Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Balli Kaur Jaswal, Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique

    Imprimer

    J'ai découvert ce titre grâce à  Myrtille qui me l'a prêté. Je serais sans doute passée à côté, ça aurait été dommage!

    Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique, Balli Kaur Jaswal, roman, les étapes indiennes

    Nikki a 22 ans, élevée dans une famille indienne pendjabie, elle vit à Londres. Indépendante, ayant abandonné ses études de droit, elle recherche un travail plus stable que celui qu'elle occupe au pub situé en dessous de chez-elle, à Shepherd's Bush. Elle va alors postuler pour un emploi d'animatrice pour un atelier d'écriture à Southhall qui abrite un des plus grands temple Sikhs en dehors de l'Inde et une communauté pendjabie importante.
    Les  femmes qui s'y présentent, sont veuves pour la plupart, issues de la communauté pendjabie et croient s'être inscrites à des cours d'anglais. Elle vont rapidement faire part à Nikki de leurs envies et proposer de raconter des histoires mais pas n'importe quelles histoires... des histoires érotiques. 

    J'ai aimé découvrir :

    - Le quartier de Southhall qui n'est pas un quartier fictif mais existe bel et bien à Londres
    - Certains aspects de la vie des veuves pendjabies, des femmes touchantes racontant leurs expériences, leurs joies et parfois leurs regrets
    - La vie de Nikki et de sa famille, ses relations pas toujours faciles avec sa mère, son père et avec sa sœur Mindi qui, elle, souhaite un mariage arrangé. Nikki évolue tout au long du roman au contact des femmes qu'elle rencontre. 
    - L'histoire de Kulwinder Kaur de l'association communautaire sikhe, qui va recruter Nikki et qui a vécu un drame ayant bouleversé sa vie.

    Les personnages sont attachant et on imagine leurs difficultés au quotidien, les problématiques que peuvent engendrer la rencontre de deux cultures, pour ces femmes naturellement attachées à leur culture d'origine, leurs traditions et souhaitant davantage de liberté.

    Le roman se transforme presque en roman policier par moment, Nikki faisant évoluer l'enquête sur la mort de Maya, la fille de Kulwinder, un drame arrivé juste après le mariage de cette dernière. Et puis, un climat de suspicion et de craintes règne dans le quartier, les femmes s'y sentent surveillées.

    Les thématiques abordées sont variées, les sujets forts, émouvants, toujours d'actualité : le mariage arrangé, la condition des femmes, le comportement des hommes, la sexualité, le besoin de s'exprimer, de s'affirmer face aux nombreux interdits, être indienne à Londres, le poids du quartier. 

    Beaucoup d'humour, malgré tout. Les sujets ne sont jamais pesants.

    Les histoires des veuves que l'ont retrouve dans leur intégralité en italique sont sacrément pimentées. On y parle plus précisément des relations de couple, des fantasmes, des désirs avec simplicité, humour et moult détails émoustillants! Elles font parties de l'histoire mais occupent une place raisonnable et n’alourdissent pas le reste.

    le club des veuves qui aimaient la littérature érotique,balli kaur jaswal,roman,les étapes indiennes

    J'ai trouvé ce roman très agréable à lire et intéressant avec toutes ces thématiques abordées qui en font un bon moment de lecture.
    Merci Myrtille pour cette découverte. 

    étapes indiennes, inde, lectures

    Pour en savoir plus sur Les Étapes Indiennes

  • Billet récapitulatif des Étapes Indiennes

    Imprimer

    Le billet récapitulatif des Étapes Indiennes a été mis à jour! diwali-2890605_640.jpg

    Vous pouvez déposer vos liens ou vos contributions ici ou sur le groupe Facebook
    (facultatif) avec un ou plusieurs numéros d'étapes correspondants.

    Lire la suite