Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • J'ai dit oui à Ninon!

    184974506.jpg

    Nous nous retrouvons aujourd'hui, pour échanger autour des romans de Maud Lethielleux avec Enna, Sophie LJ, A girl from earth, Fransoaz et Sandrine.

    Merci à toutes pour votre participation. :)

    2696618369.jpg

    Je crois que j'ai choisi ce roman un peu à cause de la petite fille sur la couverture mais j'aime aussi les histoires d'enfances.

     Ninon a 9 ans, une petite sœur, un papa et une maman qui viennent de se séparer. Elle a décidé de rester vivre avec son père, Fred, à s'occuper des chèvres et construire une nouvelle maison avec les moyens du bord plutôt que de vivre avec L'autre. La vie paraît idyllique mais les difficultés au quotidien sont réelles, les amis tournent le dos à Fred, Ninon ne va plus très souvent à l'école et les services sociaux ne vont pas tarder à s'en mêler. Madame Kaffe veille au grain!

    Un peu de tendresse dans ce monde de brutes!

    J'ai pris un bol d'air rafraîchissant, plein de gaité et de naïveté enfantine. L'histoire de Ninon est émouvante, pétillante mais ne dégouline pas de bons sentiments. Le ton est assez juste, l'écriture, celle d'une petite fille, qui raconte sa vie avec ses mots d'enfants, ses inventions orthographiques, ses gros mots avec un style très enfantin qui pourrait (éventuellement) rebuter certaines lectrices mais ne m'a pas déplu. Donc beaucoup de simplicité, de justesse dans les émotions, les comportements des personnages et la manière de raconter la vie quotidienne, j'ai bien apprécié.

    "Le vrai bonheur, il se compte dans la tête, il est invisible, il est dans l'instant du présent, c'est comme une conjugaison qu'on a rien compris, il ne se conjugue pas au futur imparfait, il est parfait d'ailleurs, il est toujours là où on s'y attend pas, il faut juste ouvrir ses yeux." p176

     C'est une lecture paisible, rythmée par les saisons où la vie s'écoule tranquillement mais on ne s'endort pas pour autant!

     La fin est assez amusante, je ne m'attendais pas à ce retournement de situation.

    Un livre très doux qui se lit vite, avec ses 219 pages et m'a laissé une agréable impression de lecture, une sensation de légèreté une fois la dernière page tournée.

  • India Dreams #2 et #3

    Mercredi BD organisé par Mango

    Aujourd'hui, c'est deux BD en un seul billet mais c'est aussi une lecture commune du tome 3 avec Soukee et l'Ogresse de Paris

    Série India Dreams

    India dreams #1

    India Dreams2.jpg

    2. Quand revient la mousson

    Maryse & J.-F. Charles

    2003 aux Editions Casterman

    Dans ce deuxième tome Emy revient en Inde et tente de retrouver son âme d'enfant ainsi que ses souvenirs. Dans un contexte politique agité, entre colonisation et enjeux internationaux, sonnant peut-être la fin des maharadjahs, de Jaïpur en passant par le Tibet, elle et Jarawal, en quête de vérités, partent à la recherche de Kenneth Lowther, leur précepteur étant enfant, mais aussi détenteur d'informations les concernant.

    Une série passionnante à découvrir!

    J'ai beaucoup apprécié la lecture de ce deuxième tome. Les graphismes me séduisent toujours autant, l'histoire aussi.

    J'ai tout de même été surprise par la fin de ce premier tome. Pas vous?

    Je me lance aussitôt dans la lecture du troisième tome, conquise et pressée de découvrir la suite.

    curry indien,india dreams,bd

    3. A l'ombre des bougainvillées

    Maryse & J.-F. Charles

    2007 aux Editions Casterman

    1965, une vingtaine d'années se sont écoulées, nous retrouvons Emy et Jarawal, plutôt en mauvais termes. Emy a une fille d'une vingtaine d'années, Kamala, qui s'apprête à partir au Népal avec son petit ami, Jay et des amis. Mais là bas les choses tournent mal et Emy n'a pas d'autres choix que de demander de l'aide à Jarawal.

    Le premier tome reste mon préféré mais j'ai pris beaucoup de plaisir à dévorer la suite de l'histoire. La vie d'Emy n'est plus au premier plan, c'est sa fille que nous suivons dans ce troisième épisode. Je ne m'attendais pas à un aussi grand bond dans le temps mais ça ne change rien, c'est toujours aussi agréable à lire et j'ai vraiment un coup de cœur pour les graphismes de cette BD.

    curry indien,india dreams,bd

    Si le contexte historique et politique m'avait échappé dans le premier tome, j'y ai accordé plus d'intérêts dans ce volume. En même temps, ma dernière lecture était imprégnée d'histoire tibétaine alors ce n'est pas tout à fait un hasard.

    C'est malin, le tome 4 m'attend sagement dans ma PAL, en Bretagne. Seuls le tome 2 et 3 ont eu le droit de m'accompagner en Charente-Maritime pour les vacances, je ne voulais pas trop charger la valise, mauvais calcul!

    curry indien,india dreams,bd

  • Le Mandala de Sherlock Holmes

    Le mandala de Sherlock Holmes.gif

    Jamyang Norbu

    2004 aux Éditions Philippe Picquier

    Lecture commune avec Soukee

    "Le Mandala de Sherlock Holmes ressuscite pour nous le grand détective et lève le voile sur un pan de sa vie auquel Conan Doyle, laissant sur leur faim tous les passionnés, n'a consacré que quelques lignes laconiques. [...] Jamyang Norbu, holmésien distingué d'origine tibétaine, comble ce manque. Il a en effet découvert le journal du compagnon de voyage de Sherlock Holmes, confirmant la thèse selon laquelle ce dernier a effectivement voyagé en Inde et au Tibet."

    On le croyait mort aux chutes du Reichtenbach, emporté au fond d'un gouffre avec Moriarty mais Sherlock Holmes est vivant et il va passer deux ans en Inde, se faisant passer pour un suédois du nom de Siegerson. Recherché par le général Morvan, un sbire de Moriarty, il va partir avec un hindou, Hurree Chunder Mookerjee jusqu'au Tibet et parvenir jusqu'au palais du Delaï-Lama où une mission de la plus grande importance l'y attend.

    Retrouver Sherlock Holmes en Inde me paraissait un peu étrange avant la lecture de ce roman mais finalement, les explications fournies sont assez convaincantes et je n'ai eu aucune difficulté à entrer dans l'histoire et à accepter la présence de notre détective à Bombay et dans les temples Bouddhistes.

    Le personnage de Sherlock Holmes m'a semblé assez cohérent, égal à lui même avec sa loupe, sa pipe et son comportement habituel. Son compagnon de voyage, sans être Watson a gagné toute ma sympathie.

    Certains passages sont un peu longs à mon goût, ralentissant l'aventure. Je pense que l'histoire aurait gagné en intensité en allégeant certaines descriptions, pas indispensables selon moi.

    Néanmoins, j'ai été surprise par l'accélération des évènements un peu avant la fin ainsi que par le dénouement, un peu mystique.

    Une lecture agréable mais pas inoubliable.

    curry indien,le mandala de sherlock holmes,jamyang norbu

  • Compartiment pour dames

    Compartiment pour dames.jpg

    Anita Nair

    2001 - 2004 aux Éditions Philippe Picquier

    Lecture commune avec  Nesto -Pénélope - soukee

    "Un jour, Akhila décide de partir, seule, vers l'extrémité sud de l'Inde, là où se rencontrent l'océan Indien, la baie du Bengale et la mer d'Arabie, pour faire le point sur une vie qu'elle a l'impression de ne pas avoir vécue. Dans le train qui la conduit à destination, elle fait la connaissance de ses compagnes de voyage, avec lesquelles elle va partager toute une nuit l'intimité d'un compartiment réservé aux dames. A travers les confidences sur leurs vies faites de renoncements, de frustrations, parfois de révoltes, Akhila cherche la réponse aux questions qu'elle se pose: une femme a-t'elle besoin d'un homme pour se sentir épanouie? Comment redevenir maîtresse de son destin?" Quatrième de couverture

    L'écriture d'Anita Nair est légère, envoûtante, parfois poétique et très agréable à lire

    Elle nous raconte la vie de ces femmes indiennes, leurs combats quotidiens, les épreuves qu'elles subissent avec beaucoup de courage et de détermination, avec le poids des traditions qui pèsent sur leur existence. Toutes font preuves à leur manière de combativité, et puisent en elle-même la force nécessaire pour retrouver le goût de vivre.

    C'est émouvant, parfois cruel mais le ton est juste et ne suscite pas l'apitoiement. Des émotions, de la sensualité, de l'amour, sont saupoudrés avec justesse tout au long du roman et c'est à mon goût très réussi.

    Le personnage d'Akhila est très attachant et je ne souhaitais qu'une chose pendant ma lecture: qu'elle retrouve un sens à sa vie ou plutôt qu'elle la vive, enfin. Rien à dire sur le dénouement, sans être particulièrement original, la lecture s'achève sur une note plaisante.

    Un très beau roman à lire dans un train ou ailleurs!

    curry indien,compartiment pour dames,anita nair,lecture commune

  • Le Mewar Festival

     a lieu du 6 au 8 avril 2011 à Udaipur (Rajasthan)

    mewar festival udaipur,inde,culture indienne

    Ce festival est dédié à l’arrivée du printemps.

    mewar festival udaipur,inde,culture indienne

    Source image


    "Il s’ouvre sur un folklore et une procession exclusivement féminine. Les femmes, parées de leurs plus beaux saris, sont les reines du festival. On peut aussi assister à un défilé de bateaux décorés : chants et festivités battent leur plein à leur bord et sur les rives. Fête foraine dans la vieille ville, animations culturelles et ambiance bon enfant dans tout Udaipur, et de belles processions le long des ghats (quais) du lac Pichola. Les festivités se terminent par un feu d’artifices spectaculaire.
    Cette fête est très populaire dans tout le Rajasthan. C’est une bonne occasion de découvrir la culture de la région. Le Mewar Festival coïncide avec le Gangaur Festival." Routard

    mewar_festival.jpg

    Source image: www.india-rajasthantour.com

    mewar festival udaipur,inde,culture indienne, curry indien