Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et vous, vous y croyez?

Imprimer

Aujourd'hui, je vous propose de découvrir "un petit tour de France des pratiques occultes" avec les éditions Robert Laffont et Babelio. N'ayant crainte, je ne me transforme en sorcière qu'au moment d'Halloween!

Et vous vous y croyez, Hubert Prolongeau, esotérisme, Editions Robert Laffont

"Ils disent avoir un don. Ils sont sorciers, magnétiseurs, voyants, exorcistes, adeptes du reiki, du channeling, de l'Ho'oponopono... "

Hubert Prolongeau nous invite donc à le suivre, au fil de ses rencontres, de ses échanges avec ces personnes qui consacrent du temps aux pratiques mystiques. Il est amené à en expérimenter quelques unes et les décrit, avec une certaine objectivité.
Croyances autour des énergies, spiritisme, pratique chamanique, rebouteux et autres guérisseurs, en passant par les huttes de sudation, les vies antérieures, l’astrologie ou la numérologie. Illuminations, folie, passion de la recherche ou véritables dons, allez savoir ! 

Je dois dire que c’est un domaine assez intriguant, mystérieux, un peu effrayant aussi, par certains aspects. J'ai été étonnée par l'existence de toutes ces croyances et surtout par ces personnes qui pratiquent, parfois en toute discrétion (tout le monde n'ouvre pas son cabinet) et croient en leur don.

Est-ce que les guérisseurs et les magnétiseurs peuvent vraiment soulager les patients? Je pense qu'on est nombreux à avoir entendu des témoignages à ce sujet, les pratiques semblent évoluer et certaines techniques acceptées par la science. On parle notamment d'hypnose dans les hôpitaux.
L'extrait ci-dessous explique peut-être aussi ce qui incite les personnes à s'ouvrir à d'autres formes de soins.

« Il y a sans doute une lassitude de la médecine, trop inhumaine. Ce qui ne veut pas dire qu’il faille l’évacuer. J’exige toujours un diagnostic d’un médecin avant de lancer un traitement. Mais le corps n’est pas une machine. Et il y a un fourmillement de techniques pour le faire se sentir mieux. »
Page 131

C'est parti mon (rei)kiki!

Je le pense, pour l'avoir un peu expérimenté. J'ai traversé une période difficile et à cette époque, je me suis liée d'amitié, avec une personne diplômée en reiki. J'ignorais qu'elle pratiquait cette forme de soins énergétiques. On a beaucoup échangé et à un moment donné, elle m'a expliqué ce que c'était, et m'a proposé quelques soins (sans aucune contrepartie).
La médecine n'ayant rien proposé de bien concluant par rapport à ma situation, me laissant même dans une certaine détresse émotionnelle, j'ai accepté.
Difficile de savoir si ce sont les séances, et/ou seulement nos discussions amicales, sa présence et son écoute qui m'ont aidée à dépasser ce qui me bloquait à l'époque mais j'y suis parvenue. Je me sentais soutenue, un peu plus détendue et je pense que ça m'a beaucoup aidée.
Je ne pense pas que mon expérience soit transposable mais quand je vois une personne proche (je l'appellerai A.), plonger et replonger dans les psychotropes, ça me fait de la peine, j'aurais envie qu'elle se libère de cette drogue, que la médecine lui propose autre chose.

Maintenant, il faut être vigilant et méfiant car il existe tellement de charlatans, c'est souvent évoqué dans ce livre. Si je n'avais pas rencontré cette personne, comme A., j'aurais peut-être accepté de prendre la prescription médicale moi aussi, ne sachant plus quoi faire, ni vers qui me tourner. Ma vision des choses a un peu changé.

Séparation déco.png

Pour en revenir  au livre, j'ai trouvé certaines pratiques étranges et un peu dérangeantes, notamment tout ce qui touche aux cas de possession avec exorcistes, de même que les séances de spiritisme (si j'aime les tables qui tournent en littérature, je suis plutôt du genre sceptique en réalité) ou l'absorption d'ayahuasca pour avoir des visions (consommé traditionnellement par des chamans).

- N'exploite t'on pas la souffrance ou la crédulité de ces personnes ou est-ce justement un moyen de soulager leur souffrance?
- Est-ce que les gens ont besoin de croire en quelque chose pour donner un sens à leur vie?
- Développement personnel, spiritualité, mieux-être, est-ce que tout est lié?

Beaucoup de questions se sont posées au cours de cette lecture. Et croyez-moi, je n'ai pas toutes les réponses!

Hubert Prolongeau n'y répond pas, il ne juge pas, il est dans l'échange et relate simplement ce qui lui est dit et ce qui est ressorti de ses expériences.

Malgré tout, certaines théories de physique quantique (un petit clin d’œil à Sheldon et à la théorie des cordes) font un lien entre les sciences et les phénomènes inexpliqués. Une sacrée brèche pour toutes ces pratiques.

Maintenant, pour ce qui est des esprits, depuis toutes ces années à fêter Halloween comme il se doit, espérant entrevoir le fameux portail entre le monde des vivants et des morts, et recevoir un petit clin d’œil de Jack'O Lantern, j'attends encore. ;)

Un livre intéressant à découvrir, par curiosité.

Et vous, vous y croyez?

Commentaires

  • Bonjour Hilde,
    Ton billet sur ce livre m'a été très utile et me donne envie de le lire.
    Tu laisses la porte entr'ouverte, sans juger, et c'est ce qui me donne envie de la pousser davantage.
    Merci pour le bel hommage que tu rends à Jane.
    J'attends de nouvelles découvertes et de nouveaux bons moments à partager avec toi.
    Bonnes futures lectures,
    Jane

Les commentaires sont fermés.