Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • It's Halloween, you' fraidy mouse!

    Imprimer

    Halloween 2012 b.jpg

    Yeah! It's Halloween et la grande goule ne m'a pas toujours pas avalée! Est-ce pour ce soir? Nous verrons bien, mais j'aurais tout fait pour éviter ça: créer des bricoles de l'enfer, cuisiner de monstrueux plats à base de citrouille, lire des histoires de malédiction et de maisons hantées... Bref que le grand cric me croque, je vais tout de même vous parler de Géronimo Stilton...

    Geronimo stilton.jpg

    With 30 pages of Halloween games and costumes

     Édité en 2001 - 2004 chez Scholastic

    Geronimo doit écrire un livre sur Halloween, mais il est trouillard et pas très inspiré, alors aidé par son neveu Benjamin, il va participer malgré lui à l'organisation d'une soirée d'Halloween avec la belle et ténébreuse Creepella Von Cacklefur qui habite... au cimetière. So creepy! Son livre sera t-il écrit dans les temps?

    geronimo stilton,livre,roman,jeunesse,halloween

     Des phrases courtes, des descriptions accessibles, un vocabulaire à ma portée, j'ai trouvé "le livre" qui me réconcilie avec mon niveau d'anglais. L'histoire est amusante avec ses jeux de mots qui feront sourire petits et grands, sa petite ambiance Halloween toute mignonnette. Il y a plein de petits détails graphiques tout à fait charmants (pierres tombales, chauves-souris, araignées...) des effets de style typographiques (plein de couleurs, des caractères de toutes sortes...), et des illustrations à toutes les pages. What else?

    geronimo stilton,livre,roman,jeunesse,halloween

    Le plan du cimetière

    Je crois que je commence à comprendre pourquoi les "petits jeunes" aiment les aventures de Geronimo, histoire simple mais très distrayante.

    • Une série mettant en scène Creepella est sortie outre Atlantique, je note pour plus tard.

    Halloween 2012.jpg

    Happy Halloween à vous tous!

  • I hate Halloween

    Imprimer

    halloween, chat, I hate halloween, Tracy Lovett

    Writtten & Illustrated by Tracy Lovett Inclement Iowa

    Je suis toujours aux États-Unis, dans l'Iowa, où j'ai découvert l'existence de Soda Pop, un magnifique chat noir qui déteste Halloween. J'ai voulu savoir pourquoi et il m'a expliqué que son affreuse maîtresse, chaque année, lui confectionnait un costume ridicule: diable, sorcier, fantôme, princesse, vampire...

    Poor Soda Pop!

    halloween, chat, I hate halloween, Tracy Lovett

    "And here I am as a vampire. This one might actually capture my true nature the best. But I'm not making that face because I'm happy, let me tell you."

    Si vous suivez mes découvertes d'Halloween, depuis quelques années, vous savez que je ne résiste pas à l'achat de quelques albums anglais ou américains. Je n'ai pas la possibilité de les feuilleter alors c'est souvent la surprise, au risque d'être déçue. L'an dernier, j'avais craqué pour Mortimer, un petit zombie très attachant. 

    Le livre en lui même n'a rien d'exceptionnel, les pages sont imprimées sur du  papier ordinaire et il n'y a aucune inscription sur la tranche. Cet album à la couverture cartonnée, ne manque pourtant pas d'originalité. Les illustrations, entre dessins et montage photos sont assez réussis à mon goût.

    Le texte est simple à déchiffrer (3 ou 4 lignes par page), et le chat Soda Pop, vraiment drôle dans ses différents costumes! Beaucoup d'humour, rien d'effrayant, très sympa à partager avec vos enfant ou tout simplement pour les amateurs d'albums et de chats, au moment d'Halloween!

    P1010429.JPG

    halloween, chat, I hate halloween, Tracy Lovett

  • Buffy vs La Vampire, ça va mordre!

    Imprimer

    Aujourd'hui, c'est le grand show à l'américaine pour le Challenge Halloween! Je vais vous parler de deux héroïnes de romans qui pourraient être des ennemies mortelles. Un jour, lorsque mes dons d'écrivain seront révélés au grand jour (rassurez-vous, ce n'est pas pour tout de suite), je vous raconterai comment Buffy a traqué La Vampire jusqu'à Los Angeles...

    USA.jpg

    Mais, c'est une autre histoire, ce qui m'amène aujourd'hui, c'est Buffy (La moisson) de Richie Tankersley Cusick et La Vampire (La promesse) de Christopher Pike

    Leurs points communs

    • Ce sont les premiers tomes d'une série.
    • Il y a de vrais vampires* dedans.
    • Une héroïne est au centre du roman.
    • L'auteur est américain(e) and that's why we are here today! 

    *Des créatures à dents pointues qui se nourrissent du sang des mortels et incarnent le Mal avec un M majuscule!

    Buffy La Mosson.jpg

    Éditions Milady 2012

    Tout d'abord présentons Buffy

    • Elle est jeune, elle va au lycée de Sunnydale (véritable bouche de l'enfer).
    • Son surnom: "La tueuse", elle ne l'a pas volé.
    • Ses points forts: Les arts martiaux, sa technique pour enfoncer des pieux.
    • Ses points faibles: Le lycée: elle a été renvoyée du dernier.
    • Ses amis: Willow, Giles le bibliothécaire, Alex et le mystérieux Angel...
    • Son plus gros problème: Elle doit éviter que la *moisson ait lieu.

    *La moisson n'est pas le ramassage du blé mais une cérémonie qui doit redonner forcer au Maître des vampires... Ce n'est pas forcément évident!

    La Vampire.jpg

    Présentons ensuite La Vampire

    • Elle a l'air jeune, mais ce n'est qu'en apparence. En vérité, elle a plus de 100 ans.
    • Son surnom: Siva! Oui, on est en pleine mythologie hindoue.
    • Ses points forts: Elle est très rapide dans ses déplacements.
    • Ses points faibles: Elle tombe amoureuse, un sacré handicap.
    • Ses amis: Seymour, une sorte de télépathe ayant une maladie incurable.
    • Son plus gros problème: Un vampire très puissant s'est mis à sa recherche dans le but de l'exterminer.

    Attribution des points

    • Originalité: La Vampire +1, j'ai apprécié remonter dans le passé d'Alisa Perne, découvrir ses origines hindoues. En ce qui concerne celles de la tueuse, ça reste un peu plus vague, d'ailleurs on ne s'y attarde pas
    • Action: Buffy. +1, pas de temps mort, bing, bang, bam, on va à l'essentiel alors qu'on trouve quelques longueurs dans l'autre. L'ennui peut être mortel.
    • Profondeur: La Vampire +1, le mythe du vampire est plus approfondi.
    • Personnage: Buffy +1 est plus attachante avec son charisme infaillible.
    • Écriture: Je ne crois pas que ce soit notre préoccupation principale, mais ça se laisse lire, c'est léger.
    • Envie de poursuivre la série: Si je devais n'en choisir qu'une ce serait Buffy (winner) je l'avoue, j'ai été conquise pas ses scènes d'actions efficaces et son côté hautement divertissant! Je ne pense pas poursuivre La Vampire et tant que ce n'est pas elle qui me poursuit...

    Pas de mort par K.O dans ce duel, ni de découvertes exceptionnelles mais deux romans qui ont un peu de mordant: Buffy, pour son côté divertissant, et La Vampire pour son originalité

    Halloween mini.jpg

    Lou la tueuse et Hilde la guerrière.

  • Concours d'Halloween pour les membres du Challenge

    Imprimer

    Syl.jpg

    Syl vous propose de gagner un magnifique grigri pour affronter la terrible nuit d'Halloween !

    Il y en a trois en jeu !

    Votre participation au tirage au sort est automatique.

    Résultats


    Le tirage au sort est réservé exclusivement aux membres du Challenge Halloween mais le jeu qui suit, est accessible à tous.


    Merci beaucoup Syl. :)


    Pour le fun, comptez le nombre de décorations d’Halloween présentes dans cette bibliothèque et inscrivez le chiffre dans les commentaires.

    Il y a un piège, arriverez vous à le trouver?!!

    Ma bibliothèque d'Halloween.jpg

    Cliquez sur l'image pour l'avoir sur tout votre écran!
    Bonne chance!

    Indice N°1: Certains paper toys comptent aussi...

    Indice N°2: Les livres fantastiques ne comptent pas!

    jeu,halloween,tirage au sort
    Lou et Hilde pour Halloween!

  • Une carte pour Halloween

    Imprimer

    P1010507.JPG

    Si vous aimez la correspondance épistolaire, envoyer une petite carte à vos ami(e)s de temps en temps et qu' Halloween ne vous file pas des boutons alors, vous aurez peut-être envie de fabriquer et/ou imprimer quelques cartes remplies de sorcelleries, pour l'occasion, en collant des chauves-souris sur l'enveloppe, par exemple!

    Vous trouverez ici plein de cartes à fabriquer!

    Et vous, est-ce que ça vous tente de recevoir du courrier pour Halloween?

  • Sablés aux épices d'Halloween

    Imprimer

    Aujourd'hui, j'ai enfilé mon tablier d'Halloween et je vous propose des Sablés aux épices, d'après une recette que j'ai trouvé ici.

    sablés aux épices,cuisine d'halloween,sablés d'halloween

    Déco bonbons aux couleurs d'Halloween

    J'ai fait moi même mon mélange d'épices, c'est à dire:

    • Un cuillère à café d'anis
    • Un cuillère à café de muscade
    • Un cuillère à café de cannelle
    • Une cuillère à café de mélange 4 épices
    • Une demi cuillère à café de gingembre (une conseillée)

    sablés aux épices,cuisine d'halloween,sablés d'halloween

    Déco avec un stylo pâtissier

    Comme ce n'est pas précisé dans la recette, j'ai mis mon four en préchauffage thermostat 6 (180°) puis thermostat 5 (150°) pendant 13 minutes. Ils ne conseillaient que 8 à 10 minutes de cuisson mais quand j'ai sorti mes sablés du four, il n'étaient pas cuits à l'intérieur, d'où les quelques minutes supplémentaires qui les ont peut-être asséchés un peu.

    Résultat, ils ne sont pas trop cassants, un peu pâteux (Mr Hilde a trouvé), mais au goût très agréable même si mon pain d'épice habituel reste bien plus moelleux mais la pâte est trop liquide pour des emporte-pièces...

    Enfin, ces petits biscuits restent tout à fait corrects pour accompagner un thé ou le petit déjeuner ou lorsqu'un petit creux se fait sentir. Ils sont aussi décoratifs. Un glaçage serait sans doute un plus mais je ne m'y suis pas encore risquée!

    sablés aux épices,cuisine d'halloween,sablés d'halloween

    Bon appétit les citrouilles...

  • Plop

    Imprimer

    J'étai enfermée dans la chambre 1408, j'ai enfin réussi à m'échapper! Je prends mon avion pour l'Argentine, pays de Rafael Pinedo.

    Plop.jpg

    Plop est édité chez L'Arbre vengeur (2011).

    Dans une société où on s'utilise, où on s'égorge dés qu'on ouvre la bouche, Plop voit le jour... dans la boue. Sa mère est sur le point d'être recyclée, pour être ensuite donnée en nourriture aux cochons et c'est la vieille Goro qui l'élève, seul espoir avec son livre qu'elle porte toujours sur elle mais Plop a soif d’ascension au sein du groupe, il va tout faire pour arriver à ses fins alors que la moindre erreur peut lui être fatale.

    Plop, c'est le billet que j'appréhendais d'écrire...

    J'y ai juste vu la description d'une société pot-apocalyptique,  régie par des codes, des tabous, par la violence. Au début on peu éprouver une certaine tendresse pour Plop mais plus il monte en grade plus il se déshumanise, pour devenir pire que ses prédécesseurs. Où l'auteur veut-il en venir? On est en droit de se poser la question. Cherche t-il à pointer du doigt la perversité des êtres humains, en décrivant cette société ultra violente, sans valeur qui cherche juste à assouvir ses besoins primaires? Les articles que j'ai pu lire à ce sujet ne m'ont pas tellement éclairée sur la question. On peut toujours imaginer comment ça se passerait si la fin du monde avait vraiment lieu et qu'une poignée d'êtres humains subsistait... Si ça passe comme dans "Plop", je crois que je préfère encore être ensevelie sous les gravats!

    Horrible, glauque, cru et insoutenable.

    Je préfère vous prévenir qu'en matière de perversité, il faut avoir l'estomac bien accroché. J'ai cru que je n'allais pas pouvoir aller au bout de cette lecture. Je lis beaucoup de romans terreur mais ce genre d'horreur, ce n'est pas pour moi.  Je me suis un peu forcée, je voulais savoir comment ça allait se terminer. Les chapitres sont  courts, mais il ne se passe pas grand chose et une fois que c'est fini, je n'en voulais définitivement plus. Pour être honnête, il n'y a pas de grands retournements de situation même si on ne s'attend pas du tout à ce que ça se termine comme ça, aussi bêtement, si on peut dire.

    Plop n'est pas à mettre entre toutes les mains. Âmes sensibles s'abstenir... J'aurais dû m'abstenir aussi!



    Halloween mini.jpg

    Lou et Hilde pour le meilleur et pour le pire!

  • L'arbre d'Halloween

    Imprimer

    Aujourd'hui, je vous propose de grimper dans l'arbre d'Halloween!

    Halloween, loisirs créatifs, arbre d'halloween,

    Difficulté: Citrouille intermédiaire

    Matériel nécessaire:

    • Une imprimante couleur
    • Une paire de ciseaux
    • Quelques feuilles de papier (160gr)
    • De la colle en stick et en glue
    • Le modèle à imprimer + les instructions

    On découpe, on colle, on s'arrache les cheveux parce que ça découpe mal et que ça colle mal mais finallement, ça fait son petit effet et il reste même des décorations pour le ficus qui lui tient compagnie.

    Halloween, loisirs créatifs, arbre d'halloween,

     Que l'esprit créatif d'Halloween soit avec vous!

    Logo Halloween 2012.jpg

    Fabriqué dans le cadre du Challenge Halloween

  • Le labrador sable n'est plus là.

    Imprimer

    Ce billet du 13 février 2006, n'était pas un billet mémorable, mais il fait parti de mes premiers billets de blog où je racontais des anecdotes de Simba, le labrador de notre famille. Il s'en est allé, après une vie de roi lion bien remplie mais trop courte pour nous autres. Compagnon d'un temps, si gentil, il nous manquera. J'ai fait un petit montage-vidéo, en souvenir de ce bon vieux Sim...

    Le labrador sable en vacances (13.02.2006)

    En ce moment, mes journées sont assez rythmées! Je me lève, je me prépare à l'étage, je sors le chien, le grand labrador sable qui pime depuis qu'il m'a entendu me lever. Je prépare ses croquettes, il attend. Je le sors un bon moment. Des fois, je l'emmène jusqu'au terrain vague où je peux le laisser gambader en toute liberté, il adore ça!

    Mais au loin, je vois un grand labrador noir avec son maître. Mon chien l'a repéré, je le remets en laisse et je tente de contrôler la bête qui au bout de sa laisse a décidé de me mener la vie dure! Il court sur place et me traîne sur quelques mètres en gémissant mais je tiens bon. Un peu plus loin, le maître a le même exemplaire mais un peu plus de force dans le poignet. Je me dis qu'une rencontre ne ferait pas de mal à mon chien, il a envie de jouer mais le maître en face, n'a pas l'air prêt à lâcher son fauve. Finalement, je fais demi-tour. Mon chien est déçu, lui qui adore courir comme un fou avec d'autres chiens, c'est raté.

    On rentre. Je prends mon petit-déjeuner. Il s'assoit à côté de moi et me regarde d'un air lamentable. Il ferait déprimer tout un régiment! Et puis, il retourne sur son tapis et s'endort pour le reste de la matinée. Voilà à quoi ça ressemble la vie d'un labrador en vacances!

    Un autre billet qui a du chien et du Simba: Marley &me (livre et film que j'ai adoré).

  • Chambre 1408

    Imprimer

    Drapeau Suède Halloween.jpg

    Après les plages espagnoles, je m'envole pour la Suède. Je dois retrouver à l'aéroport un scénariste et réalisateur suédois du nom de Mikaël Hafstrom. Mais une fois sur place, personne. Je me rends à l'accueil, où peut-être m'a t-on laissé un message. Effectivement, il y a une enveloppe à mon attention. Dedans une clé de chambre d'hôtel, avec un numéro inscrit: 1408. Un taxi m'attend, je m'engouffre dedans et me rend vers la prochaine étape du Challenge, à mes risques et périls...


    Chambre 1408.jpg

    Un film sorti en 2008, réalisé par Mikaël Hafstrom, avec John Cusack, Samuel L. Jackson, Mary McCormack...

    Mike Enslin est écrivain, il fait le tour des chambres d'Hôtel dites "hantées" et écrit des romans pour lecteurs en recherche de paranormal. Très rationnel, toutes ses expériences se sont montrées décevantes. Jusqu'au jour où il découvre la 1408 du Dolphin Hotel à New York, en revenant dans la ville même où il a vécu un drame quelques années auparavant. Lui qui croyait ajouter une énième chambre à sa liste des chambre d'hôtel banales, va plonger en plein cauchemar. Tiendra-t-il soixante minutes dans cette chambre?

    Entre hallucinations, folie et présences paranormales, difficile d'y voir clair dans ce film. J'ai trouvé le scénario assez confus, certains passages incompréhensibles. Peut-être est-ce volontaire? Quant à la fin, elle n'est pas très satisfaisante.

    Côté ambiance, c'est assez réussi. Atmosphère lugubre, avertissements du directeur d'Hôtel très sérieux avec un dossier bien gratiné pour appuyer les faits. Des morts violentes, photos à l'appui... Gloups! Vous savez bien que Mike va quand même passer la nuit dans la chambre 1408, sinon, il n'y aurait pas de film.

    Chambre 1408 b.jpg

    Faut faire le ménage avant de partir...

    Oui, j'ai eu peur. Comme quoi, on peut organiser des voyages démoniaques et sursauter dés que l'occasion se présente! L'un n'empêche pas l'autre. Pas de sang ou très peu mais une tension qui augmente de minutes en minutes, la panique de Mike qui devient contagieuse, ce satané radio réveil qui me tape sur les nerfs et impossible de quitter cette maudite piaule qui devient de plus en plus délabrée... Vous voyez où je veux en venir!

    Un film à voir si vous ne savez pas où dormir...

    Je n'aime pas lorsque Mike

    • commence à paniquer.
    • marche le long de la fenêtre (pas mal d'étages au dessus du vide) espérant atteindre la chambre d'à côté.
    • décide de grimper dans le conduit d'aération (quelle idée stupide).

    Chambre 1408 fenêtre.jpg

    Sans les mains!

    Halloween mini.jpg

    Lou et moi contre les fantômes!