Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Détective Polar, Thriller & Mysteries - Page 3

  • La Morte du Bombay Express

    Imprimer
    La morte du Bombay Express.jpg

    Sarah Dars

    Picquier Poche - 2002

    Une enquête du brahmane Doc

    "La morte du Bombay-Express

    Crime parfait ou sâti ?"

    (Sâti: coutume contraignant les veuves à s'immoler sur le bûcher funéraire de leur conjoint)

    Doc et Arjun, deux brahmanes, médecins partent de Madras pour se rendre à Mumbai par le Chennai-Dâdar Express (Bombay Express). Ils vont chez le beau-frère de Doc, soigner son embonpoint mais au cours du voyage, un incendie se déclare dans un compartiment du train, une jeune femme périt dans les flammes. Tout semble accuser sa belle-famille à bord également, mais Doc va mener sa propre enquête qui le mènera jusqu'à Bollywood pour enfin découvrir la vérité.

    "Il riait tout simplement parce qu'il refusait de tout prendre au tragique, sans pour autant sous-estimer le malheur".

    Du suspense, des épices, un voyage en train, une femme retrouvée morte, un brahmane qui pratique le kalaripayatt (un art martial du Kerala) et aime résoudre les enquêtes, des ingrédients tout à fait sympathiques pour une histoire qui l'est tout autant.

    La lecture de ce roman est agréable, le style assez basique, malgré un certain nombre de termes indiens expliqués dans le glossaire. L'enquête est bien ficelée et le rythme tient bon jusqu'au dénouement.

    J'ai apprécié cette petite virée indienne qui m'a fait découvrir  les quartiers de Mumbay, des fêtes et des traditions que je ne connaissais pas. J'ai bien envie de lire d'autres enquêtes du brahmane Doc, Bengal Hot, Nuit blanche à Madras, Malabar connection ou Pondichéry Blues.

    J'ai relevé dans le roman, le nom d'un auteur: Somadeva, supposé avoir écrit un recueil Océan des rivières de contes comprenant les célèbres Contes du Vampire. J'avoue que je suis intriguée par ces contes!

    Quatre étoiles.jpg
    752b0de5fbdfe6df905e2dc0ca8bacf3.jpg
  • Blanche et le vampire de Paris

    Imprimer
    Blanche et le vampire de Paris.jpg

    Hervé Jubert

    Albin Michel Wiz - 2007

    Paris en 1873, Blanche, vingt ans vient tout juste de se marier. Le couple vit dans un petit appartement parisien mais pendant que son mari est appelé à Londres pour son travail, attirée par les mystères, elle va mener sa propre enquête concernant une jeune femme à la peau très blanche, nommée Camille, qu'elle vient à peine de rencontrer. Au même moment, un homme est retrouvé exsangue. Gaston Loiseau, son oncle, et Arthur Léo, deux commissaires de police, se lancent à la poursuite de celui qu'on commence à appeler dans les journaux "Le vampire de Paris".

    Ce roman est le troisième d'une série mettant en scène le personnage de Blanche.

    Je n'ai pas lu les précédents, n'ayant pas été très inspirée par les quatrièmes de couvertures (j'avoue) mais ce n'est pas le premier roman d'Hervé Jubert que je lis. Je suis engagée dans La trilogie Morgenstern.

    Enfin, j'apprécie l'écriture de l'auteur, son style, l'atmosphère du roman, la bonne dose de suspense qui m'a emmenée jusqu'au dénouement, assez inattendu. J'aime également sa manière de décrire Paris au XIXème siècle, de méler des personnages fictifs et historiques avec une touche de fantastique, sans en faire trop. Certaines descriptions hérisseront tout de même les poils des plus sensibles mais sans abus d'hémoglobine et de détails sordides.

    J'ai passé un très bon moment en compagnie de Blanche et des enquêteurs; une lecture comme je les aime.

    sourires.jpg

    Si vous souhaitez manger raccord avec le roman! (recettes non fournies)

    Mirlitons, bavaroises, lait d'amande au tapioca (page 13), un baba au rhum (page 15), un gigot avec des pommes Pompadour (page 30), une tartiflette (page 43), une omelette au basilic (page 172). Bon appétit

    Lu dans le cadre du

    Dark side challenge.jpg
  • Les secrets de Londres

    Imprimer

    "Dangereux voyage à travers les rues sombres et poussiéreuses du Londres victorien"

    Les secrets de Londres.jpg

    Lee Jackson

    Une jeune femme se jette d'un pont dans les eaux sombres de la Tamise. Cette femme s'appelle Nathalie Meadows, c'est la domestique d'Ellen Warwick, une chanteuse londonienne tout récemment assassinée à son domicile et dont tout le monde parle en ville. Survivant à la noyage, se faisant appeler Flora, cette dernière va tenter par ses propres moyens de faire la lumière sur ce meurtre et de percer les secrets de son amie.

    Equipez-vous de votre plan victorien, une folle virée dans les rues de Londres est au programme. Personnellement, je me suis perdue avec mon petit plan de Londres où étaient imprimés les principaux monuments ainsi que les grands axes!

    J'ai passé un assez bon moment en compagnie de ce polar victorien. C'est un livre facile à lire, distrayant et qui donne envie de parcourir toutes les pages (283) pour connaître le dénouement. Les personnages se succèdent, chacun avec leurs histoires et les trois parties du livre s'enchaînent naturellement. Je ne me suis ennuyée à aucun moment même si j'ai trouvé que le rythme était assez tranquille au départ; mais ça accélère par la suite.

    Allez lire Plouf! Dans la Tamise... chez Lou

    Enregistrer

  • Les enfants du néant

    Imprimer

    Les enfants du néant.jpgUn roman d'Olivier Descosse - Michel Laffon - 2009

    "ça c'est passé en tout début d'après-midi. On a trouvé des restes humains dans une bicoque à l'abandon. [...] Près de Roussillon, dans le Vaucluse. [...] Une femme. Jeune. On ne l'a pas encore identifiée. [...] Elle n'avait plus de visage. [...]

    -Il y avait un message, une revendication?

    -Que dalle. [...]

    Ainsi débute l'enquête de François Marchand, flic profileur (ex-psychanalyste) au passé troublé. Sa femme est morte, tuée par un de ses patients du temps où il était psychanalyste et sa fille de seize ans vit la plupart du temps chez sa grand-mère en son absence. 

    Il va s'associer au lieutenant Julia Drouot, rencontrée à Avignon sur la scène du crime pour tenter de trouver la piste qui les mènera au meurtrier. L'enquête s'enlise et d'autres adolescents sont sauvagement assassinés. Mais l'étau se resserre et les nouvelles preuves ne font alors plus aucun doûte sur l'identité du tueur. Le profileur et tous ses repères basculent alors dans l'horreur.

    Je mets toujours un peu de temps à entrer dans un thriller mais une fois que j'y suis, je deviens accro. C'était le cas pour celui-là. J'ai passé un très bon moment à suivre cette enquête et le dénouement ne m'a pas déçue. J'aime toujours échaffauder mes propres hypothèses mais une fois encore, j'étais à côté de la plaque et tant mieux! J'ai énormément apprécié l'histoire sentimentale venant se greffer à l'enquête. Un peu de tendresse dans ce monde de bruts! Je pense que d'autres romans de cet auteur viendront s'ajouter à ma liste.

    Merci Silvana pour cette découverte! Je n'avais pas beaucoup lu de thrillers jusqu'à maintenant! On peut dire que je rattrape mon retard!  

  • Un torse dans les rochers

    Imprimer

    Un torse dans les rochers.jpg

    Découverte Macabre

    Un début de mois de mai, sur une jolie petite plage suédoise, une femme promène son labrador entre les rochers. Un sac noir en plastique échoué là, attire le chien par son odeur. C'est le torse d'un homme tatoué. Un corps démembré. Le commissariat de Göteborg se voit chargé de l'affaire et commence les investigations. L'enquête envoie l'inspecteur de la brigade criminelle, Irene Huss à Copenhague sur la piste du tatoueur. Le commissariat suédois et danois échangent leurs informations. Mais, les personnes meurent de manière sordide autour d'Irène en guise d'avertissement. Les corps retrouvés sont profanés, sauvagement mutilés et tout prête à penser qu'il s'agit de psychopathes nécrophiles. Mais les traces laissées sont de plus en plus nombreuses et l'étau se ressere progressivement... 

    Il m'a fallu du temps pour entrer dans l'histoire. J'ai trouvé le début de l'enquête assez long, j'ai dû patienter un bon moment  avant que l'action ne capte à nouveau mon intérêt. Je n'arrivais pas non plus, à bien m'imprégner de l'ambiance générale et je ne trouvais pas le départ de l'enquête très original. Bref, ça partait plutôt mal. Mais passé une centaine de pages, j'ai rattrapé le fil du roman et j'ai été ensuite captivée jusqu'au bout par l'intensité des évènements, les avancées de l'enquête et la conduite des personnages. L'ambiance est glauque, les découvertes macabres et le suspense bien présent. Je n'ai pas l'habitude de lire des thrillers mais celui-là m'a bien plu malgré les longueurs que je lui trouvais au départ.

      Helene Tursten est un auteur suédois. Sa série dont l'inspecteur principale est Irène Huss, compte 7 romans.

     Un grand Merci aux Editions Michel Lafon pour la découverte de ce thriller suédois - 414 pages

  • Un dernier verre avant la guerre

    Imprimer

    Un dernier verre avant la guerre.jpgDennis Lehane

    Amis depuis l’enfance, Patrick Kenzie et Angela Gennaro sont détectives privés. Ils ont installé leur bureau dans le clocher d’une église de Boston. Un jour, deux sénateurs influents les engagent pour une mission apparemment simple : retrouver une femme de ménage noire qui a disparu en emportant des documents confidentiels. Ce que Patrick et Angela vont découvrir, c’est un feu qui couve « en attendant le jet d’essence qui arrosera les braises ». En attendant la guerre des gangs, des races, des couples, des familles.

    Ce que j'ai le plus aimé dans ce roman, c'est l'humour noir, presque omniprésent et le cynisme de Patrick Kenzie. Je ne pensais pas être autant captivée par l'intrigue. Et malgré un petit passage à vide, en milieu de livre, il ne m'a pas fallu plus d'une journée pour le terminer, une fois la guère déclarée. J'ai aussi apprécié l'ambiance glauque et l'intensité de certaines scènes.

  • Le sang du temps

    Imprimer

    869129040.jpg

    J'ai quand même bien aimé cette histoire sur fond de mystères du Mont-Saint-Michel et de sa communauté religieuse. On n'est pas là pour manger les galettes de la mère Poulard. Le journal intime trouvé par Marion, (contrainte de se cacher au Mont pour sa survie) raconte une enquête policière menée en 1928 et portant sur des disparitions, des meurtres atroces d'enfants et la supposée présence d'une goule dans les rues du Caire... Brr, certains passages sont à vous glacer le sang.

    Les cent premières pages m'ont paru particulièrement longues et la fin presque sans surprise, excepté l'ultime révélation remettant tout en cause. Un roman sur la vérité. Hmm, je suis un peu déçue, je m'attendais à plus d'action, d'intensité et la fin trop vite bouclée à mon goût.

  • Une virée d'enfer

    Imprimer

    1734755303.jpgThierry Robberecht

    "Bientôt quatorze ans que je suis muet. Pas sourd. Seulement muet c'est suffisant."

     Soixante pages pour raconter l'histoire de Mathieu et de son grand-père. Un grand-père qui a fait de la prison et dont la famille se méfie. Un déjeuner au restaurant qui tourne au règlement de compte. Poursuite en voiture, afin de trouver un endroit sûr. Une maison de repos, drôle d'endroit pour se cacher. Mais, le passé est loin d'être oublié pour certains.

     L'histoire me plaisait bien. La mise en avant des rapports intergénérationnels entre le grand-père et son petit-fils  me paraissait intéressante. Mais, je suis restée sur ma faim. Très court, très linéaire, et un peu trop prévisible à mon goût. En soixante pages, on n'a pas vraiment le temps d'entrer dans les détails, c'est un peu décevant même si c'est destiné à un jeune public. C'est, donc un livre facile à lire mais sans plus. (11 ans et +, d'après la couverture).

  • Tijuana mon amour

    Imprimer

    aa7f53189704406847846138af9197d9.gifJames Ellroy; Edition Hors commerce

    Los Angeles, 1955. La station de radio KMPC diffuse au moins seize fois par jour le dernier disque de Linda Lansing, Baby It's Cold Inside. Le Disc-Jockey Flash Flood s'est-il fait soudoyer pour privilégier le tube de la lascive Linda? Oui, répond sans hésiter Danny Getchell, le rédacteur en chef du célèbre magazine à scandales L'Indiscret. Il pense même que celui qui a refilé les dessous-de-table n'est autre que Frank Sinatra, et il est prêt à le prouver. Avec des méthodes qui n'appartiennent qu'à lui, mais, dit-il, "L'Indiscret a plus de poid que la Bible - du moins à Los Angeles - ".

    Entre deux " expecto patronum", je me suis permise la lecture de courts romans (une centaine de pages). Comme ça, je fais durer un peu le plaisir!! 

    Là, je viens d'atterrir dans un univers bien glauque. Même les personnages ne semblent pas tout à fait crédibles tellement ils sont déjantés. Sexe, acides, et meurtres rendent l'atmosphère particulièrement pesante. C'est assez cru et le style est la plupart du temps familier. On ne peut pas dire que je sois fan de ce genre d'histoire. En même temps, je ne crois pas que ce soit représentatif de l'oeuvre de James Ellroy puisque j'ai lu ce commentaire sur un autre site: "on se dit quand même que c'est heureux que toute son oeuvre ne soit pas de ce calibre!" Bref, un peu déçue.

  • Holmes

    Imprimer

    medium_holmes_01.2.jpgCecil & Brunschwig

    4 mars 1891, Sherlock Holmes disparaît aux chutes de Reichenbach, entraînant avec lui, dans la mort, son plus grand ennemi, le professeur Moriarty. Effondré, le docteur Watson ignore alors qu'il va se lancer dans une incroyable enquête, qui va tout lui révéler de son ami le détective.

    **********

    J'ai tout d'abord été surprise de découvrir une bande dessinée cartonnée de moins de 40 pages à 4,90 .

    Dés la première page, je me suis retrouvée dans l'univers de Sherlock Holmes (que je connaissais déjà un peu). Les graphismes sont de mon point de vue très soignés, et même si je n'y connais pas grand chose en BD, je peux dire qu'ils m'ont beaucoup plu et qu'ils rendaient l'atmosphère que j’espérais y trouver, plutôt sombre et mystérieuse. Cependant, je n'ai pas pu m'empêcher à certains moments d'entrevoir les personnages du dessin animé!! (le professeur Moriarty ou bien le docteur Watson) Certains souvenirs persistent...

     Pour voir des photos de la BD: http://www.bdgest.com/prepub.php?IdPrepub=215#