Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sous les couvertures

COUV-Sous-les-couvertures-270x395.jpg

Bertrand Guillot

Éditions rue Fromentin, 2014

 176 pages

Je vous emmène aujourd'hui dans une librairie, un peu particulière où les livres prennent vie, et communiquent une fois le rideau baissé.

Les discussions littéraires sont parfois très animées, certains convoitent la fameuse table des best-sellers et refusent l'idée de se retrouver au pilon. Un vent de révolte gronde.

Pendant ce temps, le vieux libraire lui s'épuise à faire tourner la boutique.

Après la lecture de ce roman, vous ne verrez plus les livres de la même manière!

Voilà un roman original pour ceux et celles qui aiment les librairies et les livres. J'ai suivi avec un certain amusement les péripéties des ouvrages et avec un peu plus de sérieux, les morceaux de vie du vieux libraire, de son apprentie et des auteurs de romans.

J'ai trouvé la lecture agréable et divertissante. Les chapitres sont courts et s'enchaînent sans difficulté.
C'est bien écrit, avec justesse et un peu d'humour.

Les personnages sont assez attachants, les livres aussi, ils ont d'ailleurs des noms et une personnalité propre: Grand, Mauve, Conteur, Junior...

J'ai choisi trois extraits qui m'ont interpelée: le premier et le troisième m'ont touchée, le deuxième m'a fait sourire.

 N°1 - "Songe de libraire"

"Et chaque soir, au moment de baisser son rideau, il ne pouvait s'empêcher de songer que peut-être, en son absence, les romans se mettaient à plaisanter entre eux. C'était un pressentiment de vieux gamin, un songe de vrai libraire. Sa façon d'aimer les livres." page 11

N°2 "Chouchou"

" Un roman évoqua la possibilité de tables tournantes, où chacun à son tour se retrouverait en haut de la pile. Un autre suggéra de bannir à jamais les best-sellers. Les utopies étaient de sortie, les révolutionnaires aussi. Même celui qu'on appelait Chouchou un petit livre discret que le libraire aimait recommander à ses visiteurs, s'était rangé du côté de l'insurrection." page 82

N°3 "Les oubliés du fond"

"Un peu partout, les oubliés du fond de la librairie retrouvaient avec une joie d'enfant les utopies inavouables de leurs auteurs. Des introvertis se donnaient en spectacle, des tartufes élitistes jouaient aux têtes de gondole, des stylistes ampoulés voyaient la vie sous un nouveau jour, des besogneux rêvaient de retraites dorées en édition club." p104

Le lecteur est aussi amené à réfléchir sur ses choix littéraires, sur la lecture numérique, sur les contraintes du libraire... Une fois le livre fermé, la réflexion peut poursuivre. 

Le seul point négatif pour moi: les descriptions des scènes de combat entre livres qui ne ne m'ont pas permis de bien visualiser l'action mais dans l'ensemble, j'ai passé un très bon moment de lecture.

Merci à Babelio pour cette jolie découverte.

A noter.jpg

Commentaires

  • J'ai passé un bon moment de lecture.

  • C'est un petit roman que j'ai trouvé très sympathique.

  • J'ai eu le même petit bémol que toi mais j'ai aussi passé un excellent moment de lecture :)

  • Au final, ça ne m'a pas tant dérangée que ça mais maintenant je regarde mes livres dans ma bibliothèque et je me demande comment ils s'y prendraient s'ils voulaient faire du ménage autour d'eux!

  • Oui, c'est quand même un bon moment de lecture.

  • Je devrais le recevoir, mais comme l'envoi tarde... je le prendrai à la bibli.
    Je repasserai prendre ton lien.

Écrire un commentaire

Optionnel