Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sanshôdô

Sanshodo.jpg

la voie des trois vérités

Jean Millemann

Ad Astra Éditions 2011

"Un jour, toutes les radios et toutes les télés interrompent leurs programmes simultanément pour diffuser en boucle l’évidence qui est partout dans le ciel. Les extraterrestres sont là. Les Zitis, comme on dit, parce qu’il est plus facile de leur donner un nom générique plutôt que de retenir celui de chaque espèce qui constitue cette communauté interstellaire. Bien sûr, les gouvernements terriens font semblant que rien n’a changé alors que leur oligarchie prend l’eau de toute part. Bien sûr ils s’efforcent de voler ce qu’on est prêt à leur offrir. Mais c’est la galaxie toute entière qui s’ouvre à l’humanité et c’est une opportunité que seuls les opportunistes sont incapables de saisir. " Présentation de l'éditeur

Vous assisterez, d'abord à la rencontre d'un Terrien et d'une Nagaï sur une station spatiale dans Lanatkka-Nagu. Vous serez ensuite mêlés à l'enquête de l'inspecteur Leboeuf concernant un crime où la principale suspecte est une Araignée dans Leboeuf se paye une toile et puis vous serez présentés à un dragon par des Tanukis et invité à prendre le thé dans Trois petits pas sur le chemin de la sérénité.

A travers ces trois nouvelles, Jean Millemann nous emmène à la découverte de la "sapience", une forme de sagesse et d'intelligence permettant d'appréhender des peuples venus d'Outre-Espace. Trois univers différents, liés entre eux, puisqu'ayant le même cadre. Donc, après s'être familiarisé avec ce nouveau concept, il suffit de se laisser porter par les histoires. 

"Le secret du bonheur, c'est d'exister tout simplement". page 33

Parfois proche d'une certaine philosophie bouddhiste zen, soulevant des thématiques telles que la différence, la tolérance, le respect d'autrui, cette lecture nous invite à la réflexion, peut-être même à une certaine forme de méditation, c'est plutôt agréable et carrément inhabituel. 

J'ai été touchée par la première nouvelle, amusée (parfois un peu effrayée aussi) par la seconde et joyeusement déconcertée par la troisième (surprise des Tanukis).

"C'est par la connaissance de l'autre que nous existons". page 54

J'espère avoir trouvé les bons mots pour parler de cette lecture insolite, pleine de fantaisie, procurant du bonheur à la lecture et évidemment trop courte.

 Laure, Dup et Archessia ont également ouvert ce livre.

Je vide ma bibliothèque.png

Commentaires

  • Bonjour,

    jeudi nous commençons un mois consacré à Thomas Geha sur Bookenstock (qui est aussi l'éditeur de Ad Astra). Me permettez vous de linker votre (excellent! ;)) article?
    http://1.bp.blogspot.com/-b3Ef0lDIHko/ThQvN0O1CHI/AAAAAAAADLI/V2YfhQyMhhA/s1600/logo+le+mois+de+Geha.jpg

    Et bien sur vous êtes convié à y participer :))

  • Bonjour, pas de problème pour linker mon modeste article! ;)
    J'ai d'ailleurs deux autres billets en stock, il me semble, mais ils sont tellement bien archivés qu'ils doivent être difficilement trouvables. Je pars à leur recherche. A bientôt.

  • Super!
    je viens de noter pour "A comme Alone" que je vais lire ce mois -ci justement dans le cadre du Mois de Thomas Geha.
    J'espère te lire bientôt sur bookenstockj, nous allons organiser une ITV partcicipative toute le long du mois de Septembre.
    J'espère que certains de tes "blogo-lecteurs" seront aussi intéressés! :)

  • Pas de problème, je passerai de temps en temps. :)

  • Tu piques ma curiosité :)
    Et j'aime beaucoup ta formule "...ont également ouvert ce livre." ! Puis-je te l'emprunter, s'ilte plait ?

  • En tout cas, es nouvelles ne sont pas banales. :)

    Je crois que je change de formules pour chaque billet mais surtout ne te gène pas, je ne suis pas propriétaire exclusive de ces quelques mots!

  • Merci ^^

Les commentaires sont fermés.