Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Dimanche poétique #4

    de Celsmoon

    Avec la participation de Schlabaya,Marie, Chrestomanci...

    Hier, malgré quelques averses de neige, le soleil a fait son apparition. J'avais presque oublié combien c'est bon d'être réchauffée par ses rayons. Moi aussi "je t'adore soleil".

    Hymne au soleil - Edmond Rostand

    Je t'adore, Soleil ! ô toi dont la lumière,
    Pour bénir chaque front et mûrir chaque miel,
    Entrant dans chaque fleur et dans chaque chaumière,
    Se divise et demeure entière
    Ainsi que l'amour maternel !

    Je te chante, et tu peux m'accepter pour ton prêtre,
    Toi qui viens dans la cuve où trempe un savon bleu
    Et qui choisis, souvent, quand tu veux disparaître,
    L'humble vitre d'une fenêtre
    Pour lancer ton dernier adieu !

    Tu fais tourner les tournesols du presbytère,
    Luire le frère d'or que j'ai sur le clocher,
    Et quand, par les tilleuls, tu viens avec mystère,
    Tu fais bouger des ronds par terre
    Si beaux qu'on n'ose plus marcher !

    Gloire à toi sur les prés! Gloire à toi dans les vignes !
    Sois béni parmi l'herbe et contre les portails !
    Dans les yeux des lézards et sur l'aile des cygnes !
    Ô toi qui fais les grandes lignes
    Et qui fais les petits détails!

    C'est toi qui, découpant la soeur jumelle et sombre
    Qui se couche et s'allonge au pied de ce qui luit,
    De tout ce qui nous charme as su doubler le nombre,
    A chaque objet donnant une ombre
    Souvent plus charmante que lui !

    Je t'adore, Soleil ! Tu mets dans l'air des roses,
    Des flammes dans la source, un dieu dans le buisson !
    Tu prends un arbre obscur et tu l'apothéoses !
    Ô Soleil ! toi sans qui les choses
    Ne seraient que ce qu'elles sont !

  • Dimanche poétique #3

    de Celsmoon

    Avec la participation de Schlabaya, Marie, Chrestomanci...

    J'ai choisi ce poème de Charles Baudelaire parce qu'il reflète un peu mon état d'esprit de cette semaine. J'ai vraiment senti [le ciel bas et lourd peser comme un couvercle] mais je me sens moins torturée que l'auteur dans la dernière strophe.

    J'espère pouvoir vous proposer quelque chose de plus joyeux dimanche prochain. Bon dimanche à tous.

    Spleen : Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle

    Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
    Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
    Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
    Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;

    Quand la terre est changée en un cachot humide,
    Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
    S'en va battant les murs de son aile timide
    Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;

    Quand la pluie étalant ses immenses traînées
    D'une vaste prison imite les barreaux,
    Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
    Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

    Des cloches tout à coup sautent avec furie
    Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
    Ainsi que des esprits errants et sans patrie
    Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

    - Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
    Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir,
    Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
    Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

    Retouver le poème ici.

    http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/index.html

  • Pride and Prejudice

    Dimanche 17  janvier 2010

    Je l'ai regardé dévoré ce week-end...

    Pride and prejudice.jpg

    BBC DVD - Anniversary Edition - English, subtitles: English (je commence à m'habituer à la VO)

    Adapted by Andrew Davies - With Colin Firth, Jennifer Ehle, David Bamber, Crispin Bonham-Cartern, Anna Chancellor, Susannah Harker, Barbara Leigh Hunt, Adrian Lukis, Julia Sawalha, Allison Steadman and Benjamin Whitrow.

    Le temps approximatif du DVD est de 5h45 mais on ne voit pas le temps passer.

    Je me suis plongée avec beaucoup de bonheur dans cette adaptation d'Orgueil et préjugés. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit aussi fidèle à l'oeuvre de Jane Austen. C'était une excellente surprise, j'ai savouré beaucoup de passages qui jusqu'à maintenant étaient restés purement imaginaires. Ayant terminé le livre quelques jours auparavant, la comparaison entre les deux était assez facile. Concernant les personnages, j'ai eu un peu de mal à m'habituer aux actrices interprétant Elizabeth et Jane Benett mais Colin Firth ne m'a pas déçue.;-)

    Jane Austen.jpg

    organisé par Fashion

  • Dimanche poétique #2

    de Celsmoon

    J'ai mis un temps fou à choisir mon poème. Le soleil s'est couché. J'ai l'impression de ne pas en avoir profité.

    En Hiver la terre pleure

    En hiver la terre pleure ;
    Le soleil froid, pâle et doux,
    Vient tard, et part de bonne heure,
    Ennuyé du rendez-vous.

    Leurs idylles sont moroses.
    - Soleil ! aimons ! - Essayons.
    O terre, où donc sont tes roses ?
    - Astre, où donc sont tes rayons ?

    Il prend un prétexte, grêle,
    Vent, nuage noir ou blanc,
    Et dit : - C'est la nuit, ma belle ! -
    Et la fait en s'en allant ;

    Comme un amant qui retire
    Chaque jour son coeur du noeud,
    Et, ne sachant plus que dire,
    S'en va le plus tôt qu'il peut.

    Victor Hugo

  • Deslits

    IMG_6727.jpg

    Incitation à la rêverie, à la sieste, à la lecture...

    Ce livre contient des photos de lits. Ci-dessus mon préféré, idéal pour les nuits d'été.

    "Je suis heureux dans mon lit. Une grande partie de mon inspiration vient de là. Je voulais vérifier si la relation fusionnelle que j'entretenais avec ce meuble était une maladie. Après être passé par plus de 80 lits, je suis rassuré, il y a plus malade que moi." Thierry Bouët

    Si vous aimez les lits vous allez être servis, il y en a pour tous les goûts. On les découvre en même temps que leur propriétaire. C'est assez surprenant à feuilleter parfois complètement délirant, du plus moderne, au plus original, vous en trouverez bien un à votre goût. Les annotations auprès de chaque photo nous permettent d'en savoir un peu sur leur conception.

    Certains couchages sont de vraies oeuvres d'art.

    Deslits.jpg

    Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit!

  • Shutter Island

    IMG_6736.jpg

    Christian De Metter - Dennis Lehane

    Rivages/Casterman

    Dans les années cinquante, deux marshals arrivent sur Shutter Island, une île transformée en hôpital psychiatrique pour dangereux criminels afin d'enquêter sur la disparition d'une patiente ayant laissée derrière elle une page codée mais le personnel ne semble pas prêt à coopérer et les deux agents se retrouvent pris au piège par une tempête qui les empêche de quitter l'île.

    Shutter Island.jpg

    Ce que j'en pense

    Une ambiance sombre et inquiétante, des graphismes de qualité qui s'y prettent bien, au fil des pages, l'impression de malaise s'intensifie. On se demande quel genre de dénouement nous attend et sans prévenir  toutes les certitudes s'effondrent, on n'arrive plus à distinguer les deux marshals et on prend la vérité en pleine face. Il est difficile d'y croire jusque dans les dernières pages. Ma première lecture m'ayant laissée les idées confuses, j'ai réussi au cours de la seconde à éclaircir les zones d'ombre sans laisser mon imagination prendre le dessus.

    Je n'ai pas encore lu le roman de Dennis Lehane mais j'ai apprécié cette bande-dessinée qui malmène un peu l'esprit et je pense l'ajouter à ma PAL.

    Découvert dans le cadre du Livre-Echange

  • Orgueil et préjugé

    Orgueil et préjugé.jpg

    J'ai une fois de plus passé un merveilleux moment en compagnie de la famille Bennet. J'étais étonnée de connaître aussi bien l'histoire mais ça ne m'a pas empêché d'être accrochée au roman comme si je découvrais Mrs Bennet cherchant à ["caser" ses aînées] pour la première fois.

    Dés le début du livre, les choses sont claires: "Il est une vérité universellement admise: c'est qu'un célibataire doté d'une solide fortune a certainement besoin d'une épouse". Je vous laisse le plaisir de (re)découvrir et d'apprécier la suite.

    Il fait maintenant parti de ma bibliothèque. A quand la prochaine relecture?

    Jane Austen.jpg

    organisé par Fashion

    Rencontre avec Jane Austen - Note du 18 mars 2007medium_Pride_and_Prejudice.jpg

    Un mois jour pour jour. Pride and Prejudice ne m'a pas quittée pendant toute cette période. Dans mon sac, dans mon bain, dans le bus, créant des occasions de lecture dés que possible mais en toute discrétion et avec le peu de temps que j'avais certains jours. J'ai été envoûtée, dominée par mes émotions, j'irais même jusqu'à parler d'un mini-boulversement dans ma manière de ressentir les choses et d'appréhender mes relations avec les autres (wahou! J'écrivais des trucs pareils en 2007, c'est effrayant et je mettais un point d'exclamation à la fin de chaque phrase, je me suis sevrée). Une sensibilité décuplée comme je n'en avais pas connu depuis dix ans au moins. J'avais l'impression d'avoir avalé une fleur bleue (mais je ne m'étais pas encore réconciliée avec mon niveau d'anglais).

    Pour en revenir au roman, j'ai adoré les personnages (le père des filles Bennet dans son monde, la mère un peu écervelée...) leur caractère (la détermination d'Elisabeth, la sottise d'une de ses soeurs...), les dialogues teintés d'ironie et le cadre dans lequel se déroule l'histoire.

    J'avais beaucoup de préjugés avant de lire ce roman. Et je les ai tous perdu très vite. Un livre inoubliable.

    18/02/A peine terminé les nouvelles de Brady Udall, j'ai bondi sur mon exemplaire de Pride and Prejudice prêté par Kat (merci Kat pour cette découverte). Il y a deux semaines encore, il dormait paisiblement mais depuis que j'ai vu le film, je suis obnubilée par l'idée de le lire, de découvrir les romans de Jane Austen et d'écouter la bande-son du film aussi! Je me sens pousser des ailes!

    Je n'ai pas rédigé de résumé. Je trouvais intéressant l'idée de se plonger dans ce roman sans rien savoir (j'étais fainéante aussi à l'époque).

    Pour plus d'informations et  de critiques, suivez ce lien et ceux conseillés par Cuné (dommage, la page demandée n'existe plus)

  • Dimanche poétique

    de Celsmoon

    Neige.JPG

    Photo du 18 décembre 2009 - Ille et Vilaine - Mon jardin en nocturne

    Ce matin, de petits flocons sont venus blanchir mon jardin. Je trouve que c'est toujours un peu magique. J'espère en revoir dans l'après-midi, mais il ne faut pas rêver. Les nuages de neige se font de plus en plus rares.

    Les petits flocons

    Cette nuit
    Sans bruit
    Les petits flocons
    Se sont enfuis
    Comme des oisillons
    Hors de leur nid ...

    Cette nuit
    Sans bruit
    Les petits flocons
    Ont butiné
    Comme des papillons
    Dans le verger.

    Cette nuit
    Sans bruit
    Les petits flocons
    Se sont ouverts
    Comme de fins bourgeons,
    Fleurs de l’hiver.

    Albert Atzenwiler (poète suisse)

    Poème découvert sur le site: http://lieucommun.canalblog.com/

  • Lost in Austen

    Lost in Austen.jpg

    Amanda Price voit un jour Elizabeth Benett, son personnage de roman préféré, dans sa salle de bain. Croyant à une hallucination et à un abus de lecture d'Orgueil et préjugé (ça peut arriver à tout le monde), elle découvre une porte murée qui donne accés à la maison de la famille Benett. Echangeant sa place pendant quelques temps avec Lizzy, elle se retrouve plongée au coeur du roman qu'elle aime tant mais tout ne se passe pas exactement comme prévu. Amanda a le chic pour se faire remarquer et changer le cour de l'histoire. Ah! Mr Darcy n'a qu'à bien se tenir.

    Quel plaisir de regarder cette série! C'est drôle, plein d'anachronismes, les bourdes et les réflexions d'Amanda Price sont assez comiques. J'ai vu la version originale sous-titrée en anglais alors même si quelques expressions et références m'ont échappée, c'était très sympa. Les acteurs ne m'ont pas déçue et j'ai passé un très bon moment.

    Je n'ai pas encore regardé l'adaptation d' Orgueil et préjugé de la BBC mais j'ai lu le roman de Jane Austen (en anglais, c'était un peu laborieux) et vu l'adaptation de Joe Wright donc l'histoire et les personnages ne m'étaient pas inconnus. Je pense qu'il est préférable de s'être intéréssé auparavant à l'univers d'Elizabeth Benett avant de se lancer dans cette série.

    Mr Darcy au milieu du lac, c'est la cerise sur le gâteau.

    wet-shirt-scene-in-lost-in-austen.jpg

    Merci Lou de m'avoir prêté ton DVD. :-)

    Jane Austen.jpg

  • Toutes les lectures de 2009

    Le cru était bon

    Comme chaque année à la même époque, je tente de faire le bilan de mes lectures. C'est assez laborieux et j'oublie des titres tous les ans par manque de rigueur mais voilà, l'essentiel est là, c'est mon aide-mémoire. Ayant peu d'aptitude à écrire, j'espère tout de même vous communiquer mon plaisir de lire à travers mes notes.

    C'est un peu délirant mais voilà ce que j'ai fait avec la première partie de mon bilan:

    Au début de l'année 2009, il y a eu de Petits désordres au château et La Grossessse des Paresseuses m'a mise Hors de moi.

    Avec Eric, on a fait une Thérapie mais on n'a pas pu lutter contre Le Pouvoir des maux.

    C'était La Condition pour s'asseoir sur Le Trône de fer.

    O Verlaine si tu savais comment est faite La Mécanique du Coeur, tu comprendrais que Lady Susan n'est que Grâce et dénuement.

    Finnigan et moi, on va finallement rester au coin du feu pour lire les Contes fantastiques de Noël avec Marley couché à nos pieds.

    C'est classe n'est-ce pas? C'est une création toute personnelle et j'espère unique en son genre. ;-)

     

    Plus sérieusement, voilà la suite du bilan.

    Albums

    A l'eau

    Les Tout petits loups du Jazz

    Des loups dans les murs

    Les Contes du cimetierre

    Paddy Mac Pat

    Grand ménage de Printemps

    Le Handicap

     

    Manga, BD, Roman graphique

    Peau couleur miel

    Courtney Crumrin

    Icare

    Obama

    Death Note

    Koma

     

    Detective polars

    Un torse dans les rochers

    Les Enfants du néant

    Les secrets de Londres

     

    Mes romans jeunesses

    Midnighters

    Treize petites enveloppes

    Cathy's book

    Le Quadrille des assassins

    L'Ecole des chats

    Coraline

    Les Fantômes de Century

    Le Château de Hurle

    Le Drôle de Noël de Scrooge

    Charles Dickens

     

    Le bof de l'année

    Le Bestial serviteur du pasteur Huuskonen

     

    Vampire attitude

    Vampire Junction

    Dracula l'Immortel