Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 juillet 2012

Que font les rennes après Noël?

Que font les rennes après Noël.jpg

Je sais! Noël, les rennes, c'est un peu hors-saison mais il n'y a pas de quoi s’inquiéter, il s'agit juste du roman d'Olivia Rosenthal, intitulé: "Que font les Rennes après Noël?" paru aux éditions Folio, le 07/06/2012 et on ne peut pas vraiment dire que ce soit Noël ou alors il faut avoir une sacrée imagination car ce roman n'a rien de festif, et il vous traverse comme un courant d'air glacé avec ses 210 pages.

Le plus surprenant est d'alterner la lecture de différents témoignages (techniques, scientifiques ou non) sur les animaux, concernant leur vie en captivité, des expériences de laboratoire, des anecdotes qui semblent avoir été choisies au hasard et de suivre en parallèle la vie intérieure d'une jeune femme (dés la naissance) qui suffoque dans son existence.

"Vous voudriez être quelqu'un d'autre mais vous ne savez pas comment vous y prendre. Quant à être vous même, c'est une entreprise qui vous semble au-dessus de vos forces." Page 108

Impossible dans ce livre de ne pas faire de recoupements entre le comportement humain et animalier, de ne pas s’interroger sur le sort des animaux. De l'euthanasie, aux abattoirs, en passant par les zoos, certains passages ne sont pas très réjouissants à lire. Il m'est arrivé de les survoler parce que mon intérêt se tournait plutôt du côté de notre personnage, dont on ne connaît pas beaucoup de chose, même pas le prénom, et qui vit une sorte d'enfermement psychologique qui la conduit à s'oublier totalement, c'est assez effrayant. On n'attend qu'une chose au fil des pages, qu'elle se réveille, qu'elle vive sa vie, qu'elle fasse ses propres choix.

Le fait qu'elle ne s'exprime qu'à travers la deuxième personne du pluriel, donne une certaine intensité à la lecture. Les phrases sont courtes, incisives, le tout est assez rythmé. Le dernier paragraphe est à savourer, j'ai eu l'impression de me prendre une claque. Voilà mon premier roman de l'été, c'est une découverte originale, décalée que j'ai bien appréciée.

1314662623.gif

"Vous ne bronchez pas, vous ne soufflez pas, vous ne râlez pas, vous lisez, vous écrivez, vous remplissez des copies, vous passez des examens et des concours, vous étudiez sans effort, vous êtes à côté, derrière, sur le bord, vous êtes vague, vous êtes légère, vous êtes insaisissable, vous êtes nonchalante, vous traversez l'existence comme s'il s'agissait d'un nuage, d'une fine buée, d'une manière cotonneuse et sans résistance, vous vivez en somnambule, vous êtes anesthésiée, vous êtes endormie, vous êtes assommée, rien ne peut vous réveiller. Vous apprenez qu'on peut être ensemble et séparé. Vous vous absentez." page 122

Allez lire le résumé de Cathulu, plus fun que le mien et le billet de Manu, un peu fâchée avec les rennes. :)

«Vous aimez les animaux. Ce livre raconte leur histoire et la vôtre. L’histoire d’une enfant qui croit que le traîneau du père Noël apporte les cadeaux et qui sera forcée un jour de ne plus y croire. Il faut grandir, il faut s’affranchir. C’est très difficile. C’est même impossible. Au fond, vous êtes exactement comme les animaux, tous ces animaux que nous emprisonnons, que nous élevons, que nous protégeons, que nous mangeons. Vous aussi, vous êtes emprisonnée, élevée, éduquée, protégée. Et ni les animaux ni vous ne savez comment faire pour vous émanciper. Pourtant il faudra bien trouver un moyen.» Olivia Rosenthal." Quatrième de couverture

Rendez-vous sur Hellocoton !

11:40 Écrit par Hilde dans Romans | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sandwich français, olivia rosenthal, que font les rennes après noël, animaux, roman | | |  Facebook | | | | Pin it!

Commentaires

J'ai franchement détesté pour ma part.

Écrit par : Manu | mercredi, 11 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

Je viens de lire ton billet sur Babelio et je comprends tout à fait ton point de vue. C'est vrai que le quatrième de couverture ne sert pas à grand chose et les témoignages sur les animaux n'apportent pas beaucoup à l'histoire, pas autant que je l'aurais souhaité. Après l'histoire m'a touchée personnellement et c'est sans doute ce qui a fait la différence. Des fois, ça ne tient pas à grande chose.

Écrit par : Hilde | mercredi, 11 juillet 2012

je tenterais peut-être pour voir :)

Écrit par : Aymeline | mercredi, 11 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

Je pourrai toujours te le prêter si ça te tente. :)

Écrit par : Hilde | mercredi, 25 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire