent tout aussi puissantes. Svetlana découvre progressivement sa destinée, son histoire, ses origines russes ainsi que ses pouvoirs, dont elle prend connaissance progressivement.
    J'ai gardé en mémoire un passage un peu dense, voir légèrement confus dans mon esprit concernant ces fameux pouvoirs, mais dans l'ensemble ça s'articule plutôt bien avec le reste de l'aventure.
    Le début du roman est assez sombre, voir dramatique, heureusement le chemin de Svetlana s'éclaire au fil des pages.
    D'ailleurs, ça devient captivant, avec du suspense, un peu d'action, et de magie bien distillée. La lecture est agréable, le personnage de Svetlana attachant.
    La fin est finalement assez attendue, avec la petite romance qui va bien.

    Enfin, c'est un bon moment de lecture qui permet de s'aventurer dans une contrée inhabituelle: la Russie, et d'en découvrir le contexte historique à travers cette histoire de sorcière.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

     
     
     
     

    Enregistrer

    Merci aux éditions Rageot et à Babelio pour cette belle découverte.

    D'autres avis sur ce roman: Acr0

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • The Canterville Ghost

    Imprimer

    Si j'ai du retard, c'est que je me suis attardée à Canterville Chase. J'ai passé plusieurs jours dans un magnifique manoir anglais acheté tout récemment par une famille américaine: les Otis.
    Mon fantôme britannique préféré, Sir Simon de Canterville hante les lieux mais il en faudra davantage pour effrayer le ministre, sa femme et ses quatre enfants.

    Le fantôme de Canterville bilingue.jpg

    Oscar Wilde

    Nouvelles bilingues

    Caractéristiques du fantôme de Canterville:

    -> Il hante le manoir depuis trois siècles.
    -> Il se déguise pour avoir l'air plus effrayant.
    -> C'est un fantôme particulièrement tourmenté.

    J'aime beaucoup ce conte dans lequel on trouve énormément d'humour. Les jumeaux Otis ne manquent pas d'imagination pour tourner en ridicule cette pauvre âme perdue et ce ne sont pas les seuls à maltraiter l'ego de Sir Simon.
    On finit d'ailleurs par s'attacher à ce fantôme humilié qui ne parvient plus à assumer son rôle: créer la frayeur lorsqu'il apparaît. Quel manque de respect de la part de cette famille américaine !

    L'ambiance est très réussie, l'orage se déchaîne, une tâche de sang est découverte sur le sol et pourtant, ça ne fait pas peur.

    Enfin, l'histoire prend une tournure assez touchante avec ce qu'accomplit la jeune Virginia. Je trouve la fin particulièrement belle.

    C'est une lecture très agréable au charme indéniable. Chaque relecture est un plaisir en ce qui me concerne et le découvrir en langue anglaise était assez intéressant.

    Le fantôme de canterville illu.jpg

    Le Livre de Poche Jeunesse, à partir de 11 ans

    "[...] l'Amour est plus fort que la Mort."

     Un très joli récit à découvrir d'urgence, si ce n'est pas déjà fait!

    -> L'adaptation BD

    Challenge Halloween 2016, Challenge Halloween

    Lou & Hilde

    brompton cemetery,cimetière,londres

    Lou

    Enregistrer

  • Comme un livre ouvert

    Imprimer

    L'envie du moment, quelques avis plutôt positifs lus à droite à gauche, et les thématiques abordées, m'ont incitée à cocher ce livre lors de l'avant-dernière Opération Masse Critique de Babelio, je ne regrette pas.

    comme un livre ouvert,liz kessler,hugo et compagnie,roman,littérature young adult,homosexualité féminine

    Liz Kessler

    Hugo et Compagnie, 2016

    Ashleigh est une adolescente anglaise, qui tente de trouver sa place, alors que sa famille et ses repères implosent. Amitiés, amours, divorce, quête identitaire, difficultés scolaire sont les différents thèmes abordés dans ce roman.

    J'avais pourtant quelques appréhensions avant d'ouvrir ce livre. D'abord, la couverture ne me plaît pas, trop intimiste à mon goût. Le quatrième de couverture non plus, focalisé sur la "love story" avec un côté guimauve qui me rebute.
    Évidemment, l'amour est au cœur de l'histoire, mais j'aurais aimé que ce soit évoqué avec davantage de finesse, de sensibilité, à l'image du roman.

    Enfin peu importe, ça n'a finalement pas influencé mon opinion, car non seulement je me suis laissée embarquer par cette histoire, ciblant un public young adult mais en plus, je l'ai dévoré en très peu de temps et pas seulement parce que les chapitres sont courts, c'est assez prenant. J'avais hâte de retrouver Ashleigh là où je l'avais laissée avec mon marque-page.

    Une écriture agréable, relativement juste, parfaitement adaptée au public visé, le style est direct souvent un peu familier, mais sans excès bien qu'ils puissent écorcher certaines oreilles. Par certains aspects, ça m'a rappelé un peu le lycée.

    Les traits des personnages ne sont pas exagérés. La fin l'est peut-être un peu, mais je l'ai acceptée telle quelle, ayant juste relevé qu'au niveau des révélations, ça faisait quand même un peu beaucoup!

    Ce qui importait aussi pour moi, c'est le message transmis, au delà de l'émotion. C'est un beau message sur l'acceptation de l'homosexualité, un message de tolérance, et j'avoue que j'y suis sensible.

    comme un livre ouvert,liz kessler,hugo et compagnie,roman,littérature young adult,homosexualité féminine

    Un bon moment de lecture et un roman young adult qui mérite qu'on s'y intéresse.

     
     
     
     
  • Nina Volkovitch - La trilogie

    Imprimer

    J'ai découvert la série Nina Volkovitch il y a quelques années, grâce à l'émission Rêves et Cris consacrée à la littérature de l'imaginaire et anciennement diffusée sur Nolife.

    Nina Volkovitch.jpg

    Carole Trébor

    • Tome 1: La Lignée (Lu)
    • Tome 2: Le Souffle (En cours)
    • Tome 3: Le Combat

    Gulf Stream éditeur

    Envoyée à l’orphelinat de Karakievo parce que ses parents sont considérés comme des « ennemis du peuple », Nina Volkovitch a fait le serment de s’enfuir et de retrouver sa mère, emprisonnée dans un goulag de Sibérie. Mais comment s’enfuir d’un tel lieu quand on a quinze ans, et qu’on en paraît douze ?
    Ce qu’elle ne sait pas, c’est que sa mère a pris soin de dissimuler de précieux indices pour l’aider à s’échapper, mais aussi pour lui révéler les dons particuliers qu’elle possède sans le savoir.
    Car Nina est la descendante des Volkovitch, une illustre famille qui détient des pouvoirs aussi prodigieux que terrifiants. Et c’est elle, Nina, qui représente le dernier espoir face à un ennemi plus puissant que la dictature soviétique… Quatrième de couverture du tome 1

     *** Mes impressions sur ce premier tome ***

    Nina Volkovitch est une héroïne intelligente et attachante. Le contexte historique de ce roman est particulièrement intéressant, abordé avec simplicité. On trouve un glossaire à la fin du livre qui explique certains termes propres à la Russie Soviétique.

    Pour les amateurs/amatrices de beaux livres, chaque tranche des romans édités chez Gulf Stream est dorée, la mise en page est soignée, avec des effets de style, des petits motifs que l'on retrouve à chaque page, c'est un très bel objet.

    nina volkovitch,carole trébor,romans,trilogie

    De l'action, du suspense, mais peu d'éléments fantastiques dans ce premier volume. L'intrigue ne fait que démarrer, patience! J'ai dévoré ce premier tome alors j'espère que la suite sera aussi captivante.

  • Miss Peregrine et les enfants particuliers

    Imprimer

    Aujourd'hui, Tiphanya, ... et moi allons chasser les monstres qui menacent Miss Peregrine et les enfants particuliers.

    Miss Peregrine et les enfants particuliers.jpg

    Ransom Riggs

    Bayard Jeunesse, 2011, 2012

    J'ai lu ce roman une première fois en  février 2014 pendant le week-end à 1000. Petit-Speculoos avait pioché ce livre dans ma PAL. J'avais rédigé un avis très court, mais je souhaitais le relire pour l'étoffer, avant de me plonger dans le tome 2.


    "Une île mystérieuse, un orphelinat en ruine, une étrange collection de photos."

    JacobPortman bercé par les récits de son grand-père découvre l'existence d'une autre réalité, fonctionnant en boucle, avec un orphelinat et des enfants aux pouvoirs extraordinaires mais des monstres menacent leur tranquille existence.

    J'ai tourné autour de ce livre un certain temps avant de me le procurer, attirée par son originalité, par sa mise en page et aussi un peu méfiante. Les photos en noir et blanc des enfants (particuliers) me dérangeaient quand je le feuilletais mais je me suis quand même laissée tenter et je ne le regrette pas.

    Pour la seconde fois, j'ai trouvé cette histoire passionnante et très prenante. Le concept de boucle temporelle me captive particulièrement. Les thèmes évoqués sont intéressants: la Seconde Guerre Mondiale à travers cette fameuse boucle, la protection extrême des enfants particuliers, et la notion d'enfermement. C'est un roman intelligent, bien construit, assez émouvant aussi et agréable à lire.

    Je me suis attachée aux personnages, à Jacob mais aussi aux enfants: Emma, Millard, Enoch, Bronwyn et les autres. Les relations familiales occupent aussi une bonne place. Sans oublier un peu d'action, du suspense, une ambiance un peu spéciale et des monstres épouvantables. Un cocktail efficace, à mon goût.

    Captivant.jpg

    Je suis contente de l'avoir relu, prenant davantage mon temps, m'imprégnant de cet univers assez étrange. Je suis prête maintenant pour le tome 2. 

    Challenge Halloween 2015.jpg

    Lou & Hilde

  • Northanger Abbey

    Imprimer

    Ce livre est un classique abrégé pour jeunes lecteurs. Je l'ai choisi pour le plaisir de la découverte, ne connaissant pas ce roman de Jane Austen.

    Northanger Abbey.jpg

    Jane Austen
    Flammarion, 2015

    Catherine Morland est une héroïne attachante, malgré son esprit romanesque. Toute une gamme d'émotions la traversent tout au long du roman: espoirs, craintes, envies, joies, frustrations. Jane Austen nous décrit ses états d'âme, avec une grande finesse.

    Le hasard fait bien les choses, à Bath, elle fait la connaissance d'un jeune homme: Henry Tilney, dont elle semble apprécier la compagnie. Peu à peu, elle se rapproche de sa famille.
    Catherine se lie également d'amitié avec Isabella Thorpe. Malheureusement, toutes les relations ne sont pas forcément destinées à durer. Question d'intuitions et de sentiments.

    Je n'ai peut-être pas éprouvé autant de plaisir à la lecture qu'avec Orgueil & Préjugés, cependant, j'ai passé un bon moment à Bath, puis à l'abbaye de Northanger, à suivre l'évolution des relations de la jeune femme. J'ai également apprécié le petit clin d’œil aux romans gothiques, avec Les Mystères d'Udolphe, cité à plusieurs reprises et qui semble influencer profondément l'affect de Catherine.

    Ce roman abrégé devrait permettre aux plus jeunes de découvrir Jane Austen et son écriture vraiment unique.

    Je vais essayer de le proposer à ma nièce de onze ans et tenter ensuite de recueillir ses impressions. En ce qui me concerne, c'est la version intégrale qui m'attend maintenant.

    Un grand merci à Brigitte Gautrand et aux éditions Flammarion qui m'ont permis de découvrir ce titre.

    terry pratchett,masquarade,tome 18,roman,fantasy

      A Year in England chez Titine

  • Harry Potter et l'Ordre du Phénix

    Imprimer

    Je suis passée par la boutique Harry Potter à Londres (St-Pancras). A mon retour, on a joué au Trivial Pursuit (en VO). Résultat, j'ai sorti le cinquième tome de la bibliothèque pour poursuivre ma relecture entamée l'an dernier.

    20150814_184250.jpg

    J.K. Rowling

    Gallimard Jeunesse, 2003

    976 pages

    Des détraqueurs à Little Whinghing? Impossible et pourtant, c'est le début des ennuis pour Harry, passant l'été, chez les Dursley. Très peu de personnes croient au retour de Voldemort, il doit faire face à un certain mépris.

    Le Cercle du Phénix, réuni à l'origine pour lutter contre Voldemort, s'est reconstitué.  Malheureusement, Harry est un peu tenu à l'écart, Dumbledore semble l'éviter, sa cicatrice le fait souffrir et certaines visions semblent le relier directement au mage noir.

    C'est aussi l'année des BUSE (Brevet Universel de Sorcellerie Élémentaire) pour les élèves de cinquièle année.
    Ces examens importants pour leur avenir ont lieu dans un climat déplaisant, le ministère de la magie s'immisçant de plus en plus dans la vie de l'école, avec aux commandes: l'horrible Dolores Ombrage, professeur de défense contre les forces du mal et Grande Inquisitrice de Poudlard mais tout le monde n'a pas encore capitulé.

    Voilà une relecture qui reste passionnante! Retrouver l'univers d'Harry Potter est toujours plaisant, bien que ce tome soit particulièrement sombre.
    Harry ressent énormément de colère, de souffrances et d'anxiété tout au long du roman. L'ambiance est donc assez pesante entre les punitions d'Ombrage, les cauchemars d'Harry qui se révèlent parfois dramatiques, l'absence d'Hagrid ...
    La fameuse scène avec Dumbledore, éclairant la destinée d'Harry, grâce à la prophétie, lui permet aussi d'extérioriser le ressentiment accumulé. Un passage dérangeant et un peu triste.

    N'oublions pas les bons moments, par exemple lorsqu' Harry découvre qu'une partie du cercle du Phénix est venue le chercher chez les Dursley, le soutien qu'il obtient lors de la création de l'Armée de Dumbledore, sans oublier l'amitié presque inconditionnelle de Ron et Hermione. 
     
    J'ai aussi noté quelques passages mémorables: le départ "feu d'artifice" des jumeaux Weasley, l'entretien d'orientation d'Harry avec Minerva McGonagall bien remontée contre Dolores Ombrage (ça soulage vraiment), la disparition de Dumbledore avec une citation qui clôt le chapitre et que j'adore en VO et en VF: 

    "Voyez-vous, monsieur le ministre, il y a bien des sujets sur lesquels je suis en désaccord avec Dumbledore... Mais il faut lui reconnaître qu'il ne manque pas de style..."

    A chaque lecture, je redécouvre des détails oubliés, je me suis plusieurs fois tournée vers Mr Hilde en lui demandant s'il se souvenait de telle ou telle chose.

    Tout s'imbrique parfaitement, ce cinquième tome est captivant, il m'a parfois entraînée jusque tard dans la nuit. On se retrouve pour le sixième tome, dans quelques temps.

    logo, challenge culture geek, 2015

     Challenge Culture Geek organisé par Sofynet & Hilde

    terry pratchett,masquarade,tome 18,roman,fantasy

      A Year in England chez Titine

  • Les carnets de Cerise -1

    Imprimer

     Aujourd'hui, je découvre les fameux "carnets de Cerise" en compagnie de Sofynet.

    Les carnets de Cerise.jpg

    Le Zoo pétrifié

    Joris Chamblain - Aurélie Neyret

    Soleil Éditions, Collection Métamorphose, 2012

    "Cerise est une petite fille âgée de 11 ans qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière.
    Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner leurs secrets. Comme Michel...
    Tous les dimanches, ce vieil homme s'engouffre dans la forêt avec de gros pots de peinture à la main. Qu'y fait-il donc toute la journée ? Et pourquoi a-t-il l'air si triste quand il rentre le soir ? " Présentation éditeur

    J'ai adoré suivre Cerise dans son enquête. Ce premier tome démarre comme un journal intime manuscrit et soigneusement illustré avec dans un coin des petits dessins, des photos, des feuilles, des crayons. On y découvre même une lettre, un article de journal, des petites notes bref comme dans un vrai carnet.

    20150710_085543.jpg

    Le scénario se met en place, on fait connaissance avec les différents personnages et puis quelques pages plus loin, changement de format, des bulles apparaissent, on passe en mode BD.

    La mise en page est donc originale et très agréable, c'est un vrai plaisir à feuilleter. J'aime beaucoup les dessins, les couleurs, les petits détails.

    Le zoo est magnifique, j'ai ressenti une petite bouffée d'émerveillement en le voyant pour la première fois. Moi aussi, j'ai fait "Wouaaah".

    20150710_085556.jpg


    L'histoire est émouvante, avec un petit brin de poésie, de bons sentiments (sans exagérer), c'est vraiment très réussi.


    Une belle lecture approuvée par Lotus, à découvrir sans hésitation.

    20150710_085614.jpg

  • Moi, sorcier en neuf leçons

    Imprimer

     Pour poursuivre notre Congrès des Sorcières, je vous propose aujourd'hui de découvrir les aventures d'un jeune sorcier.

    Moi sorcier en.jpg

    Chantal Cahour

    Incroyable Sorcier, tome 1

    Oskar Éditeur, 2011

    9 ans et + 217 pages

    Découvert à la Librairie Lignes d'Horizon

    "Le jour de ses douze ans, Antoine reçoit de son grand-oncle Fulbert le don de télépathie: il peut désormais entendre les pensées des autres.
    Mais un tel don ne se maîtrise pas comme ça, et la vie d'Antoine se complique! Il n'a à sa disposition, pour faire ses premiers pas de sorcier, qu'un vieux carnet plein de conseils bizarres... et Nicéphore, un chat mystérieux qui semble être le seul à pouvoir l'aider.
    Encore faut-il que ses parents acceptent l'animal..."
    Présentation éditeur

    Ce premier tome possède de bons ingrédients pour donner envie aux lecteurs de lire la suite: de l'humour, un peu de magie, un personnage auquel il est possible de s'identifier, une petite intrigue bien menée résolue à la fin.

    Pas de chat noir ici mais un gentil chartreux qui se révèle de bon conseils, pas de baguette magique, seuls quelques objets possèdent un certain pouvoir, sinon tout se passe dans la tête d'Antoine.
    C'est à lui de faire bon usage de son don en respectant les préceptes du fameux carnet familial transmis de générations en générations. 

    Devenir un sorcier, n'est pas si évident qu'il n'y paraît, même si beaucoup en rêvent. Antoine n'a pas le choix, il partage avec nous ses interrogations, ses impressions sur cette nouvelle expérience qui s'offre à lui. Il doit faire preuve de patience pour découvrir progressivement ce que ce don signifie et ce qu'il peut en faire.

    C'est agréable à lire et plus adapté à un jeune public qu'à une "vieille* sorcière", ce qui ne m'a pas empêché d'apprécier. 

    Sympa.jpg

    Une sérue sympathique à découvrir, avant de se plonger dans les aventures d'Harry Potter.

    * Elle n'est pas si vieille que ça la sorcière mais bon, elle n'a plus  neuf ans non plus, n'enfonçons pas le clou.

    Est-ce que vous connaissez cette série?

    Walpurgis.jpg Marjorie,
    Lou & me

  • Le sort en est jeté

    Imprimer

     Aujourd'hui, je vous propose un pacte avec le diable avant la grande nuit de Walpurgis.

    Le sort en est jeté.jpg

    Dermot Bolger

    Flammarion - Tribal, 2015

    A partir de 14 ans

    Stradbrook, Irlande, 2009...

    "Joey est un jeune homme que la mort de son père a rendu fragile. Dans son nouveau lycée, il rencontre Aisling, dont il tombe amoureux et Shane qui exerce une emprise malsaine sur lui." Présentation éditeur

    J'ai dévoré ce roman diabolique d'une traite. Pas de gros frissons en ce qui me concerne mais une ambiance assez oppressante, plutôt réussie.

    L'histoire m'a captivée, me rappelant par certains aspects la légende (irlandaise) de Jack O' Lantern (qui jouait lui aussi avec le diable). Ce n'est peut-être pas tout à fait un hasard puisque l'auteur est irlandais, et l'histoire se déroule aussi en Irlande.

    "Thomas jette les dés et les regarde tournoyer lentement dans l'eau. Ils se posent au fond en formant deux six. Il frissonne quand il comprend enfin de quoi les dés sont faits: d'os, et il a bien l'impression que ce pourraient être des os humains." p191-192

    L'écriture est agréable et les personnages assez attachants, avec leurs bons et mauvais côtés. Quant à l'intrigue, elle est assez subtile, l'auteur nous emmène en 1932, dans les années 90, jusqu'en 2009 et réussit à semer le doute dans l'esprit du lecteur.

    Quant à la fin... je dois dire que j'ai toujours un peu de mal avec ce genre de fin qui laisse supposer bien des choses mais je ne suis pas déçue.

    le sort en est jeté,dermot bolger,roman

    Merci à Brigitte Gautrand des éditions Flammarion pour cette découverte bien sympathique. Voilà un thriller fantastique qui serait parfait pour Halloween.

    Walpurgis.jpg Marjorie,
    Lou & me