Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La Petite Boulangerie du bout du monde

    Imprimer

    Aujourd'hui, on s'arrête à la Petite Boulangerie et on se laisse tenter par un joli pain bien doré, des cinnamon rolls ou autres bagels...

    Les petits pains à la cannelle, La petite boulangerie du bout du monde, Jenny Colgan, roman, pâtisserie

     Jenny Colgan

    Pocket, 2016 pour la présente édition

    Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles.

    Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ?
    Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain.
    Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…

    La Petite Boulangerie du bout du monde, Jenny Colgan, roman

    Je me suis installée sans difficulté à Mount Polbearne, petite ville de pêcheurs de Cornouaille insulaire, un peu isolée, où Polly tente de refaire sa vie. Un appartement délabré qui ne demande qu'à être arrangé, une propriétaire acariâtre à adoucir, et l'odeur du pain qui cuit, irrésistible, ça donne envie de faire cuire son propre pain.

    L'atmosphère de ce roman est plaisante, avec des personnages sympathiques et attachants, je pense évidemment à Polly, aux pêcheurs, à Huckle et ses abeilles. J'ai suivi avec plaisir les méandres de l'histoire, parfois joyeux ou dramatiques.

    J'ai trouvé la fin du livre un peu moins digeste, la romance plutôt discrète tout au long du roman prend plus de place, c'est parfois prévisible, "feel good" oblige, peu importe, ça fait du bien et ça reste très divertissant! 

    Les recettes à la fin du livre, apportent une petite touche gourmande. J'ai d'ailleurs testé les cinnamon rolls pendant la lecture, delicious!

    | ***** |

    Un moment de lecture agréable et distrayant, à savourer en grignotant du pain tout juste sorti du four.

    Petite parenthèse personnelle, j'ai déjà dû vous dire que mon grand-père était boulanger-pâtissier, et je garde en mémoire ses gâteaux : frangipanes, fraisiers (à la fin de repas de famille qui me semblaient très longs en attendant le dessert), pièces montées (pour de nombreux anniversaires de mon enfance, choux vanille et chocolat, dragées, caramel, et parfois une plateforme en nougatine), Saint-Honoré (avec sa crème délicieuse)... ses croissants, quand j'y allais en vacances.

    Je ne me souviens malheureusement pas de la pâtisserie, j'étais trop petite mais il me reste des photos et le goût des souvenirs.

    Lecture offerte par Lou et gourmandises partagées avec Myrtille, il y a quelques mois.

    D'autres lectrices se sont imprégnées de l'ambiance de la petite boulangerie: Soukee, Fondant, SV Cath, Faelys

    minuit à paris,film,woody allen,paris

    Challenge Feel Good chez Soukee

  • Sauveur & Fils, Saison 1

    Imprimer

    C'est l'heure de votre consultation avec le docteur Saint-Yves... Qui sait vous pourrez peut-être repartir avec un cochon d'inde, un hamster!

    Sauveur & Fils, Marie-Aude Murail, roman

    Marie-Aude Murail

    Saison 1

    École des Loisirs, Collection Medium, 2016

    Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ?

    Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois sœurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la mère vient de se remettre en ménage avec une jeune femme…

    Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien. Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?

    J'ai passé un excellent moment avec le docteur Sauveur et ses patients, venant au cabinet pour différents motifs: difficultés familiales, pathologiques ou traumatisme, mais entre deux consultations, la vie suit sont court. On découvre son quotidien de père, mais aussi son histoire personnelle et familiale douloureuse, nous emmenant jusqu'en Martinique.

    L'écriture est fluide, c'est très agréable, plein d'humour, malgré la gravité des thèmes abordés: scarification, racisme, dépression...

    Une galerie de personnages importante, la plupart sont attachants, on oublie vite l'odieuse nounou et on ne tombe pas pour autant dans l'avalanche de bons sentiments.

    | ***** |

    Une série très sympathique à lire, si vous en avez l'occasion.
    La saison 2 ne devrait pas tarder à rejoindre ma Pile A Lire.


    -> Je n'avais pas lu de romans de Marie-Aude Murail depuis des années. Cependant, j'en ai gardé de très bons souvenirs avec SimpleGolem (Marie-Aude, Elvire et Lorris Murail), La fille du Docteur Baudoin ou Vive la République!, une biographie sur Charles Dickens . Et vous?

     
     

    D'autres lectrices sont allées consulter avant moi: Sophie, Bouma, Sharon, Bianca, Bladelor ...

    minuit à paris,film,woody allen,paris

    Challenge Feel Good chez Soukee