Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Maison Hantée: Apparition

Imprimer

Aujourd'hui, je vous fais visiter Fortyfoot House!

9782265078666.jpg
Graham Masterton

Fleuve Noir - 1990, 1992
Thriller Fantastique

David Williams, père divorcé et son fils Danny, doivent s'installer pendant l'été, à Fortyfoot House, vieux manoir victorien à rénover, mais très vite des grattements étranges se font entendre au niveau du grenier, peut-être Brown Jenkin l'horrible créatures mi-enfant, mi-rat dont tout le monde parle avec effroi.
David apprend alors que la maison, autrefois un pensionnat accueillait des enfants pauvres venus de Londres, tous morts en quelques semaines, en 1886. Il découvre aussi qu'il peut se retrouver à cette époque, à partir du grenier, sorte de portail temporel, et assister aux sombres desseins de forces puissantes, qui ne souhaitent qu'une chose: l'asservissement des êtres humains.

Cette histoire avait tout pour plaire et pourtant, je n'ai pas réussi à me distraire autant que prévu.

L'ambiance est pourtant parfaite, le manoir a vraiment tout pour séduire le lecteur ayant soif de sensations fortes, qui cherche un endroit bien hanté pour passer le week-end: une demeure à l'architecture particulière, changeante, des personnages fantomatiques qu'on voit au loin entrer et sortir du manoir, un petit cimetière bien macabre aux alentours, avec essentiellement des tombes d'enfants, une chapelle avec à l'intérieur le portrait d'une femme au regard démoniaque.

Si ça ne vous suffit pas, passez-y une nuit, écoutez les bruits de pas au dessus de votre chambre, quelqu'un ou quelque chose gratte et cette sorte de musique étrange, vous l'entendez? Brr, ça fait froid dans le dos.
Ensuite, faites un petit tour au grenier, ça devrait vous convaincre de quitter les lieux en vitesse! Brown Jenkin est bien réel, prêt à s'occuper de vous, ce sera le carnage, du sang partout et il ne restera pas grand chose!
Certains passages font vraiment frissonner. L'horreur est bien présente, et l'auteur ne nous épargne pas en détails gores et sordides mais pour son lecteur, Graham Masterton a également prévu des scènes de sexe torrides, parfois teintées d'horreur... Ce n'est pas ma tasse de thé.

  • Bref, ce livre est à réserver (à mon avis) aux amateurs du genre. Pour les lectrices qui apprécient un peu plus de finesse et de subtilité, ce n'est donc pas le livre idéal. A déconseiller également à celles qui vont accoucher mais pour d'autres raisons. 


Ensuite, le concept de portail temporel et d'entités sumériennes est bien exploité, l'ensemble est plutôt bien ficelé mais quelque chose manque. La scène finale, bien cauchemardesque est à la hauteur des évènements, grandiose et morbide, c'est un peu tout ce qui compte d'ailleurs.

  • Je m'attendais à un roman proche du Secret de Crickley Hall ou de Hanté de James Herbert, tourné vers le paranormal, je suis donc un peu déçue de ce côté là.
    J'avais passé un meilleur meilleur moment avec La Maison de chair, il y a quelques années. Ce n'est pas le côté glauque qui m'a dérangée, mais le fait que l'horreur passe en force et que l'histoire traîne un peu derrière. C'est la sensation que j'ai eu.

Le crime d'Halloween, Agatha, Christie, Challenge Halloween, challenge british mysteries

halloween,livre,recettes,décoration,bricolages

Chez Lou et Hilde
Gardiennes de l'esprit d'Halloween

logo du challenge geek

 

victorien-2013.png

 

Organisé par Arieste

Commentaires

  • Je ne pense pas que ce serait ma tasse de thé non plus. Je passe...

  • Je comprends. :)

  • Je l'ai vu à l'instant sur amazon. Cela ne me dit rien je n'aime quand c'est trop sordide. Cela me rappelle un peu l'atmosphère de la série American Horror story. J'ai regardé la première saison, cela m'a suffit. La deuxième est trop gore, du sang gicle de partout. Bof bof. Trop décadent. Je préfère les vieilles histoires de revenants façon Edith Warthon ou Alexandre Dumas. J'ai vu que l'auteur avait écrit aussi le portrait du mal, une version trash du portrait de Dorian Gray mais je ne l'ai pas acheté. Par contre j'ai repéré sur amazon Mary Reilly. Une version plus romancée de Docteur Jeckill et Mister Hyde racontée du point de vue d'une servante. Apparemment ça a cartonné aux states et en Grande-Bretagne. A creuser donc.

  • Ce livre est encore plus glauque qu'"American Horror Story". En tout cas, je comprends que ça puisse ne pas plaire à tout le monde.
    C'est dommage car il y avait quand même du potentiel dans ce roman. Enfin, ça reste mon point de vue.
    Sinon j'aime bien les nouvelles de revenants, celles présentées par Roald Dalh, celles d'Edgar Allan Poe, j'ai également un petit recueil de contes fantastiques de Noël que je relis presque tous les ans.
    Dernièrement, j'en ai découvert une de Charles Dickens, en accès libre.

    Je n'ai pas entendu parler de la nouvelle version de "Docteur Jeckyll et Mister Hyde" mais je prends note. Merci pour l'information.

  • Je passe mon tour, je ne suis pas fan des détails gores. Je deviens de plus en plus sensible à ce niveau là...

  • Un livre de moins dans ta PAL! ;)
    C'est vrai que les romans d'horreur ne plaisent pas à tout le monde et je comprends qu'on soit sensible à ce genre de détails.

  • C'est bien dommage ! Mais on ne peut pas avoir que des coups de cœur.

  • Effectivement, ça ne fonctionne pas à tous les coups.

  • J'avais envisagé de le lire pour le challenge Halloween mais je crois que ça attendra l'année prochaine (il est dans ma PAL). Merci pour le warning spécial femmes enceintes ;) C'est comme "Rosemary's Baby", il y a un temps pour tout...

  • Moui moui, je te conseille d'attendre!

  • Une maison pas trop accueillante alors...
    Dommage pour l'expé, mais merci de partager ton avis!

  • Ben non pas vraiment accueillante mais c'est une expérience intéressante tout de même!

Les commentaires sont fermés.