Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La nostalgie heureuse

Imprimer

Je n'avais pas lu de romans d'Amélie Nothomb depuis des années mais je me suis laissée tenter par La Nostalgie heureuse, prêté par ma voisine et repéré chez Blandine, pendant le Challenge Un mois au Japon.

La nostalgie heureuse, Amélie Nothomb, le Japon, Un mois au Japon
Albin Michel, 2013

152 pages

Amélie Nothomb doit se rendre au Japon pour un reportage, sur son enfance. Elle n'y est pas retournée depuis seize ans.

A la recherche de ses souvenirs, d'une partie d'elle-même, elle évoque ses retrouvailles avec le pays du soleil levant, son départ de ce pays à l'âge de 5 ans, la séparation avec sa gouvernante et sa rencontre avec l'homme qu'elle a quitté, plus tard, vers 20 ans.   

Tellement de choses ont changé pendant ces années d'absence, le tremblement de terre de Kobé a tout détruit sur son passage, Fukushima a traumatisé le pays tout entier mais certaines réponses sont quand même là.

J'ai découvert avec plaisir ce récit autobiographique, connaissant peu de choses sur le passé nippon d'Amélie Nothomb. Je ne suis pas une grande amatrice de ses romans, alors ça n'a rien d'étonnant. Je suis passée à côté de Métaphysique des Tubes, de Péplum et ma dernière tentative avec Mercure en 2006 était mitigée. Je m'étais donc un peu résignée.

Cependant, j'ai toujours trouvé l'auteure sympathique, appréciant ses apparitions au Grand Journal de Canal+ (à l'époque), sa manière de présenter ses livres, son grand chapeau et sa proximité avec ses lecteurs (qu'elle reconnaît souvent, se souvenant des prénoms). J'étais donc quand même ouverte à ce genre de titre et j'ai bien fait.

Cette lecture m'a beaucoup touchée et vient renforcer ce sentiment de sympathie à son égard. C'est émouvant, sans faire dans le pathos.
Les mots sonnent justes, les émotions ou l'absence d'émotion est parfaitement décrit. La présence de la caméra n'est pas trop gênante même si je trouve étrange ce genre d'intrusion dans des souvenirs si personnels, si douloureux.
Enfin, l'écriture reste légère,  les chapitres sont courts et, c'est agréable à lire. Je l'ai presque lu d'une traite.

Un bon moment avec Amélie Nothomb, sous le signe de la nostalgie heureuse, un concept inspirant.

la nostalgie heureuse,amélie nothomb,japon,un mois au japon
Avril 2018 -> Avril 2019
Chez Lou & Hilde

Commentaires

  • Bah voilà, suffit de lire une chronique pour que l'envie de lire ce titre qui est dans ma PAL depuis trop longtemps me revienne.
    Merci

  • Je ne sais pas pourquoi, Amélie Nothomb est une autrice qui me rebute =/ J'ai trop de préjugés dessus peut-être ^^

  • Je n'ai encore jamais essayé de lire ses romans (ma mère en avait acheté pour découvrir l'auteur mais elle n'a pas accroché alors ça m'a un peu refroidi et il attend toujours que je le lise ^^) mais, comme toi, je trouve le personnage très sympathique !
    Je ne sais pas si je lirai celui-là, je préfèrerais plutôt un livre qui remonte le moral ! ;)

  • tu me fais penser que moi aussi, ça fait longtemps que je n'ai plus rien de lu de miss Amélie ! pourquoi pas celui-ci ? ;-)

Les commentaires sont fermés.