Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les Créateurs

Les créateurs.jpg

Vous cherchez une lecture originale, un livre, un vrai, avec des nouvelles de l'imaginaire bien écrites dedans? Voilà Les Créateurs de Thomas Geha, édité en 2012 aux Éditions Critic. La couverture est belle et si le quatrième ne vous interpelle pas, c'est que vous manquez cruellement d'humanité! Sinon, pas de panique, vous en trouverez à l'intérieur. 

Vous croiserez sur les chemins de la création:

  • Un acteur de théâtre parisien du XIXème siècle, dont la voix a mystérieusement changé, don du ciel ou don du diable? : La voix de monsieur Ambrose (2001) J'ai particulièrement apprécié la discussion entre monsieur Ambrose et Arthur Machen (l'auteur du Grand dieu Pan). Bon, ça finit par partir un peu bizarrement mais je vous laisse découvrir ce mystère.
  • Un couple voué à une funeste destinée sur un pont de Prague maudit par le Golem: Là-bas (2005) Une nouvelle comme je les aime qui donne quelques sueurs froides. J'ai vraiment regretté qu'elle ne soit pas plus longue, douze pages, ça se tourne si vite.
  • Une femme redécouvre, la veille de Noël, des golems en bois fabriqués pendant sa jeunesse: Copeaux (2011) Ce texte est très émouvant, un peu triste mais captivant. Ici l'ambiance est différente puisqu'il ne se passe rien d'horrible mais on sent un poids tout au long de la nouvelle et on se demande bien si la magie va opérer ou non pour Klervi. Pour moi, c'est évident...
  • Un homme souffrant d'amnésie et en quête de vérité, aussi horrible soit-elle: Bris (2010): La Verrue, quel nom horrible pour une ville! Cette nouvelle ne manque pas d'intérêt, mais j'ai du mal à donner mon sentiment. C'est beau et tragique à la fois. 
  • Un homme passionné par son jardin découvre une lanterne magique: Dans les jardins (inédit) J'ai été séduite par ce texte mais je pensais que ça prendrait une tournure plus fantastique encore. J'avoue que j'étais terrifiée par la silhouette apparaissant sur le mur, imaginant qu'une créature démoniaque pourrait apparaître à tout moment dans le champ de vision de Kaddiern.
  • Un homme dont le monde semble se désintégrer; les humains se dégonflent (au vrai sens du terme): Sumus Vicinae (2010) J'ai trouvé cette nouvelle très, très étrange. On nage en pleine SF, pas de problème pour moi. C'est musical mais sans la bande-son, ça paraît un peu abstrait et surtout, je n'ai pas compris où on voulait en venir à la fin. Oui, je sais, il n'y a pas de quoi se venter. La question qui me taraude: Mais qui sont Les Voisines?

Une belle écriture, des nouvelles agréables à lire, l'évasion est au rendez-vous, votre imagination n'en ressortira pas indemne. J'ai passé un bon moment de lecture, souvent surprise, captivée, parfois en mode "décryptage" lorsque justement mon imagination atteignait ses limites, bref une expérience de lecture fascinante à tenter pour le plaisir de la lecture évidemment.

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel